GT TOUR : VICTOIRE DE LA F 458 AKKA ASP ET TRIPLÉ FERRARI DIMANCHE À NAVARRA.

GT-TOUR-2015-NAVARRA-VICTOIRE-pour-la-FERRARI-ZKKA-ASP-dans-la-seconde-coutrse-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

 GT-TOUR-2015-NAVARRA-FERRARI-F458-AKKA-ASP-lors-de-la-seconde-coutrse-Photo-Antoine-CAMBLOR.


GT-TOUR-2015-NAVARRA-FERRARI-F458-AKKA-ASP-lors-de-la-seconde-coutrse-Photo-Antoine-CAMBLOR.

 

 

AKKA-ASP renoue avec le succès et emmène un triplé Ferrari !

Depuis Lédenon et le coup d’envoi du Championnat de France GT au mois d’avril, le Team AKKA-ASP, n’avait plus goûté à la victoire.

Le signe indien est vaincu après le succès de l’un de ses trios,  Morgan Moullin-Traffort, Jean-Luc Beaubelique et Rino Mastronardin à l’issue de la deuxième course disputée ce dimanche à Navarra.

Un succès particulier pour l’équipe de Jérôme Policand, dont l’un des pilotes réguliers Philippe Giauque s’est blessé en début de semaine.

 

GT-TOUR-2015-NAVARRA-La-FERRARI-F458-DUQUEINE-de-PANCIATICI-BRANDELA-dans-la-seconde-coutrse-Photo-Antoine-CAMBLOR.

GT-TOUR-2015-NAVARRA-La-FERRARI-F458-DUQUEINE-de-PANCIATICI-BRANDELA-dans-la-seconde-coutrse-Photo-Antoine-CAMBLOR.

 

Le podium est monopolisé par deux autres équipages Ferrari avec les deuxième et troisième places du Team Duqueine.

Nelson Panciatici, Bruno Strazzer et Romain Brandela devançant leurs équipiers Gilles Duqueine, Philippe Colançon et Anthony Beltoise après une manche animée.

Chez les Gentlemen Drivers, Porsche Lorient Racing poursuit sa moisson de victoires avec David Loger et Eric Mouez, qui devancent à nouveau  l’Audi Speedcar de Florent Petit et Julien Goujat.

 

GT-TOUR-2015-NAVARRA-PORSCHE-IMSA-N°-1-Photo-Antoine-CAMBLOR1

GT-TOUR-2015-NAVARRA-PORSCHE-IMSA-N°-1-Photo-Antoine-CAMBLOR1

 

Le titre de Champion de France GT, se jouera donc lors de la manche finale sur le circuit Paul Ricard  les 24 et 25 octobre, Raymond Narac, Sébastien Dumez et Olivier Pernaut repartant d’Espagne en leaders, devant Arno Santamato, Eric Cayrolle et Stéphane Lémeret.

Les vainqueurs du jour restant quant à eux, également dans le match et en lice.

 

Le film de la course.

GT-TOUR-2015-NAVARRA-FERRARI-N°-6-Photo-Antoine-CAMBLOR.

GT-TOUR-2015-NAVARRA-FERRARI-N°-6-Photo-Antoine-CAMBLOR.

 

Avant même le départ, l’une des Ferrari de Sport Garage, la N °6 de Santamato-Cayrolle-Lémeret, est contrainte à l’abandon, à cause d’un problème de direction assistée !

Lorsque la meute est libérée, Mike Parisy alors au volant de l’Audi du Sébastien Loeb Racing, la N°5, voit Enzo Guibbert avec une autre Ferrari Sport Garage, la N°12, lui voler la vedette. Suivent Morgan Moullin-Traffort qui conduit,  lui, l’une des Ferrari du Team AKKA-ASP, la N°20 et Anthony Beltoise avec une autre Ferrari F458, duTeam Duqueine, la N°8.

Le peloton des poursuivants est regroupé, avec Soheil Ayari dans la Ferrari Sport Garage N°9, Lonni Martins avec l’Audi Sébastien Loeb Racing N°5 ou encore Edward Sandstrom dans le baquet de l’Audi Saintéloc N°23.

