CARLOS SAINZ ET LE PEUGEOT 2008 DKR 2016 PRENNENT LA TÈTE DU RALLYE OILYBIA DU MAROC

RALLYE-OILYBIA-du-MAROC-2015-Carlos-SAINZ-a-tiré-son-épingle-du-jeu-dans-les-dunes

 

 

 

RALLYE OILIBYA MAROC 2015

 

SAINZ « el Matador » plante une banderille et place Peugeot au sommet en auto, tandis que SUNDERLAND prend le dessus sur BARREDA et met KTM en tête en moto

Au menu du jour les concurrents trouvaient aujourd’hui une étape complètement différente de celle d’hier, puisque majoritairement composée de dunes et pistes sablonneuses rapides avant de terminer dans le grand oued Drâa, au nombreuses pistes parallèles.

Au total ils devaient ainsi parcourir 224 kms de spéciale et 141 kms de liaison, pour une étape où d’ores et déjà les prétendants à la victoire finale se sont clairement manifestés et ce dans toutes les catégories.

 

 RALLYE-OILYBIA-du-MAROC-2015-SUNDERLAND-le-vainqueur-du-jour.


RALLYE-OILYBIA-du-MAROC-2015-SUNDERLAND-le-vainqueur-du-jour.

 

En moto tout d’abord, après la belle prestation de BARREDA hier, SUNDERLAND a inversé la tendance aujourd’hui et confirmé la domination de KTM sur ce rallye. Pourtant BARREDAdémarrait très fort dans le premier tiers de la spéciale et semblait parti pour faire un festival, mais dès le début des dunes son rôle d’ouvreur ne semblait pas lui convenir et SUNDERLAND au contraire brillait par sa navigation  et mettait l’espagnol à 9’, excusez du peu !

Très heureux à l’arrivée, il déclarait :

« J’ai pris un peu la poussière des concurrents qui me précédaient, mais j’ai réussi à les dépasser, sans faire d’erreur de navigation. Je ne suis pas effrayé d’avoir à ouvrir la piste demain. Aujourd’hui pendant 60 kilomètres, je ne distinguais pas les traces donc c’était déjà tout comme. »

 

 RALLYE-OILYBIA-du-MAROC-2015-Embouteiilage-sur-la-piste


RALLYE-OILYBIA-du-MAROC-2015-Embouteillage-sur-la-piste

 

Ce n’était pas le jour de HONDA au niveau navigation puisque GONCALVES se perdait et devait ensuite cravacher pour se refaire, terminant à presque 11’ du vainqueur.

Il déclarait à l’arrivée :

« Cette journée a été très mauvaise pour moi. J’avais une bonne position au départ mais j’ai commis une grave erreur de navigation dès le départ et j’ai perdu beaucoup de temps. J’ai cravaché ensuite pour refaire mon retard mais cela n’a pas suffi. »

KTM a enfoncé un grand coup le clou, en plaçant  deux autres pilotes sur le podium, avec QUINTANILLA arrivé second  et WALKNER troisième, lui, GONCALVES terminant finalement quatrième devant le Français PAIN, encore auteur d’une belle course.

 

RALLYE-OLIYBIA-du-MAROC-2015-Barreda-moins-efficace-ce-jour-mais-toujours-aussi-spectaculaire

RALLYE-OLIYBIA-du-MAROC-2015-Barreda-moins-efficace-ce-jour-mais-toujours-aussi-spectaculaire

 

Au général, même motif, même punition pour la concurrence puisque sept KTM entrent dans le Top 10, dont celles des deux tricolores, MEO (7ème) et PAIN (10ème).

HONDA reste quand même à l’affût avec BARREDA deuxième et à seulement 2.33 de SUNDERLAND, tandis que GONCALVES est cinq, mais a déjà plus de 10’ du leader !

 

 RALLYE-OiLYBIA-du-MAROC-2015-Des-dunes-au-programme-daujourdhui


RALLYE-OiLYBIA-du-MAROC-2015-Des-dunes-au-programme-daujourdhui

 

 

En quad, où seuls sept pilotes sont inscrits, SONIK a tué le suspens, en écrasant complètement la concurrence et il peut d’ores et déjà gérer son avance sur son dauphin, l’Espagnol MARCO SECHANIZ , lequel pointe tout de même au bout de deux jours à… 6h 49 !!! pour rejoindre la ligne d’arrivée finale sans encombres, à un train de « sénateur » pour lui, sans prendre le moindre risque, s’adjugeant du même coup le titre!

