MOTOGP 2015: A VALENCE, LES PILOTES LAISSERONT PASSER ROSSI AU DÉPART, LES STATISTIQUES DISENT QUE ROSSI PEUT ENCORE ÊTRE TITRÉ

LA BASTON QUE L'ON ESPÉRAIT

LA BASTON QUE L’ON ESPÉRAIT

 

C’est révélé par un journal italien, il faut donc prendre cette info pour ce qu’elle vaut, elle a aussi le mérite de calculer toutes les possibilités qu’a encore Rossi pour être champion du monde.

M’ais d’abord, Eric Fontaine a travaillé une partie de la nuit pour trouver des images miraculeusement disparues sur les sites hier, que je vous propose de relire.

Toute la séquence Marquez-Rossi est reprise, y compris l’accrochage vu de haut,  et l’on constate que quand Rossi passe Marquez la première fois, Lorenzo est tout près, Rossi va l’attaquer et nous aurions peut être eu droit à une sublime bagarre entre les Yamaha, la vraie bataille du titre.

On sait comment cela s’est fini, Marquez est jeune, son manager dit partout qu’il en voulait à Rossi depuis des mois car il pense que c’est à cause du « Dottore » qu’il raté sa saison, la sortie de Rossi à la conf de presse avant Sepang  l’a touché dans son orgueil et il se venge.

Il oublie juste avec qui il joue…

La vidéo

https://www.facebook.com/thierry.prat.7/videos/932538296781758/

Nous avons écrit hier les tenants et les aboutissants de cette histoire, qui a une suite.

Selon nos confrères de « Sport Fair », la quasi totalité des pilotes de GP (sauf les Honda Factory et Lorenzo bien entendu) ont affirmé à Rossi qu’ils le laisseraient passer dès le départ, on sait qu’il est condamné à partir de la dernière ligne, pour qu’il puisse remonter tout de suite sur Lorenzo, et redonner ainsi à ce championnat un soupçon de régularité sportive.

Ce qui en dit long sur l’analyse ds pilotes dans cette histoire…

Eux savent parfaitement lire une vidéo…

En revanche, Lorenzo, lui ne l’attendra pas, c’est logique, même si son titre très probable est petit, et dans la moto on n’aime pas les champions petits, il joue le titre.

 

HONDA JOUE EVIDEMMENT LE TITRE AU RABAIS DE LORENZO

HONDA JOUE EVIDEMMENT LE TITRE AU RABAIS DE LORENZO

 

Pour Honda, qui de toute façon a perdu tout espoir depuis longtemps, mais là c’est mon avis perso, un titre au rabais de Lorenzo serait commercialement infiniment moins vendeur et moins légendaire pour Yamaha qu’un titre flamboyant et historique de Rossi.

Car, ne l’oublions pas, la vocation de Yamaha et de Honda est de vendre des motos, la compète est juste un aspect de cette lutte commerciale.

Bref, Honda perdrait mais pas gros.

Revenons à la suite de l’histoire.

 

ENCORE UN PEU DE RÊVE, C'EST TELLEMENT BON

ENCORE UN PEU DE RÊVE, C’EST TELLEMENT BON

 

Voici donc selon notre consoeur Rita Caridi les hypothèses de titre de Rossi.

  • Rossi arrive juste derrière Lorenzo à Valence. Et c’est encore une fois hélas une occasion donnée à Marquez de gêner Rossi.
  • Rossi part dernier et arrive premier, ce serait évidemment ce dont nous rêvons (presque) tous, la gestuelle sportive digne des chevaliers de la Table Ronde!
  • Si Rossi arrive devant Lorenzo
  • Si Lorenzo est trois et Rossi cinq ou six. Après, on est dans le fantasme, ou c’est alors le destin qui donne des soucis à Lorenzo, ennuis techniques ou sortie de pites récupérée in extremis…
  • Lorenzo termine quatre, Rossi peut finir  6°,7°,8° o 9°
  • Lorenzo arrive cinq, Valentino Rossi peut finir  7,8,9,10, 11
  • Lorenzo arrive six, Rossì peut finir douze.
  • Si Lorenzo arriva sept, Rossi peut finir treize
  • Si Lorenzo arrive huit,  » Dottore » peut terminer quatorze.
  • Si Lorenzo arriva neuf, Rossi peut terminer dernier.

Bon, de toutes ces possibilités statistiques, il est évident que les seules à prendre en compte sont un Lorenzo arrivant de un à trois.

En cas de doublé Honda par exemple.

Mais je l’ai dit plus haut, Honda préfère évidemment, puisque tout est perdu, un titre discret voire contesté et en tous cas au rabais de Lorenzo qu’une explosion nucléaire mondiale que serait un titre de Rossi.

Bref, c’est Honda qui peut décider qui sera champion et le choix est vite fait.

Ensuite il reste ce diable de destin, dont on sait qu’il est capable de tout.

Mais un combat singulier c’est quand même plus sympa que la boule de cristal de Madame Irma.

C’est hélas tout ce qui nous reste.

En tous cas, Marquez a (peut-être) réussi à casser le mythe Rossi, qui était son idole.

 

HONDA JOUE LORENZO, PEU GÊNANT COMMERCIALEMENT

MARQUEZ DOIT SE DÉBARRASSER DE SON IDOLE

 

Léonard de Vinci a écrit « Piètre disciple qui ne dépasse pas le maître »…

Et Freud a trouvé des trucs intéressants sur la nécessité de tuer (moralement) le père pour pouvoir enfin exister.

Rossi peut lutter contre n’importe quel pilote mais contre, à la fois, Vinci et Freud, ça commence à faire beaucoup sur la grille, surtout quand on part dernier!

Dommage, frustrant, mais il faut croire que cette explosion mondiale il faut la mériter et le monde de la moto ne l’a pas mérité.

Il faudra que Marquez soit vraiment très bon dans les années à venir pour qu’on oublie qu’il a flingué une légende…

Jean Louis BERNARDELLI avec  « Fast Fair »

Photos MOTOGP

 

 

 

 

 

Moto Moto - Vitesse Sport

About Author

jeanlouis