LES BELLES F1 D’ANTAN RETROUVENT LE CIRCUIT DE DIJON-PRENOIS.

F1-A-DIJON-FIA-Masters-F1-Dijon-Motorscup

 

F1 HISTORIQUES 2015 a DIJON Affiche

 

 Dijon Motorscup jour 1: Grandiose !

 

La Dijon Motorscup entre cette année dans le cercle très fermé des plus grands meetings historiques internationaux.

Cette journée de samedi 3 octobre 2015, en a livré un premier aperçu à travers les FIA Masters Historic, avec une vingtaine de monoplaces de F1 et les plus beaux Sport-Protos en action, mais aussi les plateaux tout aussi complets de la F2, de la Formule Junior, des GT et Triumph, des 100 km ou celui, plus contemporain, du Boss GP.

Vivement demain dimanche pour la suite !

 

Boss-GP-Dijon-Motorscup-Octobre-2015.

Boss-GP-Dijon-Motorscup-Octobre-2015.

 

 

BOSS GP : LA JAGUAR F1 RUGIT ENCORE.

 

Auteur de la pole à bord de sa Toro Rosso STR1 F1 de 2006, Ingo Gerstl était bien parti pour prendre de nouveau l’ascendant sur la Jaguar R5 F1 de son grand rival Klaas Zwart. Las, sa mécanique en a décidé autrement en lui imposant un retour à son stand dès les premiers tours.

Ainsi libéré de toute opposition à sa mesure, le Néerlandais remporte cette première course du Boss GP devant les moins puissantes GP2 du Polonais Jakub Smiechowski et de l’Autrichien Johann Ledermair.

La Williams de Didier Sirgue clouée à son boxe, Frits Van Eerd place la seule autre F1 rescapée – une Benetton de 1997 – à la 8ème place, juste derrière la Panoz Superleague  Formula de Christopher Brenier, le meilleur des trois pilotes français classés.

 

Course 1: 1.Zwart (Jaguar F1), 2.Smiechowski (Dallara GP2), 3.Ledermair (Dallara GP2), 4.Milavec (Panoz Champcar), 5.De Plano (Dallara GP2), etc.

Course 2 dimanche 14h10.

 

F1-A-DIJON-FIA-Masters-F1-Dijon-Motorscup

F1-A-DIJON-FIA-Masters-F1-Dijon-Motorscup

FIA MASTERS HISTORIC F1 : TYRRELL BAT LIGIER.

 

Pilote belge formé à l’école  « moderne » (F3000, Formule Palmer, ELMS…), Loïc Deman sort grand vainqueur de cette première course des FIA Masters Historic F1, constituée d’un exceptionnel parterre d’une vingtaine de monoplaces des années 70-80.

Déjà le plus véloce en « qualifs », le Bruxellois impose sa Tyrrell 010 ex Jarier-Daly en 1980, au terme d’une course menée de bout en bout, et cela malgré le pressing final de Rob Hall sur sa Ligier JS17 à moteur Matra.

A l’issue d’un joli duel avec l’autre Tyrrell d’Andy Wolfe, l’Irlandais Darwin Smith complète le podium à bord de son Ensign ex Regazzoni-Ickx de la saison 1977.

Bon 6ème Patrick D’Aubreby (March 761) signe la meilleure performance des quatre pilotes français en lice.

 

Course 1: 1.Deman (Tyrrell 010), 2.Hall (Ligier JS17), 3.Smith (Ensign MN177), 4.Wolfe (Tyrrell 011), 5.Padmore (Lotus 77), etc. Course 2 dimanche 15h00.

 

200 KM DE DIJON : VIVA ITALIA !

 

Créée l’an passé en guise de clin d’œil à la glorieuse histoire des 1000 km de Dijon, l’épreuve des 200 km rassemble ce week-end un plateau de belle facture (34 engagés) pour deux manches distinctes de 40’.

La première, disputée ce samedi après-midi sur une piste humide, s’est achevée sur la victoire attendue de la Lola T292 de Michele Liguori. Le seul proto 3 litres Cosworth en course après l’élimination prématurée de la Lola T282 de Leo Voyazides.

Auteur d’une bonne stratégie, avec un arrêt anticipé sous Safety car, l’Italien s’impose devant le vétéran anglais John Burton (Chevron B26) et ses compatriote Kevin Cooke (Royale Ford BDG) et Mark Richardson (Lola T290 ex Lafosse).

Le duo Italo-suisse Rossi-De Siebenthal, un moment leader, complète le top 5 au volant de son impressionnante Porsche 935 Kremer.

 

Course 1: 1.Liguori (Lola T292), 2.Burton (Chevron B26), 3.Cooke (Royale), 4.Richardson (Lola T290), 5.Rossi (Porsche 935), etc . Course 2 : dimanche 16h20.

FIA LURANI TROPHY FORMULA JUNIOR : LA PREMIÈRE POUR HUGHES.

