FUN CUP À LÉDENON. 1 WEEK-END, 2 COURSES ET 3 PODIUMS POUR LE TEAM ZOSH À LÉDENON.

Funcup-Lédenon-2015-Apprentissage-difficile-du-pilotage-sous-la-pluie-pour-Pascal-Didier-et-Charles-sur-la-179-Photo-Daniel-Noly.

 

Funcup-Lédenon-2015-La-prégrille-Photo-Daniel-Noly.

Funcup-Lédenon-2015-La-prégrille-Photo-Daniel-Noly.

 

 

 Lédenon en Funcup : 1 week end, 2 courses et 3 podiums pour l’équipe Zosh Compétition de Jean-René Defournox

Avant-dernière épreuve du Championnat millésime 2015, le circuit de Lédenon, à une trentaine au nord de kilomètres de Nîmes, près de Remoulins et de son majestueux Pont du Gard, est toujours une étape difficile car le circuit est redoutable et redouté aussi !

Son célèbre triple gauche, ses montées et descentes, ses virages en aveugle, tout cela ne met pas les gentlemen-drivers en confiance.

Et pourtant…

Une demi-journée d’essais privés puis deux heures d’essais libres permettaient aux plus inquiets de se remémorer ce difficile tracé dès le vendredi. Ils se sont déroulés sous un soleil radieux et c’était l’occasion pour le team Zosh de vérifier que tout allait bien sur les quatre voitures engagées.

Depuis la manche du Castellet courant septembre, elles sont toutes équipées du moteur Evo3. Et comme il n’y a plus aucune Evo1, la puissance de toutes les voitures de la Funcup a été portée à 172 ch. Soit près de 30% de puissance supplémentaire.

 

Funcup-Lédenon-2015-Jean-Seb-ne-manque-pas-de-donner-de-bons-conseils-a-son-jeune-pilote-Maxime-Robin-Photo-Daniel-Noly

Funcup-Lédenon-2015-Jean-Seb-ne-manque-pas-de-donner-de-bons-conseils-a-son-jeune-pilote-Maxime-Robin-Photo-Daniel-Noly

 

Pour la 275, tout va bien. Seul Arnold Robin était présent puisque le benjamin de la famille, Maxime, devait assister à ses cours… au lycée au Mans. Et ne rejoindre en TGV le sud de la France et Nimes, gare la plus proche de Ledenon que le samedi matin!

On rappellera ici qu’il n’a pas encore 17 ans.

La voiture, après deux podiums consécutifs et une grande régularité dans ses résultats,  joue maintenant un bon résultat dans le tiercé de tête au Championnat.

La 71 et la 29 sont également présentes. Elles n’ont pas fait tout le Championnat, mais figurent toujours bien dans le peloton.

 

 

Funcup-Lédenon-2015-Benoit-Béal-à-lattaque-sur-le-71-Photo-Daniel-Noly.

Funcup-Lédenon-2015-Benoit-Béal-à-lattaque-sur-le-71-Photo-Daniel-Noly.

 

La première voit le retour derrière le volant de son pilote propriétaire Benoit Beal qui n’a couru cette année que les 8 heures de Dijon et les 25 H de Spa, tandis que la deuxième, retrouve peu ou prou son équipage du Castellet.

Et la 179, que nous suivons plus particulièrement, elle, a subit une grosse révision après ses déboires au Castellet.

Jean René Defournoux, le team Manager de Zosh Compétition, précise :

« Les pilotes commencent à aller bien, et la voiture a fatigué plus que prévu, depuis qu’elle dispose du nouveau moteur »  

 

Funcup-Lédenon-2015-JP-jette-un-dernier-coup-d-oeil-avant-le-départ-sur-sa-voiture-Photo-Daniel-Noly

Funcup-Lédenon-2015-JP-jette-un-dernier-coup-d-oeil-avant-le-départ-sur-sa-voiture-Photo-Daniel-Noly

 

Le mécanicien attitré de la voiture n’est autre que  « JP », une figure bien connu du milieu Sarthois automobile pour sa compétence et son franc-parler…

Il a œuvré pour quelques grands teams en endurance tout au long de sa carrière. Il a passé pas moins de 15 jours à tout reprendre, à changer le moindre boulon nylstop qui aurait été démonté sans être changé, à traquer la moindre soudure défaillante, et à changer toutes les pièces d’usures comme les porte-moyeux.

