RETOUR CE WEEK END DU BOL D’OR AU CIRCUIT PAUL RICARD

MOTO depart d un BOL D OR au circuit PAUL RICARD

 

BOL D OR 2015 AFFICHE

 

 

En cette fin de semaine, les 19 et 20 septembre, se déroule la 79ème édition du célèbre Bol d’or : Laquelle effectue son grand retour au Castellet et nous propose une course très ouverte, avec à la clé l’attribution du titre de Champion du monde d’endurance 2015 !

 

 BOL D OR 2015 Il revient au CASTELLET.


BOL D OR 2015 Il revient au CASTELLET.

 

Sans vouloir remonter aux calendes grecques et à la création de l’épreuve en 1923, nous devons remarquer que cette épreuve mythique du Bol d’or fut disputée, tour à tour sur différents circuits, puis après l’interruption (1961-1968), à Montlhéry, au Mans, avant que les pilotes ne goûtent à l’ivresse de la ligne droite du Mistral sur le circuit Paul Ricard de 1978 à 1999, pour s’exiler ensuite à Magny-Cours.

Pour 2015, les Editions Larivière et Moto Revue, les organisateurs, renouent avec le circuit du Castellet et de nombreuses questions assaillent les concurrents …

 

BOL-D-OR-1999-l-equipage-victorieux-avec-la-SUZUKU-SERT-LAVIEILLE-RYMER-DORGEIX-©-Photo-Michel-PICARD

BOL-D-OR-1999-l’équipage-victorieux-avec-la-SUZUKI du SERT – LAVIEILLE-RYMER-DORGEIX-©-Photo-Michel-PICARD

 

Effectivement, depuis la dernière venue ponctuée par la victoire de l’équipe Suzuki SERT en 1999  avec le trio formé de Rymer-D’Orgeix–Lavieille, le circuit Provençal a connu quelques modifications destinées spécifiquement à l’automobile, mais a conservé sa grande originalité avec sa longue ligne droite  du Mistral et ses 1,8 kilomètre.

Toutes les équipes ont cette obsession en tête, comment gérer cette ligne droite du Mistral, à fortiori si ce vent puissant et comme c’est bien souvent le cas ci, souffle ?

Comme nous le rappelait gentiment Gilles Gaignault, qui fréquente les lieux depuis plus de trente ans et encore présent à sept reprises cette année au Paul Ricard, pour suivre plusieurs compétitions (WTCC-Trophée Blancpain, ELMS, Ferrari Days, 24 H Camion, entre autres)

 

Un avis d’expert

 BOL-D-OR-2014-Michel-Picard-SERT-Suzuka-2015-©-Photo-Bruno-Bell


BOL-D-OR-2014-Michel-Picard-SERT-Suzuka-2015-©-Photo-Bruno-Bell

 

Pour nous mettre dans cette ambiance d’avant course, nous avons interrogé notre ami Michel Picard, photographe émérite des sports mécaniques qui, la mort dans l’âme, sera absent de ce qui aurait constitué sa… 42 ème participation consécutive à l’épreuve.

En effet, au retour du Japon avec le SERT, où il officiait à l’occasion des Huit Heures de Suzuka, comme chronométreur, et alors qu’arrivé à Charles de Gaulle, il rentrait chez lui à Orléans, la fatigue lui faisait piquer du nez au volant…

Avec un fémur explosé et une patience imposée pour six mois, Michel s’anime pour parler de ce Bol qui va lui manquer, même s’il se réconforte à l’idée de suivre la course sur Eurosport commentée par ses amis comme William Costes, Christian Lavieille ou encore son compatriote Orléanais, Guillaume Dietrich.

« Ce que je vois, c’est deux courses dans la course. D’une part, le championnat à jouer entre la Yamaha du GMT 94 et la Suzuki du SERT et, d’autre part, une course pour la victoire au Bol, à disputer notamment par la Yamaha du Yart, la Honda officielle et la Kawasaki SRC, qui n’ont pas obtenu des résultats très probants au cours de cette saison. Avec de tels enjeux au sommet, il faudra composer également avec de nombreux attardés qui pourront surprendre même les vieux briscards de l’endurance, notamment dans les petits virages en bout de ligne droite. Pour tout le monde, une grande inconnue menace potentiellement les moteurs, je veux parler de la ligne droite réclamant une pleine charge durant près de vingt secondes avec en plus, le droite du Beausset et le virage de la Verrerie, presque aussi exigeants. »

Tu parlais des attardés, seront-ils plus nombreux ici qu’à Magny-Cours ?

