FUN CUP : 8 HEURES DU CASTELLET, UN NOUVEAU PODIUM POUR LE TEAM ZOSH

Funcup Le Castellet 2015 - La 179 dans la ligne droite des stands - Photo Daniel Noly.

 

Funcup-Le-Castellet-2015-La-179-en-sortie-de-lépingle-du-Camp-Photo-Daniel-Noly

Funcup-Le-Castellet-2015-La-179-en-sortie-de-lépingle-du-Camp-Photo-Daniel-Noly

 

 

Les 8 heures du Castellet de la série Fun Cup qu’organise Benoît Abdelatif et la Société 2M0, qui se sont déroulées le week-end dernier marquaient la reprise du Championnat, après trois mois d’interruption, les 12 Heures de Magny Cours, s’étant déroulées le 20 juin, juste avant l’été.

Pour le team ZOSH Compétition, cette épreuve revêtait un caractère particulier, puisque l’écurie mancelle dirigée par Jean René DEFOURNOUX, n’engageait pas moins de quatre voitures dans cette course, dont deux nouvelles EVO3, fraichement préparées, puisque les voitures n’avaient pu faire le moindre kilomètre d’essais, avant leur arrivée sur le circuit Varois.

Rappelons que c’est sur ce même circuit, lors de l’édition 2014 que la société M3, organisatrice du Championnat de Fun Cup en Francen avait décidé de tester le moteur EVO3 (2000 cc à injection développant 172 cv) déjà utilisé en Belgique depuis quelques années, en remplacement du « vieux » moteur EVO 1(1800cc à carburateur ne développant que 130 cv), bien moins performant.

 

Funcup-Le-Castellet-2015-La-179-dans-la-ligne-droite-des-stands-Photo-Daniel-Noly

Funcup-Le-Castellet-2015-La 179 dans la ligne droite des stands-Photo-Daniel-Noly

 

Pour le team manceau, les ambitions étaient diverses. Avec quatre voitures engagées et pilotées par des pilotes à l’expérience inégale, les ambitions oscillaient entre le podium au classement général, pour l’une des voitures et entre la 30 ème et la 40 ème place pour les autres.

 

Funcup-Le-Castellet-2015-La-275-au-freinage-du-virage-du-Camp-Photo-Daniel-Noly.

Funcup-Le-Castellet-2015-La 275 au freinage du virage du Camp-Photo-Daniel-Noly.

 

En effet, la 275, bolide piloté par la famille ROBIN – Didier, le père, Arnold le fils aîné et Maxime, le cadet, âgé de….16 ans seulement – arrivait sur le circuit du Castellet, tout auréolé d’une 3ème place aux 12 Heures de Magny Cours, et d’une 7ème position au classement provisoire du Championnat.

 

 Funcup-Le-Castellet-2015-La-71-dans-le-virage-du-double-droite-du-Beausset-Photo-Daniel-Noly.


Funcup-Le-Castellet-2015-La-71-dans-le-virage-du-double-droite-du-Beausset-Photo-Daniel-Noly.

 

La seconde voiture la 71, emmenée par un quatuor de pilotes, parmi lesquels on retrouvait notamment Ludovic COCHET – le frère de Jonathan, vu chez Prost en Formule 1, il y a quelques années – et dont le talent et l’expérience en Fun Cup, représentaient de sérieux atouts.

Cette voiture pouvait espérer un classement dans les vingt premiers de la course Provençale.

 

 

 Funcup-Le-Castellet-2015-La-29-du-Team-Zosh-de-Jean-René-Defournoux-Photo-Daniel-Noly


Funcup-Le-Castellet-2015-La-29-du-Team-Zosh-de-Jean-René-Defournoux-Photo-Daniel-Noly

 

Enfin, on trouvait également la 29, engagée et pilotée par des gentlemen drivers du sud de la France et roulant presque à domicile et la 179 aux couleurs de votre site d’informations automobiles préféré …Autonewsinfo, engagée elle par l’agence événementielle Rennaise Formula Concept, aux mains également de gentlemen drivers.

Aux essais, la hiérarchie du team était respectée, puisque la 275 décrochait le 5ème meilleur temps absolu en 2’43’’265, grâce à Arnold ROBIN qui précisait :

«  La voiture est vraiment bien, et on peut même espérer améliorer notre temps dans le reste de la séance ».

Ce ne sera pas le cas, mais le 5ème temps est confirmé. Il est à noter que le petit frère Maxime ROBIN qui progresse régulièrement depuis le début de saison se rapproche dangereusement des performances de son aîné !

