PORSCHE DEVIENT CHAMPION DU MONDE APRES SA VICTOIRE ET SON DOUBLÉ A SHANGHAI

WEC 2015 A SHANGHAI POTSCHE fete son totre de CHAMPÏON du MONDE des CONSTRUCTEURS.

 

WEC 2015 SHANGHAI -Doublé pour les pilotes PORSCHE La 17 devant la 18 le 1er novembre

WEC 2015 SHANGHAI -Doublé pour les pilotes PORSCHE La 17 devant la 18 le 1er novembre

 

Nouveau succès et doublé pour l’équipe Porsche aux Six Heures de Shanghai, septième et avant-dernière manche du Championnat du monde ‘endurance WEC

C’est la 919 Hybride N°17  du trio Mark Webber, Brandon Hartley et Timo Bernhard qui s’était élancé depuis la pole qui triomphe et l’emporte devant la voiture-sœur, la N°18 de Romain Dumas, Neel Jani et Marc Lieb

Suivent les deux Audi, la N° 7  de Benoit Treluyer, Marcel Fassler et André Lotterer, précédant la 8  de Loïc Duval, Lucas di Grassi et Oliver Jarvis et les deux Toyota, la 2 de Stéphane Sarrazin, Alexander Wurz et Mike Conway, précédant la N°1 de Sébastien Buemi, Anthony Davidson et Kazuki Nakajima.

 

 WEC 2015 A SHANGHAI POTSCHE fete son totre de CHAMPÏON du MONDE des CONSTRUCTEURS.


WEC 2015 A SHANGHAI POTSCHE fête son tItre de CHAMPION du MONDE des CONSTRUCTEURS.

 

Avec une quatrième victoire consécutive à l’issue des 6 Heures de Shanghai, le trio Mark Webber, Timo Bernhard et Brendon Hartley accentue son avance en tête du classement provisoire des pilotes du Championnat du Monde d’Endurance WEC 2015.

Avec la 919 Hybrid N°18, deuxième à 26 secondes de la N°17, Porsche atteint le nirvana en décrochant le titre de Champion du Monde des Constructeurs 2015. Avec 70 points d’avance sur Audi, Porsche ne peut plus être rattrapé, quelque puisse être le résultat de la manche de clôture à Bahreïn.

 

WEC-2015-SHANGHAI-La-PORSCHE-N°15-file-vers-la-viictoire-le-1er-novembre

WEC-2015-SHANGHAI-La-PORSCHE-N°15-file-vers-la-viictoire-le-1er-novembre

 

Comme à Fuji le mois dernier, Shanghai a été le théâtre d’une course sensationnelle. Sous une météo aussi changeante que les conditions de piste, chacune des deux voitures engagées par Porsche et Audi a mené à un moment ou l’autre, pour le plus grand plaisir du public présent.

Brendon Hartley est leader de la première partie de la course, mais dès le départ survient un premier coup de théâtre, lorsque la Porsche 919 Hybrid N°18 de Marc Lieb part en tête-à-queue sur un vibreur, à la suite d’un contact avec l’Audi R18 e-tron quattro N°7 d’André Lotterer. Un incident qui conduira par la suite le pilote Allemand à une superbe remontée.

 

WEC-2015-SHANGHAI-La-PORSCHE-N°18-de-DUMAS-JANI-et-LIEB

WEC-2015-SHANGHAI-La-PORSCHE-N°18-de-DUMAS-JANI-et-LIEB

 

Les trois premières heures sont rythmées par les conditions difficiles : une voiture de sécurité en début de course, puis trois neutralisations sont nécessaires pour extraire plusieurs voitures coincées dans les bacs à gravier.

Audi semble disposer d’une configuration légèrement plus rapide sur piste mouillée et la première salve de ravitaillements et de changements de pilotes aboutit à une bataille grandiose.