 

RALLYE-OILYBIA-du-MAROC-2015-Carlos-SAINZ-a-tiré-son-épingle-du-jeu-dans-les-dunes

RALLYE-OILYBIA-du-MAROC-2015-Carlos-SAINZ-a-tiré-son-épingle-du-jeu-dans-les-dunes

COUP DOUBLE POUR CARLOS SAINZ ET PEUGEOT

 

En auto, après avoir fait sensation hier, le Saoudien AL RAJHI marquait un peu le pas aujourd’hui mardi, le fait de s’élancer en tête et de « faire la trace » pour ses poursuivants semblant moins bien lui convenir !

Il nous donnait un début d’explication à l’arrivée :

« Après le CP1, nous avons perdu la trace et dans les dunes ma ceinture de sécurité s’est détachée sous l’effet des soubresauts »

Ou peut-être ses poursuivants, ont t’ils simplement été meilleurs que lui, en particuliers Carlos SAINZ, auteur d’une fantastique étape, qui lui permet de faire coup double, en remportant l’étape et en s’emparant par la même occasion  de la tête du classement général.

En effet, même s’il fait mieux que AL RAJHI, AL ATTIYAH était moins rapide que l’Espagnol, terminant seulement second à 2’15, mais ne semblait cependant toutefois nullement déçu à l’arrivée :

« Carlos nous a rattrapé à 50, 60 kilomètres de l’arrivée. Mais après il a fait une erreur, et nous l’avons repassé et nous avons attaqué. C’était fantastique de se battre comme ça »

De son côté dépité la veille le Sud-Africain de VILLIERS se refaisait une santé après ses soucis mécaniques d’hier, en terminant 3ème, devant  la MINI du Hollandais VAN LOON et le Toyota d’AL RAJHI finalement 5ème de l’étape.

 

 RALLYE-OILYBIA-du-MAROC-2015-LOEB-réalise-une-bonne-étape-aujourdhui.


RALLYE-OILYBIA-du-MAROC-2015-LOEB-réalise-une-bonne-étape-aujourdhui.

 

LOEB, qui après ses déboires de lundi tout comme de VILLIERS, réalisait une très belle étape, empochant la 6ème place, bonne perf qui le réjouissait à l’arrivée :

« Ca fait plaisir de finir notre première spéciale en Rallye-Raid, sans s’être perdu, c’est déjà pas mal. On a été gêné en début de spéciale parce qu’on partait loin. Au bout d’un moment j’ai commencé à doubler quelques voitures et ça été mieux après, j’ai eu de bonnes conditions sur la fin de spéciale ».

Au général, après deux jours, trois duels se dessinent, avec SAINZ et AL ATTIYAH, à 1’24 et en lutte pour la 1ère place,  AL RAJHI, à 8’13 et VASILYEV, à 9’47 pour la 3ème place sur le podium,  et VAN LOON, à 17’14 et de VILLIERS, à 18’20, en lutte eux pour la 5ème place.

 

 RALLYE OILYBIA du MAROC 2015 - Les dunes ne sont pas le terrain favori des MINI


RALLYE OILYBIA du MAROC 2015 – La MINI du Hollandais Van LOON

 

Cependant la course est encore longue avec trois grosses étapes  et si on connait la résistance de la MINI, véhicule totalement éprouvé, on ne connaît pas celle de la 2008 DKR !

Er, on sait aussi qu’il ne faudrait surtout pas enterrer les Toyota Overdrive trop vite…

Alors la lutte reste malgré tout, franchement ouverte vu le programme à venir es prochaines jours !

 

RALLYE-OILYBIA-du-MAROC-2015-Largentin-Villagra-en-tête-au-général.

RALLYE-OILYBIA-du-MAROC-2015-Largentin-Villagra-en-tête-au-général.

 

Enfin, concernant les camions, quelques infos concernant cette catégorie, qui bien que moins véloce ne manque pas d’intérêt, où les véhicules sont aussi performants que spectaculaires et leurs pilotes particulièrement talentueux pour rouler au rythme auquel ils roulent avec de tels mastodontes.

En effet, roulant dans la même catégorie que certaines voitures comme les POLARIS et engagées en OPEN, ils occupent les quatre premières places du classement, étant plus rapides que ces véhicules !!

C’est l’Argentin Federico VILLAGRA qui est en tête du classement, devant et le Néerlandais Marteen VAN DEN BRINK et le Tchèque Ales LOPRAIS, victorieux lui de l’étape du jour..

 

José CAPARROS

Photos : Alain ROSSIGNOL et Marc de MATTIA

 

 

Rallye Maroc Sport

About Author

gilles