CARRERA PANAMERICANA 2015. VICTOIRE SUR LE FIL DE LA STUDEBAKER DE VELASQUEZ

CARRERA PANAMERICANA 2015 Le Vainqueur EMILIO VELASQUZ - Photo JOSE CAPARROS

 

PANAMERICANA 2015

 

Pour sa 28ème édition depuis sa renaissance en 1988, la Carrera Panamericana se cherche, entre tradition et renouveau…

En l’occurrence pour son départ cette année, la Carrera renouait plutôt avec la tradition, en s’élançant de Tuxtla dans la région, celle du Chiapas, tout au sud du Mexique.

Il faut avouer que même si un départ du bord de mer, depuis Veracruz ou Huatulco, comme ce fut le cas ces dernières années est des plus agréables, partir du Chiapas comme à l’origine dans les années 50, dégage une atmosphère spéciale, qui n’échappe pas aux spectateurs bien plus nombreux et enthousiastes que lors des dernières éditions…

Pour ce qui est des concurrents, l’affluence et le plateau pour cette édition, étaient légèrement en baisse par contre, avec seulement 78 véhicules, ce qui n’est pas si mal en temps de crise, mais dénote quand même une légère désaffection, dont les causes sont multiples.

Tout d’abord, les véhicules admis par le règlement se font rares et sans aucun doute les organisateurs vont devoir réfléchir pour l’ouvrir à d’autres véhicules sans dénaturer la course.

 

PANAMERICANA-EDUARDO-LEON

PANAMERICANA-EDUARDO LEON

 

C’est bien là aussi le problème, ne pas perdre « l’esprit » de la Panamericana, insufflé par Lalo Leon depuis près de trente ans, dont l’âge et la santé font d’ailleurs qu’il passe peu à peu la main…

Or la nouvelle équipe, avec sa fille en tête, s’attache à la professionnaliser, ce qui est louable et va dans le bon sens, mais peine à maintenir en même temps l’ambiance et l’esprit, que seul un personnage aussi haut en couleurs que Lalo, savait faire régner !

Espérons que ses successeurs y parviennent rapidement car la Carrera Panamericana, mérite vraiment la peine  d’exister et cette année, l’épreuve Mexicaine, a encore permis de traverser des paysages incroyables et tous plus magnifiques, avec en prime une belle bagarre en tête…

 

 CARRERA PANAMERICANA 2015 Le Vainqueur EMILIO VELASQUZ - Photo JOSE CAPARROS


CARRERA PANAMÉRICANA 2015 –  Le Vainqueur EMILIO VELASQUEZ – Photo René CASTILLEROS

 

En effet, même si une fois encore, ce sont bien évidemment naturellement les Studebaker qui ont dominé les débats, avec comme bien souvent, un podium 100 % aux couleurs de la marque, les deux premiers, le ‘ régional ‘ Velasquez et le Français Damiron, se sont livrés à un mano-à-mano, haletant et ce depuis le départ jusqu’à l’arrivée, la différence tout au long de la course, entre les deux Stude, n’ayant jamais excédé… trente secondes !

 

 PANAMERICAINE-2014-SUPERBE-VICTOIRE-POUR-La-STUDEBAKER-du-FRANCAIS-ERIK-COMAS

PANAMERICANA-2014-SUPERBE VICTOIRE  pour la STUDEBAKER du FRANÇAIS ERIK COMAS associé à ISABELLE de SADELEER  – Photo  JOSE CAPARROS

 

Après sa mésaventure de l’année dernière où Velasquez avait cédé le commandement, abandonnant la victoire à un autre pilote tricolore, l’ancien pilote de Formule 1, le Drômois Éric Comas et ce dans la dernière étape au bénéfice de la Studebaker du Français, ses nerfs étaient donc une nouvelle fois, mis à rude épreuve…

Et, finalement, il ne doit d’ailleurs cette année, sa victoire qu’à une petite pénalisation de trente secondes  mais lourde de conséquences et infligée à Hilaire Damiron, lors de la dernière étape, le dernier jour !