 

 WEC-2015-SHANGHAI-Le-1er-novembre-Entre PORSCHE et AUDI, la lutte fut intense


WEC-2015-SHANGHAI-Le-1er-novembre-Entre PORSCHE et AUDI, la lutte fut intense

 

Pendant la troisième heure, les quatre premiers sont regroupés en 3 »8 secondes. Ce constat est un parfait indicateur des grandes bagarres qui font les courses d’endurance d’aujourd’hui, et que l’on retrouve sur le Shanghai International Circuit.

Après avoir pris le volant de la Porsche 919 Hybrid N°18, le très rapide Suisse Neel Jani s’installe en tête jusqu’après la mi-course, après avoir dépassé les deux Audi R18 e-tron quattro.

 

 WEC-2015-SHANGHAI-Porsche-919-Hybrid-Porsche-Team-Romain-Dumas-Neel-Jani-Marc-Lie


WEC-2015-SHANGHAI-Porsche-919-Hybrid-Porsche-Team-Romain-Dumas-Neel-Jani-Marc-Lie

 

Au fil de la course, la piste s’assèche lentement. Ces nouvelles conditions rendent la main aux Porsche, qui ont pu effectuer plus de tours que les Audi sur un relais avec les pneus Michelin pluie. Toutefois, grâce à un subtil cocktail de stratégie et de risque calculé, Audi passe en pneus lisses plus tôt que Porsche, et se remet en selle pour la victoire.

Un dernier retournement de situation frappe la Porsche N°18, qui se retrouve derrière les Audi après un tête-à-queue de Romain Dumas dans le virage 2.

 

WEC-2015-A-SHANGHAI-Porsche-919-Hybrid-Porsche-Team-Romain-Dumas-Neel-Jani-Marc-Lieb

WEC-2015-A-SHANGHAI-Porsche-919-Hybrid-Porsche-Team-Romain-Dumas-Neel-Jani-Marc-Lieb

 

Mais le pilote Français signe une série remarquable de tours pour revenir en deuxième position après un ultime « splash and dash ». Romain Dumas anime également la fin de la course en repoussant les assauts d’un André Lotterer survolté, qui est au volant de l’Audi N°7 à la fois au départ et pour le dernier relais

 

WEC-2015-SHANGHAI-Le-1er-novembre-PORSCH-1er-et-2éme-devance-encore-AUDI

WEC-2015-SHANGHAI-Le-1er-novembre-PORSCH-1er-et-2éme-devance-encore-AUDI

 

Une fois encore, l’Audi N°8 de Loïc Duval,Lucas di Grassi et Oliver Jarvis termine quatrième, après une course empreinte de ténacité et de belles bagarres.

Après de nombreux problèmes, Toyota termine cinquième et sixième. Le trio Mike Conway, Stéphane Sarrazin et AlexWurz au volant de la N°2, devance la N°1 après que le tête-à-queue de Kazuki Nakajima dans le virage 16, ait provoqué la dernière neutralisation.

 

 WEC 2015 SHANGHAI TOYOTA TS040


WEC 2015 SHANGHAI – La TOYOTA TS040 N°2 précéde pour une fois la N°1 !

 

Chez les équipes LMP1 privées, la Rebellion R-One n°12 de Nicolas Prost et Mathias Beche s’impose, malgré un accident survenu à 15 minutes du drapeau à damier. Beche tape le mur au virage 10, mais parvient à rentrer au stand, où les mécaniciens font des miracles pour renvoyer la voiture en piste avant le baisser du drapeau à damiers.