 

 GT-TOUR-2015-NAVARRA-AUDI-du-Team-SLR-la-N°-5-dans-la-seconde-coutrse-Photo-Antoine-CAMBLOR


GT-TOUR-2015-NAVARRA-AUDI-du-Team-SLR-la-N°-5-dans-la-seconde-course-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

En tête, Guibbert et Parisy se rendent coup pour coup. Dixième par dixième, le chasseur revient sur le chassé… qui est en train de perdre son extracteur arrière !

Parisy fini par trouver l’ouverture grâce à une attaque incisive après le premier quart d’heure. Alors que Porsche Lorient Racing, leader du Gentlemen Challenge, est victime d’une crevaison, Ayari doit céder devant Sandstrom pour la 5éme place. L’Aixois écope également d’un drive through pour non respect de la ligne de course !

Une pénalité qui profite à Nelson Panciatici, solide 6éme et aussi à Jean-Philippe Belloc, son poursuivant.

 

GT-TOUR-2015-NAVARRA-FERRARI-N°12-Photo-Antoine-CAMBLOR

GT-TOUR-2015-NAVARRA-FERRARI-N°12-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

La demi-heure de course approche et Mike Parisy est contraint de passer par les stands, suite à un problème sur une roue arrière. Il cède par conséquence les commandes à Enzo Guibbert, suivi à distance par Morgan Moullin-Traffort et Anthony Beltoise, qui ne se quittent plus.

C’est dans cet ordre que les trois hommes abordent les premiers ravitaillements. La Ferrari AKKA-ASP N°20 en ressort à la première place avec désormais Jean-Luc Beaubelique au volant. Il devance les  deux Ferrari du Team Duqueine de Philippe Colançon et Bruno Strazzer, la Ferrari Sport Garage N°12 étant retardée par un ennui de batterie.

 

GT-TOUR-2015-NAVARRA-La-PORSCHE-STRATEGIC-lors-de-la-seconde-coutrse-Photo-Antoine-CAMBLOR.

GT-TOUR-2015-NAVARRA-La-PORSCHE-STRATEGIC-lors-de-la-seconde-coutrse-Photo-Antoine-CAMBLOR.

 

Plus loin, et tandis que Christian Bottemanne dans l’Audi du Sébastien Loeb Racing N°5, prend la mesure d’Eric Debard au volant de la Ferrari AKKA-ASP N°16, pour le gain du 6éme rang, un pilote se distingue : Sacha Bottemanne.

A bord de la Porsche StratégiC, il passe de la 10éme à 3éme place en moins de quinze minutes, prenant successivement l’avantage sur son père Christian,  Pascal Gibon et Bruno Straazer.

 

GT-TOUR-2015-NAVARRA-Arret-ravitaillement-de-la-FERRARI-F458-AKKA-ASP-de-tete-dans-la-seconde-course-Photo-Antoine-CAMBLOR

GT-TOUR-2015-NAVARRA-Arret-ravitaillement-de-la-FERRARI-F458-AKKA-ASP-de-tete-dans-la-seconde-course-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

Jean-Luc Beaubelique emprunte la pitlane avec une solide avance sur Philippe Colançon et Sacha Bottemanne. Après les derniers arrêts au stand, la Ferrari AKKA-ASP N°20, est toujours en tête avec le nouveau venu Rino Mastronardi au volant.

Gilles Duqueine avec sa Ferrari, la N°8 et Nicolas Misslin qui a pris lui le relai dans la Porsche StratégiC, s’expliquent pour la deuxième place sous le regard de Romain Brandela au volant de la Ferrari du Team Duqueine, la N°36.

 

GT-TOUR-2015-NAVARRA-ROMAIN-BRANDELLA-dans-la-seconde-course-le-27-septembre-Photo-Nivolas-PALUDETTO.

GT-TOUR-2015-NAVARRA-ROMAIN-BRANDELLA-dans-la-seconde-course-le-27-septembre-Photo-Nivolas-PALUDETTO.

 

Et c’est finalement Brandela qui va mettre tout le monde d’accord, passant Misslin à douze minutes du terme, puis Duqueine à l’approche des cinq dernières minutes !

En parallèle, Christophe Bourret, longtemps cinquième, a été ralenti par une pénalité pour non-respect du temps imparti dans les stands, tandis que Valentin Simonet à bord de l’Audi Saintéloc N°24, a fait un tout droit alors qu’il pointait 7éme.