«  Il faut bien comprendre que la majorité des privés n’a pas roulé lors des séances Pré-Bol. De plus,l’adaptation à un circuit aussi méconnu par tous les pratiquants de l’endurance nécessite beaucoup de roulage et l’on peut craindre plus d’erreurs qu’ailleurs. Ce que je redoute c’est aussi le manque de commissaires aguerris puisque nombreux sont ceux du Mans ou d’ailleurs qui n’ont pas pu effectuer le déplacement en raison l’éloignement du circuit de leurs bases. Les petits jeunes formés localement auront-ils la maitrise nécessaire pour faire face à de nombreux incidents de course, c’est vraiment la question, avec le manque d’éclairage dans la ligne droite du Mistral, si un moteur vient à exploser en pleine charge et de nuit. »

Sans parler des fameuses bandes rugueuses bleues et roses situées en bord de piste et qui si elles ralentissent les voitures pourraient bien causer quelques désagréments aux motards !

 

Forces en présence

 BOL-D-OR-2015-Presentation


BOL-D’OR-2015- Le grand retour au PAUL RICARD, du BOL D’OR, finale du CHAMPIONNAT du Monde

 

Avec ce premier éclairage général d’un très grand connaisseur de la discipline, il convient d’entrer un peu dans le détail des forces en présence.

MOTO-2015-ENDURANCE-8 Heures d'OSCHERSLEBEN- La KAWASAKI officielle

MOTO-2015-ENDURANCE-8 Heures d’OSCHERSLEBEN- La KAWASAKI officielle

 

Incontestablement, tout le monde s’accorde à dire que la Kawasaki SRC N° 11, demeure la meilleure moto du moment, même si ses résultats 2015, ne sont pas à la hauteur et ne reflétents pas les performances affichées

 

24HEURES-2015-Le-Yart-rapide-mais...

24HEURES-2015-Le-Yart-rapide-mais…

 

On juge également très positivement la Yamaha N°7 du Yart et, ses pilotes tous trés rapides piaffent d’impatience, après les abandons au Mans et au Japon.

La Honda officielle N° 111, présente elle aussi un équipage très homogène et rapide et bénéficie d’une consommation très modique qui devrait l’avantager sur une course de 24 heures.

 

 24-HEURES-DU-MANS-2015-HONDA-va-vouloir-sauver-sa-saison


24-HEURES-DU-MANS-2015-HONDA-va-vouloir-sauver-sa-saison

 

Sébastien Gimbert, sociétaire du Moto Club du Paul Ricard, aura à cœur de montrer la voie du succès à ses coéquipiers, pour autant qu’aucun petit bafouillement dans la gestion du stand après un incident mineur, ne vienne perturber une marche en avant, attendue depuis trop longtemps.

Que dire aussi de « l’avion BMW » du team Penz 13 ?

Que le moteur devrait assurément être à son affaire au Castellet mais que l’équipage n’est pas totalement finalisé, ce qui n’est jamais bon dans la perspective d’une course de 24 heures, où l’osmose de la triplette doit être parfaite et se construit bien avant la course!

Avant de présenter un peu plus en détail, les deux protagonistes majeurs, qui joueront le titre de Champion du monde 2015, il ne faut pas oublier de signaler la très grande régularité dans la performance et, ce depuis des années, de la Kawasaki Bolliger N° 8.

 

MOTO-2015-8-HEURES-DE-SUZUKA-La-SUZUKI-du-Team-APRIL

MOTO-2015-8-HEURES-DE-SUZUKA-La-SUZUKI-du-Team-APRIL

 

Nul doute qu’elle occupera encore la partie supérieure des feuilles de classement, tout comme quelques teams Français assidus et avisés. Nous pensons bien évidemment à l’équipe April Motors Events dirigée par un grand Champion- qui plus est local de l’étape- Hervé Moineau, avec la Suzuki N° 50.