Pour la 71, le résultat des essais est également significatif, puisque les pilotes signent le 32 ème temps de la séance d’essais qualificatifs. Quant aux deux autres voitures du team, la 29 et la 179, les pilotes ont dû roder le moteur neuf avant de chercher une performance.

La séance d’essais exceptionnellement courte au Castellet, elle n’a duré que deux heures au lieu de trois habituellement sur les autres circuits en général, n’a pas permis de trouver la pointe de vitesse nécessaire à l’obtention d’une bonne place sur la grille de départ, signant respectivement le 45ème et le 53ème temps des essais.

Pour la 179, ce rodage s’est doublé d’un problème de suspension qui rendait la voiture extrêmement instable sur l’ensemble du circuit.

 

Funcup-Le-Castellet-2015-Quatrième-voiture-engagéed-par-le-Team-Zosh-aux-mains-de-Ludovic-Cochet-Photo-Daniel-Noly.

Funcup-Le-Castellet-2015- l’une des quatre voitures engagées par le Team Zosh aux mains entre autres de Ludovic Cochet-Photo-Daniel-Noly.

 

L’originalité de la Fun Cup, c’est que les temps réalisés aux essais ne déterminent pas la place de chaque voiture sur la grille, puisque cette dernière est tirée… au sort !

De fait, les cartes étaient redistribuées, et la 275 se retrouvait sur la cinquième ligne de la grille (10ème place), alors que la 71 partira de la 30 ème place, la 179 de la 32ème et la 29 de la 33 ème.

Le lendemain dimanche, le départ était donné sous la pluie, et sur une piste détrempée.

D’habitude, les voitures s’élancent derrière le safety car pour un tour et…départ lancé, mais au vu des conditions climatiques difficiles, le Directeur de course optait pour trois tours derrière le safety, avant de lâcher les concurrents pour huit heures de course.

 

 Funcup-Le-Castellet-2015-La-275-dans-Signes-Photo-Daniel-Noly


Funcup-Le-Castellet-2015-La 275 dans Signes-Photo-Daniel-Noly

 

Si le départ de la 179 et de la 29 était prudent, la 275 – aux mains d’Arnold ROBIN – figurait déjà en 6ème position au terme du premier tour de course.

La 71 quand à elle – pilotée par Ludovic COCHET entamait une remontée qui l’amènera à la 15 ème place à l’issue de son premier relais.

La pluie s’arrêtant, la piste séchant, les concurrents de cette 5 ème manche du Championnat retrouvaient des conditions plus faciles qui se maintiendront jusqu’à la fin de la course.

Pour la 275, les tours se suivaient et se ressemblaient. Arnold toujours très à l’aise ne précédant son cadet, Maxime que de quelques centièmes au tour, le tout arbitré par le père – Didier – qui ne se laissait pas distancer.

Au bout de 6 heures de course, la régularité finissait par payer et la 275 s’emparait de la 3 ème place, position qu’elle ne quittera plus jusqu’au bout de la course, obtenant ainsi son deuxième podium de la saison en… deux courses.

Ce bon résultat permet à la 275 et son équipe familiale de remonter à la 4ème place du classement général.

 

Funcup-Le-Castellet-2015-Habituellement-cest-la-275-qui-se-trouve-devant-la-179-dans-le-Team-Zosh-Photo-Daniel-Nol

Funcup-Le-Castellet-2015-Habituellement-c’est bien la 275 qui se trouve devant la 179 dans le Team-Zosh-Photo-Daniel-Noly

 

A 13 H 45 heures, la 179 rentrait aux stands. Elle est alors pilotée par Pascal ROUX qui effectue son deuxième relais. La voiture n’est pas stable en entrée de virage et au freinage en bout de ligne droite des stands. Les mécaniciens s’affairent et trouvent le mal : un écrou de suspension desserré.

La réparation est effectuée en quelques secondes, et la voiture est renvoyée en piste pour….revenir au tour suivant.

 

Funcup-Le-Castellet-2015-Changement-de-pilote-Bruno-Quily-cede-le-volant-à-Pascal-Roux-Photo-Daniel-Noly

Funcup-Le-Castellet-2015-Changement de pilote Bruno Quily cède le volant à Pascal Roux-Photo-Daniel-Noly

 

Pascal ROUX s’est fait une frayeur dans la courbe de Signes.

Il expliquait :

« En repartant des stands, j’ai attaqué, pensant que le problème était réglé. Et d’ailleurs dans la première partie du circuit, la voiture semblait avoir retrouvé son équilibre du début de course ».