 

GT-TOUR-2015-NAVARRA-VICTOIRE-pour-la-FERRARI-ZKKA-ASP-dans-la-seconde-coutrse-Photo-Antoine-CAMBLOR

GT-TOUR-2015-NAVARRA-VICTOIRE-pour-la-FERRARI-ZKKA-ASP-dans-la-seconde-coutrse-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

AKKA-ASP file vers une victoire que le Team n’avait plus connu depuis la première manche à Lédenon.

Associés à Rino Mastronardi, remplaçant au pied levé Philippe Giauque blessé, Morgan Moullin-Traffort et Jean-Luc Beaubelique restent ainsi dans la course au titre.

 

 GT-TOUR-2015-NAVARRA-FERRARI-F458-du-Team-DUQUEINE-lors-de-la-seconde-course-Photo-Antoine-CAMBLOR


GT-TOUR-2015-NAVARRA-FERRARI-F458-du-Team-DUQUEINE-lors-de-la-seconde-course-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

Le Team Duqueine réalise un joli tir groupé avec ses deux Ferrari sur le podium, celle de Romain Brandela, Bruno Strazzer et Nelson Panciatici, auteur de son premier podium dans la discipline, précédant la voiture sœur de Gilles Duqueine, Philippe Colançon et Anthony Beltoise.

 

 GT-TOUR-2015-NAVARRA-La-Ferrari-F458-du-Team-DUQUEINE-la-N°-8-dans-la-seconde-coutrse-Photo-Antoine-CAMBLOR


GT-TOUR-2015-NAVARRA-La-Ferrari-F458-du-Team-DUQUEINE-la-N°-8-dans-la-seconde-coutrse-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

Vainqueurs la veille avec la Porsche StratégiC, Sacha Bottemanne, Benjamin Lariche et Nicolas Misslin terminent cete fois au pied du podium , devant l’Audi du Sébastien Loeb Racing de Lonni Martins, Christophe Hamon et Christian Bottemanne.

Après son problème de batterie, la Ferrari Sport Garage N°12 du trio Vannelet-Guibbert-Lamic, se classe aux portes du Top 5, et devant l’Audi du Sébastien Loeb Racing, la N°3, dont l’équipage Hallyday-Parisy-Gaillard, a certainement dit adieu à ses espoirs de titre !

Un titre que convoite toujours Arno Santamato, Stéphane Lémeret et Eric Cayrolle, malgré leur deux abandons du week-end.

Raymond Narac, Sébastien Dumez et Olivier Pernaut restent donc en tête avec la Porsche IMSA Performance Matmut et ce malgré leur modeste 8éme place du jour.

 

 GT-TOUR-2015-NAVARRA-La-PORSCHE-LORIENT-dans-la-seconde-course-le-27-septembre-Photo-Nivolas-PALUDETTO


GT-TOUR-2015-NAVARRA-La-PORSCHE-LORIENT-dans-la-seconde-course-le-27-septembre-Photo-Nivolas-PALUDETTO

 

Eric Mouez et David Loger décrochent un nouveau succès avec la Porsche 911 GT3 R engagée par Porsche Lorient Racing. Le Team Speedcar était aux commandes avec l’Audi de Florent Petit et Julien Goujat mais a été malheureusement coupé dans son élan par deux pénalités pour non-respect du temps imparti dans les stands, suite à un problème de radio !

Rageant…

 

GT-TOUR-2015-NAVARRA-AUDI-SPEEDCAR-de-GOUJAT-PETIT-dans-la-seconde-course-le-27-septembre-Photo-Nivolas-PALUDETTO.

GT-TOUR-2015-NAVARRA-AUDI-SPEEDCAR-de-GOUJAT-PETIT-dans-la-seconde-course-le-27-septembre-Photo-Nivolas-PALUDETTO.