 

Véritable  Championnat mondial de Formule Junior, le Trophée Lurani de Formule Junior dispute ce week-end à Dijon, son avant dernier meeting de la saison.

Meilleur performer des 32 pilotes présents aux essais, l’Anglais Jonathan Hughes (Brabham BT6) a logiquement confirmé sa suprématie dans cette première…course, en prenant le meilleur sur la Lotus 22 de Manfredo Rossi Di Montelera et l’autre Brabham de John Fyda, en lutte jusqu’au bout avec le Français Patrick D’Aubreby.

Pierre Tonetti jouait également une place sur le podium avant son retrait.

 

Course 1: 1.Hughes (Brabham BT6), 2.Rossi (Lotus 22), 3.Fyda (Brabham BT6), 4.D’Aubreby (Lotus 22), 5.Smeeton (Wainer 63), etc.  Course 2 : dimanche 11h40.

 

TRIUMPH COMPÉTITION & BRITISH GT’s : UNE AUTRE “JAG”.

 

Organisé à la gloire des Triumph et autres GT anglaises, le « Triumph Compétition & British GT’s » regroupe à Dijon plus d’une trentaine de merveilleuses autos d’avant 1981.

La Jaguar Type E de l’Allemand Rainer Vorköpper est de celles-ci. Au terme d’une course mouvementée, dont un Safety Car a resserré les positions à deux reprises, ce dernier obtient gain de cause face à la Lotus 26R de la Suissesse Arlette Muller, partie de la pole, et la Morgan Plus 8 de l’Anglais Paul Conway. La revanche dimanche matin…

 

Course 1: 1.Vorköpper (Jaguar Type E), 2.Muller (Lotus 26R), 3.Conway (Morgan + 8), 4.Schwendiman (Lotus Elan), 5.Muller (Aston Martin DB4), etc.  Course 2 : dimanche 8h35.

 

HISTORIC F2 : MESSIEURS LES ANGLAIS…

 DIJON-MOTORSCUP-2015-la-March-712M-ex-Jaussaud-de-Robert SIMAC


DIJON-MOTORSCUP-2015-la-March-712M-ex-Jaussaud-de-Robert SIMAC

 

Particulièrement à l’aise sur la piste détrempée de fin de journée, l’Anglais Darwin Smith (March 722 Ford) en a profité pour ravir la victoire à son compatriote Matthew Watts, qui avait pourtant survolé les « qualifs » aux commandes de sa plus récente March 772. Hors de portée du reste des troupes, les deux hommes relèguent Mark Piercy (Lola T360) à une demie minute.

Seul Français, et futur Champion de la catégorie, Robert Simac hisse sa March 712M ex Jaussaud au 6ème rang et à la première place des F2 à moteur 1600.

 

Course 1 : 1. Smith (March 722), 2.Watts (March 772), 3.Piercy (Lola T360), 4.Dwyer (March 742), 5.Johansson (March 782), etc.  Course 2: dimanche 15h40.

 

FIA MASTERS HISTORIC SPORTS CAR : LES LOLA T70 EN DÉMONSTRATION.

 FIA-Masters-SProtos-Dijon-Motorscup-Octobre-2015.


FIA-Masters-SProtos-Dijon-Motorscup-Octobre-2015.

 

Les FIA Masters Historic se déclinent en deux plateaux d’un même niveau qualitatif : les F1 d’un côté, les Sport-Protos de l’autre. Dans ce second cas, la course 1, programmée en fin de journée, a permis au Britannique Simon Hadfield de confirmer sa suprématie des essais à bord de l’une des cinq ( !) Lola T70 en lice.

Une confirmation qui a rapidement tourné à la démonstration pour le pilote de Shepshed, loin devant la plus petite Lola T290 2 litres d’Andy Wolfe et les autres Lola T70 de Jason Wright et de la famille Gibson père (Paul) et fils (Daniel).

 

Course 1: 1.Hadfield (Lola T70), 2.Wolfe (Lola T290), 3.Wright (Lola T70), 4.P.Gibson (Lola T70), 5.D.Gibson (Lola T70), etc.  Course 2 dimanche 13h20.

 

MASTERS GENTLEMEN DRIVERS / PRE-66 TOURING CAR : LA PIQURE COBRA.

 

Ce plateau à forte consonance britannique réunit 24 voitures de Tourisme d’avant 1966 qui se mesureront dans une endurance de 90 mn dimanche matin.

Au regard des chronos réalisés ce jour en “qualifs”, la Shelby Daytona Cobra du Grec Leo Voyazides et de l’Anglais Simon Hadfield en partagera la permière ligne avec l’AC Cobra de Gans-Wolfe (seulement battue de 15/1000 de seconde), immédiatement suivies de la Jaguar Type E de Sautter-Newall et de la Bizzarini Germano-Portugaise de Nolte-Ferrao.

 

Jacques FURET 

Photos : ORGANISATION

 

Historique - Autre

About Author

gilles