NOUVELLE VICTOIRE POUR LA PORSCHE DE WEBBER-HARTLEY-BERNHARD VICTORIEUSE À AUSTIN

WEC2015-AUSTIN-LE-TEAM-PORSCHE-remporte-sa-3éme-victoire-en-2015.j

 

 

 WEC2015-AUSTIN-La-PORCHE-N°-17-du-trio-WEBBER-HARTLEY-BERNHARD-le-19-septembre


WEC2015-AUSTIN-La-PORCHE-N°-17-du-trio-WEBBER-HARTLEY-BERNHARD

 

Nouvelle victoire Porsche et c’est la N°17 du trio formé Timo Bernhard, Mark Webber et Brandon Hartley  qui triomphe et l’emporte, décrochant ainsi après son succès récent au Nurburgring, sa seconde victoire consécutive, en s’imposant auTexas dans les 6 Heures du Circuit des Amériques à Austin.

La Porsche 919 Hybride devance la plus rapide des deux Audi R18 e tron, la N°7 de Benoit Tréluyer, Marcel Fässler et André Lotterer qui termine seconde à 1’06.840 .

Le podium étant complété par la deuxième Audi R18 e-tron quattro, du trio formé de Loïc Duval, Oliver Jarvis et Lucas Di Grassi, 3éme à 1 tour.

Ensuite, on trouve la Toyota TS040 de Davidson, Buemi et Nakajima. la seconde Toyota ayant abandonné  au 59éme tour.

Quant à la seconde Porsche 919, victime d’ennuis électriques, en fin de course elle se classe 12éme et à 17  tours .

Dans la catégorie LMP2, victoire de la Ligier JS P2 de l’équipe G Drive de Julien Canal, Roman  Rusinov et Sam Bird qui  se classe 5éme du général et gagne le LMP2 devant l’Oreca 05 du Team KCMG de Nicolas Lapierre, Matt Howson et Richard Bradley. La seconde Ligier De chez G-Driven celle de Gustavo Yacaman, Derani et Rodolfo Gonzalez, complétant le podium.

l’Alpine A450b Signatech de Panciatici, Chatin, et Capillaire  se classe sixième LMP2 et onzième du général.

Victoire et doublé du Team Porsche Manthey en LMGTE/Pro, la victoire revenant à la Porsche RSR, la N °91 de Christensen et Lietz, devant la voiture-sœur, la N°92 des Français Patrick Pilet et Fred Makowiecki. L’une des Ferrari  F458 de la Scuderia AF Corse complétant le podium, elle de Davide Rigon er James Calado.

Succès enfin des Russes du SMP Racing en LMGTE/Am avec la Ferrari F 458  du trio composé de Russes Shaytar et Basov, épaulés par l’Italien Bertolini.

 

 AVEC LE TEAM PORSCHE

WEC2015-AUSTIN-LE-TEAM-PORSCHE-remporte-sa-3éme-victoire-en-2015.j

WEC2015-AUSTIN-LE-TEAM-PORSCHE-remporte-sa-3éme-victoire-en-2015.j

 

À Austin dans le lointain Texas la Porsche 919  Hybride décroche sa troisième victoire d’affilée.

Et l’équipage victorieux  formé de l’Allemand Timo Bernhard, du Néo-Zélandais Brendon Hartley et de l’Australien Mark Webber signe son second succès consécutif, en remportant après la manche précédente du Championnat WEC, au Nurburgring, cette épreuve des Six heures d’Austin, cinquième des huit manches du Championnat du Monde d’Endurance 2015.

La voiture sœur, celle du Français Romain Dumas, du Suisse Neel Jani et de l’Allemand Marc Lieb, longtemps au commandement, ne termine finalement que 12éme du général et 5éme de sa catégorie LMP1, après avoir connu un problème technique.

 

WEC2015 AUSTIN La POTCHE N° 18

 WEC2015-AUSTIN-La-PORCHE-N°-17-du-trio-WEBBER-HARTLEY-BERNHARD-le-19-septembre


WEC2015-AUSTIN-La-PORCHE-N°-17-du-trio-WEBBER-HARTLEY-BERNHARD-le-19-septembre

 

Cette victoire à Austin, est la quatrième au total pour la Porsche 919 Hybride et ce après un 1er succès à Interlagos en 2014 et deux triomphes cette saison, au Mans et au Nürburgring.

