MOTONEWSINFO 2015: ROSSI PEUT ÊTRE TITRÉ DÈS SEPANG, KALLIO CHEZ KTM EN 2016, DE ANGELIS A LA MAISON, ROSSI CRAINT MARQUEZ ET AUTRES CRISPATIONS DU WEEK END…

 

SEPANG, LIEU DE PLUS CRUCIAL DE LA SAISON

SEPANG, LIEU DE PLUS CRUCIAL DE LA SAISON

 

DE ANGELIS RENTRE A LA MAISON

DE ANGELIS RENTRE A LA MAISON

 

La première nouvelle de ce GP de Sepang qui débute ce vendredi, et qui sera, et c’est indiscutable, le plus crucial de la saison en MotoGP, n’a pas lieu à Sepang mais elle nous vient du Japon.

Alex de Angelis, blessé lors  des essais du GP de Motegi, rentre à la maison, à San Marino.

La photo le montre souriant sur son lit d’hôpital, dire qu’il va gambader comme un lapin est un peu anticipé mais les séquelles graves de son accident sont écartées.

 

KALLIO CHEZ KTM

 

La deuxième nouvelle est bonne pour Kallio, moins pour Zarco.

Kallio sera pilote de développement chez KTM en 2016, il prend sa retraite de pilote, il a déjà couru en MotoGP, bref il a trouvé le bon créneau de sortie.

Cela dit, à bien y réfléchir, Zarco chez KTM était une déduction logique, pas une annonce de l’une ou l’autre partie.

On se souvient que KTM a pris il y a un an et demi la décision de s’engager en MotoGP en 2017.

Mika a une belle histoire commune avec la marque autrichienne.

Il est entré chez KTM en 2003 et a fini deux fois vice-champion du Monde 125cc en 2005 et 2006 avant de passer en 250cc en 2007.

Il est troisième du Championnat en 2008 puis passe en MotoGP en 2009, il est « Rookie of the Year ».

Blessé à l’épaule, il doit se résigner à redescendre en Moto2 en 2011, il a fini vice champion du monde en 2014 derrière son coéquipier Tito Rabat.

Cette année, on ne l’a guère vu jouer devant,  son retrait est logique.

ROSSI CRAINT MARQUEZ MAIS PEUT ÊTRE TITRÉ A SEPANG

 

En conférence de presse du GP de Sepang, Rossi a commencé la guerre des nerfs.

En affirmant que Marquez pouvait être un allié pour Lorenzo, chose dont il s’est aperçu en Australie.

Valentino Rossi:

« Je pense que Marc a ralenti à Phillip Island pour favoriser Lorenzo. Il n’a pas digéré l’Argentine et Assen, et comme il ne peut plus gagner, il ne veut pas que je gagne non plus. Il est important de noter que rien de ce que Marquez a fait n’est interdit par le règlement. Il est malin. »
Bon, c’est la preuve que le plus grand es pilotes de l’ère moderne peut être aussi de mauvaise foi, c’est d’ailleurs indispensable dans ce métier.

Car à Phillips Island, en allant pulvériser Lorenzo lors de ses deux derniers tours, et en gagnant de façon superbe, Marquez a pris à Lorenzo les 25 points de la victoire.

C’est Iannone qui a joué l’aggravation, en terminant devant Rossi.

Marc Marquez: « Je ne comprends pas les insinuations de Valentino. Mais je sais que sur le plan psychologique, c’est le plus fort ».

 

MARQUEZ, LE TROISIEME HOMME

MARQUEZ, LE TROISIEME HOMME

 

La tactique psychologique de Rossi est claire, Marquez serait effectivement un allié de Lorenzo si ledit Lorenzo gagne et si Marquez se glisse entre lui et Rossi.

Moralité… « Cher Marc, il faut que tu gagnes ! »

Comme c’est en effet très probable, la Honda 2015 si peu efficace cette année a été mise au point à Sepang, à priori elle y fonctionnera à merveille, par ailleurs, les statistiques sont très largement en faveur de Honda.

