CONTINENTAL SPORTCONTACT 6 : LE PNEU BOURGEOIS GENTILLE GOMME QUI VOUS PREND EN GRIP…

conti ouv

 

 

C’est un véritable événement dans le monde de la voiture de sport.

Le nouveau pneu Continental SportContact6 est en vente.

Honda, qui  a validé la monte de ce pneu sur son modèle type R, a décroché avec Continental un record des compactes sportives à traction avant sur le grand circuit de la Nordschleife  au Nürburgring, révélé en mars 2015.

 

NORDSCHLEIFE, LE LIEU DE L’EXPLOIT

 

La vidéo du record est en fin de ce reportage.

 

LE RECORD VU DE L'INTÉRIEUR

LE RECORD VU DE L’INTÉRIEUR

 

Avec ce pneu, cette auto est devenue la traction la plus rapide au monde!

C’est donc un pneu formidablement performant qui a été testé par la presse spécialisée il y a quelques jours  dans le sud de la France.

autonewsinfo y était.

 

LA HONDA CIVIC R EST UN BIJOU A PILOTER, QUI MÉRITE LES PNEUS 0'EXCELLENCE DE CONTINENTAL

LA HONDA CIVIC R EST UN BIJOU A PILOTER, QUI MÉRITE LES PNEUS  D’EXCELLENCE DE CONTINENTAL

 

J’ai donc eu la joie de m’amuser comme un fou au volant de cette auto de 310 CV, à la sonorité très « racing », qui est un petit bijou à piloter.

Et ces pneus sont un vrai plaisir, une vraie avancée technologique, qui augmentent encore le frisson.

Cela dit…

Proposer au public un pneu UUHP, on prononce « YouYouAiyetchPi », autrement dit très haute performance, destiné aux voitures sportives et à la conduite sportive, alors que l’on roule dans les villages français à 30km/h, je n’en voyais pas tout à fait l’intérêt.

 

 

Ni le créneau de vente.

Un pneu de circuit autorisé sur route, qui accroche sur sol sec, qui accroche aussi sur sol mouillé,  qui donne une précision considérable de la conduite, qui serait en plus confortable, et qui te file un grip digne d’une F1, c’est sympa, c’est prometteur.

Mais il y a dans ces affirmations du manufacturier allemand des éléments théoriquement antinomiques.

Je voulais comprendre.

Et essayer !

 

BRIEFING, SOUFFLAGE DANS LE BALLON, ROULAGE EN CONVOI, ON A ÉTÉ TRES CONVENABLES

BRIEFING, SOUFFLAGE DANS LE BALLON, ROULAGE EN CONVOI, ON A ÉTÉ TRÈS CONVENABLES

 

Continental a convié une quinzaine de journalistes français(es) à tester le produit sur les petites routes de montagne situées au nord de Toulon et Saint Tropez, puis à rejouer Top Gear sur un aérodrome loué pour la circonstance avec slalom et piste mouillée, c’était l’occasion d’aller voir et sentir ce curieux phénomène.

 

TOP GEAR

TOP GEAR!

 

ÉNORME SUCCÈS COMMERCIAL

 

 

Première réponse sur le marché, ce type de pneu se vend comme du bon pain.

Phénomène, le SportContact 6 et ses prédécesseurs, c’en est un !

Et un balaise !

D’abord par la réussite commerciale, chez Continental, cela donne 25% d’augmentation des ventes en un an !

C’est donc un créneau hyper porteur.

Continental qui n’en est pas à son premier pas dans ce domaine, le principe du pneu haute performance existe depuis 1994.

Il a tout de suite été la vedette chez les préparateurs et les constructeurs comme Audi, Porsche, Mercedes, sur les modèles haut de gamme.

D’ici à 2020, le segment 19/23 pouces, celui qui nous intéresse, montera à 7 millions de pneus vendus, avec une augmentation moyenne de 10% par année…

Autrement dit, la demande sur ce marché très précis doublera d’ici 2020.

On imagine donc qu’une boîte comme Continental s’y intéresse de près !

Mais il restait à comprendre pourquoi, dans un contexte politique extrêmement répressif, où les forces de l’ordre et le politiquement correct flinguent du permis à qui mieux-mieux, la demande est si importante.

D’où ce test.

LE CONFORT BOURGEOIS 

 

Un très beau panel d’autos sportives était proposé aux essayeurs.

Évidentes , les Porsche 911 et Audi TTRS ou RS 3, mais aussi des modèles plus acérés comme la Honda Civic R, d’autres représentant l’élégance sportive mais moins légère comme Jaguar ou Porsche Macan, la Megane RS représentant pour sa part la sportive à la française.

Les journalistes ont été invités à changer d’auto en cours de roulage, pour vérifier leurs impressions d’un modèle à l’autre.

D’entrée de jeu, ce qui est étonnant est le confort de ce pneu.

En général, tout ce qui est destiné à la compète est du genre rigide, le confort est totalement secondaire par rapport aux performances.

Et sur ces autos, forcément, la suspension n’est pas du chewing-gum.