 

PAROLES DE PILOTES

GT-TOUR-2015-NAVARRA-le-podium-de-la-seconde-coutrse-Photo-Antoine-CAMBLOR

GT-TOUR-2015-NAVARRA-le-podium-de-la-seconde-coutrse-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

Jean-Luc Beaubelique, vainqueur (Ferrari AKKA ASP N°20, avec Rino Mastronardi et Morgan Moullin-Traffort) :

« Cela faisait depuis Lédenon que nous attendions ça ! Hier, nous avons connu des problèmes techniques qui nous ont contraints à l’abandon. Aujourd’hui, nous avons réussi une course limpide. Morgan a fait un relais très sérieux. Ensuite, je suis reparti en tête après le changement de pilotes. J’avais la piste pour moi, j’ai réussi à creuser l’écart et Rino a su parfaitement finir le job. Nous gagnons avec un pilote intérimaire, c’est  le hasard que cela tombe comme ça. Mais nous dédions la victoire à Philippe (Giauque). Nous pensons fort à lui. Nous avions d’ailleurs prévu une banderole pour lui sur le podium. Pour le championnat, nous verrons. Mais nous avons encore vu ce week-end que tout pouvait arriver. Nous donnerons le maximum dans un mois au Paul Ricard ».

 

Rino Mastronardi, vainqueur (Ferrari AKKA ASP n°20, avec Jean-Luc Beaubelique et Morgan Moullin-Traffort) :

« C’est parfait ! Hier, nous avons connu des problèmes, mais l’équipe a réalisé un superbe travail. Aujourd’hui a été un autre jour où tout a été parfait. Quand, j’ai pris la voiture, nous avions de l’avance, alors je me suis concentré à éviter les erreurs. Cela s’est bien passé. Il est vrai que c’est un peu particulier de gagner alors que je viens d’arriver, mais cela s’est avéré très facile de m’intégrer dans l’équipe, tout le monde a été très sympa. C’est comme si j’étais là depuis des années. Si Philippe Giauque n’est pas rétabli et que Jérôme (Policand, le team manager) m’appelle, je viendrai avec grand plaisir disputer la finale au Paul Ricard, un circuit que j’adore ».

 

Romain Brandela, 2e (Ferrari Duqueine N°36, avec Bruno Strazzer et Nelson Panciatici) :

« Je suis bien sûr hyper content. Après la sortie de piste de Bruno, hier, nous avons quitté le circuit vraiment tristes. C’était les anniversaires de Nelson et de notre ingénieur Nicolas, hier soir et l’on pensait que le week-end était fini, sachant que l’on partait 17e sur la grille aujourd’hui. Mais Nelson a réussi un relais incroyable, en remontant à la 5e place. Puis Bruno s’est montré hyper solide. Ensuite, on avait adopté une stratégie décalée, donc je suis parti avec de bons pneus, ce qui m’a permis de doubler Misslin (StrategiC), puis Gilles, qui a vu que j’étais un peu plus rapide que lui mais qui a géré cela très intelligemment pour parvenir à ce double podium. C’est sûr que l’on prend énormément de plaisir dans des courses comme ça. J’avais mon ingénieur qui me poussait dans le casque, j’avais l’impression d’avoir le Stade de France derrière moi ! »

 

Gilles Duqueine, 3éme (Ferrari Duqueine N°8, avec Philippe Colançon et Anthony Beltoise) :

« Ce qui me rend le plus heureux, c’est d’abord le double podium de l’équipe. Ensuite, je suis très satisfait de la course et de mon relais. J’ai certes perdu une place, mais c’était face à l’autre voiture du team. J’ai vu que Romain allait plus vite et que je ne pourrai pas le tenir derrière, donc j’ai ouvert la porte. En revanche, j’ai bien contenu la Porsche (de StrategiC), ce qui nous a permis de réaliser ce double podium qui me réjouit énormément. Cela prouve la performance de l’ensemble du team. En tout cas, c’est un vrai kiff des courses comme ça, avec de la bagarre en continu ! J’avais la banane dans la voiture ! »

La finale du Championnat de France GT se déroulera sur le Circuit Paul Ricard, le week-end des 24 et 25 octobre.

 

Laurie GAUTIER

Photos : Antoine CAMBLOR et Nicolas PALUDETTO

 

GT-TOUR-2015-NAVARRA-Le-cdepart-de-la-seconde-course-le-27-septembre-Photo-Nivolas-PALUDETTO.

GT-TOUR-2015-NAVARRA-Le-cdepart-de-la-seconde-course-le-27-septembre-Photo-Nivolas-PALUDETTO.

 

 

GT Tour Sport

About Author

gilles