ELMS. LE GRAFF RETROUVE L’ENDURANCE INTERNATIONAL À ESTORIL.

ELMS 2015  ESTORIL  Grand debut de la LIGIER JSP3  du GRAFF

 

ELMS 2015 - AFFICHE des 4 Heures ESTORIL 18 octobre

 

Le GRAFF heureux d’être présent en European Le Mans Series !

Pascal Rauturier est un homme comblé. En effet, son équipe va participer pour la première fois au Championnat ELMS (European le Mans Series) en catégorie LMP3, ce week-end, lors de la finale qui se déroule comme l’an dernier à Estoril au Portugal.

 

 ELMS 2015 ESTORIL Grand debut de la LIGIER JSP3 du GRAFF

ELMS 2015 ESTORIL Grand debut de la LIGIER JSP3 du GRAFF

 

 

La Ligier JS P3 qui arbore le N°9 de l’écurie Française est pilotée par le trio, Eric Trouillet, Garry Findlay et Thomas Accary.

Le team manager du Graff est revenu sur l’aventure Graff et son ascension jusqu’en LM P3.

La reprise de GRAFF :

« J’ai repris l’activité de Graff il y a trois ans. Cela me faisait mal au cœur de voir disparaître cette équipe qui compte 11 participations aux 24 Heures du Mans (entre 1980 et 1993). Par contre, je ne pensais pas que cela allait prendre cette ampleur. J’ai rencontré Eric Trouillet qui m’a aidé à relancer l’activité. L’objectif est de continuer le travail de Jean Philippe Grand, à savoir former des pilotes des jeunes ou des gentlemen drivers. En effet, nous avons une catégorie de gentlemen drivers qui ont envie de progresser et d’être encadrés par une équipe technique. Notre but est donc de fournir la même prestation qu’à des Simon Pagenaud, Loïc Duval ou encore Renaud Derlot qui sont passés par notre structure dans le passé.»

Le choix de Ligier :

« Nous avons d’abord commencé par le V de V qui correspondait bien aux demandes de nos clients et à nos envies. Nous sommes allés à Magny Cours pour tester la Ligier JS 53. A l’époque, Guy Ligier était encore là. C’est parti comme cela. Nous avons tout de suite senti qu’il y avait une bonne osmose entre notre équipe et Ligier en tant que constructeur. »

Et il précise :

« Puis on nous a présenté le projet LM P3, nous avons adhéré tout de suite car cela correspondait à l’essor de notre activité. Nous avions voulu lancer un projet LM P2 en 2014, mais il était compliqué de réunir les fonds. Nous nous entendons bien avec les hommes de Ligier, les liens que nous avons créés sont bons. Ce que j’aime chez eux, c’est que chaque fois que nous avons un souci, nous avons tout de suite un interlocuteur, ils savent être réactifs. »

Pourquoi s’aligner sur la dernière manche ELMS à Estoril ? :

« C’est pour que l’équipe prenne la mesure des règlements Automobile Club de l’Ouest. Rien ne vaut une course, cela remplace toutes les séances d’essais. Cela va nous permettre de rencontrer les organisateurs, de prendre la mesure et de se familiariser avec pas mal de petites choses. Puis nous allons résoudre tous les petits détails et problèmes éventuels pour pouvoir être prêts pour 2016. Même si il n’y a pas d’intérêt sportif, cela a un intérêt pour l’équipe, pour la voiture et nous allons pouvoir nous jauger face à la concurrence. »

Il indique :

« C’est aussi pour cela que nous avons commandé la voiture de bonne heure, c’est-à-dire en Mars. Le passage au LM P3 était le moment opportun pour l’équipe. »

Le but ultime :

 « Lorsque j’ai remonté cette équipe, mon but et mon rêve étaient de ramener l’équipe aux 24 Heures du Mans. Le plan est le suivant : en 2016 se familiariser avec cet environnement ACO, l’ELMS et la catégorie LM P3. En 2017, attendre la nouvelle voiture et pourquoi ne pas poursuivre avec Ligier. »

 

David BRISTOL –  ELMS

Photo :  ELMS

 

ELMS

About Author

gilles