 

 

C’est donc aux pneus d’assurer le confort (chewing-gomme? Mais je crois que celle-là a déjà été faite, pardon à son auteur et bravo…)

Le  SportContact 6 s’aplatit dans l’effort, c’est simple dans l’application, génial dans l’utilisation, et terriblement compliqué en ingénierie.

Il est clair que le confort, sur circuit, on s’en fout.

Mais le circuit est un créneau commercial minuscule, et ce pneu SportContact 6 est destiné à un marché beaucoup plus important.

Quand on sort entre 35.000 et 140.000€ parce que l’on aime les jolies voitures (et certes, que l’on en a les moyens), ce n’est pas pour avoir l’impression que c’est la fin du monde à chaque trou dans le bitume !

Bref, ce n’est pas parce que l’on roule en Porsche 911 que l’on a envie de se briser les reins et de s’exploser les tympans.

Ce nouveau Continental est incroyablement confortable.

Comme on verra qu’il est aussi très performant, les ingénieurs de Continental ont obtenu sur certains points de conduite une amélioration de 14%, le confort devient un argument de vente important.

 

ATTRAPER LE GRIP, UNE VRAIE ADDICTION

 

Le crobard ci-dessus décrit les améliorations de ce nouveau pneu par rapport à son papa, le SportContact5P.

Question perfs, il y a plusieurs niveaux d’essais.

Le grip, important pour la sécurité, la précision de conduite, qui est un plaisir mais aussi un élément de sécurité important, sont exceptionnels.

Et pas besoin d’aller faire un chrono  sur le Paul Ricard au Castellet pour en être sûr, ce domaine là serait d’ailleurs réservé à des pilotes, ce que ne sont ni les journalistes (même s’ils se la pètent parfois, même s’ils peuvent être aussi des pilotes frustrés…) ni surtout les clients, on peut aimer la conduite sportive, les voitures de sport sans enfiler casque et combinaison en Nomex chaque week end !

Le grip?

Voilà bien un domaine où se rejoignent motards et automobilistes.

 

 

Surtout quand il est aussi efficace sur route sèche que sur route humide !

Nous avons traversé ces grandes forêts de montagne du sud, avec ce phénomène parfaitement terrifiant à moto, les virages verts.

Quand on est en sous bois, l’humidité résiste à la chaleur, elle se dépose de façon quasi permanente sur le bitume, souvent dans les courbes, phénomène logique puisque les véhicules y passent au ralenti.

Et quand la route est sèche, vroum !

Là encore pas besoin d’envoyer son permis sur orbite, ou de se prendre pour Hamilton sur un circuit, tenir une moyenne sur des virolos denses, les routes sportives et sinueuses du sud sont idéales pour ça, n’a rien d’évident.

On le sait en rallye, qu’il soit de vitesse ou de régularité,  cela suppose un peu de doigté dans la conduite mais surtout du matériel capable d’encaisser, voire d’aider.

Et, quelle que soit l’auto utilisée, elles avaient toutes beaucoup de chevaux, qu’elles soient hyper légères ou un tantinet lourdes, le grip est exceptionnel.

Y compris sur des changements de trajos, sans notes précises, on a parfois quelques surprises de taille sur la route, et là, au lieu de se rattraper aux branches, le petit coup de volant réparateur vous remet sans problème sur le courbe chemin…

C’est amusant, il y a un moment où l’on s’attend à ce que l’arrière parte un peu en sucette, surtout qu’encore une fois les gaz sont généreux en cavalerie, et là, on est sur un rail.

Mais un rail se doit d’être précis.

 

PRÉCISION CHIRURGICALE

 

C’est l’autre caractéristique de ce pneu, car nous avons roulé sur routes ouvertes où le trafic, genre motos un peu en intérieur de trajo arrivant en face, ou carrément, toujours en face, véhicule qui coupe son virage, ou l’élargit exagérément, sur ce genre de routes, là, ça va passer fin, et il faut une précision de tailleur de diamant !

Le truc m’est arrivé plusieurs fois lors de cet essai, et le tout petit coup de volant qui évite au minimum de perdre un rétroviseur latéral est un gage de précision du pneumatique.

Bien sûr, ce genre de surprise arrive toujours en courbe…

Pour la bonne raison que sur des dizaines de km il n’y a que ça, des courbes.

Décidément, ce pneu est un vrai plaisir.

C’est là que j’ai compris son attrait pour les pratiquants de la belle conduite sur une belle auto.

Confort, grip sur le sec et le mouillé, précision, tout y est.

Et de fort belle façon.

Que ce soit en freinage, j’avoue y avoir eu recours en approche un peu musclée de certaines courbes, en virages ou en accélération.

J’ai même testé le truc en démarrage musclé, parfaitement inutile sauf en compète et quand on se la pète, et pas de « burn out », ça pousse tout de suite…

 

 

On nous expliquera ensuite que cet effet ventouse, ce grip miracle, sont dus à un mélange appelé « Black Chili », c’est évidemment un joli nom de code marketing, le secret de fabrication, en particulier au niveau de la chimie, est une constante chez les manufacturiers.