 

CARRERA-PANAMERICANA-2015-Les-VELASQUEZ-SUR-LE-PARCOURS-DE-LAISON-QUI-MENE-VERS-DURANGO-VIENNENT-D-APPRENDRE-LEUR-Photo-JOSE-CAPARROS.

CARRERA-PANAMERICANA-2015-Les VELASQUEZ sur le parcours de liaison qui mène vers l’arrivée à DURANGO viennent d’apprendre leur victoire ! -Photo-JOSE-CAPARROS.

 

Et ce pour une légère erreur de sa copilote qui est aussi  son épouse…, sans laquelle, le Mexicain Velasquez se serait incliné pour…sept infimes secondes !

Son avance à l’arrivée à Durango,  sur Damiron n’étant que de … vingt-trois secondes !!!

 

 CARRERA-PANAMERICANA-2015-HILAIRE-DAMIRON-la-grosse-attaque-Photo-RENE-CASTILLEJOS


CARRERA-PANAMERICANA-2015-HILAIRE DAMIRON- La grosse attaque- Photo-RENE-CASTILLEJOS

 

C’est vraiment dommage pour Hilaire Damiron, auteur d’une belle course.

Car, après avoir été victime de problèmes mécaniques lors des précédentes éditions, qui l’avaient empêché de remporter la course, navigué par une copilote professionnelle, Liz Tejada…

 

 CARRERA-PANAMERICANA-2015-Les-DAMIRON-terminent-seconds-Photo-RENE-CASTILLEJOS


CARRERA-PANAMERICANA-2015-Les DAMIRON terminent finalement seconds-Photo-RENE-CASTILLEJOS

 

Et, alors que son rythme le lui aurait permis, cette année il n’avait rencontré aucun problème et finalement, il paye cher l’inexpérience de sa nouvelle copilote, qui a cependant pour une ‘ rookie ‘ malgré tout, réalisé une belle performance pour son « baptême du feu » et on ne peut pas la blâmer…

Ce sera sans aucun doute de nouveau un prétendant à la victoire en 2016, avec surement une copilote désormais rodée et qui aura à cœur de prendre sa revanche…

 

CARRERA-PANAMERICANA-2015-La-DODGE-des-CERVANTES-avant-leur-crash-Photo-RENE-CASTILLEJOS

CARRERA-PANAMERICANA-2015-La DODGE à gros moteur V8 des CERVANTES avant leur crash-Photo-RENE-CASTILLEJOS

 

Derrière ce duo qui a survolé cette Carrera Panamericana 2015, les Cervantes père et fils, les seuls à ne pas rouler sur une Studebaker mais avec une Dodge, avec l’inusable  et inoxydable Doug Mockett et sa non moins célèbre Oldsmobile, étaient bien partis pour occuper la 3ème marche du podium, finalement attribuée à la Studebaker de Marin pére et fils !

 

 CARRERA-PANAMERICANA-2015-lES-CERVANTES-SE-SORTIRONR-INDEMNES-DE-LEUR-CUTE-DE-200-metres-Photo-RENE-CASTILLEJOS


CARRERA-PANAMERICANA-2015- Les CERVANTES se sortiront indemnes de cette chute de …200 mètres dans le ravin ! Photo-RENE CASTILLEJOS

 

Avant de faire une sortie de route des plus spectaculaires, suivi d’une spectaculaire chute de près de… 200 mètres, lors de la dernière spéciale de « l’Espinazo del Diablo », incroyablement fort heureusement sans conséquences pour eux…

 

CARRERA-PANAMERICANA-2015-Spectaculaire-vue-densemble-de-lEspinazo-del-diablo

CARRERA-PANAMERICANA-2015-Spectaculaire-vue-densemble-de-lEspinazo-del-diablo

 

Mais bien évidemment pas pour la Dodge, comme on peut aisément l’imaginer, totalement détruite !

