VW OU ‘DIESELGATE’ ÉPISODE 4

bosch

Logo VW_Audi

«VW Pris la main dans le sac  ou  «Dieselgate», Épisode 4

 

Comme imaginé, le weekend a été actif en Allemagne. Mais alors que l’on pensait à des déclarations diverses et variées en provenance du Groupe VW, à des annonces de quelques règlements de compte au sein du directoire, à des ‘charrettes’ de cadres dirigeants, c’est finalement de Gerlingen, près de Stuttgart, où se trouve le siège du célèbre, et jusqu’alors respecté, équipementier Bosch que sont venus les surprises !

Surprises, en fait pas pour tout le monde. autonewsinfo s’étonnait la semaine dernière du silence assourdissant, ponctué de quelques phrases du style «on est au courant de rien», de l’équipementier.

 

bosch

 

Eh bien, cela n’a pas tenu très longtemps…

Le quotidien allemand ‘Bild’, citant des sources internes, ouvre la boîte de Pandore.

C’est bien Bosch qui serait l’auteur du logiciel contenu dans les calculateurs. Il aurait été écrit en 2007, il y a pas moins de 8 ans !

Et il aurait été fourni à VW avec l’express mention «logiciel à utiliser pour des tests interne et non sur route».

Ben voyons….

Une tentative désespérée de remettre une responsabilité qui devient COMMUNE sur le seul dos de VW. Une position reprenant les discours des partisans des armes à feu aux USA :

« Ce n’est pas le fabricant de l’arme qui est responsable, mais la main qui la tient ».

On demandera aux morts ce qu’ils en pensent…

Une nouvelle fois, c’est la toute-puissance de l’industrie allemande qui est touchée par ce scandale.

La confiance en sa supériorité lui a effacé les contours des valeurs saines et lui a laissé à penser qu’elle pouvait se situer aux delà des lois !

Et ce n’est sans doute pas finit.

 

LOGO BOSCH

 

Bosch est un équipementier des sous-ensembles comme le freinage, le système ABS, l’essuie-glace, les démarreurs, les ‘start & stop’,  qu’elle fournit à presque toutes les marques. Elle fournit en particulier les marques européennes en systèmes d’injection, comme Mercedes ou Alfa Roméo, mais aussi Renault ou PSA plus proches de nous, et bien d’autres encore…

Car Bosch, c’est 45 ans d’expérience dans le domaine de l’injection, avec plus d’un milliard trois cent millions de systèmes installés depuis 1967, essentiellement sur les véhicules essence dans un premier temps, mais aussi sur les véhicules diesels notamment depuis l’explosion de ce type de moteurs dans les années 80.

En 2012, cinq millions de systèmes d’injections pour diesel ont été vendus par Bosch avec une prévision de 9 millions pour 2015. Si l’on fait une moyenne basse de production à 2,5 millions de systèmes vendus depuis 2007, ce sont vingt millions de véhicules qui pourraient être potentiellement ainsi équipés.

En Espagne, on parle maintenant de 500.000 Seat ainsi équipées. Il s’agit bien de véhicules du groupe VW, dont le dénombre exact est lancé, le gouvernement ibérique demandant déjà le remboursement des aides financières fournis pour ces véhicules soi-disant peu polluants !

Et si VW en avoue 11 millions, reste encore 9 millions de véhicules des autres marques à vérifier. (Audi-Skoda-Seat) 

Contiennent-ils le fatidique logiciel ?

Et surtout, s’il est présent, a-t-il été activé par le constructeur ?

On le voit, l’affaire, plutôt le SCANDALE, prend de l’ampleur.

Et la présomption d’innocence en a pris un coup.

 

PARIS SANS VOITURES LE DIMANCHE 27 SEPTEMBRE 2015.

PARIS SANS VOITURES LE DIMANCHE 27 SEPTEMBRE 2015.

 

Se dirige-t-on vers un procès généralisé contre toute l’automobile ?

Elle qui n’a pas besoin de cela, attaquée et harcelée au quotidien de tout coté par les autophobes de tous poils.

Dont une autre preuve nous a été administrée ce weekend avec cette ridicule journée sans voiture à Paris extraite de nos cauchemars par Madame Hidalgo.

Vu les images proposées par toutes les chaînes TV, on peut pas dire qu’il y avait la grande foule dans les principales artères interdites ce dimanche à Paris, aux automobiles !

Pour en revenir à Volkswagen, réponses à suivre dans les prochains épisodes de notre incroyable feuilleton d’automne.« VW pris la main dans le sac » ou le « dieselgate »

 

Patrick MARTINOLI

Photos :  BOSCH et AUTONEWSINFO

 

Economie Equipementier Evenements

About Author

gilles