LES DEUX PORSCHE EN POLE ET EN 1ére LIGNE AUX SIX HEURES DE SHANGHAI EN WEC

WEC-2015-SHANGHAI-Porsche-919-Hybrid-de-Timo-Bernhard-Brendon-Hartley-et-Mark-Webber-

 

 WEC 2015 SHANGHAI Porsche Team Brendon Hartley


WEC 2015 SHANGHAI Porsche Team Brendon Hartley de retour au stand sur de leur pole

 

Sans grande surprise, l’équipe Porsche s’offre la pole lors de la séance des qualifications, en décrochant le temps de référence et la 1ére ligne des Six Heures de Shanghai.

Comme lors des sessions libres c’est la Porsche 919 Hybrid N°17 du trio composé de Bernhard-Webber-Hartley qui a signé la pole en 1’42″719 et s’élancera en tête devant la voiture sœur, la N°18 de Dumas-Jani-Lieb, créditée elle de 1’43″488

 

 WEC-2015-SHANGHAI-AUDI-R18-e-tron-quattro-N°7


WEC-2015-SHANGHAI-AUDI-R18-e-tron-quattro-N°7

 

Suivent  les deux Audi  en deuxième ligne, la N°8 de Di Grassi –Duval-Jarvis en 1’44″200 devant la N°7  de Treluyer- Fassler et Lotterer en 1’44″645 et qui devancent les deux Toyota TS040, beaucoup moins rapides, la N°1 de Davidson-Buemi-Nakajima, en 1’45″776 devant la N°2 de Wurz-Sarrazin-Conway en 1’45″962.

Dans la catégorie LMP2, meilleur temps en 1’52″763 pour la Ligier JS P2 G-Drive Racing, la N°26 de l’équipage composé de Bird-Canal-Rusinov. Suivent, l’Oreca 05 –Nissan de KCMG de Howson-Bradley-Tandy en 1’53″345 et la seconde Ligier JSP2-Nissan du G-Drive de Yacaman-Derani-Gonzalez en 1’53″390.

Ensuite, on pointe la Morgan-Sard de l’écurie Sard Morand  de Ragues-Webb-Cumming  en 1’53″600 et l’Alpine A450b-Nissan de l’écurie Signatech de Panciatici-Chatin-Dillmann en 1’53″747

 

ENCORE ET TOUJOURS PORSCHE QUI SIGNE SA 7éme POLE 2015

 WEC-2015-SHANGHAI-Porsche-919-Hybrid-de-Timo-Bernhard-Brendon-Hartley-et-Mark-Webber-


WEC-2015-SHANGHAI-Porsche-919-Hybrid-de-Timo-Bernhard-Brendon-Hartley-et-Mark-Webber-

 

Porsche signe ce samedi un nouveau doublé en qualifications – le septième  en sept épreuves cette année – et n’a encore laissé échapper aucune des pole positions de cette saison 2015 !

Celle de Shanghai permet à l’équipage qui signe cette pole, le trio formé de Webber, Hartley et de leur équipier Timo Bernhard, d’ajouter un deuxième point à leur avance au classement provisoire du Championnat des pilotes.

 

 

WEC-2015-SHANGHAI-HARLEY-WEBBER-BERNHARD-Les-polemen-au-volant-de-la-PORSCHE-919-HYBRIDE-N°17.

WEC-2015-SHANGHAI-HARLEY-WEBBER-BERNHARD-Les-polemen-au-volant-de-la-PORSCHE-919-HYBRIDE-N°17.

 

La Porsche 919, la N°17 pilotée par Mark Webber et Brendon Hartley réalise une moyenne de 1’42 »719. Le plus rapide au volant de cette voiture pendant une grande partie de ce week-end, le jeune Nép-Zélandais Brandon Hartley signe tout d’abord le meilleur chrono en 1’42 »621, jetant ainsi les bases solides d’une future pole !

Avant que la « guerre » ne soit déclarée ce samedi 31 octobre en finale de la Coupe du Monde de Rugby, l’Australien et le Néo-Zélandais, ont travaillé en parfaite harmonie tout au long de ces qualifications.

 

 WEC-2015-SHANGHAI-Porsche-919-Hybrid-Porsche-Team-Timo-Bernhard-Brendon-Hartle-Mark-Webber


WEC-2015-SHANGHAI-Porsche-919-Hybrid-Porsche-Team-Timo-Bernhard-Brendon-Hartle-Mark-Webber

 

L’avantage de la Porsche N°17 est tel que Webber rentre au stand alors qu’il reste encore cinq minutes dans la séance des qualifications, avec un avantage de 0 »769 seconde sur la seconde 919 Hybrid, la N°18. Cette dernière effectue d’ailleurs un arrêt inopiné après seulement un tour. Marc Lieb et Romain Dumas étant les deux pilotes de l’équipage chargés de la qualifier.