 

24-HEURES-DU-MANS-MOTO-La-NATIONAL-MOTOS

24-HEURES-DU-MANS-MOTO-La-NATIONAL-MOTOS

 

L’expérience du team National Motos, devrait encore payer et la Honda N° 55 fera parler l’expérience, alors que l’équipe R2CL avec son équipe de pilotes façon légion étrangère, tentera elle aussi sur la Suzuki N° 2 de secouer le cocotier.

 

24-HEURES-DU-MANS-2015-GUITET-a-l-attaque-pour-le-JUNIOR-Team-SUZUKI

24-HEURES-DU-MANS-2015-GUITET-a-l-attaque-pour-le-JUNIOR-Team-SUZUKI

 

Il n’est sans doute inutile de souligner combien les Superstock, vont de leur côté s’entre déchirer, pour contester la suprématie bien établie après les 24 heures du Mans et les 8 heures d’Oschersleben, de la Suzuki N° 72 du Team Le Mans Sud.

 

 24HEURES-2015-Tati-Team-Beaujolais


24HEURES-2015-Tati-Team-Beaujolais

 

A ce petit jeu, les prétendants au podium sont légion, mais les plus en vue seront, selon toute vraisemblance à rechercher parmi les équipes suivantes : Kawasaki N° 4 du team Tati Beaujolais, Kawasaki N° 33 de chez Louit Moto, BMW N° 48 du teamNRT et Penz 13, Suzuki de Cottard Moto N° 76 ou encore Yamaha N° 333 de Viltais Expériences qui a fait modifié son équipage.

 

YAMAHA N° 94 ou SUZUKI N° 30

24 HEURESQ DU MANS 2015 - Deja la bagarre Suzuki Kawasaki Yamaha.

 

Si comme pour chaque course de 24 heures, dans chacune des équipes engagées, on se dit que tout est possible et qu’avec beaucoup d’attention en course, des arrêts réglés au millilitre d’essence, un tableau de marche raisonnable, il est possible de figurer honorablement au classement, nous avons pris la température dans deux teams majeurs, où la problématique est tout autre.

 

24HEURES-2015-La-YAM-du-GMT-94-en-embuscade

24HEURES-2015-La-YAM-du GMT en embuscade pour conserver son titre mondial au BOL

 

La Yamaha N° 94 accuse 23 points de retard au compteur du Championnat du monde et qu’il reste 60 points à distribuer (10 au premier au bout de 8 h de course, idem après 16 heures de course et 40 au vainqueur), mais cela n’entame pas l’optimisme raisonné de Christophe Guyot qui se verrait bien encore sacré cette année.

« Préparer un bol avec, qui plus est un retour sur le circuit Paul Ricard, génère une certaine excitation. Comme nous avons été extrêmement rapides partout (Japon et Allemagne) c’est avec plaisir que nous allons au Bol. »

A la question, avez-vous travaillé spécialement sur le moteur ? Le boss du GMT 94, répond :

« Nous n’avons pas d’évolution moteur mais avons tout au long de la saison adapté notre électronique embarquée et en connaissant mieux notre moto, nous cernons mieux les bons réglages. Sur un circuit très différent, notre stratégie de course sera simple: aller vite car si on gagne au Bol on a encore des chances et c’est une position très agréable d’être en lice pour le titre. »

 

MOTO-2015-ENDURANCE-8-H-OSCHERSLEBEN-LA-SUZUKI-du-SERT

MOTO-2015-ENDURANCE-8-H-OSCHERSLEBEN-LA-SUZUKI-du-SERT

 

Quelques minutes après cet échange téléphonique nous recueillons les propos beaucoup plus dubitatifs de Dominique Méliand, le patron du SERT qui fête ses 30 ans d’existence avec une nouvelle décoration de moto.

« Oui, tu sais, la course, le titre ça va se jouer sur des inconnues. Il nous faut redécouvrir cette fameuse ligne droite et le comportement de nos moteurs (avec des bases de série) à pleine charge durant 18 secondes. Ensuite la question des points intermédiaires reste un vrai casse-tête. Les autres ne peuvent que gagner si nous sommes trop prudents.»

Les courses de 24 heures connaissent souvent des interruptions comment les gérerons-nous ?

« Oh certes avec 23 points dans l’escarcelle  il ne nous manque pas grand-chose mais ça va être très compliqué. On croise les doigts. »

 

24-HEURES-2015-Vincent-Philippe-au-guidon-de-la-SUZUKI-SERT

24-HEURES-2015-Vincent-Philippe-au-guidon-de-la-SUZUKI-SERT

 

Nous terminerons nos consultations d’avant course, par un contact avec Vincent Philippe, qui nous confiait voici quelque temps vouloir égaler Loeb avec neuf titres de Champion du monde et afficher huit victoires au Bol.

