3 ème VICTOIRE EN 2015 POUR SEBASTIAN VETTEL ET FERRARI QUI TRIOMPHE À SINGAPOUR

F1 2015 SINGAPOUR FERRARI de SEB VETTEL 1ére le 20 Septembre

 

 F1 2015 SINGAPOUR SEB VETTEL ET KIMI RAIKKONEN DEUX PILOTES FERRARI HEUREUX.


F1 2015 SINGAPOUR SEB VETTEL ET KIMI RAIKKONEN DEUX PILOTES FERRARI HEUREUX.

 

 

 

Fantastique Vettel !

Déjà victorieux de deux Grands Prix, depuis son arrivée chez Ferrari en début de saison, celui de Sepang en Malaisie au printemps, puis plus récemment de Budapest en Hongrie, l’ancien quadruple Champion du monde, signe ce dimanche son 3éme succès chez Ferrari en GP, en remportant le GP de Singapour, dont il avait déjà décroché samedi la pole !

Vettel triomphe ainsi pour la 42éme fois en carriére, en devançant dans l’ordre et comme aux essais qualificatifs, la Red Bull-Renault de l’Australien Daniel Ricciardo et la seconde Ferrari de son équipier Finlandais, Kimi Räikkonen  respectivement classés second et troisième

Seul pilote Mercedes à l’arrivée après l’abandon de Lewis Hamilton, Nico Rosberg finit 4éme

Suivent dans l’ordre,  Bottas, Kvyat, Pérez, Verstappen, Sainz Junior et Nasr dixième

Ensuite, on pointe Maldonado, Ericcson, Rossi et Stevens.

Abandons pour Grosjean, Button, Alonso, Hamilton, Massa et Hülkenbeng

 

F1-2015-La-FERRARI-de-VETTEL

F1-2015-La-FERRARI-de-VETTEL

 

En respectant une stratégie à deux arrêts, Sébastian Vettel et Ferrari, remportent leur troisième victoire de la saison 2015.

La voiture de sécurité fut comme toujours de sortie, affectant les choix tactiques préalablement élaborées par les équipes !

Différentes options stratégiques ont été employées : Verstappen, bien que comptant un tour de retard en début de course, est ainsi parvenu à remonter et à revenir pour finir dans les points !

Sur la piste de Marina Bay,  en adoptant une stratégie à deux arrêts aux stands durant cette épreuve urbaine disputée à la lueur des projecteurs de Singapour, le pilote de la Scuderia Ferrari, Sebastian Vettel, décroche son troisième succès de la saison et le 42éme de sa carrière.

 

F1-2015-SINGAPOUR-SEB-VETTEL-3éme-VICTOIRE-AVEC-FERRARI-EN-2015

F1-2015-SINGAPOUR-SEB-VETTEL-3éme-VICTOIRE-AVEC-FERRARI-EN-2015

 

Sebastian Vettel heureux, heureux, lâchait:

«  Ce fut une course incroyable aujourd’hui, en fait, dans l’ensemble, un week-end incroyable et il est difficile pour moi de le résumer. La course a été intense et longue, je devais subir une certaine pression de Daniel derrière moi, nous étions les deux plus rapides voitures aujourd’hui, mais je suis resté en mesure de contrôler le rythme et de gérer les pneus, qui couraient pour l’ensemble week-end. La voiture était fantastique, je pouvais contrôler l’écart jusqu’à la fin. Aujourd’hui, nous sommes au paradis, mais nous savons que nous avons encore un long chemin à parcourir. Cela a été une surprise que Mercedes n’ait pas été dans le rythme ce week-end, nous ne savons pas pourquoi, mais pour être honnête, nous ne nous soucions pas vraiment. Je suis très heureux pour l’équipe aujourd’hui, il a eu beaucoup de travaux en cours chez Ferrari depuis le jour ou je suis entré à Maranello. Pour les prochaines courses, nous allons continuer à pousser à 100 pour cent, nous allons donner notre maximum comme toujours. Tant que il ya une chance, nous devons allerde l’avant pour cela, nous devons faire tout notre possible. Mercedes reste ceux à battre, la meilleure façon de le faire est de faire comme ici de notre mieux .»

 

 F1 2015 SINGAPOUR - SERGIO MARCHIONNE LE GRAND PATRON DE FERRARI.


F1 2015 SINGAPOUR – SERGIO MARCHIONNE  : LE GRAND PATRON DE FERRARI.

 

Sergio Marchionne, grand patron du Groupe FIAT, propriétaire de Ferrari, confiait :

« Félicitations à toutes les personnes impliquées dans cette fantastique victoire. Sebastian Vettel a conduit comme un vrai champion aujourd’hui et tout le monde dans l’équipe, à la fois sur la piste, et à Maranello, a fait un travail absolument parfait. Je suis également très heureux pour Kimi Raikkonen. Il est merveilleux de le voir de retour sur le podium aussi. Il a été trop long le temps depuis que deux pilotes Ferrari étaient dans les trois premiers à franchir la ligne.»