Fort de son succès dans la chaleur de la nuit sur le circuit des Amériques, Porsche augmente son avance au classement provisoire des constructeurs dans le Championnat du Monde, totalisant 220 points contre Audi qui en compte, 184.

Peu aprés le départ et le 1er tour de 5,513 km, Mark Webber au volant de la voiture N°17, s’emparait de la tête devant l’autre 919 de son coéquipier et poleman, le Suisse Neel Jani, dans la voiture N°18 .

 

WEC2015-AUSTIN-LE-Départ-des-Six-Heures-séquence-2-le-19-septembre

WEC2015-AUSTIN-LE-Départ-des-Six-Heure-le-19-septembre

 

La 17 est resté en tête pendant 116 des 185 tours que comportait la course jusqu’à ce qu’elle perde la tête face à la voiture sœur en raison d’un deuxième arrêt et d’une pénalité.

La 18 voiture était en mesure de défendre sa place au commandement  jusqu’à 35 minutes avant que ne soit présenté le drapeau à damier.

Mais un problème avec le circuit électrique 12 volts à hélas nécessité un long arrêt au stand.

Néanmoins, un doublé en qualifications, le meilleur tour en course  avec le chrono de 1’47.436, temps signé  par Brendon Hartley et une autre et 3éme victoire cette année, prouve le potentiel de la Porsche 919 hybride.

LE FILM DE LA COURSE

WEC2015-AUSTIN-Le-départ-des-Six-Heures-Mark WEBBER va prendre la tête devant Neel JANI le poleman

WEC2015-AUSTIN-Le-départ-des-Six-Heures-Mark WEBBER va prendre la tête devant Neel JANI le poleman

 

Mark Webber s’élançait  sur la 1ére ligne  et il dépassait Neel Jani au cours du 1er tour. Après  28 tours, il rejoignait son stand pour la première fois et cédait la voiture à Brendon Hartley.

Après 57 tours, Webber reprenait le volant. Quand il rentre pour son deuxième arrêt au stand après 88 tours, il dépasse sa place dans la voie des stands et doit être repoussé. Timo Bernhard prend la suite pour un double relais et continue en leader.

Après 116 tours, il doit prendre une seconde pénalité de soixante s+econdes  et du coup cède la 1ére place à la 18, continuant en deuxième position derrière la voiture sœur.

Après 119 tours, Timo procède à son nouveau pit-stop  régulier des stands et reste dans la voiture. Au 148éme tour, Brendon le relai et reprend la main. Après un splash and dash final, il franchit en vainqueur l’arrivée.

QUID DE LA N°18 ?

 WEC2015-AUSTIN-La-POTCHE-N°-17-du-trio-WEBBER-HARTLEY-BERNHARD-


WEC2015-AUSTIN-La-POTCHE-N°-17-du-trio-WEBBER-HARTLEY-BERNHARD-

 

Poleman, Neel Jani retombe à la seconde place immédiatement  après l’attaque de Mark Webber au cours du 1er tour. Après 27 tours, il laisse le volant  à Marc Lieb, qui ensuite cède la voiture à Romain Dumas après 56 tours.

Le Français perd un peu de temps au cours d’une « Full Course Jaune » en raison d’une voiture lente devant lui. Avec un écart d’une demi-minute sur le premier , la voiture sœur, Dumas redonne la voiture à Jani après 86 tours. Alors que l’autre voiture prend son stop and go assumant sa pénalité, le Suisse prend les devants. Il ravitaille au tour 118. À la fin du premier tour de son relai Dumas reprend la tête.

Mais alors qu’il boucle son 167 éme, la voiture de tête est appelée à son stand, les ingénieurs ayant décelé un problème électrique.

Finalement, Dumas n’a pu de nouveau revenir sur la piste que pour effectuer le dernier tour de la course et scorer quelques précieux points !

 

 WEC2015-AUSTIN-LE-TEAM-PORSCHE-VICTORIEUX-WOLFGANG-HATZ


WEC2015-AUSTIN-LE-TEAM-PORSCHE-VICTORIEUX-WOLFGANG-HATZ

 

A l’arrivée, Wolfgang Hatz, membre du Conseil de la recherche et du développement à Weusach chez Porsche, confiait:

« Ce fut une course presque parfaite. Certes, nous avons perdu une chance de réaliser un doublé aujourd’hui, mais nous sommes malgré tout heureux d’avoir gagné cette course »

 

WEC-2015-BAHREIN-Test-PORSCHE-919-12-fevrier-Fritz-ENZINGER-patron-programme-LMP1