Alors cette dernière course de la saison ?

« Le but, c’est de pas s’exciter pour courir tous les lièvres. A nous de ne pas faire de faute et avec la fiabilité de notre moto, remporter le titre. L’équation n’est pas facile. Nous ne devons pas laisser partir tout le monde pour mettre la pression sur les autres….Kawa semble au-dessus du lot, mais nous pouvons faire jeu égal avec les autres et la Yam n’est pas forcément exempte de surchauffe et la Honda connait souvent des soucis sur 24 heures…Alors avec cette ligne droite épouvantail l’objectif devra être : vite mais pas trop ! »

 

BOL-D-OR-2015-Retour-au-circuit-PAUL-RICARD

BOL-D-OR-2015-Retour-au-circuit-PAUL-RICARD

 

Pour tous, concurrents et spectateurs cette 79ème édition du Bol d’or, transplantée à nouveau sur le superbe circuit du Castellet, promet une course passionnante.

Sans aucun doute, pour fêter ses 35 ans d’existence le Suzuki Endurance Racing Team tentera tout pour décrocher ce qui serait tout simplement… un 14 ème titre mondial!

 

MOTO-ENDURANCE-2015-Vincent-Philippe-et-Pascal-Cadiou-SERT-Suzuka-2015-©-Photo-Michel-Picard

MOTO-ENDURANCE-2015-Vincent-Philippe-et-Pascal-Cadiou-SERT-Suzuka-2015-©-Photo-Michel-Picard

 

Alors, qui décrochera le Bol 2015 ?

Avec une piste atypique et méconnue, avec une non limitation des pneumatiques pour cette nouvelle épreuve, avec des questions posées par une piste non éclairée sur certaines zones, avec la pression des marketings des marques pour sauver une saison, et avec ce sacré fichu mistral, voilà autant de paramètres de nature à influer sur le déroulement d’une course d’endurance attachante à bien des points de vue.

 

Alain MONNOT

Photos: Gilles VITRY- Michel PICARD – Bruno BELL

BOL D OR 2015 Le bol commence a CUGES LES PINS

BOL D OR 2015 Le bol commence a CUGES LES PINS

La liste des engagés

 