 

 WEC-2015-SHANGHAI-La-REBELLION-N°12


WEC-2015-SHANGHAI-La-REBELLION-N°12

 

Chez Porsche, le staff  se montrait ravi de ce nouvelle victoire et de ce nouveau doublé qui offraient à la firme Allemande de Stuttgart, le titre de Champion du Monde des Constructeurs :

 

 WEC-2015-SHANGHAI-Fritz-Enzinger-Vice-President-LMP1


WEC-2015-SHANGHAI-Fritz-Enzinger-Vice-President-LMP1

 

Ainsi, Fritz Enzinger, vice-président  de ce programme LMP1:

«Pour sûr, ça va prendre un certain temps jusqu’à ce qu’on réalise vraiment ce que nous avons aujourd’hui atteint avec ce titre mondial par équipes. Dans ce qui est seulement notre deuxième année dans le WEC, nous avons d’abord gagné Le Mans, puis on prend le titre de Champion du Monde et il est difficile de croire que cela s’est produit. En raison des conditions météorologiques changeantes ces six heures ici étaient extrêmement tendue pour nous. Merci à tous ceux qui ont travaillé dur pour ce succès, à notre base d’attache à Weissach et en règle générale chez Porsche. Maintenant, nous allons essayer d’obtenir le titre des pilotes, aussi».

 

 WEC-2015-SHANGHAI-Andreas-Seidl-Team-Principal-Porsche-Team


WEC-2015-SHANGHAI-Andreas SEIDL -Team-Principal de l’équipe Porsche

 

Andreas Seidl, Team Principal:

 » Tout d’abord, je tiens à remercier tout le monde à la maison dans nos ateliers de Weissach et ici sur le circuit. Ce titre appartient vraiment à chacun d’eux. Après une course déjà difficile à Fuji, je pense qu’ aujourd’hui on a eu droit à une autre course stratégique. Nous pouvions compter sur nos pneus Michelin tout au long de la course et en toutes circonstances. Nous sommes restés focalisé malgré les problèmes que nous avions, en particulier ce qui concerne notre voiture N°18. Ces pilotes ont combattu pour effectuer leur retour aux avants -postes d’une manière incroyable. Quant à l’équipage 17, lui il a conduit une très belle course, et sa victoire est bien méritée. Nos mécaniciens sont aujourd’hui les meilleurs dans la voie des stands ».

 

WEC-2015-A-SHANGHAI-PORSCHE-est-CHAMPION-du-MONDE-des-CONSTRUCTEURS-le-1er-novembre-Fritz-Enzinger-Vice-President-LMP1-Alexander-Hitzinger-Technical-Director-LMP1

WEC-2015-A-SHANGHAI-PORSCHE-est-CHAMPION-du-MONDE-des-CONSTRUCTEURS-le-1er-novembre-Fritz Enzinger, Vice-President LMP1 et Alexander Hitzinger, Director Technique LMP1

 

Alexander Hitzinger, Directeur Technique:

«Nous avons gagné Le Mans des notre deuxième année et maintenant le championnat du monde des constructeurs, et en plus nous avons dominé chaque séance des essais qualificatifs. Vous ne pouvez pas demander plus. Je suis vraiment fier de cette équipe. Nous avons été agressifs dans notre développement. Néanmoins, nous avons réussi à obtenir la Porsche 919 hybride fiable aussi ».

 

PAROLES DE PILOTES

WEC 2015 SHANGHAI victoire pour les pilotes de la PORSCHE N° 17 le 1er novembre.

WEC 2015 SHANGHAI victoire pour les pilotes de la PORSCHE N° 17 le 1er novembre.

 

Du côté des pilotes, c’était comme on l’imagine évidemment aussi l’euphorie avec cette nouvelle victoire  assorti d’un nouveau doublé :

Timo Bernhard (Porsche 919 hybride Numéro 17):

«Ce fut une course remplie d’action. Quand j’étais dans la voiture, la piste était vraiment très humide. J’ai conduit entre les deux Audi avec beaucoup de pulvérisation d’eau. En fait, je devais me familiariser avec ces conditions extrêmes parce que je n’ai pas fait  un seul tour sous la pluie avant et ne voulais pas prendre trop de risques. La voiture était rapide. Lorsque la piste séchait, elle était certainement la plus rapide de toutes. Je livrais des belles batailles avec les Audi et avec Neel. À la fin je pouvais prendre les devants et nous avons atteint notre objectif aujourd’hui ».