WEC-2015-PORSCHE-Fritz-ENZINGER- Le Patron du programme LMP1

 

De son côté Fritz Enzinger, vice-président du programme LMP1, expliquait :

«Ce fut une victoire bien mérité. Pendant presque toute la distance nous défendions les deux 1éres places. D’avoir le problème avec la deuxième voiture dans la dernière heure est amer, mais nous devons faire face et prendre cet incident électrique comme une autre nouvelle expérience pour notre jeune équipe. Nous allons bientôt nous deplacer à Fuji et l’objectif la –bas au Japon sera essayer d’obtenir que les deux Porsche finissent sur le podium à nouveau  et d’augmenter encore davantage notre position dans le Championnat. »

 

WEC2015-AUSTIN-LE-TEAM-PORSCHE-VICTORIEUX-ANDREAS-SEIDL-avec-et-HARTLEY-

WEC2015-AUSTIN-LE TEAM PORSCHE-VICTORIEUX-ANDREAS SEIDL  WEBBER et HARTLEY-

 

Pour ce qui le concerne, Andreas Seidl,  le jeune Team Principal, poursuivait:

« Trois victoires d’affilée est un résultat sensationnel pour notre jeune équipe. Nous avons maîtrisé les défis fixés, les températures élevées placées sur les voitures, les pilotes et l’équipe. Les pneus Michelin nous ont permis de bien nous comporter ici avec ces grosses  températures. Un grand merci à tout le monde. Le problème technique reste une honte, vis-à-vis de nos pilotes de la N°18 qui ne le méritaient pas ; Heureusement, nous avons réussi à étendre notre avance au classement des constructeurs. Comparé à l’année dernière, nous avons fait clairement un pas en avant avec notre voiture et dominons la course ici à Austin. Cela nous rend très positif pour les courses à venir »

 

WEC2015-AUSTIN-LE-TEAM-PORSCHE-VICTORIEUX-ALEXANDER-HITZIGER-avec-le-trio-WEBBER-HARTLEY-BERNHARD-le-19-septembre

WEC2015-AUSTIN-LE-TEAM-PORSCHE-VICTORIEUX-ALEXANDER-HITZIGER-avec-le-trio-WEBBER-HARTLEY-BERNHARD-le-19-septembre

PAROLES DE PILOTES

 

Timo Bernhard :

« Ce fut une course passionnante. Lorsque nous avons eu le stop and go au début, tout avait l’air d’aller assez bien et ne laissait pas supposer que nous aurions toute cette malchance aujourd’hui. Nous sommes retombé à la seconde place, mais à la fin nous gagnons encore la course et empochons des points pour le championnat. Pendant longtemps, j’au cru à un nouveau doublé pour Porsche. »

Brendon Hartley :

« Je suis sur la lune car nous avons finalement gagné cette course. Notre 919 était parfaite depuis la première séance d’essais libres ici. Mark a fait un excellent job dans son premier relais, nous avons été malchanceux avec la pénalité, mais notre équipage a été si rapide que nous étions dans le match et encore capables de gagner. »

Mark Webber:

« J’ai eu un super départ, obtenant la bonne trajo au 1er virage que j’ai parfaitement passé en raison d’un bon freinage qui m’a permis de passer Neel. Tout est allé très bien sauf pour mon deuxième arrêt aux stands.   Dans ces très larges voies des stands, j’ai dépassé notre stand. Quand il a effectué son double relais Timo a été top, c’est l’homme de notre victoire. Coup de chapeau. »

 

 WEC-2015-AUSTIN-les-pilotes-de-la-PORSCHE-919-en-pole-DUMAS-JANI-LIEB


WEC-2015-AUSTIN-les pilotes de la PORSCHE 919 en pole le trio DUMAS-JANI-LIEB

 

Romain Dumas :

« Peu de temps avant, nous avons eu cette panne électronique de la voiture était déjà un comportement étrange. Nous avions essayé de résoudre ce problème en modifiant les paramètres de l’habitacle, mais il n’a pas fonctionné ».

