LA BATAILLE POUR LE TITRE MONDIAL EST LANCÉE AU BOL D’OR ENTRE LE SERT SUZUKI ET YAMAHA GMT 94 !

BOL-D-OR-2015-PAUL-RICARD-La-SUZUKI-SERT-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

 BOL D OR 2015 PAUL RICARD - La SUZUKI du SERT N°30 DE NUIT - Photo Antoine CAMBLOR


BOL D’OR 2015 PAUL RICARD – La SUZUKI du SERT N°30 au cours de la nuit  – Photo Antoine CAMBLOR

 

La bataille pour le titre mondial, est bien lancée entre l’équipe SERT Suzuki et le GMT Yamaha 94 au Bol d’Or !

Pourtant le GMT 94, a d’entrée vécu … l’enfer, son pilote David Checa qui avait pris le départ, chutant incroyablement d’entrée, laissant Suzuki, Honda  et Kawasaki  s’envoler en tête de la course pour se disputer la victoire

 

BOL-D-OR-2015-PAUL-RICARD-Chute-des-le-1er-tour-de-la-YAMAHA-GMT-94-avec-CHECA

BOL D’OR 2015-PAUL RICARD-Chute des le 1er tour de la YAMAHA-GMT 94 avec CHECA

 

Un peu plus tôt en matinée, lors du traditionnel warm-up, toutes les motos avaient mis à profit ces 45 minutes pour vérifier si toutes les fonctions des machines étaient en parfait état de marche, session d’autant plus nécessaire que tous les teams officiels, ont changé les moteurs des essais au profit de nouveaux moteurs spécifiquement montés pour cette course de 24 heures.

 

CHRISTIAN-ESTROSI-et-GILLES-GAIGNAULT-au-BOL-D-OR-2015-au-PAUL-RICARD

Retrouvailles entre Christian ESTROSI et Gilles GAIGNAULT au BOL d’OR 2015 au Paul RICARD

 

Durant cette séance, Christian Estrosi l’actuel député-maire de Nice et candidat déclaré aux prochaines élections régionales et ancien brillant pilote international dans sa jeunesse, a rendu visite au Bol d’or. Lors de son passage en salle de Presse, il nous confiait :

« Retrouver avec un immense bonheur le circuit du Paul Ricard, où ont été écrites les grandes pages de l’histoire de la Moto, de l’endurance et des Grands Prix . »

 

 BOL-DOR-20215-PAUL-RICARD-Christian-ESTROSI-Gilles-GAIGNAULT-et-Christian-SARRON-Photo-Marie-Paule-GHISTE


BOL D’OR 2015-PAUL RICARD-Christian ESTROSI, Gilles GAIGNAULT et Christian SARRON-Photo Marie-Paule-GHISTE

 

Sa rencontre avec Gilles Gaignault puis ensuite avec Christian Sarron, ne manqua pas de chaleur et nous avons bien compris la grande estime que Christian Estrosi (que nous avons  managé à ses débuts en endurance), vouait à l’autre Christian.

Ils évoquèrent tous deux quelques grands moments du Bol d’or 1978, quand sur la Ducati, l’équipage que formait la paire Jean Paul Boinet-Christian Estrosi était en tête, alors que Sarron roulait avec Patrick Pons sur une Yamaha OV 31 et préparée par Christian Maingret, et que se remémorait Estro  « Boinet planta la moto à 11 heures du matin ».

 

CIRCUIT-PAUL-RICARD-Vue-aerienne

CIRCUIT-PAUL-RICARD-Vue aérienne

 

Ils saluèrent de concert la qualité de la conception par Monsieur Paul Ricard du circuit le plus moderne et le plus sûr au monde et qui cette année retrouve enfin avec un succès populaire incroyable, la course de moto la plus populaire: le Bol d’Or !

Personnellement, nous avons évoqué avec Estrosi, le Bol 1975, avec l’équipe Orléanaise Cassegrain Motos, quand nous  obtenions, grâce à un tandem performant composé de la paire Estrosi-Husson, une magnifique seconde place.