 

WEC-2015-SHANGHAI-AUDI-R-18-E-TRON-QUATTRO.

WEC-2015-SHANGHAI-AUDI-R-18-E-TRON-QUATTRO.

 

Audi n’a pu troubler la sérénité de Porsche et termine en troisième et quatrième positions. Victime du trafic dans son tour rapide, le Suisse Marcel Fässler n’a pu ensuite, se rapprocher des 919 Hybrid.

L’Audi R18 e-tron quattro N°7, qualifiée par Fässler et Benoît Tréluyer, partira donc troisième aux côtés de la N°8, dont le temps a été réalisé par le duo, Loïc Duval et Lucas di Grassi.

 

 WEC 2015 SHANGHAI TOYOTA TS040


WEC 2015 SHANGHAI  La TOYOTA TS040N°2

 

L’équipe Toyota conserve ses habituelles cinquième et sixième places. Seulement 0 »2 seconde sépare la TS040 Hybrid N°1, du tandem  formé des Champions du monde 2014, la paire Sébastien Buemi et Anthony Davidson, de la voiture-sœur, la N°2 d’Alex Wurz et Mike Conway.

 

WEC-2015-SHANGHAI-LA-REBELLION-LMP1

WEC-2015-SHANGHAI-LA-REBELLION-LMP1

 

La Rebellion R-One AER n°13 de Dominik Kraihamer et Alexandre Imperatori pointe en tête des LMP1 privées. Rejoints ce week-end par le nouveau venu Matheo Tuscher, l’Autrichien et le Suisse n’ont connu aucun souci et devancent l’autre Rebellion de Nicolas Prost et Mathias Beche, la N°12.

 

WEC-2015-SHANGHAI-LA-LIGIER-JSP2-du-TEAM-RUSSE-G-DRIVE.

WEC-2015-SHANGHAI-LA-LIGIER-JSP2-du-TEAM-RUSSE-G-DRIVE.

 

Pour la troisième course d’affilée, la pole position revient en LMP2, à l’une des Ligier-Nissan G-Drive Racing, la N°26 de la paire Sam Bird et Julien Canal. Ce dernier a superbement redressé la barre après son accident lors de la dernière séance d’essais libres, tandis que Sam Bird signe facilement le meilleur chrono individuel de la catégorie en 1’51 »984. La moyenne de la pole position LMP2 étant de 1’52 »763.

 

 WEC-2015-SHANGHAI-ORECA-05-KCMG


WEC-2015-SHANGHAI-ORECA-05-KCMG

 

La Ligier de G-Drive Racing est plus rapide de près de six dixièmes que l’Oreca 05-Nissan de l’équipe de Hong-Kong, KCMG.

Les deux rivales pour le titre LMP2 s’élanceront de la première ligne, après la controverse née des incidents survenus tout dernièrement en course, lors de la manche au Fuji.

Matt Howson et Nick Tandy ont qualifié la voiture de l’équipe de Hong Kong et vont tenter de réduire l’écart de treize points qui les sépare du trio Bird, Canal, Rusinov.

Après des qualifications aussi rapides que régulières, la seconde Ligier de G-Drive Racing est troisième, au mains de Ricardo Gonzalez et Pipo Derani.

 

WEC-2015-SHANGHAI-FERRARI-AF-CORSE-LM-GTE-PRO

WEC-2015-SHANGHAI- L’une des deux FERRARI F458 AF CORSE en LM-GTE-PRO, la N°71

 

En LMGTE Pro, la pole revient en 2’02″243 à la Ferrari F458 de la Scuderia AF Corse, la N°51 de la paire Bruni-Vilander devant la voiture-sœur la N°71 du duo Rigon-Calado, seconde en 2’02″508, à 0.265

Suivent, dans l’ordre, l’Aston Martin Vantage V8 de Alex MacDowallL, Fernando Rees et Richie Stanaway en 2’02.540 , à 0.297 et les deux Porsche 911 RSR Manthey la N° 92 des Français Patrick Pilet et Fred Mako devançant  en 2’03.048, à 0.805, la N°91 de Richard Lietz et Michael Christensen, créditée de 2’03.352, à 1.109.

