MOTOGP 2015 A MOTEGI: ZARCO, PEDROSA, ANTONELLI, ROSSI LES DIEUX DU STADE

 

 

ZARCO FORMIDABLE VAINQUEUR

ZARCO FORMIDABLE VAINQUEUR

 

On va commencer par Johann Zarco.

Déjà champion du monde suite au forfait de Tito Rabat, Johan avait évidemment envie (et nous alors!) de montrer à l’univers entier, aux planètes et au soleil que ce titre, il allait montrer qu’il le méritait bien au delà de la simple arithmétique.

Non, Zarco voulait la totale, alors qu’il n’en était plus besoin, les conquérants de l’inutile (titre de Lionel Terray, alpiniste) sont les plus beaux devant l’histoire.

Ce dimanche à Motegi, il a plu, il fait froid, la piste sèche mais lentement.

On part donc en pneus pluie mais en sachant qu’ils vont partir en quenouille su la piste sèche trop vite.

Il faut donc gérer, plus les changements d’adhérence qui vont coûter cher en chutes.

Johann est parti deux, on sait que de toute façon, sur le mouillé il est super performant, mais il laisse Jonas Folger faire les six premiers tous devant, il le rattrape, mais ne fait rien de violent pour le passer.

Il attendra six tours, sera donc leader, mettra plus de deux secondes à son suivant Folger et derrière, il ya aura baston, loin, Nakagami a été trois un moment, puis a chu, au final c’est Cortese qui ira sur le podium.

On fait le compte pour ce GP qui est loin d’être le dernier, il en reste trois à courir.

Johann en est à sept pole, et à sept victoires, un record jamais atteint et de loin par aucun pilote de de vitesse français.

Johann est en tête avec une nombre terrifiant de points d’avance sur Rins et Rabat, alors que la concurrence était vive, mais voilà, an compète il faut gagner et il faut aller au bout à chaque fois, une chute est un handicap terrible, Marc Marquez en sait quelque chose!

Rins est d’ailleurs tombé dans cette course japonaise.

Alors, Monsieur Zarco, bienvenue dans l’histoire et surtout bienvenue dans la légende, celle que tu écris est sublime.

Détail: la course a été un sprint, le départ a été donné avec une heure de retard à cause de la pluie et elle a duré 13 tours au lieu de 20.

Il fallait donc bien calculer son coup, Johann l’a fait, artiste et stratège en même temps, oui, la légende est prête!

 

Résultats Moto2 Motegi 2015

http://resources.motogp.com/files/results/2015/JPN/Moto2/RAC/Classification.pdf?v1_ddbc46b3

 

MOTOGP: PEDROSA ET ROSSI GEANTS!

PEDROSA LA CINQUANTIEME !

PEDROSA LA CINQUANTIEME !

 

Le GP a commencé comme un GP qui allait être ch…

Piste mouillée, pneus pluie, piste séchante, risque de dégradation à l’avant, tout le monde est parti en tendres.

On se dit que c’est tout bon pour Rossi, qui part d’ailleurs en tête devant Lorenzo, en y réfléchissant bien, tout ça a peut-être été géré comme une stratégie magnifique par Rossi…

Car Lorenzo se rue sur lui, le dépasse tout de suite lui colle trois secondes en quelques tours, c’est désespérant…

Rossi est deux, en bagarre avec un Dovizioso qui fera illusion une moitié de GP…

On l’aime bien « Dovi » mais entre lui et un me neuf fois champion du monde, y’a pas photo!

Pedrosa et Marquez ont tous deux raté leur départ, « Pedro » est quatre, puis il passe Dovizioso, puis il revient sur Rossi comme l’éclair.

En deux tours il a passé « Il dottore ».

Terrible, Rossi est en train de perdre le championnat.

On sait que Pedrosa est un formidable économiseur de pneus, Rossi le sait aussi, il ne se bat même pas…

 

ROSSI PEUT SE MARRER, IL A FAIT UNE COURSE FORMIDABLE!

ROSSI PEUT SE MARRER, IL A FAIT UNE COURSE FORMIDABLE!

 

En revanche, il prend sa roue.