Et il insistait:

«  Ce fut une grande victoire sur un circuit difficile et je voudrais le dédier à tous nos tifosi qui ont été si ferme dans leur affection et leur soutien. Au nom de tout le monde dans la maison Ferrari, je leur promets que cette course est non seulement  un grand pas en avant sur notre chemin du retour pour rester au sommet et d’entendre l’hymne national italien jouer beaucoup plus souvent ».

 

 F1 2015 SINGAPOUR -MZAURIZIO ARRIVABENE Le directeur de la SCUDERIA FERRARI.


F1 2015 SINGAPOUR -MAURIZIO ARRIVABENE  :  Le directeur de la SCUDERIA FERRARI.

 

De son côté, Maurizio Arrivabene, expliquait :

«  Ceci est une victoire fantastique! Elle est fantastique pour Seb, qui, hier, a réalisé son tour de qualification génial, quelque chose qui me rappelait les grands champions du passé. Mais ce résultat est aussi fantastique pour toute l’équipe, pour tous les gars ici dans le garage de Singapour, et aussi pour ceux qui travaillent à Maranello. La troisième place de Kimi aujourd’hui montre clairement comment il est important et efficace notre travail de développement, que nous avons réalisé sur notre voiture. Aujourd’hui, nous avons deux pilotes sur le podium et nous sommes heureux avec cela. Et pourtant, je ne savais pas que nous pourrions le faire jusqu’à ce que nous avons franchi la ligne d’arrivée. Une victoire en course est quelque chose que vous construisez, étape par étape, et sur une piste comme ici, il y a plein d’impondérables, et avec deux interventions de la voiture de sécurité, le véritable problème tenait à notre concentration. Maintenant, je ne veux pas faire des prédictions pour le championnat: il ya encore des points en jeu, et évidemment nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour rester devant. Mais toujours avec une grande humilité et un grand respect pour les autres prétendants  ».

 

 F1 2015 SINGAPOUR FERRARI de SEB VETTEL 1ére le 20 Septembre


F1 2015 SINGAPOUR FERRARI de SEB VETTEL 1ére le 20 Septembre

 

Cette course fut marquée par une longue intervention de la voiture de sécurité au tiers de l’épreuve, ajoutant une dimension supplémentaire aux choix tactiques qui se révèlent ici traditionnellement complexes.

Un deuxième Safety Car est apparue également à tours tours du drapeau à damier et les pilotes ont profité de cette ultime neutralisation pour effectuer leur dernier pit-stop, offrant dès lors aux spectateurs une fin de course passionnante.

Tous les pilotes de la grille ont débuté le Grand Prix avec les pneumatiques P Zero Rouge extra-tendres, sélectionnés ce week-end avec les P Zero Jaune tendre.

Dès la première salve d’arrêts, différentes stratégies ont cependant été appliquées. Certains concurrents – dont le trio de tête – opta en effet pour les « supersoft » quand Mercedes privilégia la monte de « soft » !

Un choix sur lequel s’est calqué Max Verstappen, dont la Toro Rosso-Renault, apparaissait avec un tour de retard en début de parcours en raison d’un problème de procédure de départ, mais qui glane finalement les points d’une belle huitième place et inespére…

Pour remonter au classement, le jeune pilote de 17 ans a profité des performances de la gomme extra-tendre en fin d’épreuve, mais le meilleur tour en course est à mettre à l’actif de Daniel Ricciardo, qui l’a établi au 52éme tour avec les tendres, en route vers la seconde marche du podium avec sa Red Bull-Renault

Comme chaque année depuis la première édition en 2008, la voiture de sécurité est apparue, et par deux fois. La course a par conséquent duré les deux heures maximum règlementaires, mais en dépit de sa longueur, la majorité du plateau a appliqué une stratégie à deux arrêts. Le mieux classé des pilotes qui en respecta trois, Carlos Sainz avec sa Toro Rosso- Renault, a pour sa part coupé la ligne d’arrivée en 9éme position.

Le Grand Prix de Singapour, enfin, s’est déroulé dans des conditions de chaleur et d’humidité élevée, avec des températures ambiantes et de piste atteignant respectivement 30 et 33°C. Des valeurs qui ont diminué au fil de l’épreuve.

 

F1-PIRELLI-PAUL-HEMBERY AVEC BERNIE ECCLESTO?NE

F1-PIRELLI-PAUL-HEMBERY AVEC BERNIE ECCLESTO?NE

 

 

 l’arrivée, Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport, analysait le déroulement du GP :

« Les choix tactiques et la gestion des pneumatiques ont été les clés de la réussite durant cette épreuve nocturne. Les conditions ont été éprouvantes, typiques de celles que l’on rencontre traditionnellement à Singapour avec de la chaleur, de l’humidité, et une course longue parfaitement maîtrisée par Sebastian Vettel. Le pilote Ferrari en a fait la démonstration, s’appliquant à attaquer lorsque nécessaire et à ralentir lorsqu’il devait rester sur la réserve. Une course parfaite de sa part. Les deux interventions du Safety Car ont par ailleurs affecté les stratégies des teams et allongé les relais. Certains en ont ainsi profité pour basculer sur une stratégie à deux arrêts, plutôt que trois. Au sein du peloton, on a en revanche observé des ordres différents de choix de pneumatiques, animant par conséquent la fin de l’épreuve. »

