F1. AU GP DE RUSSIE A SOTCHI, LA POLE POUR ROSBERG, LA 1ére LIGNE A MERCEDES COMME D’HAB !

F1-2015-SOTCHI-MERCEDES-de-NICO-ROSBERG.

 

 F1-2015-SUZUKA-Victoire-de-HAMILTON-devant-ROSBERG


F1-2015- HAMILTON et ROSBERG en lutte !

 

Sans réelle surprise, ce sont une fois de plus, une fois encore cette saison, ce sont les deux Mercedes qui signent la 1ére ligne au Grand Prix de Russie, 15éme des 19 manches du Champoonnat du Monde de Formule 1 2015

Et si le plus souvent, c’est le leader du classement provisoire du Championnat, le Britannique Lexwis Hamilton qui s’offre la pole, ce samedi, place à son jeune partenaire, l’Allemand Nico Rosberg, auteur du temps de référence, synonyme de pole!

Nico Rosberg, en 1’37.113, signant le tour le plus rapide, devant Lewis Hamilton, second en 1’37.433, à 0 320

Ils seront suivis sur la suivante par la Williams-Mercedes du Finlandais Valtteri Bottas, 3éme en 1’37.912, à 0.799 et par la plus rapide et comme bien souvent, c’est celle de Sebastian Vettel, 4éme en 1’37.965, à 0.852

Le top  5 étant complété par la seconde Ferrari, celle de Kimi Raikkonen, en 1’38.348, à 1.235

A retenir encore le gros crash de la Toro Rosso-Renault du jeune Espagnol Carlos Sainz Junior lors de la 3éme et iltime session des essais libres en matinée.

Transporté à l’hôpital, ‘Junior n’a rien n et ne pense qu’à un’ chose :  » Courir si le corps médical m’y autorise et me donne le feu vert  »

Les pilotes se sont élancés dans la séance qualificative avec trés peu des roulage en raisons de la troisième séance des essais libres raccourcis

L’écart de performance entre les gommes tendres et les extra-tendres est actuellement d’environ 1’’1 au tour

Le pilote Mercedes Nico Rosberg, chaussé des pneumatiques Pirelli P Zero Rouge extra-tendres, décroche donc la pole position du Grand Prix de Russie.

L’Allemand a éclipsé la meilleure performance de la saison précédente dès son premier tour bouclé dans le deuxième segment des qualifications (Q2).

Cette prouesse a été réalisée alors que très peu de roulage n’avait été effectué pendant la 3éme séance des essais libres.

Avant que ne débute les qualifications, les teams n’ont donc bénéficié que de très peu d’informations relatives à l’usure et la dégradation des pneumatiques, posant encore certaines questions quant à la stratégie idéale à adopter en course.

La piste étant dépourvue de tout dépôt de gomme en raison des averses qui se sont abattues la veille, le tracé de Sotchi n’offre qu’une faible adhérence et deux pilotes, Vettel et Nasr, n’avaient encore jamais roulé avec les enveloppes « Supersoft » avant la Q1.

La fraîcheur ayant valu toute la journée, dans l’air et sur la piste, le challenge a consisté à faire monter correctement les pneumatiques en température pour compenser le faible grip offert par l’asphalte. Et comme le démontrent les chronos, les concurrents ont parfaitement rempli leur mission.

Seuls les deux pilotes Mercedes sont parvenus à accéder à la Q2 sans faire usage du mélange « soft », signant tout de même les 1er et 3e temps, Rosberg devant Lewis Hamilton.

A compter de la Q2, toutes les monoplaces évoluèrent ensuite avec les gommes « supersoft » qui sont actuellement 1’’1 plus performantes au tour que les « soft ». Mercedes se positionna une nouvelle fois au sommet de la hiérarchie en soignant tout particulièrement la mise en température de ses gommes.

 

 F1-2015-SOTCHI-MERCEDES-de-NICO-ROSBERG.

F1-2015-SOTCHI-MERCEDES-de-NICO-ROSBERG.