On comprend mieux ainsi, si nécessaire, les efforts faits pour professionnaliser le rallye et la qualité des vérifications techniques qui garantissent des véhicules sûrs…

 

 CARRERA-PANAMERICANA-2015-La-DODGE-des-CERVANTES-apres-leur-gros-crash-Photo-RENE-CASTILLEJOS


CARRERA-PANAMERICANA-2015-La DODGE des CERVANTES après leur gros crash-Photo-RENE CASTILLEJOS

 

Le classement étant établi, Ils terminaient d’ailleurs, malgré cette mésaventure, à la cinquième place, sans franchir la ligne, avec les pénalités reçues, disposant d‘une avance suffisante pour rester classés devant Doug Mockett et le sympathique Belge, Van der Straten, abonné au Top 5 de la Carrera Panamericana  depuis quelques éditions !

 

CARRERA-PANAMERICANA-2015-Une-légende-vivante-de-la-Panamericana-laméricain-Mockett

CARRERA-PANAMERICANA-2015-Une-légende-vivante-de-la-Panamericana-laméricain-Mockett

 

Il faut dire qu’il débarque chaque année sans aucune reconnaissance, ni mise au point de sa voiture et s’il pouvait remédier à cet état de fait, nul doute que van der Straten, pourrait surement envisager une place sur le podium et même viser de se battre pour la victoire. C’est tout le mal qu’on lui souhaite à l’avenir.

 

 CARRERA-PANAMERICANA-2015-La-STUDEBKER-du-BELGE-VAN-DER-STRATEN-Photo-JOSE-CAPARROS.


CARRERA-PANAMERICANA-2015-La-STUDEBKER-du-BELGE-VAN-DER-STRATEN-Photo-JOSE-CAPARROS.

 

Pour ce qui est du projet « électrique  » que j’accompagnais, évoqué dans notre article de présentation de la course (Voir lien)  le bilan est très mitigé…

Côté sportif, il est plutôt négatif puisque les voitures n’ont pas pu effectuer une seule étape et ont juste pu ‘parader’ lors de trois étapes, à Mexico, à Zacatecas et à l’arrivée à Durango.

 

CARRERA-PANAMERICANA-2015-Une-des-BELLES-AMERICAINES-D-ANTAN-a-l-arrivée-a-DURANGO-Photo-JOSE-CAPARROS.

CARRERA-PANAMERICANA-2015-Une-des-BELLES-AMERICAINES-D-ANTAN-a-l-arrivée-a-DURANGO-Photo-JOSE-CAPARROS.

 

D’un autre côté, pour connaître l’envers du décor, ce n’était pas une surprise, puisque tous les problèmes rencontrés avant la course, avaient ‘condamné’ le projet avant que ne démarre la Carrera!

Seule la ténacité de son promoteur, Victor Juarez a permis qu’il occupe quand même la scène, pour représenter malgré tout, les nobles causes qu’il soutenait :

La lutte contre le cancer du sein et la protection de l’environnement.

 

 CARRERA-PANAMERICANA-2015-lA-TR2S-POLULAIRE-MONTSERRAT-OLIVER-à-l-arrivee-a-DURANGO-avec-l-autre-BELLE-D-ANTAN-desormais-electrique-Photo-JOSE-CAPARROS.


CARRERA-PANAMERICANA-2015-lA-TR2S-POLULAIRE-MONTSERRAT-OLIVER-à-l-arrivee-a-DURANGO-avec-l-autre-BELLE-D-ANTAN-desormais-electrique-Photo-JOSE-CAPARROS.

 

Cela a également permis de ne pas faire défaut aux sponsors, qui au vu de l’enthousiasme rencontré lors des arrivées, bien que les véhicules n’aient pas pu participer réellement à la course, ont d’ores et déjà décidé de continuer à soutenir ce projet!

Alors nul doute que l’année prochaine vous entendrez encore parler de ces panaméricaines d’antan, désormais… électriques.

