ÉNORME SURPRISE : EVANS ET ABBRING LEADERS DU TOUR DE CORSE AU SOIR DE LA 1 ère ÉTAPE !

WRC-2015-TOUR-DE-CORSE-La-FORD-FIESTA-RS-de-ELFYN-EVANS-Leader-vendredi-soir-2octobre
 TOUR-DE-CORSE-2015-La-FORD-FIESTA-RS-WRC-d-ELFYN-EVANS


TOUR-DE-CORSE-2015-La-FORD-FIESTA-RS-WRC-d-ELFYN-EVANS

 

Au terme d’une première journée rendue compliquée par les conditions météorologiques, Elfyn Evans et Daniel Barrit au volant de leur Ford Fiesta RS WRC  de l’équipe M-Sport World Rally Team, ont déjoué tous les pronostics pour rejoindre la Place Saint Nicolas de Bastia en tête de ce 58éme Tour de Corse.

Après l’annulation en début d’après-midi de l’ES2, Casamozza – Ponte-Leccia, les 36 kilomètres de l’ES3, celle de Francardo – Sermano ont donné du fil à retordre à de nombreux équipages et a permis d’établir une première hiérarchie.

 

 WRC-2015-TOUR-DE-CORSE-Les-routes-inondees-par-le-deluge-Photo-Tortein-ERIKSEN


WRC-2015-TOUR-DE-CORSE-Les-routes-inondees-par-le-deluge-Photo-Tortein-ERIKSEN

 

Suite à l’annulation de l’ES2 et ce en raison des conditions météorologiques épouvantables, des trombes d’eau s’étant abattues sur la Corse au cours de la nuit, la suite de la première étape s’est néanmoins montrée délicate à aborder pour tous les équipages.

Traditionnellement piégeuses, les spéciales Corses ont été à la hauteur de leur réputation !

Détériorées par le déluge qui s’est abattu sur la région de Corte, plaque tournante du rallye où sont installées les assistances,  les deux seules épreuves spéciales du jour, ont joué un mauvais tour à Thierry Neuville du Team Hyundai Motorsport, à Sébastien Ogier  de l’équipe Volkswagen Motorsport et à Dani Sordo, également pilote au sein du Hyundai Motorsport, tous les trois ayant connu des fortunes diverses ce vendredi !

 

TOUR-DE-CORSE-2015-La-HYUNDAI-I20WRC-de-THIERRY-NEUVILLEdeja-arretee.

TOUR-DE-CORSE-2015-La-HYUNDAI-I20WRC-de-THIERRY-NEUVILLEdeja-arretee.

 

Si Thierry Neuville devait rendre son carnet dès … le premier kilomètre de course, à la suite d’une touchette avec un pont, qui endommageait la suspension arrière droite de sa Hyundai i20 WRC, Sébastien Ogier et Dani Sordo perdaient eux de précieuses secondes dans l’ES3.

Neuville, ancien vice-champion du monde expliquait :

 « Je suis parti rapidement en tentant d’attaquer car j’adore ces conditions, j’aime quand ça glisse. Mais dans un virage serré à gauche, j’ai tourné un peu trop tôt », expliquait Neuville. La vitesse est bonne, mais j’ai dû ouvrir ma trajectoire pour prendre le virage. J’ai utilisé le frein à main. J’ai légèrement touché le mur, et cela a endommagé la suspension arrière. Nous ne pouvions pas remplacer deux boulons cassés, donc nous avons abandonné – bien trop tôt ! »

Et il ajoutait :

« Nous serons évidemment de retour demain. Je pense que les dégâts sont faibles, même si la pénalité coûtera cher »

 

WRC 2015 TOUR DE CORSE SEB OGIER Team VW POLO

WRC 2015 TOUR DE CORSE SEB OGIER Team VW POLO

 

Alors qu’il avait signé le meilleur temps à égalité avec Robert Kubica dans la première spéciale du jour, Sébastien Ogier était en effet contraint de s’arrêter pour changer une roue, suite à une crevaison et le pilote VW, récemment sacré Champion du monde en Australie et pour la 3éne année d’affilée, concédait  alors plus d’une minute  sur la tête de course.

Seb qui lâchait:

 « Nous n’avons fait que deux spéciales, mais nous avons quand même connu des hauts et des bas. Après les pluies torrentielles de la nuit, tout s’est bien passé pour nous, ce matin, dans la première. Bien sûr, la route était encore mouillée et glissante, mais moins cependant que ce que nous craignions. Maintenant, la course se joue un peu à la roulette. Tout peut arriver. Malheureusement, nous avons joué de malchance dans la longue ES de 36 kilomètres cet après­midi. Aux deux­tiers du parcours, nous avons été stoppés par une crevaison lente. Très honnêtement, je ne sais pas où, et dans quelles circonstances cela s’est produit, car nous n’avons rien touché. Mais il y avait des pierres ici et là sur la trajectoire, et aucune autre choix que de conserver la seule ligne possible. Pendant cinq kilomètres, j’ai essayé de voir si cela pouvait tenir comme cela jusqu’à l’arrivée, mais il a fallu se rendre à l’évidence et changer la roue arrière incriminée. Nous avons perdu plus d’une minute et demie dans l’affaire. Si la victoire est compromise, rien n’est perdu cependant. Nous ne sommes sans doute pas au bout de nos surprises dans ce Tour de Corse ! »

Il ne croyait pas, à ce moment-là si bien dire… car !!!