 

Rosberg signa finalement le meilleur chrono absolu dans son dernier tour de Q3, la piste ayant gagné en adhérence au fil de la session. Il se chargea ainsi de battre Hamilton qui s’élancera à ses côtés sur la grille devant la Williams de Valtteri Bottas.

Auparavant, la dernière séance libre matinale fut interrompue à vingt minutes de son terme à la suite de l’accident dont fut victime Carlos Sainz au volant de sa Toro Rosso.

Rosberg s’était auparavant montré le plus rapide avec les « extra-tendres ». La réparation du rail endommagé a par ailleurs nécessité le report de l’épreuve des GP3 qui n’ont donc pu déposer de la gomme sur la piste avant que ne débutent les qualifications.

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport, confiait :

« Le plus important, aujourd’hui, c’est que Carlos Sainz soit en bonne santé. Tout le reste est secondaire. Mais en raison du peu de roulage effectué hier et aujourd’hui, les teams accusent clairement un déficit pour définir la stratégie idéale, et tout particulièrement dans la mesure où la gomme extra-tendre n’avait jamais foulé ce circuit auparavant. »

 

La prévision stratégique de Pirelli 

 

Puisque les équipes n’ont pas pu beaucoup rouler sur une piste sèche depuis le début du week-end, il est difficile de se faire une idée très précise de la stratégie adéquate pour boucler les 53 tours au programme du Grand Prix, ce dimanche.

La plupart d’entre elles devraient néanmoins être tentées de respecter un seul et unique arrêt aux stands en raison de la faible usure de la gomme qu’offre le tracé de Sotchi.

Si tel devait être le cas, le plus efficace consisterait à s’élancer chaussé des pneumatiques extra-tendres avant de basculer sur les tendres entre le 18éme et le 22éme tour.

Si le thermomètre grimpe, elles pourront cependant faire preuve de réactivité en ajoutant un second pit-stop sur le chemin qui mène au drapeau à damier.

 

Peter SOWL

Photos :  TEAMS et PIRELLI

 

LE CLASSEMENT DES QUALIFICATIONS

 

 F1 2015 SOTCHI ROSBERG HAMILTON BOTTAS Les TROIS 1ERS des essais qualificatifs le 10 Octobre


F1 2015 SOTCHI ROSBERG HAMILTON BOTTAS Les TROIS 1ERS des essais qualificatifs le 10 Octobre

LA GRILLE DE DÈPART

 

1.Nico Rosberg (Mercedes)  1’37.113s

2.Lewis Hamilton (Mercedes) 1’37.433, à 0.320

3.Valtteri Bottas  (Williams-Mercedes)  1’37.912 à 0.799

4.Sebastian Vettel (Ferrari) 1’37.965 à 0.852

5.Kimi Raikkonen  (Ferrari) 1’38.348 à 1.235

6.Nico Hulkenberg (Force India-Mercedes)  1’38.659 à 1.546

7.Sergio Perez (Force India-Mercedes) 1’38.691 à 1.578

8.Romain Grosjean (Lotus-Mercedes)  1’38.787 à 1.674

9.Max Verstappen (Toro Rosso-Renault) 1’38.924 à 1.811

10.Daniel Ricciardo (Red Bull-Renault)  1’39.728 à 2.615

11.Daniil Kvyat (Red Bull-Renault) 1’39.214, à 2.101

12.Felipe Nasr (Sauber-Ferrari) 1’39.323, à 2.210

13.Jenson Button       (McLare-Honda) 1’39.763, à 2.650

14.Pastor Maldonado        (Lotus-Mercedes) 1’39.811, à 2.698

15.Felipe Massa (Williams-Mercedes) 1’39.895, à 2.782

16.Marcus Ericsson (Sauber-Ferrari) 1’40.660, à 3.547

17.Will Stevens (Marussia-Ferrari) 1’43.693, à 6.580

18.Roberto Merh (Marussia-Ferrari) 1’43.804, à 6.691

19.Fernando Alonso (McLaren-Honda) 1’40.144, à 3.031 mais pénalisé 

20.Carlos Sainz (Toro Rosso-Renault) : Forfait suite à son accident, lors de la 3éme séance libre

F1

About Author

gilles