L’ancien Champion lâchant :

«  Ce sont de très bons souvenirs et des moments intenses de ma carrière »  

Ensuite, l’homme politique évoqua ses centres d’intérêt pour la région, concernant le développement des territoires et toutes les questions économiques ainsi que l’environnement et les réelles préoccupations des habitants.

Il déclara ne pas vouloir se placer dans le commentaire mais délibérément dans l’action.

Ce qu’il démontra au guidon d’une Yamaha en effectuant deux tours de piste en lever de rideau de la procédure de départ du 79 ème Bol d’or.

Démontrant et en public qu’il n’avait rien perdu de son  talent de pilote moto !

 

UN DÉPART CANON

BOL-D-OR-2015-PAUL-RICARD-les-pilotes-au-depart-Photo-Antoine-CAMBLOR

BOL D’OR 2015-PAUL RICARD-les pilotes au départ-Photo-Antoine-CAMBLOR

BOL-D-OR-2015-PAUL-RICARD-les-pilotes-au-depart-Photo-Antoine-CAMBLOR-

BOL D’OR 2015-PAUL RICARD-les pilotes au départ-Photo-Antoine-CAMBLOR-

BOL-D-OR-2015-PAUL-RICARD-les-pilotes-au-depart-Photo-Antoine-CAMBLOR

BOL D’OR 2015-PAUL RICARD-les pilotes au départ-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

La course lancée par le Champion Olympique de saut à la perche, le Clermontois Renaud Lavillenie et saluée par des avions d’acrobatie, était l’occasion de mesurer l’immense engouement d’un public venu en masse (70 000 spectateurs) et saluant bruyamment l’envol des 55 motos.

Comme les meilleures pièces de théâtre, le rideau était à peine ouvert, alors que tout le monde cherchait à voir comment les premiers rôles se répartissaient, qu’on apprenait par les écrans géants, la chute de David Checa au guidon de la Yamaha N° 94, l’une des deux motos en lice – avec la Suzuki – pour le titre de Champion du monde 2015 qu’elle détient et qui sera décerné ce dimanche à l’issue de ce Bol d’Or !.

 

BOL-D-OR-2015-PAUL-RICARD-Le-YAMAHA-GMT-94-au-grand-complet.-Photo-GILLES-VITRY.

BOL D’OR 2015-PAUL RICARD-Le YAMAHA GMT 94 au grand complet -Photo-GILLES-VITRY.

 

Le Bol à peine lancé et entamé, on pensait tous que la course pour le titre de Champion du monde était quasiment terminée… puisque dans l’affaire, le team de Christophe Guyot enregistrait alors un handicap de… 4 tours, sur le premier challenger: la Suzuki du SERT de Dominique Méliand, la N° 30.

Au cours du premier relais, les pilotes les plus rapides s’étalonnaient sur ce nouveau circuit qu’ils découvraient, la dernière édition disputée ici au Castellet, l’ayant été en … 1999 !

 

BOL-D-OR-2015-PAUL-RICARD-La-SUZUKI-du-JUNIOR-Team-en-a-t-elle-trop-fait

BOL D’OR-2015-PAUL RICARD-La SUZUKI du JUNIOR Team en a-t-elle trop fait.Photo Antoine CAMBLOR

 

Les équipes officielles découvraient avec sans doute un peu d’étonnement, que Gregg Black sur la Suzuki N°72 du Junior team, croisait sans complexe, le fer et comme un poisson dans l’eau au Paul Ricard, avec leurs pilotes de pointe et notamment un Gregory Leblanc alors au guidon de la Kawasaki n° 11, très entreprenant un Gimbert qui chevauchait la Honda N° 111 !

 

 BOL D OR 2015 PAUL RICARD La KAWASAKI N° 11 Photo Gilles VITRY.


BOL D’OR 2015 PAUL RICARD La KAWASAKI N° 11 – Photo Gilles VITRY.

 

En plus de cela, tout ce beau monde et tous les autres devaient bientôt composer avec un Mistral naissant, dont on se demandait s’il durerait un jour ou trois jours mais, qui posait inévitablement des problèmes  à tous les pilotes peu habitués à ce type de pilotage sur un circuit rapide balayé de manière violente.