Attention cependant à ce que Pedrosa ne vienne pas se glisser entre les deux Yamaha.

Rossi a affirmé que chaque séance de roulage serait cruciale, il est en effet vital qu’il soit au top dès le vendredi, ce qui est rare chez lui,  pour partir le plus près possible de Lorenzo…

Par ailleurs, Rossi, je sais que c’est utopique mais cette année, les scénarii les plus invraisemblables se sont déroulés dans toutes les cylindrées, peut mathématiquement être titré ce week end à Sepang.

Les conditions ?

  • Rossi remporte la course et Lorenzo n’est pas dans le Top 5.
  • Rossi est deuxième et Lorenzo n’est pas dans le Top 10.
  • Rossi est troisième et Lorenzo ne fait pas mieux que quinzième.

Oui, c’est très théorique mais…

KENT ENFIN CHAMPION DU MONDE ?

 

Cela fait deux GP que Kent rate le titre Moto3, on rappelle qu’il serait alors le premier champion du monde anglais de puis Barry Sheene en 1977.

En plus, Bastianini n’a jamais été fichu de lui reprendre une valoche de points alors que Kent était dans le gravier, bref « la bestia » a raté le coche.

Pour que Kent décroche le pompon ce week end, voici les différents scenarii :

  • Kent finit la course dans le Top 5.
  • Kent finit entre la sixième et la onzième place et Oliveira ne remporte pas la course.
  • Kent finit 12e, 14e, 14e ou 15e et Oliveira ne fait pas mieux que troisième.
  • Si Kent ne marque pas de point, il sera quand même sacré si Oliveira ne monte pas sur le podium.

 

QUARTARARO PAS EN PISTE

 

On sait que le jeune Français, après un début de saison en fanfare, termine de façon très triste, il sera encore absent à Sepang pour cause de blessure, et laissera donc le titre de « Rookie of the year » à son coéquipier Jorge Navarro.

Ce qui doit être assez frustrant, décidément, Fabio aura eu une véritable initiation à tous les malheurs possibles et iamginables en GP dès sa première année.

L’an prochain, changement de cap radical.

Fabio passe chez Leopard, le team qui fait rouler Kent cette année, et il roulera KTM.

Pari audacieux,  mais on a vu avec Manuel Oliveira que la moto autrichienne a de gros atouts.

Bon, Sepang commence ce vendredi et ça va être crispant pour beaucoup de monde, sur le circuit et derrière les écrans de TV ou d’ordinateurs…

Un titre à priori évident en Moto3, un titre terriblement guerrier en MotoGP, avec je le répète et chaque fois que je rencontre un addict, la réponse est la même, Rossi est attendu comme le maestro.

UN GP EN INDONÉSIE EN 2017 ?

 

En se rendant en Malaisie, Carmelo Ezpeleta, le boss du MotoGP, a fait un détour par l’Indonésie.

Il est évident depuis quelques années qu’un GP doit y être organisé, Yamaha et Honda y ont déjà construit plusieurs usines chacun, le pays compte 250 millions d’habitants et l’Asie est un marché colossal, avec des possibilités de développement infinies,  contrairement  à l’Europe, qui est un créneau commercial important mais qui n’augmente guère.

Ezpeleta :

« Le Circuit de Sentul doit subir beaucoup d’améliorations. Nous avons vu beaucoup de circuits réaliser d’importants changements. L’Indonésie peut-elle améliorer le sien ou en construire un nouveau ? Nous espérons que le gouvernement agira rapidement. Nous leur fournirons tout le soutien nécessaire pour que l’évènement soit une réussite. »

L’accord sera signé sous trois mois, l’Indonésie espérant même que ce GP soit couru le 17 août, c’est la date de l’indépendance du pays.

Le dernier Grand Prix d’Indonésie a eu lieu à Sentul en 1997 et a été gagné par Valentino Rossi en 125cc, Max Biaggi en 250cc et Tadayuki Okada en 500cc.

Sentul est au sud de Djakarta, la capitale du pays.

 

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS MOTOGP

Moto Moto - Vitesse Sport

About Author

jeanlouis