Pedrosa remonte comme un missile sur Lorenzo, qui a trop tapé dans son pneu avant, il le reconnaîtra à l’arrivée, il le passe et file vers la cinquantième victoire de sa carrière.

Sur un circuit qui appartient à Honda, il a fait aussi très fort de battre les deux Yamaha imbattables!

Comme pour Zarco, c’est une victoire inutile et donc d’autant plus superbe, pour des raisons différentes, Pedrosa ne peut plus rien espérer au général alors que Zarco est titré.

Puis Rossi, suivant Pedrosa, dont il a eu le temps de regarder le pneu avant, remonte sur Lorenzo et le passe.

On est au Japon, pas en Italie, mais le public hurle tellement que l’on n’entend plus les motos!

Du coup, Rossi a maintenant dix huit points d’avance au général, à trois courses de la fin, il n’est évidemment à l’abri de rien, Lorenzo sera encore en colère et sur piste sèche il est imprenable, mais c’est quand même immense.

Et je finis par me demander si dès le début, Rossi n’a pas su et joué le fait que Lorenzo allait se retrouver en caleçon au pneu avant.

Je le répète, on n’est pas neuf fois Champion du monde pour rien.

Magnifico!

Derrière, on a vu une belle baston entre angliches, Crutchlow très en forme (et sur un circuit appartenant à Honda!) a su battre Smith sur le fil, Honda s’en sort vraiment très bien de ce GP!

On a vu aussi Marquez remonter quatre, pas mal pour un mec qui a un poignet cassé!

Quant à Rossi, à l’instar de millions de fans dans le monde, il m’a d’abord déçu puis j’ai encore vu à quel point ce mec est fort dans sa tête, se foutant royalement d’un Pedrosa vainqueur, lui ne joue que Lorenzo et une fois de plus, il l’a eu.

C’est plus que de la stratégie, avec le talent car il faut aussi tenir le rythme, c’est du génie à l’état pur.

Je suis partial?

Je l’assume lecteur, comme beaucoup d’entre vous, j’ai envie de légende.

Lorenzo aura tout le temps pour accumuler victoires et titres, cette année, avec le titre de Zarco, la légende, on ne s’en lasse pas!

Forza dottore!

 

Résultat MotoGP Motegi 2015

http://resources.motogp.com/files/results/2015/JPN/MotoGP/RAC/Classification.pdf?v1_c73bde17

MOTO3: ANTONELLI DE BOUT EN BOUT

 

Ce sont les Moto3 qui ont eu la piste la plus mouillée.

La pluie avait cessé , mais juste.

Fenati, parti en pole, a raté sa course, il a d’ailleurs fini par aller au tas.

Antonelli est parti devant, n’a pas cessé d’augmenter son avance, et a terminé avec un boulevard.

C’est sa deuxième victoire de la saison, superbe, sur une piste piégeuse comme un champ de mines.

Mais la vraie bagarre est entre Bastianini et Kent.

Bastianini part en première ligne, et aurait pu, comme en Aragon, reprendre un paquet de points à Kent qui a raté son départ, seize au premier tour!

Et l’Anglais vit un cauchemar, dans un brouillard de flotte effroyable.

Mais les chutes devant, dont celle de Masbou, Ono, Loi, vont lui permettre de remonter un peu, le reste, il va le faire à l’arrache.

Il finit six, juste devant Bastianini!

Il lui reprend donc un seul point, mais il en avait 55 d’avance, il a joué comme un maître!

C’est simple, ce GP du Japon a été celui des vieux, de la maîtrise, de l’expérience et du talent.

Même si l’on n’a pas eu de bastons sévères, c’est un GP émouvant et en effet crucial à tous les étages!

 

Résultat Moto3 Motegi 2015

http://resources.motogp.com/files/results/2015/JPN/Moto3/RAC/Classification.pdf?v1_c84e11dc

Classement général du Moto3 après Motegi 2015

http://resources.motogp.com/files/results/2015/JPN/Moto3/RAC/worldstanding.pdf?v1_b76bffd0

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MOTOGP

 

 

 

Moto Moto - Vitesse Sport

About Author

jeanlouis