‘VdeV’ À MAGNY COURS. LES PREMIERS TITRES DES MAGNY COURS ?

VdeV 2015 DIJON   depart des protos

 

VdeV 2015 MAGNY COURS AFFICHE

En quête des premiers titres à Magny !

 

« Le dernier meeting organisé cette saison dans l’Hexagone, avant la finale des Endurances Proto et GT / Tourisme à Estoril, mi-novembre, marquera le point final des Challenge Funyo, Monoplace et VHC. Trois plateaux dont le succès ne se dément pas, qui produisent de superbes bagarres et qui décerneront, à cette occasion, les premiers lauriers du palmarès 2015 des V de V Endurance Series. Le cadre est idyllique, car Magny-Cours est un circuit magnifique et intéressant par sa variété de portions très techniques, comme les courbes d’Estoril, du Nürburgring ou d’Imola… Il figure au calendrier depuis plus de 20 ans, n’est pas très éloigné de Paris, la Bourgogne est une belle région, avec de bonnes personnes, et j’y ai de solides attaches. C’est bien dommage qu’il n’accueille plus la F1 car il le méritait. Serge Saulnier, qui dirige le circuit depuis plusieurs années maintenant, ne ménage pas ses efforts pour faire évoluer le site et perpétrer la qualité du lieu. L’équipe de piste menée par Philippe Decharne est très professionnelle et c’est toujours un plaisir de collaborer avec elle. On s’y sent bien, en somme. Chaque année, comme c’est la dernière occasion de réunir tous les plateaux, nous organisons le vendredi soir une fête gigantesque où sont réunies près d’un millier de personnes, en présence de nos fidèles partenaires qui offrent de très jolis lots au son d’un orchestre country. La fête comme on sait la faire chez V de V… Cette année encore, ne la manquez pas. On vous attend ! »

 

Eric VAN DE VYVER 

 

VdeV-2015-PAUL-RICARD-Le-podium-de-la-catégorie-Proto-et-la-voctoire-de-la-NORMA-CD-SPORT-de-DANIELOU

VdeV-2015-PAUL-RICARD-Le-podium-de-la-catégorie-Proto-et-la-voctoire-de-la-NORMA-CD-SPORT-de-DANIELOU

6 Heures V de V Endurance Proto : Si ouvert…

 

Les cinq premiers meetings de la saison ont vu se succéder quatre équipages différents sur la plus haute marche du podium. Cette statistique témoigne de l’impossibilité de se livrer au moindre pronostic et s’il occupe aujourd’hui le leadership, le trio Dannielou – Maulini – Wolff, la N°33, le doit à ses deux victoires, la dernière obtenue lors des 12 Heures du Castellet, à coefficient 2.

Autre équipage évoluant sur une Norma M20 FC CD Sport, Accary, Bole Besançon et Foubert, N°31, occupent aujourd’hui la troisième marche du podium provisoire, qui est regroupé en 13,5 petits points et sur lequel ils encadrent l’Allemand Petersen. Ce dernier, qui a retrouvé dans le Var le duo Gachnang – Faggionato sur la Norma N°41 de l’équipe Palmyr.

La première Ligier JS53 Evo 2 apparaît quant à elle au pied du podium, grâce à Patrice et Paul Lafargue qui défendent les couleurs d’IDEC Sport Racing.

En catégorie Prestige, enfin, la domination est pour l’heure chez Team One avec Ludovic André, Gregory et Rémy Striebig.

Challenge Funyo V de V : Une endurance en guise d’apothéose

 VdeV-2015-A-DIJON-PRENOIS-Les-FUNYO.jpg 3 octob


VdeV-2015-A-DIJON-PRENOIS-Les-FUNYO

 

 

Avec la bagatelle de … 11 victoires à son compteur en 2015, contre 4 seulement pour son plus proche rival Gwénaël Delomier, et 69 points d’avance, Romain Houllier semble tout droit filer vers le chemin du titre. Le podium final est cependant loin d’être assuré, car si son rival peut encore lui souffler la couronne, et mathématiquement Cédric Gardin,

Cyril Denis peut encore briguer, pour sa part, le titre honorifique de vice-champion. 45 points le séparent en effet de Delomier alors qu’il en reste 90 à distribuer.