Neel Jani :

« L’attaque de Mark après le début était correct ce est la course et cela a fonctionné parce que je lui a permis de Au début, je devais un composé de pneus différent de lui, ils étaient bien quand je eu un tour clair , mais difficile dans la circulation. Rouler dans l’obscurité n’a pas été facile. En raison de la circulation avec les voitures que vous êtes le rodage, vous pouvez facilement avoir soudainement un tour cinq secondes plus lent. »

Marc Lieb :

« Nous avons eu un problème électrique et ne sait pas encore exactement ce qu’il était. Nous avons pu le repérer sur la télémétrie et que est ce que nous a permis de ramener la voiture dans la boîte. Nous sommes très déçus. »

 

Peter GRISWOLD

Photos : Max MALKA ET TEAMS

WEC2015-AUSTIN-LE-TEAM-PORSCHE-VICTORIEUX-avec-le-trio-WEBBER-HARTLEY-BERNHARD-le-19-septembre

WEC2015-AUSTIN-LE-TEAM-PORSCHE-VICTORIEUX-avec-le-trio-WEBBER-HARTLEY-BERNHARD-le-19-septembre

LE CLASSEMENT DES SIX HEURES D’AUSTIN

 

1 – Bernhard-Webber-Hartley (Porsche 919 Hybrid)  Porsche AG – 185 tours en 6 Heures

2 – Fassler-Lotterer-Tréluyer (Audi R18 e-tron Quattro) Audi, à 1’06.840

3 – Di Grassi-Duval-Jarvis (Audi R18 e-tron Quattro), Audi, à 1 tour

4 – Davidson-Buemi-Nakajima (Toyota TS040 Hybrid),  Toyota TMG, à 2 tours

5 – Rusinov-Canal-Bird (Ligier JSP2-Nissan) G-Drive, à 15 tours

6 – Howson-Bradley-Lapierre (Oreca 05-Nissan) KCMG, à 15 tours

7 – Yacaman-Derani-Gonzalez (Ligier JSP2-Nissan) G-Drive, à 16 tours

8 – Trummer-Kaffer (CLM P1-01-AER) ByKollesn à 16 tours

9 – Sharp-Dalziel-Heinemeier (Ligier JSP2-HPD) Extreme Speed, à 16 tours

10 – Ragues-Webb-Hamilton (Morgan Evo-SARD) SARD Morand, à 16 tours

11 – Panciatici-Chatin-Capillaire (Alpine A450b-Nissan)  Signatech, à 16 tours

12 – Dumas-Jani-Lieb (Porsche 919 Hybrid) Porsche AG, à 17 tours

13 – Leventis-Watts-Kane (Gibson 015s-Nissan)  Strakka, à 19 tours

14 – Lietz-Christensen (Porsche 911 RSR) Manthey, à 23 tours

15 – Pilet-Makowiecki (Porsche 911 RSR) Manthey, à 23 tours

16 – Rigon-Calado – (Ferrari 458 Italia) AF Corse, à 23 tours

17 – MacDowall-Rees-Stanaway  (Aston Martin Vantage) Aston Martin, à 24 tours

18 – Nygaard-Sorensen (Aston Martin Vantage) Aston Martin, à 25 tours

19 – Turner-Adam (Aston Martin Vantage) Aston Martin, à 25 tours

20 – Bruni-Vilander (Ferrari 458 Italia) AF Corse, à 25 tours

21 – Shaytar-Bertolini-Basov (Ferrari 458 Italia) SMP, à 26 tours

22 – Ried-Al Qubaisi-Bamber (Porsche 911 RSR) Proton, à 26 tours

23 – Perrodo-Collard-Aguas (Ferrari 458 Italia) AF Corse,  à 27 tours

24 – Dempsey-Long-Seefried (Porsche 911 RSR) Proton, à 27 tours

25 – Dalla Lana-Lamy-Lauda (Aston Martin Vantage) Aston Martin, à 27 tours

26 – Castellacci-Simonsen-Hall (Aston Martin Vantage) Aston Martin à 27 tours

27 – Roda-Ruberti-Poulsen (Chevrolet Corvette C7) Larbre, à 28 tours

28 – Imperatori-Kraihamer-Abt (Rebellion R-One-AER) Rebellion, à 38 tours

29 – Prost-Beche-Heidfeld (Rebellion R-One-AER) Rebellion, à 38 tours

 

ABANDONS

59°  tour : Wurz-Sarrazin-Conway

54° tour  : Brown-Van Overbreek-Fogarty

 

WEC-2015-AUSTIN-PORSCHE-17-de-WEBBER-BERNHARD-HARTLEY.

WEC-2015-AUSTIN-PORSCHE-17-de-WEBBER-BERNHARD-HARTLEY.

Sport WEC Championnat du monde

About Author

gilles