Brendon Hartley (Porsche 919 hybride Numéro 17):

 » Ce ne fut pas un mauvais départ et mes deux relais en début de course se sont passé sans encombre. Les conditions n’étaient pas faciles, surtout quand la pluie est devenue plus forte. La visibilité était très mauvaise et il a fallu faire gaffe car il y avait trop de risques d’aquaplaning. Évidemment, je devais pousser parce qu’il y avait la pression des Audi mais j’ai réussi à commettre zéro erreurs et a transmettre le volant sans encombres à Timo ».

Mark Webber (Porsche 919 hybride Numéro 17):

« Ce que cette équipe a fait dans un tel court laps de temps est tout simplement incroyable. J’ai par le passé participé à certains projets très professionnels de sport automobile et je dois dire qu’il est impressionnant de parvenir à ce niveau aussi vite et d’avoir ces résultats cette année. Il est vraiment difficile de produire ces voitures et  semaine après semaine on a eu des performances sans cesse améliorées. Le titre des constructeurs pour Porsche est grand et tout le monde a travaillé dur. La course pour ces gars-là est incroyable ».

 

 WEC-2015-SHANGHAI-1er-et-2me-les-équipages-PORSCHE-le-1er-novembre.


WEC-2015-SHANGHAI-1er et 2me, les deux équipages, offrent le titre de CHAMPION du Monde des Constructeurs à PORSCHE ce 1er novembre.

 

Romain Dumas (Porsche 919 hybride Numéro 18):

« Ce fut une excellente course et le résultat est étonnant pour Porsche. Notre voiture sœur était forte aujourd’hui et méritait de gagner. Je devais prendre des risques, c’était absolument nécessaire parce que je me suis trompé quand je suivais Mark et filé hors piste, donc je devais rattraper le temps perdu».

Neel Jani (Porsche 919 hybride Numéro 18):

« Marc Lieb a fait un super boulot pour ramener la voiture dans le groupe de tête dans la course après l’incident dans le premier tour. Lorsque je l’ai récupéré, il pleuvait très lourdement La visibilité était très limite et il fallait se méfier de l’aquaplaning. Mais la voiture était superbe dans cet état mais je ne pouvais attaquer et me contenter de la quatrième place, plutôt que d’essayer de passer devant. Vers la fin de mon premier relais, j’ai eu des problèmes avec les températures de freins ce qui a été difficile. Sur une piste humide, on jongle avec l’équilibre et des freins imprévisibles. J’ai eu quelques moments où je suis presque parti en glissade. Je sais que dans mon relais, il y avait un peu de tout dans mon pilotage « .

Marc Lieb (Porsche 919 hybride Numéro 18):

« J’ai pris un bon départ, puis, malheureusement, dans le premier tour, j’ai été  poussé hors de la piste. Je devais redémarrer avec difficulté, ce qui m’a coûté un peu de temps supplémentaire. Puis j’ai effectué sans ennui mon relais. Au début, la voiture était un peu sous-vireuse mais elle est alors devenue encore mieux sous la pluie  ».

 

PREMIÈRE VICTOIRE POUR L’ALPINE SIGNATECH EN LMP2

 WEC 2015 SHANGHAI 1er podium en LMP2 pour les pilotes ALPINE SIGNATEXCH le 1er novembre


WEC 2015 SHANGHAI 1er podium en LMP2 pour les pilotes ALPINE SIGNATEXCH le 1er novembre

 

Rejoints à Shanghai par le pilote de monoplaces qui disputait cette saison la Formula Renault 3.5 des World Séries, l’Alsacien Tom Dillmann, nouveau venu en WEC, le tandam Nelson Panciatici-Paul-Loup Chatin et l’écueie Berrichonne Signatech Alpine, signent un sensationnel et très beau premier succès en LMP2.

Le trio Français et son Alpine A450b-Nissan a pris la tête au cours de la la deuxième moitié de la course, Paul-Loup Chatin livrant une magnifique prestation pour creuser un bel écart sur ses poursuivantes, les deux Ligier JSP2 de l’équipe Russe G-Drive Racing.

