ABANDON DE LA 2008 DKR DU LEADER CARLOS SAINZ CE JEUDI. AL ATTIYAH REPREND LA TÊTE À L’OILYBIA DU MAROC.

RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2015-MINI-deNASSER-AL-ATTUYAH-Photo-Alain-ROSSIGNOL

 

RALLYE OILIBYA MAROC 2015

 

Énorme surprise ce jeudi sur le Rallye Oilybia du Maroc avec l’abandon inattendu de la Peugeot 2008 DKR du leader, l’Espagnol Catros Sainz, sur pépin mécanique !

Alors qu’il avait dominé les deux journées précédentes son 2008 DKR, a soudainement en plein désert ,refusé tout service !!!

Preuve qu’il y a encore du boulot, un sacré boulot pour rendre vraiment fiable le Peugeot…

Cataclysme donc sur le Rallye avec l’abandon des deux leaders car outre  SAINZ tombait en panne, dans la catégorie des motis, BARREDA, lui, est tombé lourdement …

 

En 2012, Honda HRC choisissait le Rallye OiLibya du Maroc pour revenir au rallye-raid après plus de vingt ans sans présence officielle dans la discipline. Depuis l’histoire qu’entretient la firme Japonaise avec l’épreuve est faite de belles victoires…

Et de grandes déceptions aussi. Ce qui visiblement sera le cas poir le millésime 2015 de cet Oilybia du Maroc !

En 2013 Paolo Goncalves s’y adjugeait la première grande victoire de Honda, avec la couronne mondiale en prime.

L’an passé, le même Goncalves menait la course, quand une chute dans l’étape de Ouarzazate stoppait net son aventure.

Cette année, de retour de blessure, Joan Barreda courrait après un premier succès dans le classement final en se gardant bien de ses petites erreurs de l’année précédente, mais il en a suffi d’une, kilomètre 13 de la spéciale pour mettre un terme à son rallye 2015.

 

RALLYE OILYBIA DU MAROC 2015 BARREDA Photo Alain ROSSIGNOL

RALLYE OILYBIA DU MAROC 2015 BARREDA Photo Alain ROSSIGNOL

 

L’histoire de Barreda avec le Maroc, c’est presque une histoire d’amour. Avec des hauts et des bas donc.

En 2012, alors qu’il était pilote Husqvarna, il perdait le rallye le dernier jour. Même histoire l’année suivante sur Honda, et puis l’an passé incroyable saga :

Victorieux de cinq scratchs en six étapes, il écope de deux pénalités qui le privent de deux des cinq victoires et de tout espoir au général.

Talentueux, Barreda l’est, il n’a d’ailleurs sans doute pas d’égal en terme de pilotage, mais l’Espagnol est aussi fougueux… Jusqu’à cette année en tout cas.

Blessé sérieusement au genou en avril dernier, il revenait sur le Maroc en ne sachant pas de quoi il était capable. Mais dès la première étape il annonçait la couleur, en l’emportant presque facilement.

 

 SRALLYE-OILYBIA-du-MAROC-2015-SUNDERLAND-na-pas-ménagé-ses-forces..


RALLYE OILYBIA du MAROC-2015-SUNDERLAND n’a pas ménagé ses forces…

 

Depuis il ne commet pas vraiment d’erreur, même si Sam Sunderland, le très rapide pilote KTM, l’avait repassé l’histoire d’une journée.

Et puis, ce jeudi matin, kilomètre 13, cata, la grosse catastrophe  car le leader du général est au sol. Il ne verra pas Agadir.

L’Espagnol est évacué vers l’hôpital de Marrakech, où les nouvelles sont rassurantes.

Matthias Walkner et Pablo Quintanilla, membres de cette formation Autrichienne KTM, sont les premiers arrivés sur place. Ils s’arrêtent pour prêter assistance à Barreda, et Sam Sunderland arrive à son tour mais comme ils sont déjà deux à être sur place, ses équipiers lui font signe de continuer. Il faut savoir que quand des concurrents s’arrêtent pour porter secours à un autre concurrent, leur temps scratch peut être débité du temps pendant lequel ils se sont arrêtés pour venir en aide au pilote en difficulté, dans la limite de deux pilotes par accident.

D’ou le fait que Walkner et Quintanilla aient dit à Sunderland de continuer…

D’ou le fait aussi qu’à l’heure actuelle (en raison du long transfert), on reste prudent sur les temps et places au classement des deux principaux prétendants à la couronne mondiale, en attendant le classement officiel.

Sunderland a donc passé la quasi-totalité de la journée en tête, loin devant le duo Walkner, Quintanilla.