 

 BOL D OR 2015 PAUL RICARD - HONDA 111 -- Photo Antoine CAMBLOR.


BOL D’OR 2015 PAUL RICARD – HONDA 111 – Photo Antoine CAMBLOR.

 

On pouvait penser que la Kawasaki N° 11 allait prendre le commandement de la course, tant Leblanc allait au charbon…On pouvait tout aussi bien parier sur la Honda N° 111 d’autant plus que dans les courses précédentes, sa faible consommation l’avantageait.

On pouvait se dire aussi que la Suzuki N°30, allait chercher à temporiser un minimum, sachant la Yamaha N° 94 reléguée-provisoirement- à 4 tours !

 

UNE COURSE TRÈS SERRÉE…

 BOL D OR 2015 PAUL RICARD - Vincent PHILIPPE avec les nouvelles couleurs de la SUZUKI - Photo GILLES VITRY


BOL D’OR 2015 PAUL RICARD – Vincent PHILIPPE avec les nouvelles couleurs de la SUZUKI – Photo GILLES VITRY

 

Rien de toutes ces présomptions, ne devaient se réaliser. La Kawa N° 11 avait sans doute pris quelque risques quant à son ravitaillement et, Foret arrivait à rejoindre son box, au ralenti!

La Suzuki voulant sans doute marquer le maximum de points au bout des 8 heures, pour mettre la Yamaha N° 94 encore un peu plus à distance, en vue de la couronne Mondiale, ne mollissait pas en route.

Ainsi, on vit même la Suzuki mener la danse et on assista à des passes d’armes, tout à fait enthousiasmantes, entre un quatuor composé, en la circonstance de quatre marques, officiellement engagées en Championnat:

La Suzuki N° 30, la Honda N° 111, la Kawasaki n° 11 et enfin la seconde Yamaha, la N° 7 du Yart Autrichien.

 

BOL D OR 2015 PAUL RICARD Lav BMW N°13 Photo Arnaud DELMAS MARSALET

BOL D OR 2015 PAUL RICARD Lav BMW N°13 Photo Arnaud DELMAS MARSALET

 

La BMW N° 13 ne suivant pas tout à fait « le régime » des Top teams, puisque même la Kawasaki de la petite catégorie, celle des Superstock de Louit Moto, la N° 33, lui mangeait la laine sur le dos, en occupant la première place du Superstock, après que la Suzuki du Junior Team ait perdu de sa superbe avec une surchauffe moteur, puis une cabriole de Gregg Black fort inopportune, valant la sortie d’une voiture de sécurité.

 

BOLDOR-2015-PAUL-RICARD-Le-Junior-Team-Suzuki-n°72-Photo-GILLES-VITRY

BOL D’OR-2015-PAUL-RICARD-Le-Junior Team Suzuki N°72-Photo-GILLES-VITRY

 

Il convient de préciser que c’est un incident moteur qui a perturbé le pilote, ce dernier chutant ensuite.

On n’est pas trop étonné de constater ce problème moteur car on peut dire que sur la N° 72 Gregg Black ouvrait en grand….et que la ligne droite du Mistral  longue rappelons-le, de 1,8 km, réclamait peut être une légère retenue !

A  ce sujet, précisons encore que c’est la BMW N°13 qui a été chronométrée la plus vite, avec une vitesse de pointe de… 339km/h !!! dans cette ligne droite du Mistral.

 

 BOL-D-OR-2015-PAUL-RICARD-La-KAWASAKI-Equipe-Suisse-BILIGER-Photo-Gilles-VITRY


BOL D’OR 2015-PAUL RICARD-La KAWASAKI-Equipe Suisse-BOLIGER-Photo-Gilles-VITRY

 

On notait par ailleurs, l’abandon prématuré de la Kawasaki de l’écurie Suisse Bolliger, la N°8, suite à une chute de Nicolas Salchaud.

Et puis, le rythme étant pris par chacune des équipes, les ravitaillements étant calés, on assista au déroulement classique d’une vraie course d’endurance avec de vrais tableaux de marche appliqués quasiment à quelques dixièmes près.