Voilà, profitez des quelques belles photos de la course pour vous rêver un peu …

 

José CAPARROS

Photos : René CASTILLEROS – José CAPARROS – ORGANISATION

 

NOTRE ARTICLE PRÉCÉDENT SUR LA CARRERA PANAMÉRICANA 2015

http://www.autonewsinfo.com/2015/10/19/la-carrera-panamericana-en-electrique-oui-mais-172590.html

 

Pour plus d’informations, si le cœur vous en dit et que vous souhaitez y participer, n’hésitez pas à vous renseigner. Je me ferai un plaisir de vous répondre :

jose.guru4racer@gmail.com ou au 06 19 30 74 51

 

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL FINAL A DURANGO

https://mail.google.com/mail/u/0/#inbox/150ad82d831f5d87?projector=1

 CARRERA-PANAMERICANA-2015-Le-PODIUM-FINAL-A-DURANGO-Photo-José-CAPARROS


CARRERA-PANAMERICANA-2015-Le-PODIUM-FINAL-A-DURANGO-Photo-José-CAPARROS

 CARRERA-PANAMERICANA-2015-Partout-un-gros-succes-populaire-Photo-José-CAPARROS.


CARRERA-PANAMERICANA-2015-Partout-un-gros-succes-populaire-Photo-José-CAPARROS.

CARRERA-PANAMERICANA-2015-lA-POLICE-FEDEALE-MEXICAINE-FAIT-PARTIE-DE-L-ORGANISATION-Photo-RENE-CASTILLEJOS

CARRERA-PANAMERICANA-2015-lA-POLICE-FEDEALE-MEXICAINE-FAIT-PARTIE-DE-L-ORGANISATION-Photo-RENE-CASTILLEJOS

 CARRERA-PANAMERICANA-2015-Magnifique-lever-du-jour-sur-la-Panamericana.


CARRERA-PANAMERICANA-2015-Magnifique-lever-du-jour-sur-la-Panamericana.

 CARRERA-PANAMERICANA-2015-LA-STUDEBAKER-DES-MARIN-PERE-ET-FILS-3émes


CARRERA-PANAMERICANA-2015-LA-STUDEBAKER-DES-MARIN-PERE-ET-FILS-3émes

CARRERA-PANAMERICANA-2015-La-trés-belle-MISTANG-de-MOISE-SACAL-Photo-RENE-CASTILLEJOS

CARRERA-PANAMERICANA-2015-La-trés-belle-MISTANG-de-MOISE-SACAL-Photo-RENE-CASTILLEJOS

CARRERA-PANAMERICVANA-2015-Lesprit-de-la-Panamericana-dans-toute-sa-splendeur-avec-la-Lincoln-de-REICHARDT-

CARRERA-PANAMERICVANA-2015-Lesprit-de-la-Panamericana-dans-toute-sa-splendeur-avec-la-Lincoln-de-REICHARDT-

 CARRERA-PANAMERICANA-2015-Une-BELLE-CADILLAC-D-ANTAN


CARRERA-PANAMERICANA-2015-Une-BELLE-CADILLAC-D-ANTAN

CARRERA-PANAMERICANA-2015-Nombreuses-magnifiques-voitures-a-départ-même-si-elles-ne-peuvent-disputer-la-victoire

CARRERA-PANAMERICANA-2015-Nombreuses-magnifiques-voitures-a-départ-même-si-elles-ne-peuvent-disputer-la-victoire

CARRERA-PANAMERICANA-2015-La-STUCEBAKER-DE-PEREZ-finit-huitieme-Photo-RENE-CASTILLEJOS

CARRERA-PANAMERICANA-2015-La-STUCEBAKER-DE-PEREZ-finit-huitieme-Photo-RENE-CASTILLEJOS

 CARRERA-PANAMERICANA-2015-La-DAUPHINE-RENAULT-engagee-cette-année-des-MEXICAINS-MIGUEL-et-PATRICIO-GARZA


CARRERA-PANAMERICANA-2015-La-DAUPHINE-RENAULT-engagee-cette-année-des-MEXICAINS-MIGUEL-et-PATRICIO-GARZA

MERCEDES-300-SL des AUTRICHIENS ERICH et GEORG OELSCHZAGEL

MERCEDES-300-SL des AUTRICHIENS ERICH et GEORG OELSCHZAGEL

 

Carrera Panamericana Panamericana

About Author

gilles