« J’ai vraiment pris du plaisir à ouvrir la piste » reconnaissait à l’arrivée, le Britannique qui remportait la spéciale.

Il reprenait par la même occasion la tête au classement général, mais encore une fois on ne connaît pas les écarts au classement général avant d’avoir le classement officiel.

Les différences devraient être très minimes et cela promet une très belle dernière spéciale autour d’Agadir.

A noter les belles performances des Yamaha aujourd’hui. Helder Rodrigues avait dû  abdiquer hier après un problème de batterie et est pour l’instant classé troisième de l’étape devant son coéquipier Alessandro Botturi.

Adrien Van Beveren qui roule chez Yamaha, double vainqueur de l’Enduropale du Touquet, prend lui la neuvième place.

 

CLASSEMENT ETAPE MOTO

 

  1. SUNDERLAND Sam (GB), en 2h56:29
  2. QUINTANILLA Pablo (Chili), à 08’37
  3. RODRIGES Helder(Portugal), à 08’50
  4. BOTTURI Alessandro (Italie), à 10’17
  5. WAULKNER Matthias (Autriche), à 10’23
  6. PEDRERO GARCIA Juan (Espagne), à 11’01
  7. FARIA Ruben (Portugal), à 12’15
  8. BENAVIDES Kevin (Argentine), à 12’37
  9. VAN BEVEREN Adrien (France), à 14’00
  10. PAIN Olivier (France), à 15’28

 

CLASSEMENT GÉNÉRAL MOTO

 

  1. SUNDERLAND Sam, en 11h52’25
  2. QUINTANILLA Pablo à 10’46
  3. WALKNER Matthias à 11’48
  4. GONCALVES Paulo à 39’43
  5. BENAVIDES Kevin à 50’56
  6. FARIA Ruben à 52’06
  7. PEDRERO GARCIA Juan à 58’04
  8. PAIN Olivier à 59’22
  9. DE SOULTRAIT Xavier à 1h38’18
  10. CERUTTI Jacopo à 1h40’13
RALLYE-OLILYBIA-DU-MAROC-2015-Carlos-SAINZ-deja-hien-concentré-sur-la-course-Photo-Alain-ROSSIGNO

RALLYE-OLILYBIA-DU-MAROC-2015- Grosse déception pour Carlos SAINZ qui leader, quitte la course… Photo-Alain ROSSIGNOL

POUR PEUGEOT, LA VICTOIRE C’EST FINI

 

Dans la catégorie des autos,  les jours se suivent mais ne se ressemblent pas forcément, puisqu’après la domination écrasante du 2008 DKR de Carlos SAINZ sur le rallye depuis deux jours, supériorité qui semblait imparable, c’est finalement la mécanique qui a mis fin non seulement à cette hégémonie, mais également à son étape du jour et au rallye …

En effet ce jeudi, alors qu’il était une nouvelle fois en tête au CP1, il s’immobilisait d’un coup sur la piste, son moteur refusant de tourner !

Après de multiples tentatives pour tenter de redémarrer – problème électrique, électronique ? – ile leader devait se résoudre au pire, résigné et il ne pouvait que jeter l’éponge, contraint d’en rester là en plein désert et d’abandonner !

Sa 2008 DKR, finissant tracté par le camion d’assistance…

 

 RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2015-Le-PEIGEOT-2008-DKR-de-CARLOS-SAINZ-Photo-Alain-ROSSIGNOL


RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2015-Le 2008 DKR de CARLOS SAINZ-Photo Alain ROSSIGNOL

 

 

C’en était fini pour lui, mais du coup également pour le rallye, puisque comme l’équipe Peugeot avait déjà programmé de poursuivre, le rallye une fois terminé et de reprendre ses séances, toute la semaine prochaine.

Visiblement il reste encore beaucoup de travail sur ces désormais performants 2008 DKR, dont la version 2016, a été développé dans les ateliers de Vaison Sport prés du Creusot.

Et si la performance semble là et bien acquise, il reste le plus important à dénicher,désormais, obtenir l’indispensable fiabilité car le Dakar dure autrement plus longtemps que la petite semaine de l’Oilybia !!!