Ainsi, à Lédenon, la voiture va se montrer constante, réagissant tour après tour toujours de la même manière, ce qui était loin d’être le cas au Castellet.

Les pilotes de  la 179, Pascal Roux, Didier Houal et Charles Emme en attendaient donc beaucoup de cette manche.

 

Funcup-Lédenon-2015-Jean-René-Defournoux-a-tenu-lui-même-a-bien-verifier-le-niveau-de-performance-de-ses-voitures-Photo-Daniel-Noly

Funcup-Lédenon-2015-Jean-René-Defournoux-a-tenu-lui-même-a-bien-verifier-le-niveau-de-performance-de-ses-voitures-Photo-Daniel-Noly

 

Mais c’est Jean René Defournoux en excellent pilote-technicien qui lui fera faire ses premiers tours de roues, afin d’en vérifier non seulement le bon fonctionnement, mais aussi le niveau de performance.

Après un premier retour au stand où il demandera d’abaisser l’arrière de la voiture de 3 crans pour la rendre moins survireuse, il repart pour signer un 1’41’’8, démontrant ainsi le potentiel de l’auto.

Voilà un sacré chrono et surtout temps de référence de l’auto !

 

 Funcup-Lédenon-2015-Même-sous-la-pluie-les-Funcup-roulent-en-meute-Photo-Daniel-Noly


Funcup-Lédenon-2015-Même-sous-la-pluie-les-Funcup-roulent-en-meute-Photo-Daniel-Noly

 

Du coup, les trois pilotes de cette N°179, ne savaient pas trop, si, ils devaient s’en réjouir – la voiture est performante – ou s’en inquiéter – comment faire pour claquer un tel temps ?

Et ce temps servira de référence dans l’analyse des datas. Car avec le nouveau moteur 2 l injection, l’enregistrement des datas est prévu et permet d’analyser les meilleurs tours de chacun, et même de les comparer entre eux.

C’est vraiment devenu une discipline très, très pro, la Fun Cup qu’organise  Benoit Abdelatif !

C’est là, une leçon d’humilité d’une part et un apprentissage extrêmement efficace d’autre part. On voit tout :

Si l’on freine trop tôt ou trop tard, si l’on accélère à fond ou à mi-course d’accélérateur, si l’on passe les vitesses au bon moment, si la vitesse en entrée, en milieu ou en sortie de courbe est bonne. On voit même par comparaison si la trajectoire est bonne ou pas et si la piste est bien occupée.

Et aussi si en entrée d certains  virages, on … soulage !!!

Bref avec ce temps canon de ‘ JR ‘ , nos apprentis pilotes en prennent un coup et vont réfléchir… Car, si ils ont réduit l’écart par rapport aux meilleurs, en passant de dix secondes à cinq ou six maxi maintenant, ils savent dorénavant sur quoi, ils doivent travailler maintenant pour tenter de se rapprocher du « Maître » JR Defournoux, et ce d’autant qu’Arnold Robin, sur la 275, aligne des temps similaires !

C’est dire la pression…

 

 Funcup-Lédenon-2015-La-179-au-fer-à-cheval-Photo-Daniel-Noly


Funcup-Lédenon-2015-La-179-au-fer-à-cheval-Photo-Daniel-Noly

 

Du coup, en fin de la séance d’essais libre, et en tenant compte des conseils prodigués, la 179 parvient à se classer en milieu de peloton. C’est plus qu’encourageant.

Mais le lendemain samedi, patatras, tout est remis en cause. La pluie, que dis-je, la tempête fait son apparition.