 

 WEC 2015 SHANGHAI - ALPINE SIGNATECH - NELSON PANCIATICI.


WEC 2015 SHANGHAI – L’ALPINE SIGNATECH avec Nelson  PANCIATICI au volant.

 

Signatech Alpine compte un tour d’avance sur la Ligier N°26, celle de Sam Bird, Julien Canal et Roman Rusinov, leader pendant la première heure. Mais cette deuxième place permet à ces derniers de repartir de Shanghai avec 16 points d’avance sur l’Oreca 05 de l’équipe KCMG, avec 26 pts encore possibles à décrocher lors de la derniére manche fin novembre à Bahreïn.

 

 WEC-2015-SHANGHAI-La-LIGIER-JSP2-de-l-equipe-RUSSE-G-DRIVE-seconde-en-LMP2-le-1er-novembre


WEC-2015-SHANGHAI-La-LIGIER-JSP2-de-l-equipe-RUSSE-G-DRIVE-seconde-en-LMP2-le-1er-novembre

 

La seconde Ligier de G-Drive Racing, la N°28, semblait se diriger vers un nouveau podium après le bon comportement de Pipo Derani et Gustavo Yacaman en début de course. Mais pour la première fois de la saison, elle n’est pas classée, à la suite d’une excursion dans le bac à graviers de Ricardo Gonzalez en toute fin de course.

 

 WEC 2015 SHANGHAI ORECA 05 KCMG


WEC 2015 SHANGHAI ORECA 05 KCMG

 

La course de KCMG à Shanghai a été compromise dans les conditions très humides de début d’épreuve, lorsque Nick Tandy – l’un des vainqueurs des 24 Heures du Mans avec la Porsche victorieuse – a été victime d’un tête-à-queue, lequel provoquait l’entrée en piste de la voiture de sécurité. Par la suite, le staff de l’équipe domiciliée à Hong Kong prend le pari des pneus pluie, qui fonctionne pendant la première heure. Mais elle doit revenir aux intermédiaires quand la pluie diminue. De beaux relais de Matt Howson, Richard Bradley puis à nouveau de Nick Tandy leur permettent néanmoins de remonter en troisième position.

 

 WEC 2015 SHANGHAI Pierre RAGUES -MORGAN Team MORAND


WEC 2015 SHANGHAI Pierre RAGUES -MORGAN Team MORAND

 

Quant au Team Suisse de Benoit Morand, il poursuit sa belle série de résultats avec la quatrième place de la catégorie LMP2 pour Oliver Webb, Pierre Ragues et Chris Cumming, après une course sans histoire.

 

 WEC-2015-SHANGHAI-La-MORGAN-de-l-equipe-PEGASUS-Racing-de-Julien-SCHELL-finit-cinquiéme


WEC-2015-SHANGHAI-La-MORGAN-de-l-equipe-PEGASUS-Racing-de-Julien-SCHELL-finit-cinquiéme

 

Pendant les quatre premières heures de course, la catégorie LMP2 a vu une très belle chevauchée d’une invitée-surprise, en piste pour une apparition ponctuelle en WRC : la Morgan-Nissan de  l’équipe Pegasus Racing. Un extraordinaire triple relais du revenant Alex Brundle a permis à la Morgan, chaussée de pneus Michelin, de mener le peloton de chasse sous la pluie. Toutefois, au fil des deux dernières heures, à mesure que la piste sèchait, la Morgan bleu turquoise chutait au classement. Alex Brundle et ses deux équipiers Chinois, Ho-Pin Tung et David Cheng, terminent finalement cinquièmes.