#2 – R2CL – EWC – SUZUKI – Giabbani/Leonov/Storrar/Pouhair

#3 – AM Moto Racing – Superstock – SUZUKI – Loiseau/Ayer/Camus

#4 – Tati Beaujolais Racing – Superstock – KAWASAKI – Enjolras/Tangre/Savary

#5 – Space moto 37 – EWC – SUZUKI – Gallerand/Leblanc/Roche/Louault

#7 – Yamaha – YART – EWC – YAMAHA – Parkes/Morais/Silva/Neukirchner

#8 – Bolliger Switzerland – EWC – KAWASAKI – Saiger/Stamm/Sutter/Wildisen

#9 – Jackson Racing – Superstock – HONDA – McGuinness/Cummins/Stewart

#11 – SRC Kawasaki – EWC – KAWASAKI – Leblanc/Lagrive/Foret/Nigon

#12 – Yamaha R7 Racing – Open – YAMAHA – Protat/Gold/Collet/Monot

#13 – BMW Motorrad – EWC – BMW – Reiteberger/Mackels/NC

#14 – Maco Racing – EWC – YAMAHA – Vizziello/Jerman/Dos Santos

#16 – Broke Racing – EWC – KAWASAKI – Pluquet/Mulowsky/Videau/Gabrielian

#17 – Scuderia Wants Ducati – EWC – DUCATI – Geslin/Royer/Teissier/Ancelin

#19 – Moto Ain CRT – Superstock – YAMAHA – Michaud/Clere/Lager/Chossaland

#20 – TESS Endurance 67 – Superstock – KAWASAKI – Bonnet/Bosson/Bosson/Sdoux

#21 – 2CP Bourgogne Athletic – Superstock – KAWASAKI – Cheli/Petitjean/Simon

#25 – FSB Racing – EWC – KAWASAKI – Weber/Bottoglieri/Dutour/Brillault

#26 – Zuff Racing – Superstock – HONDA – Zufferey/Buclin/Ayer/Bally

#27 – TRT27 City Bike – EWC – SUZUKI – Aynié/Cuzin/Rambure/Rozier

#29 – Sport Motors Race – Superstock – SUZUKI – Dupuy/Bénichou/Gio/Magliocco

#30 – Suzuki Endurance Racing – EWC – SUZUKI – Philippe/Delhalle/Masson

#31 – Prime Factors Racing – Superstock – BMW – Mason/Burrell/Cappella

#33 – Traqueur Louit Moto 33 – Superstock – KAWASAKI – Pilot/Jonchière/Berchet

#36 – 3ART Yam’Avenue – Superstock – YAMAHA – Plancassagne/Pons/Depoorter

#37 – Olive Moto Endurance – Superstock – KAWASAKI – Meney/De Rosa/Delcour

#43 – CCMotos Endurance – Superstock – KAWASAKI – Chevalier/Nangeroni/Lemos/Mau

#44 – No Limits motor – Superstock – SUZUKI – Baggi/Perotti/Pedersoli/Natali

#45 – Metiss JLC Moto – Open – METISS – Michel/Huvier/Cheron

#46 – Flembbo Leader – EWC – KAWASAKI – Prosenik/Bellucci/Derine/Galotte

#48 – Völpker NRT 48 & Penz13 – Superstock – BMW – Nekvasil/Mercer/Hayato

#50 – April Moto Motors Events – EWC – SUZUKI – Fastre/Cudlin/Diguet Julien

#51 – Ecurie Chrono Sport 2 – EWC – KAWASAKI – Le Bail/Herveux/NC

#55 – National Motos – EWC – HONDA – Junod/Debise/Bulle

#57 – DL Moto Racing – Superstock – KAWASAKI – Morin/Gaziello/Duchene/Allamanche

#63 – LMD63 APR Events – Superstock – SUZUKI – Mezard/Coutelle/Napoleone

#65 – Motobox Kremer Racing – EWC – SUZUKI – Paavilainen/Scherre/Skach

#66 – Racing Sarazin – Superstock – KAWASAKI – Auger/Holub/Pouhair/Aegerter

#67 – Star Pam-Racing – Superstock – SUZUKI – Longearet/Hardt/Lucas

#68 – Atomic Moto Virus – Superstock – SUZUKI – Brivet/Jond/Bussei

#69 – Ecurie Chrono Sport 1 – Superstock – KAWASAKI – Pagani/Perdriat/Saive

#71 – Mongore 13 Endurance – EWC – KAWASAKI – Sanchez/Jugnet/Pepin

#72 – Junior Le Mans Sud Suzuki – Superstock – SUZUKI – Guittet/Black/Maitre/Buisson

#76 – Cottard Moto Sport – Superstock – SUZUKI – Aubry/Levrier/Gotschi

#83 – Kheops Racing – Superstock – KAWASAKI – Eck/Arnaud/Maccio/Maccio

#88 – Tecmas Endurance – EWC – BMW – Platet/Rambure/Hedelin/Senechal

#89 – PHI Endurance – EWC – KAWASAKI – Vincent/Chevalier/Scorsone /Berot

#91 – Moto Ain Challenge Nine – Superstock – YAMAHA – Marmont/Rambure/Dejean/Gelas

#94 – GMT94 – EWC – YAMAHA – Checa/Foray/Gines

#96 – Gpmoto – Superstock – KAWASAKI – Lanziani/Brillat/Thuilliet

#99 – ARTEC – Superstock – KAWASAKI – Bergeron/Hugot/Meslet/Ferre

#111 – Honda Endurance Racing – EWC – HONDA – Da Costa/Gimbert/Foray/Amor

#113 – Barneoud – Superstock – KAWASAKI – Robin/Venturini/Decker/Bonneton

#211 – Dunlop Motors Events – Superstock – SUZUKI – Colliaux/Briatte/NC/Escudier

#333 – Yamaha Viltais Experiences – Superstock – YAMAHA – Buisson/Maurin/Gerard/Techer Alan

#414 – LRT414 – Honda Genève – Superstock – HONDA – Labarthe/Labarthe/Grand/Esposito

 

 

Moto - Endurance Sport

About Author

gilles