Lire en bas de notre article : Dernière minute

Dani Sordo, lui, endommageait une jante en se faisant piéger dans une flaque d’eau et lâchait plus de deux minutes.

Finalement, à l’issue de cette première étape, c’est Elfyn Evans qui à la surprise générale occupe la tête avec sa Ford Fiesta RS WRC et qui domine les débats grâce à sa formidable performance dans l’ES3.

 

 WRC 2015 TOUR DE CORSE ELFYN EVANS.


WRC 2015 TOUR DE CORSE ELFYN EVANS.

 

Satisfait par le travail de ses ouvreurs, le Gallois creusait un écart important dans cette spéciale en déjouant tous les pièges et concluait ainsi cette première étape en leader.

 Corte  au parc d’assistance avant de rejoindre Bastia, il confiait  pourtant:

« Je ne pensais pas faire un aussi bon chrono et me retrouver ce soir leader de la course. C’était très difficile car il y avait beaucoup de changements d’adhérence. J’ai vraiment eu l’impression de ne pas être très rapide. Les conditions changeaient tout le temps, les ouvreurs ont vraiment réalisé du superbe boulot. »

 

WRC-2015-TOUR-DE-CORSE-KEVIN-ABBRING-Team-HYUNDAI.

WRC-2015-TOUR-DE-CORSE-KEVIN-ABBRING-Team-HYUNDAI.

 

Comme Elfyn Evans, Kévin Abbring, le ‘ pigiste ‘ de l’écurie Coréenne Hyundai Motorsport N, qui pilote une 4éme i20 WRC, profitait des 36 kilomètres de spéciales qui clôturaient cette première étape pour réaliser lui aussi une sacrée belle performance, même s’il était incroyablement ralenti par un concurrent, le précédant en fin de spéciale !

Kevin lâchait:

« Le feeling est bon mais j’ai rattrapé Bertelli et j’ai perdu un peu de temps. Je savais que j’avais un bon rythme sur les 20 premiers kilomètres. »

Le jeune espoir Hollandais occupe d’ailleurs ce vendredi soir la deuxième place au classement général  provisoire devant Jari-Matti Latvala , le mieux placé des trois pilotes officiels de Volkswagen Motorsport, et  qui est resté prudent aujourd’hui.

 

 WRC-2015-TOUR-DE-CORSE-VW-POLO-de-LATVALA-ANTTILA


WRC-2015-TOUR-DE-CORSE-VW-POLO-de-LATVALA-ANTTILA

 

Latvala qui indiquait:

 « Très satisfait à l’issue de l’ES 1, car j’ai piloté très proprement, et je n’ai pas concédé trop de temps à Sébastien. Mais cela a été une autre histoire dans le deuxième chrono du jour. Je l’ai abordé extrêmement prudemment, de façon parfaitement délibérée, car je voulais en sortir sans bobo. Avec la pluie qui a redoublé de violence, elle était super glissante, avec souvent des phénomènes d’aquaplanage. Cette première journée m’a fait penser au début du dernier Monte-Carlo. Le risque de crevaison était latent. Finalement, je ne suis pas mécontent du résultat, après toutes les péripéties que nous avons connues aujourd’hui. Et si nous pouvons enfin nous sécher à l’hôtel, je ne serai pas mécontent. »

 

TOUR-DE-CORSE-2015-MADS-OSTTBERG-DS3-CITROEN

TOUR-DE-CORSE-2015-MADS-OSTTBERG-DS3-CITROEN

 

Derrière le trio de tête,  on pointe le Norvégien Mads Ostberg qui  se retrouve en poste d’observation à la 4émeplace avec sa Citroën DS3 WRC et mène un groupe de cinq pilotes regroupés en moins de … neuf secondes et composé des Ford Fiesta WRC de Robert Kubica  et de Stéphane Sarrazin, de la VW Polo WRC d’ Andreas Mikkelsen et de la Citroën DS3 WRC de Kris Meeke.

 

 WRC-2015-TOUR-DE-CORSE-La-FORD-FIESTA-de-ROBERT-KUBICA


WRC-2015-TOUR-DE-CORSE-La-FORD-FIESTA-de-ROBERT-KUBICA

 

Enfin, Bryan Bouffier, qui roule au volant d’une Ford Fiesta RS WRC du Team de Malcolm Wilson et Sébastien Ogier, complètant le Top 10.

En WRC 2, c’est Craig Breen qui pilote une Peugeot 208T16 de l’équipe Stéphanoise Saintéloc Junior Team,  qui pointe en tête au terme de cette première journée de course.

Parti prudemment dans l’ES1, l’Irlandais effectuait un tête à queue dans l’ES3 mais parvenait tout de même à prendre la tête de l’épreuve d’une courte tête devant la Ford Fiesta RRC de  Julien Maurin, le double Champion de France des rallyes et la Skoda Fabia R5 du Finlandais  Esapekka Lappi .