 

WEC-2015-SHANGHAI-Porsche-911-RSR-91-Team-Porsche-Team-Manthey-Richard-Lietz-et-Michael-Christensen

WEC-2015-SHANGHAI-Porsche-911-RSR-91-Team-Porsche-Team-Manthey-Richard-Lietz-et-Michael-Christensen

 

Dans la catégorie LMGTE PRO, victoire pour la Porsche 911 RSR du Team Manthey, la N°91 du tandem Richard Lietz-Michael Christensen devant la Ferrari F458 AF Corse, la N°51 du duo Gianmaria Bruni et Tony Vilander et la seconde Porsche 911 RSR Manthey, la N°92 des Français Patrick Pilet et Fred Mako

 

WEC 2015 SHANGHAI La FERRARI F458 AF CORSE de COLARD PERODO AGUAS Victorieuse en LMGET AM

WEC 2015 SHANGHAI La FERRARI F458 AF CORSE de COLARD PERODO AGUAS Victorieuse en LMGET AM

 

En LMGTE AM, triomphe de la Ferrari F458 AF Corse des Français Manu Colard et Philippe Perodo, épaulés par le Portugais Rui Aguas, lesquels l’emportent devant l’Aston, Martin N°98 de Paul Dalla Lana, Pedro Lamy et Mattias Lauda.

 

Sam HORNETT

Photos : Max MALKA – WEC et TEAMS

 

WEC 2015 SHANGHAI Le 1er novembre PORSCHE REALOISE LE DOUBLE avec la 17 devant la 18

WEC 2015 SHANGHAI  – Le 1er novembre PORSCHE signe le doublé avec la 17 devant la 18

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL FINAL DES SIX HEURES DE SHANGHAI WEC

1 – Bernhard/Webber/Hartley (Porsche 919)  Porsche 169 tours en 6 Heures

2 – Dumas/Jani/Lieb (Porsche 919) Porsche à 26.294

3 – Fässler/Lotterer/Tréluyer (Audi R18)  Audi à 30.311

4 – Di Grassi/Duval/Jarvis (Audi R18) Audi à 50.906

5 – Wurz/Sarrazin/Conway (Toyota TS040) Toyota à 4 tours

6 – Davidson/Buemi/Nakajima (Toyota TS040) Toyota à 5 tours

7 – Prost/Beche (Rebellion R-One) Rebellion à 11 tours

8 – Trummer/Kaffer (CLM P1/01-AER)  Bykolles à 13 tours

9 – Panciatici/Chatin/Dillmann (Alpine A450b-Nissan) Signatech à 15 tours

10 – Rusinov/Canal/Bird (Ligier JSP2-Nissan) G-Drive à 16 tours

11 – Howson/Bradley/Tandy (Oreca 05-Nissan) KCMG à 16 tours

12 – Ragues/Webb/Cumming (Morgan Evo-SARD) SARD Morand, à 17 tours

13 – Cheng/Tung/Brundle (Morgan-Nissan) Pegasus, à 17 tours

14 – Lietz/Christensen (Porsche 911 RSR) Manthey, à 18 tours

15 – Bruni/Vilander (Ferrari 458) AF Corse, à 18 tours

16 – Pilet/Makowiecki (Porsche 911 RSR) Manthey, à 18 tours

17 – Rigon/Calado (Ferrari 458) AF Corse, à 19 tours

18 – Macdowall/Rees/Stanaway (Aston Martin Vantage) Aston Martin, à 20 tours

19 – Turner/Adam (Aston Martin Vantage) Aston Martin, à 20 tours

20 – Brown/Van Overbeek/Fogarty (Ligier JSP2-HPD) Extreme Speed, à 22 tours

21 – Perrodo/Collard/Aguas (Ferrari 458) AF Corse, à 23 tours

22 – Dalla Lana/Lamy/Lauda (Aston Martin Vantage) Aston Martin, à 23 tours

23 – Shaytar/Bertolini/Basov (Ferrari 458)  SMP, à 24 tours

24 – Dempsey/Long/Seefried (Porsche 911 RSR) Proton, à 24 tours

25 – Roda/Ruberti/Sylvest (Chevrolet Corvette C7) Larbre, à 25 tours

26 – Leventis/Watts/Kane (Gibson 015s-Nissan) Strakka, à 25 tours

27 – Castellacci/Griffin/Hall (Aston Martin Vantage) Aston Martin, à 30 tours

28 – Ried/Al Qubaisi/Bachler (Porsche 911 RSR) Proton, à 30 tours

 