Le mot « Black Chili » fait référence au piment, symbole d’un produit qui chauffe…

La mise en température rapide de ce pneu est donc mise en avant…

Les processus de croisement de bandes de roulement sont un autre secret de fabrication, en tous cas elles doivent assurer ce que l’on appelle la vectorisation, le transfert de forces transversales.

La précision de la conduite en dépend.

Manifestement  ici, ces deux aspects vitaux de la conduite sportive ont été traités de façon royale.

Bien entendu, mes confrères « technology addicts » tenteront de percer le mystère des secrets techniques de ce pneu(percer, d’ailleurs, est un mot interdit quand on parle de pneus…), en ce qui me concerne, mon addiction, c’est le plaisir.

Le secret ?

 

 

Il en est ainsi dans tous les sports de haut niveau depuis la simple course à pieds, où d’ailleurs, Continental fait un carton avec les semelles haut de gamme des chaussures Adidas, à la tenue de route d’autos magnifiquement nées et ayant besoin d’être « chaussées ».

C’est drôle d’ailleurs, on utilise le même mot dans les deux sports…

Vidéo sur les chaussures Adidas à semelle Continental sur http://getyourgrip.com/

Alors vive le secret!

D’ailleurs,  on a demandé à Colomb de (re) découvrir l’Amérique, pas de trouver l’explication de la  dérive des continents…

Chacun son truc, le mien c’est le plaisir.

350 KM/H!

 

 

 

 

Continental précise que ce pneu peut résister jusqu’à 350 km/h, on imagine que cette valeur là est invérifiable, c’est comme sur les avions, il y a des tests scientifiques de résistance, il y a aussi des tests réalisés sur des circuits spécifiques par des pilotes d’essai.

D’ailleurs, à part dans  la F1, sur les autos les plus rapides des courses d’endurance type le Mans et depuis peu de temps sur les MotoGP, ces vitesses sur circuit sont purement théoriques.

Mais bien sûr, pour une sécurité maximale, pour que ça ne « lâche pas », il faut toujours prévoir beaucoup plus costaud que ce dont les utilisateurs ont besoin.

 

ARALON 350, SÉCURITÉ ABSOLUE

ARALON 350, SÉCURITÉ ABSOLUE

 

Or, certaines de ces autos sportives passent allègrement les 250 km/h, voire 300km/h !

Il faudrait pour y parvenir  des circuits avec des lignes droites considérables, ou  en anneaux…

Et cela existe, de même que des  portions d’autoroute en très bon état et où la circulation est inexistante, où la vitesse est libre (pas en France bien sûr!).

Donc pas question de risquer quoi que ce soit même à des vitesses très élevées.

Continental a mis au point un matériau, l’Aralon 350, qui concerne spécifiquement ce pneu Sport Contact 6, il s’agit d’une fibre synthétique à base d’aramide et de nylon qui, intégrée dans le caoutchouc, sous la bande de roulement, agit comme une ceinture en acier (dixit Continental) autorisant des vitesses phénoménales.

Cette sécurité là sera donc rarement poussée dans ses conditions maxi, mais c’était le cas, ça passerait.

 

ESTHÉTIQUEMENT, DU MOZART !

MËME UN PEU SALIS PAR UNE JOURNÉE DE ROULAGE, MES PNEUS SONT SUPERBES

MÊME UN PEU SALIS PAR UNE JOURNÉE DE ROULAGE, MES PNEUS SONT SUPERBES

 

J’oublie un élément qui me parait incontournable.

Ce pneu est destiné aux autos sportives, à ceux qui aiment, je l’ai dit, la belle conduite sur de belles autos.

Il est indispensable, même si cela ne sert à rien d’autre que le plaisir, en l’occurrence celui des yeux, que le dessin du pneu soit élégant, esthétiquement réussi.

Je me suis surpris à l’occasion de l’un des stops organisés sur le parcours, à braquer mes roues avant au max, puis à regarder mes pneus comme j’irais découvrir un Manet inconnu parce que caché dans une collection privée.

Ils sont superbes, Marcel Dassault disait qu’un bon avion est forcément un bel avion, ce qui se vérifie dans un paquet d’autres disciplines, les Blacks nous ont montré il y a peu par exemple qu’un bon rugby est un beau rugby…

 

 

Dans la voile de haut niveau, un autre sport qui me fascine, un bateau rapide est forcément un beau bateau.

Voilà, j’ai compris le pourquoi et le comment du succès de ce type de pneu.

Le SportContact 6 est commercialisé en 41 dimensions dans la gamme 19/23 pouces.

Les prix sont aussi haut de gamme, compter, selon les tailles, de 200 à 350 euro le pneu.

Quant à la longévité, c’est sûr que cela dépend totalement du type de conduite et de la façon dont on envoie les chevaux, du démarrage en ville au circuit…

Une utilisation très soigneuse ira peut être à 30 000 km.

Si chaque feu vert est pour vous un départ de GP, selon l’expression d’un des grands collectionneurs connus dans ma longue carrière, on divise le chiffre par dix.

Mais il s’agit de sécurité et de plaisir, évoquer l’argent est vulgaire…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos :  CONSTRUCTEUR

 

La vidéo du record Honda Civic R au Nürburgring. 

 

Continental Sport

About Author

jeanlouis