Au lendemain de cette finale de la saison qui réunira le traditionnel plateau richement garni de 35 Funyo, une vingtaine de concurrents s’affrontera lors d’une épreuve exceptionnelle d’endurance d’une heure, à deux pilotes, avec un arrêt aux stands de cinq minutes obligatoires.

Un feu d’artifice final offert aux fidèles concurrents du Challenge avant de se retrouver l’an prochain !

 

Challenge Endurance VHC V de V : Porsche ? Ou Chevron ?

VdeV-2015-DIJON-depart-des-VHC.

VdeV-2015-DIJON-depart-des-VHC.

 

A l’aube du dénouement d’une saison qui aura mené les concurrents des Véhicules Historiques de Compétition de Barcelone à Magny-Cours, les pronostics sont en faveur d’une victoire Porsche.

Régulier depuis le coup d’envoi, Franck Thybaud aborde en effet en leader cette ultime étape au volant de sa Porsche 944 Cup du team AB Sport Auto. Gare néanmoins au redoutable Bernard Moreau, dont la superbe Porsche 911 3,0 RSR ne le talonne que de 17,5 petits points, ou à Didier Cruvelier qui peut encore prétendre au Top-3 avec sa 911 3,0 litres.

John Doe, qui occupe la troisième marche du podium provisoire avec sa Chevron B60, peut encore cependant mettre tout le monde d’accord !

 

4 Heures Endurance GT / Tourisme : Faire le break avant la finale

 VdeV-2015-DIJON-Equipage-victporieux-du-GT-les-pilotes-du-Team-VISIOM


VdeV-2015-DIJON-Equipage-victporieux-du-GT-les-pilotes-du-Team-VISIOM

 

Profitant de deux courses malchanceuses des Champions en titre, la paire familiale, Patrice et Paul Lafargue et leur Porsche 911 GT3-R de l’écurie IDEC Sport Racing, à Dijon, puis au Castellet, le trio Jean-Paul Pagny, Thiery Perrier et Jean-Bernard Bouvet et leur Ferrari 458 GT2 de l’équipe VIsiom, creuse l’écart en tête avec une solide avance sur la deuxième place désormais occupée par le trio Montermini, Cordoni et Zanuttini  au volant d’une autre Ferrari 458 GT3 de la Scuderia AF Corse.

Quatrième au général, le duo Kanaroglou – Campos et leur Mosler de l’écurie Escuelas Espanola de Pilotos, mène en GTV2, tandis que Calari et Alexander David avec la GC10-V8 de GC Automobile, domine la classe S1 réservée aux Silhouettes.

Pour la victoire en Bourgogne, il faudra cependant également compter sur les LM P3 qui ont animé la précédente épreuve, avec le premier succès de la Ginetta du Team LNT qui brille déjà en ELMS.

 

Challenge Monoplace VdeV : Presqu’une formalité pour Droux

 VdeV-2015-Paul-RICARD-David-DROUX.


VdeV-2015-Paul-RICARD-David-DROUX.

 

Si cette dernière manche du Challenge Monoplace ne se jouait pas à coefficient 1,5, David Droux aurait d’ores et déjà coiffé la couronne lors de la précédente épreuve au Paul Ricard, lui qui n’a laissé filer qu’une victoire cette saison.

Cela laisse donc de l’espoir à Riccardo Cazzaniga, le seul à pouvoir lui chiper le titre, tandis qu’Oscar Arcila, Gilles Heriau, Julien Falchero et Pietro Peccenini, par ailleurs premier Gentleman, peuvent encore terminer dans le trio final.

 

Justine MORICE

Photos : Hugues LAROCHE

 

 VdeV-2015-PAUL-RICARD-Le-depart-des-protos


VdeV-2015-PAUL-RICARD-Le-depart-des-protos

VdeV-2015-Paul-RICARD-LE PREMIER TOUR DES PROTOS.

VdeV-2015-Paul-RICARD-LE PREMIER TOUR DES PROTOS.

Sport V DE V VdeV Michelin

About Author

gilles