 

 BOL-D-OR-2015-PAUL-RICARD-La-YAMAHA-Team-GMT-94-Photo-Gilles-VITRY


BOL-D-OR-2015-PAUL-RICARD-La YAMAHA du Team GMT 94-Photo Gilles VITRY

 

Seule sans doute à cravacher sans restriction, la Yamaha du GMT 94 , tentait de se rapprocher de la tête pour effacer le handicap creusé par un David Checa qui s’inscrit comme un spécialiste de la chute au premier tour !

Les managers des équipes officielles et leurs assistants experts en simulations informatiques de toutes sortes , avaient projeté le classement possible au bout de 8 heures de course avec l’attribution des points réparties de 10 à 1 en fonction des dix premières places.

 

 BOL-D-OR-2015-PAUL-RICARD-La-SUZUKI-SERT-Photo-Antoine-CAMBLOR


BOL-D-OR-2015-PAUL-RICARD-La-SUZUKI-SERT-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

Aucune nouvelle surprise n’étant intervenue logiquement,, on retrouvait donc à 23 heures le classement suivant et aprèse tiers de l’épreuve, soit huit heures de course :

1- Suzuki N° 30, 230 tours

2- Honda N° 111, 229 tours

3- Kawasaki N° 11, 229 tours

4- Yamaha N° 7, 228 tours

5- BMW N° 13, 226 tours

6- Yamaha N° 94, 225 tours

7 -Kawasaki n° 33, 224 tours et 1er en Superstock

8- Yamaha N° 14, 224 tours

9- Kawasaki N°4, 224 tours

10- Suzuki N° 67, 223 tours

 

BOL D OR 2015 PAUL RICARD - La YAMAHA YART Photo Antoine CAMBLOR

BOL D’OR 2015 au PAUL RICARD –  Outsider à surveiller : La YAMAHA YART N°7 –  Photo Antoine CAMBLOR

 

Avec cette nouvelle distribution de points, le SERT accroit son avance sur le GMT 94 en vue du titre mondial pour la porter à 28 points.

Nous devons préciser qu’il restera encore 50 points à attribuer au terme des 24 Heures de ce Bol d’Or, autant dire que la couronne mondiale n’est pas encore sur la tête des Suzuki boys, même s’ils y croient beaucoup.

Pour la victoire finale, il faut bien entendu, s’attendre à une lutte sans merci entre la Kawasaki N° 11 et la Honda N°111n qui voudront ainsi effacer les mauvais résultats du début de saison et tenter de sauver un Championnat, jusqu’ici raté…

 

Alain MONNOT

Photos: Gilles  VITRY- Antoine CAMBLOR – Arnaud DELMAS MARSALET

 

LE DÉPART AU BOUT DU CIRCUIT AVANT LA LIGNE DROITE DU MISTRAL

 BOL D OR 2015 PAUL RICARD Le depart Photoi Gilles VITRY


BOL D OR 2015 PAUL RICARD – Le départ Séquence 1 Photo Gilles VITRY

BOL-D-OR-2015-PAUL-RICARD-Le-depart-Séquence-2-Photoi-Gilles-VITRY.

BOL D’OR 2015-PAUL-RICARD-Le départ Séquence 2-Photo  Gilles-VITRY.

BOL-D-OR-2015-PAUL-RICARD-Le-depart-Séquence-3-Photoi-Gilles-VITRY.

BOL D’OR 2015-PAUL RICARD-Le départ-Séquence 3-Photo Gilles VITRY.

BOL-D-OR-2015-PAUL-RICARD-Le-depart-Séquence-2-Photoi-Gilles-VITRY.

BOL D’OR 2015-PAUL RICARD-Le départ-Séquence 4-Photo Gilles VITRY.

BOL-D-OR-2015-PAUL-RICARD-Le-depart-Séquence-2-Photoi-Gilles-VITRY.

BOL D’OR 2015-PAUL RICARD-Le départ-Séquence 5 -Photo Gilles VITRY.

Moto - Endurance

About Author

gilles