Lesquels tests devant reprendre et continuer du côté d’ Erfoud et de ses dunes de Merzouga, la voiture est de ce fait partie directement là-bas, où la rejoindront le pilote, ainsi que Despres et Peterhansel, les deux autres pilotes de l’équipe Peugeot, récemment 1er et 2ème du China Silk Road Rally, ainsi que Loeb, toujours en course ici – il s’est classé 3éme ce jeudi de l’étape – et qui continuera son apprentissage en vue de ses grands débuts toujours envisagés au prochain Dakar

 

 RALLYE OILYBIA DU MAROC 2015 - SEB LOEB ET LE 2008 DKR PEUGEOT


RALLYE OILYBIA DU MAROC 2015 – SEB LOEB ET LE 2008 DKR PEUGEOT

 

Puisqu’on parle de lui, Sébastien, a réalisé une belle étape ce jeudi, terminant on l’a dit 3ème, à seulement 1’57 du vainqueur de la journée, le Saoudien AL RAJHI, qui après deux jours ‘ sans ‘ revenait aux affaires, aux avant-postes.

Loeb qui confiait:

« Après une étape compliquée hier, nous sommes satisfaits de réaliser le 3e chrono aujourd’hui. C’est bien pour tous les gars qui ont travaillé dur sur la voiture. Nous avons dû doubler plusieurs concurrents avant de ne plus avoir de poussière et de bénéficier d’une piste claire, mais les sensations étaient plutôt bonnes et on a bien roulé. La spéciale nous convenait bien avec des pistes rapides et un sol assez dur. Malgré une crevaison lente, nous avons pu rejoindre l’arrivée sans changer la roue avec le système de télégonflage. »

Et il concluait:

« On espère confirmer ce vendredi, je compte sur Daniel. »

 

 RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2015-MINI-deNASSER-AL-ATTUYAH-Photo-Alain-ROSSIGNOL


RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2015-MINI-deNASSER-AL-ATTUYAH-Photo-Alain-ROSSIGNOL

 

Derrière lui, le Qatari AL ATTIYAH , effectuait lui une course prudente, mais solide puisqu’il ne concédait que 45 secondes au vainqueur du jour.

Au vu des problèmes connus par d’autres pilotes, pannes ou accidents, nul doute que le sympathique Nasser, avait déjà commencé à gérer sa course, étant donné qu’il dispose de plus d’un quart d’heure d’avance sur le deuxième au général, le même AL RAJHI qui le précédait aujourd’hui, et n’avait donc aucune raison de prendre des risques.

On pourrait donc se diriger vers un doublé de ces deux pilotes, à moins que le suivant au général, le Russe VASILYEV, ne vienne menacer le Saoudien qui ne dispose que d’un peu plus de 3’ d’avance.

Ce qui dans ce type d’épreuve n’es rien !

Concernant le3ème de l’étape, c’est LOEB qui occupait cette place et réalisait ainsi une bien meilleure étape qu’hier (accident).

Quant à son ancien rival – quatre fois vice-Champion- en Championnat du monde WRC –  le Finlandais Mikko HIRVONEN, lui, il semble lui aussi prendre le rythme, ne terminant qu’à 4’23 du premier et remontant à la 6ème place au général, mais à plus de 33’.

Voilà pour cette longue journée, puisque après la longue spéciale du jour et ses 293 kms, les concurrents devaient ensuite rejoindre en début de soirée Agadir à …348 kms pour la dernière étape où le rideau tombera et désignera ce vendredi soir, le lauréat 2015.

 

CLASSEMENT ETAPE AUTO

 

1 AL RAJHI Yazeed (Arabie Saoudite) en 2h33’49

2 AL ATTIYAH Nasser (Qatar) à 45’’

3 LOEB Sébastien (France) à 1’57

4 VASILYEV Vladimir (Russie) à 3’22

5 DE VILLIERS Giniel (Af sud) à 3’42

6 TEN BRINKE Bernhard (Hollande) à 3’44

7 MALYSZ Adam (Pologne) à 4’13

8 HIRVONEN Mikko (Finlande) à 4:’39

9 POULTER Leeroy Norman (GB) à 7’18

10 HUNT Harry (GB) à 7’50

 

CLASSEMENT GÉNÉRAL PROVISOIRE AUTO

 

1 AL ATTIYAH Nasser, en 11h03’12

2 AL RAJHI Yazeed, à 16’10

3 VASILYEV Vladimir, à 19’24

4 DE VILLIERS Giniel , à 24’50

5 POULTER Leeroy, à 33’30

6 HIRVONEN Mikko, à 33’47

7 DIAS POREM Ricardo, à 55’40

HUNT Harry, à 58’39

9 MALYSZ Adam, à 1h01’26

10 ZAPLETAL Miroslav, à 1h05’46

 

José CAPARROS

Photos : Alain ROSSIGNOL et Marc de MATTIA

 

Rallye Maroc

About Author

gilles