Comme lors de la manche d’ouverture au printemps dernier du Championnat GT Tour et de la Porsche Cup !

Cette tempête qui a fait tant de dégâts dans le Var sévit aussi dans le nord du Gard.

 

Funcup-Lédenon-2015-En-funcup-aussi-la-vitesse-dans-les-stands-sinon-les-pénalités-tombent-Photo-Daniel-Noly

Funcup-Lédenon-2015-En-funcup-aussi-la-vitesse-dans-les-stands-sinon-les-pénalités-tombent-Photo-Daniel-Noly

 

De ce fait, la séance d’essais des qualifications sera même interrompue à plusieurs reprises en raison de l’intensité de la pluie, et pour… récupérer les voitures des pilotes trop optimistes dans les nombreux bacs à graviers du circuit.

Et la pluie, loin de niveler les valeurs, augmente les écarts… Et la pauvre 179 se retrouvera classée 34 sur les… 36 voitures engagées ce week-end.

Le moral est en berne, mais le beau temps est prévu pour les courses du dimanche.

A Lédenon, des riverains ont obtenu que les heures bruyantes du circuit soient limitées dans la journée, avec notamment une interruption pour le déjeuner d’au moins 1 h 30.

Aussi a-t-on à faire à deux courses de 3 h 30 au lieu d’une course de 8 h.

Et, le tirage au sort de la grille de départ n’est guère favorable aux voitures du Zosh Compétition pour la première course.

La 275, pourtant 5ème temps se retrouve en 19ème position,  tandis que les trois autres se retrouvent en toute fin de grille.

 

Funcup-Lédenon-2015-La-179-dans-le-soleil-levant-Photo-Daniel-Noly

Funcup-Lédenon-2015-La-179-dans-le-soleil-levant-Photo-Daniel-Noly

 

Qu’à cela ne tienne, ce dimanche matin il fait beau et il va falloir se cracher dans les mains.

Didier prends le départ sur la 179. Il laisse prudemment passer les plus furieux, et entame un long combat avec une autre voiture dont il sortira victorieux.

L’équipe avait pris l’option de faire des relais longs, c’est-à-dire de ne changer de pilote qu’en toute fin de fenêtre, fixée à 35’ plus ou moins 12’ par les organisateurs.

En jouant l’over-cut, la 179 se retrouve 24ème sur 36 voitures. Elle parviendra à remonter deux places encore durant les relais de Pascal puis de Charles.

Lors d’une sortie du safety car pour permettre le dégagement d’une Funcup échouée au beau milieu d’un bac à gravier, on anticipe un changement de pilote, sans pouvoir malgré tout maintenir la position.

Retombée à la 24ème place, à la régulière, la 179 se retrouve malgré tout pour la première fois de la saison dans le milieu du plateau, à la grande satisfaction de tous.

 

 Funcup-Lédenon-2015-La-275-en-sortie-du-triple-gauche-Photo-Daniel-Noly.


Funcup-Lédenon-2015-La-275-en-sortie-du-triple-gauche-Photo-Daniel-Noly.

 

La 275, pour sa part, ne parviendra pas à remonter son retard initial, dû au tirage départ en milieu de grille.

Arnold et Maxime Robin, les deux frères, ainsi que Didier, le père, finissent 6èmes. Une place qui ne les satisfaisait absolument pas.

La 29 a connu son lot d’ennuis, avec des soucis de suspension, consécutifs notamment au crash du Castellet.

 

 Funcup-Lédenon-2015-Courses-difficiles-pour-la-29-et-notamment-un-cardan-cassé-en-course-2-Photo-Daniel-Noly


Funcup-Lédenon-2015-Courses-difficiles-pour-la-29-et-notamment-un-cardan-cassé-en-course-2-Photo-Daniel-Noly

 

A tel point que Stéphane Vaugelas, son pilote-propriétaire, préfèrera sacrifier la première course, en rentrant aux stands pour vérifier l’alignement des trains, pour pouvoir être mieux dans la seconde course.