Éric Camilli, le pensionnaire de l’Equipe de France FFSA Rallye, occupe une probante cinquième place à l’issue de cette étape avec sa Ford Fiesta R5 du Team Oreca,

Quant à Yohan Rossel, lui aussi membre de l’Equipe de France FFSA Rallye, lui, il réalisait une très belle performance en WRC 3.

Pour sa première participation à l’épreuve insulaire, le pilote de la Citroën DS3 R3 enlevait tout simplement les deux meilleurs temps des deux ES, pour devancer  de soir, Simone Tempestini et Terry Folb à l’issue d’une journée parfaite.

Solidement ancré au quatrième rang, Quentin Gilbert restait sage dans l’optique d’assurer des points importants pour l’obtention d’un titre qui lui tend les bras.

 

TOUR-DE-CORSE-2015-STEPHANE-LEFEBVRE-DS3-CITROEN

TOUR-DE-CORSE-2015- Belle performance pour Stéphane LEFEBVRE et sa DS3 Citroën, 11éme

FILM DU RALLYE

 

ES1 – Plage du Liamone – Sarrola-Carcopino (29,12 km) – Première spéciale disputée sur des routes légèrement humides. Premier sur la route, Sébastien Ogier signait le meilleur temps avant que Robert Kubica, onzième à s’élancer sur des routes déjà très salies, ne vienne égaler sa performance. Jari-Matti Latvala, Dani Sordo et Mads Østberg se classaient derrière. Après avoir vu Thierry Neuville arrêté dès le premier kilomètre, Kris Meeke contrôlait son rythme et se plaçait au huitième rang. Treizième temps pour Stéphane Lefebvre.

ES2 – Casamozza – Ponte Leccia 1 (43,69 km) – Spéciale annulée par la direction de course.

ES3 – Northbank 1 (8,42 km) – Dans des conditions dantesques, Elfyn Evans s’offrait le scratch et s’emparait de la tête du classement général devant Kevin Abbring. Septième temps pour Kris Meeke et neuvième performance pour Mads Østberg, Stéphane Lefebvre se classait en douzième position et devançait Sébastien Ogier et Dani Sordo, victimes de crevaisons.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : TEAMS

WRC-2015-TOUR-DE-CORSE-VW-POLO-Seb-OGIER1.

WRC-2015-TOUR-DE-CORSE-VW-POLO-Seb-OGIER1.

DERNIÈRE MINUTE

 

Devant repasser par l’assistance à Corte, Sébastien Ogier devait clôturer la journée en rejoignant ensuite le parc fermé, situé, lui, à Bastia.

Mais à moins de huit kilomètres du parc d’assistance, le Champion du monde a du s’arréter, sa Polo R WRC, rencontrant un problème de boîte de vitesses.

Malgré sa crevaison dans l’ES3,  Sébastien Ogier conservait, vu les conditions exécrables, toutes ses chances pour les deux prochaine étapes samedi et dimanche.

Mais avec ce pépin, le pilote VW  est contraint de repartir en Rally2 ce samedi matin avec dix minutes de pénalité.

Et du coup, Ogier plonge jusqu’à la 55éme place du classement !

 

 WRC-2015-TOUR-DE-CORSE-La-FORD-FIESTA-RS-de-ELFYN-EVANS-Leader-vendredi-soir-2octobre

WRC-2015-TOUR-DE-CORSE-La-FORD-FIESTA-RS-de-ELFYN-EVANS-Leader-vendredi-soir-2octobre

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL PROVISOIRE

 

  1. Elfyn Evans – Daniel Barritt (Ford Fiesta RS WRC) en 46’48.5
  2. Kevin Abbring – Sebastian Marshall (Hyundai i20 WRC) à 18.7
  3. Jari-Matti Latvala – Miikka Anttila (Volkswagen Polo R WRC) à 22.9
  4. Mads Østberg – Jonas Andersson (DS 3 WRC) à 38.8
  5. Robert Kubica – M Szczepania (Ford Fiesta RS WRC) à 40.3
  6. Stéphane Sarrazin – J Renucci (Ford Fiesta RS WRC) à 43.1
  7. Andreas Mikkelsen – Ola Floene (Volkswagen Polo R WRC) à 44.5
  8. Kris Meeke – Paul Nagle (DS 3 WRC) à 47.0
  9. Bryan Bouffier – T De La Haye (Ford Fiesta RS WRC) à 1’04.8…
  10. Sébastien Ogier – Julien Ingrassia (Volkswagen Polo R WRC) à 1’13.2
  11. Stéphane Lefebvre – Stéphane Prévot (DS 3 WRC) à 1’39.9

 

MEILLEURS TEMPS

Elfyn Evans 1, Sébastien Ogier et Robert Kubica 1 ex-aequo.

 

LEADERS

ES 1 et 2 : Sébastien Ogier et Robert Kubica

ES 3 : Elfyn Evans

 

Sport WRC

About Author

gilles