LE GROUPE VOLKSWAGEN ACCUSÉ DE TRICHERIE AUX ÉTATS UNIS !

Logo VW_Audi

Logo VW

VW pris la main dans le sac !

 

Hier, nous vous parlions, dans un article écrit dimanche dernier, de la démonstration de force des constructeurs allemands qui ne semblent avoir aucune mesure dans l’affichage de leur insolente réussite.

Mais lundi matin coup de tonnerre dans le ciel chargé de nuages de Francfort : VW voit quatre de ses modèles diesels les plus vendus aux USA soupçonnés de tricherie lors des contrôle technique. Puis dans la journée le soupçon devenait avéré…

Volkswagen Group avait bel et bien implanté un petit bout de code dans le logiciel de gestion du moteur, qui parvenait à identifier lorsqu’un contrôle technique avait lieu – par détection de régimes moteur durant un certain temps, de succession d’actions sur les diverses commandes du véhicules – et qui mettait alors ce moteur en situation d’émission de polluants minorés. Une fois le contrôle terminé, l’électronique retrouvait sa configuration originale ainsi que sa puissance et son couple nominal tel que vendu au client.

On aurait pu trouver le procédé génial : savoir détecter un événement particulier dans la vie du véhicule et agir en conséquence! Une preuve de plus que la voiture est devenue intelligente.

Sauf que la première réaction de Volkswagen a été de nier devant les autorités américaines qui ont soulevé le lièvre… Et le parjure, les américains ne le tolèrent que difficilement, Et d’autant plus quand des étrangers au sol américains sont en cause.

Dès lors, Volkswagen entre dans une tornade typiquement américaine. Les sommes avances quant à une amende judiciaires sont pharamineuses : entre $ 14 milliards et $ 18 milliards.

Aussitôt l’action VW a dévissé dans les différentes bourses de chaque côté de l’atlantique. On parle de 14 milliards d’€ perdus dans la seule journée d’hier.

De plus quatre modèles diesel du groupe ont été aussitôt suspendus de vente par VW. Un manque à gagner considérable également.

Mais il reste plusieurs questions en suspens à ce jour :

Tout d’abord quel est le niveau de tricherie réel ?

Parle-t-on de quelques grammes de CO2 par kilomètres ou d’émissions plus nocives comme les NOX que les constructeurs avaient affirmé maitriser ?

Il semble que ce soit ces valeurs de NOX lors des tests d’homologation qui soient en cause.

 

Logo VW_Audi

 

Plus généralement concernant VW Group, la tricherie est-elle aussi avérée dans les autres pays où ces modèles diesels sont exportés ? Et qu’en est-il en Allemagne ?

Mais du coup, c’est la confiance dans la parole des constructeurs qui est mise à mal. Ainsi se demande-t-on déjà si d’autres constructeurs ont eu et appliqué  la même idée ?

Y a-t-il potentiellement d’autres tricheries possibles ?

Une voiture est maintenant tellement complexe et bardée d’électronique qu’il est facile de prévoir des programmes similaires sur d’autres aspects du comportement du véhicule… Pour bénéficier de bons scores de consommations normalisées ou de :

– Cinq Étoiles aux tests Euro NCap par exemple…

Enfin quel impact sur le groupe VW à terme ?

Nous avons assisté depuis le début de l’année à un combat des chefs qui s’est terminée par l’éviction du Dr. Piech. Que va-t-il en être du management de Martin Winkertorn ?

Les actionnaires vont surement réagir durement…

Et dans un domaine qui passionne à autonewsinfo.com, quelles conséquences ces difficultés financières auront-elles sur les différents programmes de compétition ?

Audi met en avant des moteurs diesel en WEC. VW group semblait se diriger jusqu’à dimanche vers un engagement de  avec Red Bull comme partenaire. Le Rallye fait la promotion des qualités routière des produits VW.

D’une manière plus générale, comment VW Group va-t-il continuer à communiquer et comment va-t-il restaurer son image ?

Cette affaire aura naturellement d’immenses conséquences car c’est tout simplement hallucinant d’un groupe aussi puissant …

Vous aurez sans nul doute sur autonewsinfo la suite de ce grand feuilleton automobilo-judiciaire lancé ce lundi 21 septembre 2015 :

«VW pris la main dans le sac» !

 

Patrick MARTINOLI

Economie Evenements

About Author

gilles