Elle terminera la course à la 35ème place et sera sélectionnée pour le podium « Lucky », un podium tiré  au sort en fin de course.

La 71, après une course régulière, sera donc, elle,  la deuxième du team Zosh avec une place dans les vingt premiers…

Lors du départ de la deuxième course, la grille est inversée, tout en respectant les deux ‘chapeaux’ du tirage au sort.

 

Funcup-Lédenon-2015-Didier-rencontre-quelques-soucis-et-notamment-en-sortie-du-triple-gauche-sous-la-pluie-Photo-Daniel-Noly.

Funcup-Lédenon-2015- Charles rencontre quelques soucis-Photo-Daniel-Noly.

 

La 275 se trouve donc en première ligne, et les trois autres en plein milieu du peloton. Charles Emme est au volant de la 179. Il réalise un départ propre et maintient dans les deux premiers tours, une position dans le Top 25, jusqu’à ce que la ‘sister car’ – comme disent nos amis anglais – n° 71, en perdition au virage du fer à cheval, ne vienne couper sa trajectoire alors qu’il était en train de la doubler.

L’accrochage était inévitable. Charles fera tout pour le minimiser en balançant la voiture de manière à ce que seuls les flancs se touchent (en Funcup il faut à tout, prix éviter les chocs sur l’avant pour épargner le radiateur qui est en première ligne !).

Mais il termine en tête à queue. Le moteur se fait un peu prier pour redémarrer alors que les autres voitures passent autour de lui, et ce sont 13 grosses secondes de perdues.

179 se retrouve alors … 36ème et dernière !

Dès lors, les trois pilotes vont se relayer pour cravacher et assurer une remontée.

Charles rend la voiture à Didier en trentième position.

Ce dernier reprend encore deux places.

Pascal voit de nouveau son relais écourté par un Safety Car.

 

 Funcup-Lédenon-2015-Apprentissage-difficile-du-pilotage-sous-la-pluie-pour-Pascal-Didier-et-Charles-sur-la-179-Photo-Daniel-Noly.


Funcup-Lédenon-2015-Apprentissage-difficile-du-pilotage-sous-la-pluie-pour-Pascal-Didier-et-Charles-sur-la-179-Photo-Daniel-Noly.

 

On remet Charles au volant. En fin de relais, nouveau Safety Car. Charles choisit de ne pas suivre les consignes normales qui demandent de rentrer dès que le safety cat sort pour faire les relais durant cette période. Il choisit d’attaquer au maximum durant encore deux tours pour remonter sur le safety car situé un demi-tour devant lui.

Dès qu’il est revenu dans le sillage des voitures regroupées derrière lui, il se jette dans les stands pour faire le plein le plein d’essence  –le traditionnel embouteillage aux pompes à essence lors d’un safety car ayant sauté depuis un tour-, et pour passer le relais à Didier.

 

 

 Funcup-Lédenon-2015-Didier-Houal-prêt-à-prendre-le-départ-sur-la-179-Photo-Daniel-Noly


Funcup-Lédenon-2015-Didier-Houal-prêt-à-prendre-le-départ-sur-la-179-Photo-Daniel-Noly

 

Une bonne trentaine de secondes ont été alors remontées.

Ce dernier fera alors un relais d’anthologie, alignant meilleur tour de la voiture sur meilleur tour pour le fixer à 1’46’’00.

Le mur de la 20ème place est brisé.

La 179, figure dans le premier tableau sur les écrans de classement !

Cela ne lui était jamais arrivé.

 

Funcup-Lédenon-2015-La-179-prête-à-prendre-la-piste-Photo-Daniel-Noly

Funcup-Lédenon-2015-La-179 quitte les stands prête à reprendre la piste-Photo-Daniel-Noly

 

Et c’est même à la 18ème position que Didier rend la voiture à Pascal. Le 17ème n’est que dix petites secondes devant et le 19ème,  lui, pointe à six secondes derrière !