ABANDONS

153° tour : Imperatori/Kraihamer/Tuscher

152° tour: Yacaman/Derani/Gonzalez

88° tour:  Sharp/Dalziel/Heinemeier Hansson

 

WEC 2015 SHANGHAI Les vaunqueurs le 1er novembre - Mark WEBBER Brandon HARTLEY - Timo BERNHARD

LE CLASSEMENT PROVISOIRE DU CHAMPIONNAT DU MONDE DES PILOTES

 

  1. Bernhard-Hartley-Webber, Porsche : 155 points
  2. Lotterer-Tréluyer-Fässler, Audi, 143
  3. Dumas-Jani-Lieb, Porsche, 113,5
  4. Di Grassi-Duval-Jarvis, Audi, 91
  5. Davidson-Buemi, Toyota, 67
  6. Tandy, Porsche & Oreca, 66
  7. 7.Wurz/Conway/Sarrazin 64
  8. Bamber-Hülkenberg, Porsche, 58
  9. Nakajima, Toyota, 55
  10. 9.Canal-Rusinov-Bird,  Ligier, 27.5

 

 WEC-2015-A-SHANGHAI-Le-dimanche-1er-novembre-le-TEAM-PORSCHE-devient-CHAMPION-du-MONDE-des-CONSTRUCTEURS


WEC-2015-A-SHANGHAI-Le-dimanche-1er-novembre-le-TEAM-PORSCHE-devient-CHAMPION-du-MONDE-des-CONSTRUCTEURS

 

LE CLASSEMENT PROVISOIRE DU CHAMPIONNAT DU MONDE DES CONSTRUCTEURS

 

  1. Porsche, 308 points (CHAMPION)
  2. Audi, 238
  3. Toyota, 137

 

WEC-2015-SHANGHAI-ANIMATION-LOCALE-DEVANT-LE-STAND-PORSCHE

WEC-2015-SHANGHAI-ANIMATION-LOCALE-DEVANT-LE-STAND-PORSCHE

 WEC 2015 SHANGHAI Dernier ravitaillement pour la POTSCHE 17 victoeieuse.


WEC 2015 SHANGHAI – Dernier ravitaillement pour la POTSCHE 17 victorieuse.

WEC 2015 A SHANGHAI victoire ce 1er novembre de la Porsche 919 Hybrid de Timo Bernhard, Brendon Hartley, Mark Webber

WEC 2015 A SHANGHAI victoire ce 1er novembre de la Porsche 919 Hybrid de Timo Bernhard, Brendon Hartley, Mark Webber

WEC-2015-Victoire-a-SHANGHAI-le-1er-novembre-de-la-PORSCHE-919-Hybrid-de-Timo-Bernhard-Brendon-Hartley-Mark-Webber.

WEC-2015-Victoire-a-SHANGHAI-le-1er-novembre-de-la-PORSCHE-919-Hybrid-de-Timo-Bernhard-Brendon-Hartley-Mark-Webber.

WEC-2015-Victoire-a-SHANGHAI-le-1er-novembre-de-la-PORSCHE-919-Hybrid-de-Timo-Bernhard-Brendon-Hartley-Mark-Webber.

WEC-2015-Victoire-a-SHANGHAI-le-1er-novembre-de-la-PORSCHE-919-Hybrid-de-Timo-Bernhard-Brendon-Hartley-Mark-Webber.

WEC-2015-SHANGHAI-Porsche-919-Hybrid-de-Timo-Bernhard-Brendon-Hartley-Mark-Webber

WEC-2015-SHANGHAI-Porsche-919-Hybrid-de-Timo-Bernhard-Brendon-Hartley-Mark-Webber

WEC Championnat du monde

About Author

gilles