 

WEC-2015-SHANGHAI-ASTON-MARTIN-VANTAGE-V-8-LMGTE-PRO-de-DALA-LANNA

WEC-2015-SHANGHAI-ASTON-MARTIN-VANTAGE-V-8-LMGTE-PRO-de-DALLA-LANA – Pedro LAMY et Mathias LAUDA

 

En LMGTE AM, meilleur temps et pole pour l’Aston Martin Vantage V8  de Paul Dalla Lana, Pedro Lamy et Mathias Lauda, en 2’04.728 et qui précédent  une autre Aston, celle du trio Francesco Castellacci, Liam Griffin et Stuart Hall, seconde en 2’04.858 et la Chevrolet Corvette de l’équipe Larbre Compétition de Gianluca Roda, Paolo Ruberti et Nicolai Sylvest, 3éme en 2’04.874

 

WEC-2015-SHANGHAI-Fritz-Enzinger-Vice-President-LMP1

WEC-2015-SHANGHAI-Fritz-Enzinger-Vice-President-LMP1

A l »issue de ces qualifications, Fritz Enzinger, vice-président du programme Porsche LMP1, confiait:

« Ceci est potentiellement notre pole position la plus importante cette saison. Avoir deux voitures sur la première ligne nous donne les meilleures conditions pour une course où nous avons la chance d’obtenir le titre de Champion du Monde des constructeurs. Un grand merci à toute l’équipe pour leur grand engagement. Nous devons maintenant rester bien concentré pour la course aussi et nous devrions alors obtenir un bon résultat pour atteindre notre objectif ».

 

WEC-2015-SHANGHAI-Andreas-Seidl-Team-Principal-Porsche-Team

WEC-2015-SHANGHAI-Andreas-Seidl-Team-Principal-Porsche-Team

 

Andreas Seidl, Team Principal de l’écurie Porsche, enchainait:

« Merci à cette performance d’équipe remarquable qui fait que nous restons invaincu en qualifications et avons nos deux Porsche 919 sur la première ligne pour la septième fois cette saison. Depuis les premiers essais libres ici nous avons continué d’améliorer la voiture et  les temps de tour de nos longs runs étaient encourageants. Nous allons maintenant préparer la course avec soin. Nous nous attendons à un peu de pluie durant la nuit qui pourraient nous donner des défis supplémentaires ».

 

WEC-2015-SHANGHAI-Porsche-Teal-Brendon-Hartley.

WEC-2015-SHANGHAI-Porsche-Teal-Brendon-Hartley.

 

Côté pilotes, le Néo-Zélandais  Brendon Hartley l’un des polemen au volant de la Porsche 919 hybride Numéro 17, poursuivait :

« Pour Marc et moi, ce fut une qualification parfaite avec tout ce qui passe selon le plan établi. Je fais une erreur dans le premier virage, mais néanmoins tous deux nous avions de très bons chronos tout de suite et qui est crucial avec le tarmac abrasif ici parce que vous ne recevez pas une seconde chance avec vos pneus. L’équipe a fait un travail fantastique pour nous donner une voiture de quatre secondes plus rapide que l’an dernier. »

 

 WEC-2015-SHANGHAI-Porsche-Team-Timo-Bernhard-et-Mark-Webber


WEC-2015-SHANGHAI-Porsche-Team-Timo-Bernhard-et-Mark-Webber

 

Pour sa part, Mark Webber, ajoutait :

« C’est grand pour Porsche et notre équipe d’avoir les deux voitures sur la première ligne à nouveau. Brendon et moi avons eu un grand temps en qualifications. Ce fut une bonne bataille entre nos deux voitures et à la fin, on était sûr d’être devant avec une très forte moyenne de nos deux tours chronométrés. Toutefois, la qualification est un peu du show-business dans les courses d’endurance; la course principale c’est demain ».

 

WEC-2015-SHANGHAI-Porsche-Team-Romain-Dumas.

WEC-2015-SHANGHAI-Porsche-Team-Romain-Dumas.

 

Concernant les pilotes de la seconde Porsche 919 hybride, la Numéro 18, le Français Romain Dumas, précisait:

« Sur mon tour de qualification, les deux premiers secteurs étaient vraiment bon, mais alors une Rébellion s’est retrouvé sur ma trajectoire. Cependant, nous sommes deuxièmes ce qui est bon pour l’équipe. »

 

WEC-2015-SHANGHAI-Porsche-Team-Marc-Lieb

WEC-2015-SHANGHAI-Porsche-Team-Marc-Lieb

 

Quant à son équipier Marc Lieb, lui, il concluait:

« Tout était correct. Je commence avec un tour d’installation parce que nous voulions vérifier le moteur nouvellement monté et nous avons fait un tour vite après. J’ai perdu un peu de temps dans le trafic, mais c’était suffisant et très bien ».