Et, il ajoutait :

« En arrivant à Signes, j’ai pris ma trajectoire et j’ai commencé à braquer, mais la voiture s’est dérobée et j’ai fini mon virage de l’autre côté de la piste. J’ai préféré rentrer aux stands à nouveau ».

Surtout lorsque l’on sait que la courbe de Signes se passe à fond en Fun Cup aux alentours de 190 km/h !

De l’écrou de l’arrêt précédent, on découvrait qu’une soudure du triangle de suspension arrière gauche avait cassé.

La réparation durera 8 minutes. La 179 repartira en piste avec Stéphane TRÉMIER au volant, l’équipe ayant profité de la réparation mécanique pour changer de pilote, afin de ne pas perdre de temps supplémentaire.

La voiture pointait alors à la 44 ème place, rang qu’elle parviendra à conserver jusqu’à ce que le panneau « Box » soit passé à son pilote.

La voiture est arrêtée aux stands pour 25 secondes, le temps que la voiture pointée en 45ème position passe devant.

Et oui, en Fun Cup, il y a des classements intermédiaires, et au Castellet, terminer 44ème ne rapportait rien, alors que terminer 45 ème permettait de monter sur la première marche du podium  dénommé ‘Lucky ‘, un coup de chance !

 

Funcup-Le-Castellet-2015-La-29-dans-le-double-droite-du-Beausset-Photo-Daniel-Noly

Funcup-Le-Castellet-2015- La 29 dans le double droite du Beausset-Photo-Daniel-Noly

 

Pendant ce temps-là, la 29 pointait elle à la 35 ème position, avant qu’un accident à l’entrée de la ligne droite des stands, ne vienne mettre un terme à une belle course.

Son pilote confiait :

« Je suivais une voiture depuis plusieurs tours, nous étions en bagarre. À l’entrée de la ligne droite, je le suivais de près, quand il a freiné pour rentrer aux stands. J’étais trop près, le contact était inévitable ».

La Cox est très abîmée, et la course semble terminée pour la 29.

Mais c’était sans compter sur l’équipe de mécaniciens pour qui la course n’est pas finie, tant que le drapeau à damiers n’est pas baissé.

La 29 repartira à une heure de la fin de course pour terminer finalement à la 53 ème place mais elle sera à l’arrivée !

 

Funcup-Le-Castellet-2015-La-71-dans-la-logue-ligne-droite-après-la-chicane-Photo-Daniel-Noly.

Funcup-Le-Castellet-2015-La 71 dans la longue ligne droite après la chicane-Photo-Daniel-Noly.

 

La 71, elle n’aura connu pas connu de problèmes particuliers, et finira à une belle 27 ème place.

À l’issue de la course, Jean René DEFOURNOUX, le patron de l’équipe Zosh,  ne contenait pas sa joie.

Il nous confiait :

« Je suis content du résultat en général, et particulièrement de celui de la 275 qui décroche son second  podium de la saison. »

 

FUN-CUP-2015-PAUL-RICARD-3-éme-place-pour-la-famille-ROBIN1

FUN-CUP-2015-PAUL-RICARD-3-éme-place-pour-la-famille-ROBIN1

 

Et il précisait :

« Les ROBIN ont fait le job, et ce podium est largement mérité, surtout qu’il y a eu peu d’abandons »

 

 

Funcup-2015-Le-Mans-le-transporteur-Zosh-Ciompétition-Photo-autonewsinfo

Funcup-2015- Le transporteur Zosh-Ciompétition-Photo-autonewsinfo

 

Course a peine terminé, le chargement du camion commence. Retour à Téloché au sud du Mans pour réviser les voitures, avant de repartir pour les Sept Heures de Lédenon, prochaine manche du calendrier Fun Cup 2015 et qui se déroulera déjà les 3 et 4 octobre prochains !

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Daniel NOLY  et autonewsinfo

 

Funcup-Le-Castellet-2015-La-179-sest-bien-battue-au-milieu-du-peloton-Photo-Daniel-Noly

Funcup-Le-Castellet-2015-La 179 s’est bien battue au milieu du peloton-Photo-Daniel-Noly

 Funcup-Le-Castellet-2015-La-179-à-la-sortie-des-Esses-de-la-Vérrerie-Photo-Daniel-Noly


Funcup-Le-Castellet-2015-La 179 à la sortie des Esses de la Vérrerie-Photo-Daniel-Noly

 

FUN Cup

About Author

gilles