Et il précisait encore :

« Nous avions estimé que trois pit-stops constitueraient le scénario idéal pour boucler les 61 tours du Grand Prix, mais nous avions également souligné que deux arrêts pouvaient s’avérer la solution adéquate en cas de trafic. Avec deux interventions de la voiture de sécurité et une « Virtual Safety Car », cette dernière option fut finalement adoptée par la majorité des concurrents. Nous avions ainsi prévu, dans cette configuration, une combinaison extra-tendres / extra-tendres / tendres avec arrêts aux 24éme et 43éme tours. Vettel réalisa un tel parcours, mais il stoppa aux 13éme et 37éme, influencé par la présence du Safety Car. »

 

 F1-2015-SINGAPOUR-DANIEL-RICCIARDO-SECOND-RETROUVE-LE-SOURIRE


F1-2015-SINGAPOUR-DANIEL-RICCIARDO-SECOND-RETROUVE-LE-SOURIRE

LE SOURIRE DE DANIEL RICCIARDO

 

Motorisé par Renault, Daniel Ricciardo a offert à son équipe Red Bull-Renault,  son troisième podium de la saison.

L’Australien a terminé le Grand Prix de Singapour en deuxième position, à moins de deux secondes du vainqueur Sebastian Vettel. À l’issue d’une course très longue, disputée sous les projecteurs de Marina Bay, son équipier Daniil Kvyat termine sixième.

Max Verstappen et Carlos Sainz – le duo de la Scuderia Toro Rosso – permettent à Renault de réussir cette journée en décrochant les huitième et neuvième places. Les quatre voitures motorisées par Renault terminent donc la course dans les points.

 

 F1 2015 SINGAPOUR SEB VETTEL - Scuderia FERRARI


F1 2015 SINGAPOUR SEB VETTEL – Scuderia FERRARI

Les points-clés de la course

 

Deuxième sur la grille de départ, Daniel Ricciardo a terminé la course à cette même position, en étant resté dans le sillage de Sebastian Vettel d’un bout à l’autre.

Son équipier Daniil Kvyat a conservé sa quatrième place au départ, mais il a manqué de chance en effectuant ses arrêts juste avant les deux neutralisations de la voiture de sécurité. Il a perdu des positions à chaque fois et se retrouvait derrière les deux Mercedes et la Williams de Bottas. Il franchit la ligne d’arrivée au sixième rang.

La Scuderia Toro Rosso a placé ses deux voitures dans les points. Après avoir calé au départ du tour de formation, Max Verstappen a bataillé pour rattraper son tour de retard. Exploitant les deux neutralisations à son avantage, il est revenu en 12e position au 39e tour. Puis il est rentré dans le top 10 en prenant l’avantage sur les Lotus au prix de superbes dépassements. Il termine à moins d’une seconde de la septième place de Sergio Perez.

Carlos Sainz s’élançait depuis la 14éme place et il était 12éme à la fin du premier tour. En bagarre pour les points, il a perdu du temps lors des arrêts au stand. Grâce à sa combativité en piste, il parvient à terminer juste derrière son équipier.

Rémi Taffin, Directeur des opérations chez Renault F1, confiait :

« Singapour est un circuit difficile à appréhender, du point de vue tant de la facilité de pilotage que de la fiabilité, mais nous avons connu un week-end sans problème. Nous avons tiré parti de nos atouts pour aider nos quatre pilotes à marquer des points. Nous pouvons donc considérer que nous avons fait du bon travail. Nous avions posé les fondations de ce résultat à Monza, et il est satisfaisant de voir que cette stratégie a payé. Merci à tous les membres de notre équipe : ce résultat démontre que nous ne baissons jamais les bras. Les prochaines courses se dérouleront sur des circuits variés, il y a donc encore du pain sur la planche mais nous sommes confiants quant à notre potentiel. »

Pour ce qui le conxcerne, Cyril Abiteboul, Directeur général de Renault F1, concluait:

« Nous pensions que Singapour représentait notre meilleure chance de signer un bon résultat. Cela a bien fonctionné aujourd’hui, avec les quatre voitures dans les points. Même s’il s’en dit beaucoup en dehors de la piste, nous sommes restés concentrés et nous réalisons un sans-faute ce week-end. Cela a permis aux équipes d’optimiser leurs réglages et leur performance. Suzuka sera un défi très différent mais nous avons tout mis en place pour la seconde partie de la saison. Nous pouvons envisager le futur proche avec optimisme. »

Prochain rendez-vous des ce week-end avec le Grand Prix du Japôn, à Suzuka

 

Sam HORNETT

Photos : TEAMS et PIRELLI

 

F1

About Author

gilles