Or, il y a un podium à jouer !

En effet, en Funcup, un podium ‘médiaire’, pour intermédiaire, est établi pour satisfaire les gentlemen drivers du cœur du peloton qui ne pourront jamais atteindre le tiercé de tête.

Pour le moment, jamais la 179 n’avait espéré atteindre un tel objectif. Et à Lédenon, le podium médiaire était attribué aux 16, 17 et 18ème  positions.

 

 Funcup-Lédenon-2015-La-179-qui-porte-les-couleurs-du-site-autonewsinfo-sort-des-stands-Photo-Daniel-Noly


Funcup-Lédenon-2015-La-179-qui-porte-les-couleurs-du-site-autonewsinfo-sort-des-stands-Photo-Daniel-Noly

 

Le pauvre Pascal, frustré dans sa journée d’avoir dû rendre deux fois le volant prématurément pour cause de Safety Car, est maintenant inquiet de devoir maintenir la voiture sur ce podium ‘médiaire’.

Il s’acquittera pourtant parfaitement bien de sa tâche,  commençant par perdre la 18ème place au profit du 19ème un peu plus rapide, mais en la récupérant ensuite en doublant avec brio celle qui était 17ème.

Podium ‘Médiaire’ assuré, et meilleur résultat de la 179 en dix courses effectuées depuis l’arrivée en Fun Cip l’an dernier !!!

Pendant ce temps, la 275 de la ‘Robin Family’ se battait pour un autre podium, celui de la tête. Une nouvelle troisième place était en vue.

 

Funcup-Lédenon-2015-Didier-Robin-a-eu-fort-à-faire-durant-son-dernier-relais-Photo-Daniel-Noly.

Funcup-Lédenon-2015-Didier-Robin-a-eu-fort-à-faire-durant-son-dernier-relais-Photo-Daniel-Noly.

 

Alors qu’au Castellet, Maxime le plus jeune était au volant sur le dernier relais, tandis que son père bouillait sur le muret des stands, c’était ce même père qui se battait cette fois sur la , tandis que Maxime sautillait et trépignait sur place, incapable de contenir son excitation…

Arnold, de son côté ne perdait pas son faux flegme, en restant à l’écart, à observer les choses depuis le chronométrage de l’équipe Zosh.

Et Didier Robin, lui,  au terme d’une belle lutte avec le quatrième, amenait la 275 sur son troisième podium consécutif.

 

 Funcup-Lédenon-2015-Troisième-Podium-en-trois-courses-pour-la-famille-Robin-Photo-Daniel-Noly


Funcup-Lédenon-2015-Troisième-Podium-en-trois-courses-pour-la-famille-Robin-Photo-Daniel-Noly

 

Lors des cérémonies finales, les pilotes Zosh Compétition de trois des quatre voiture ont donc été appelés pour figurer sur trois podiums, la 275 et la 179 tenant à associer leurs mécaniciens, Jean-Seb pour la première et « JP » pour la seconde, en les invitant à y monter avec eux, sous l’œil satisfait des patrons Jean René et Elodie…

Pas trop le temps de souffler car rendez-vous dès ce week-end pour la finale de l’année 2015 sur le circuit Gersois de Nogaro.

 

Texte et photos : Daniel NOLY

 

Fun-cup-ledenon-2015-La-199-avec-Alain-FERTE-au-volant.

Fun-cup-ledenon-2015-La 199 avec Alain FERTE au volant.

Funcup-Lédenon-2015-Toujours-à-la-pointe-les-Funcup-belges-avec-un-podium-Photo-Daniel-Noly

Funcup-Lédenon-2015-Toujours à la pointe, les Funcup Belges avec un podium-Photo-Daniel-Noly

 Funcup-Lédenon-2015-Arnold-lacrobate-sous-la-pluie-Photo-Daniel-Noly


Funcup-Lédenon-2015-Arnold ROBIN, l’acrobate sous la pluie-Photo-Daniel-Noly

FUN Cup Sport

About Author

gilles