MOTOGP : LORIS BAZ CHEZ AVINTIA EN 2016

avintia

 

En fait, Mike di Meglio a été remercié par Avintia, qui fait rouler des Ducati ex usine, en plein GP d’Aragon !

Loris Baz a donc été nommé titulaire dans ce team où il sera le coéquipier d’Hector Barbera.

Nous avions déjà annoncé cette arrivée bien avant son officialisation, ce n’est évidemment pas une surprise, à peine une info.

Il est vrai que les résultats de Mike n’étaient pas flamboyants, loin de là.

Mais le procédé est violent.

Mike qui confie d’ailleurs que l’an prochain il ne sera ni en MotoGP ni en WSBK où il faut amener des sommes considérables pour rouler, sommes que lui et son manager Eric Garcia ne peuvent pas trouver.

 

 

Cela dit, il ya un autre problème plus  grave, on peut vraiment se demander si les Français ont le droit de rouler en MotoGP ?

Ceci pour la raison invoquée plus haut, à savoir qu’ils ne trouvent pas de budgets.

On sait qu’un pilote italien ou espagnol, quand il est doué, voit fondre sur lui des millions de fées dont les baguettes magiques créent des tas de dollars.

En France, c’est mal vu la moto, ce n’est pas politiquement correct, ce nouveau dictateur d’idées.

Alors pas de sous, pas de motos.

Mais cela va un tout petit peu plus loin qu’une histoire de sous.

 

ZARCO RESTE EN MOTO2 EN 2016

ZARCO RESTE EN MOTO2 EN 2016

 

Quand on voit qu’un Johann Zarco qui roule vers le titre mondial, même s’il a fait un week end de « mierda » en Aragon, qui aura dominé le Moto2 cette saison comme personne ne l’a fait auparavant, n’avait comme seule possibilité en MotoGP 2016 qu’une Honda 2015 dont Marquez n’a pas voulu, et qui en plus coûte une fortune !

Quand des pilotes, dont je ne conteste pas le talent, anglais, catalans, trouvent des budgets colossaux pour rouler sur des motos satellites, il ya clairement un mal français dont je vois mal comment se défaire.

C’est très angoissant en fait, il ya certes en tête du MotoGP des pilotes au talent immense, la lutte terrifiante entre Pedrosa et Rossi ce week end l’a encore prouvé, mais quatre pilotes ne font pas un plateau.

Il y a encore les motos satellites mais on l’a vu, elles sont réservées aux catalans et aux anglais.

Bon, Loris Baz et son manager Eric Mahé sont les bienvenus sur une moto qui a montré un gros potentiel cette année.

Je suis ravi que ce garçon ait trouvé un guidon.

Il a été lâché par tout le monde quand son team Forward s’est effondré alors que son coéquipier allemand a trouvé chaussure à son pied en quelques semaines, avec un peu de monnaie d’un sponsor autrichien qui donne dans la boisson gazeuse qui empêche de dormir…

Et Loris a encore tout récemment, lors du GP de Misano qu’il a terminé à une sensationnelle 4éme place avec sa moto actuelle totalement dépassée, prouvé au guidon, qu’il méritait sa place en Moto GP.

Pour lui, c’est une renaissance.

Et c’est beau une renaissance.

Jean Louis BERNARDELLI

Photos :  MOTOGP

 

Moto Moto - Vitesse Sport

About Author

jeanlouis