 

Sam HORNETT

Photos : Max MALKA – WEC et TEAMS

 

WEC-2015-SHANGHAI-Porsche-919-Hybrid-Porsche-Team-Timo-Bernhard-Brendon-Hartley-Mark-Webber

WEC-2015-SHANGHAI-Porsche-919-Hybrid-Porsche-Team-Timo-Bernhard-Brendon-Hartley-Mark-Webber

LA GRILLE DE DÉPART

 

  1. ligne

Bernhard/Webber/Hartley (Porsche 919 Hybrid) Porsche, en 1’42″719

Dumas/Jani/Lieb (Porsche 919 Hybrid) Porsche, en 1’43″488

  1. ligne

Di Grassi/Duval/Jarvis (Audi R18) Audi Sport, en 1’44″200

Fassler/Lotterer/Tréluyer (Audi R18) Audi Sport, en 1’44″645

  1. ligne

Davidson/Buemi/Nakajima (Toyota TS040) Toyota TMG, en 1’45″776

Wurz/Sarrazin/Conway (Toyota TS040) Toyota , en 1’45″962

  1. ligne

Imperatori/Kraihamer/Tuscher (Rebellion R-One) Rebellion, en 1’49″418

Prost/Beche/(Rebellion R-One) Rebellion, en 1’50″942

  1. ligne

Trummer/Kaffer (CLM P1/01-AER) ByKolles, en 1’52″069

Rusinov/Canal/Bird (Ligier JSP2-Nissan) G-Drive, en 1’52″763

  1. ligne

Howson/Bradley/Tandy (Oreca 05-Nissan) KCMG, en 1’53″345

Yacaman/Derani/Gonzalez (Ligier JSP2-Nissan) G-Drive, en 1’53″390

  1. ligne

Ragues/Webb/Cumming (Morgan-Sard) Sard Morand, en 1’53″600

Panciatici/Chatin/Dillmann (Alpine A450b-Nissan)  Signatech, en 1’53″747

  1. ligne

Sharp/Dalziel/Heinemeier Hansson (Ligier JSP2-HPD)  Extreme Speed, en 1’54″775

Leventis/Watts/Kane (Gibson 015s-Nissan) Strakka  Racing, en 1’55″205

  1. ligne

Cheng/Tung/Brundle (Morgan-Nissan) Pegasus Racing, en 1’56″624

Brown/Van Overbeek/Fogarty (Ligier JSP2-HPD)  Extreme Speed, en 1’57″432

  1. ligne

Bruni/Vilander (Ferrari 458) AF Corse, en 2’02″243

Rigon/Calado (Ferrari 458) AF Corse, en 2’02″508

  1. ligne

MacDowall/Rees/Stanaway (Aston Martin Vantage) Aston Martin, en 2’02″540

Pilet/Makowiecki (Porsche 911 RSR) Manthey, en 2’03″048

  1. ligne

Lietz/Christensen (Porsche 911 RSR ) Manthey, en 2’03″352

Turner/Adam (Aston Martin Vantage) Aston Martin, en 2’03″393

  1. ligne

Dalla Lana/Lamy/Lauda (Aston Martin Vantage) Aston Martin, en 2’04″728

Castellacci/Griffin/Hall (Aston Martin Vantage) Aston Martin, en 2’04″858

  1. ligne

Roda/Ruberti/Sylvest (Chevrolet Corvette C7) Larbre Compétition, en 2’04″874

Perrodo/Collard/Aguas (Ferrari 458) AF Corse, en 2’05″455

  1. ligne

Shaytar/Bertolini/Basov (Ferrari 458) SMP Racing, en 2’05″556

Dempsey/Long/Marco Seefried (Porsche 911 RSR) Dempsey, en 2’06″196

  1. ligne

Ried/Al Qubaisi/Bachler (Porsche 911 RSR) Proton, en 2’11″851

 

WEC-2015-SHANGHAI-ALPINE-SIGNATECH-TOM-DILLMANN

WEC-2015-SHANGHAI- Les débuts en endurance au volant de l’ALPINE-SIGNATECH de Tom DILLMANN

 

WEC Championnat du monde

About Author

gilles