AU RALLYE D’AUSTRALIE, LA POLO VW DE LATVALA, LEADER DEVANT LA DS DE MEEKE

WRC-2015-AUSTRALIE-La-VW-POLOde-OGIER
WRC 2015 AUSTRALIE La VW POLO sde LATVALA

WRC 2015 AUSTRALIE La VW POLO sde LATVALA

 

Entre balai et poussière…  le Team Volkswagen fait le ménage

Handicapés au début par leurs positions d’ouvreurs, les équipages Volkswagen ont pris leur revanche à la fin en faisant mordre la poussière à leurs concurrents

Latvala-Anttila ont pris la tête in-extremis après la dernière ES de la journée alors que les leaders du Championnat le duo Ogier-Ingrassia, pointe, lui au 3éme rang

Un maigre avantage, acquis dans les derniers mètres de la journée par la paire Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila qui mène le Rallye d’Australie, 10éme manche du Championnat du monde 2015, au terme de la première journée.

 

 WRC-2015-AUSTRALIE-VW-POLO-WRC-de-Seb-OGIER.jpg


WRC-2015-AUSTRALIE-VW-POLO-WRC-de-Seb-OGIER.jpg

 

Comme leurs équipiers, Sébastien Ogier-Julien Ingrassia, troisièmes, et Andreas Mikkelsen-Ola Fløene, quatrièmes, les deux Finlandais ont surmonté une tâche herculéenne. Classés aux trois premières places du Championnat, les équipages des trois Polo R WRC ont, comme on le sait, avaient donc l’honneur de s’élancer les premiers dans chaque spéciale. Un « privilège » qui s’est avéré être à la fois un handicap et un avantage !

Sur une majeure partie des 125.11 km de chronos au programme du jour, ils ont balayé le sol sablonneux pour les concurrents partis derrière eux, lesquels ont forcément bénéficié d’une piste plus rapide.

dans la toute dernière épreuve spéciale, le handicap s’est soudainement transformé en avantage :

Celui d’aveugler leurs concurrents de leur poussière !

 

WRC-2015-AUSTRALIE-DS3-CITROEN-MEEKE-a-l-attque.

WRC-2015-AUSTRALIE-DS3-CITROEN-MEEKE-a-l’attaque.

 

Latvala-Anttila abordent donc la deuxième journée – la nuit prochaine pour nous, l’Australie étant en avance de 8 heures sur l’Europe – avec un mince avantage de deux secondes sur  la Citroën DS3 WRC de l’équipage Kris Meeke-Paul Nagle, et de 4’’6 sur  leurs partenaires Ogier-Ingrassia. Mikkelsen-Fløene occupant la quatrième place à 12’’9 des leaders.

C’est une rude tâche qui attend les équipages ce samedi, avec la plus longue spéciale de tout le rallye, Nambucca, (50.80 km). À parcourir non pas une, mais… deux fois svp !

Et la dernière (ES 12), Valla II, se disputera de nuit (départ à 18h10 heure locale – 10h10 demain matin heure française)

 

KRIS MEEKE À DEUX SECONDES DU LEADER

WRC-2015-AUSTRALIE-DS3-CITROEN-KRIS-MEEKE.

WRC-2015-AUSTRALIE-DS3-CITROEN-KRIS-MEEKE.

 

À bord de la DS 3 WRC, Kris Meeke et Paul Nagle terminent la première journée du Rallye d’Australie au deuxième rang à seulement deux secondes du leader du classement général.

Neuvièmes jusqu’au départ de la dernière spéciale, leurs équipiers du Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team Stéphane Lefebvre et Stéphane Prévot se sont arrêtés dans les derniers kilomètres après avoir heurté une pierre. Ils repartiront demain.

C’est avec une équipe recomposée que le Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team prenait le départ du Rallye d’Australie. Accidentés lors des reconnaissances, Mads Østberg et Jonas Andersson étaient déjà sur la route du retour en Europe hier, laissant la DS 3 WRC numéro 4 à Stéphane Lefebvre et Stéphane Prévot. Présents en Australie pour participer à ces mêmes reconnaissances, les deux Stéphane saisissaient l’opportunité d’épauler Kris Meeke et Paul Nagle.

Malgré quelques averses durant la nuit, les spéciales étaient sèches ce matin. Dans un enchainement de trois exercices inédits, Kris Meeke s’installait dans le trio de tête. Un scratch dans le plus long chrono de la matinée (ES4, Newry Long) lui permettait de revenir à l’assistance en tête du classement général provisoire.

Dans l’après-midi, les conditions évoluaient. Avec des trajectoires partiellement balayées, Kris devait défendre sa position face aux premiers à s’élancer sur la route. Toujours leader au départ de la dernière spéciale, il terminait la journée au deuxième rang à seulement deux secondes de Jari-Matti Latvala après avoir été gêné, à son tour, par la poussière.

 

 WRC-2015-AUSTRALIE-DS3-CITROEN-de-STEPHANE-LEFEBVRE.j


WRC-2015-AUSTRALIE-DS3-CITROEN-de-STEPHANE-LEFEBVRE.j

 

Trois semaines après ses débuts dans la DS 3 WRC lors du Rallye d’Allemagne, Stéphane Lefebvre découvrait un univers encore différent ce matin en posant les roues sur terre.

Avec une expérience limitée à 25 kilomètres au shakedown, le jeune Français trouvait petit à petit ses repères, d’abord avec des pneus tendres, puis avec des pneus durs.

Neuvième au départ de l’ultime spéciale, il heurtait une pierre et devait mettre un terme à sa journée à seulement quelques kilomètres de l’arrivée. La DS 3 WRC numéro 4 sera de retour en compétition ce samedi et ouvrira la route.

 

LE FILM DU RALLYE

 WRC-2015-AUSTRALIE-La-VW-POLOde-OGIER


WRC-2015-AUSTRALIE-La-VW-POLOde-OGIER

 

ES1 – Utungun 1 (7,88 km) – Dani Sordo s’installait en tête du classement avec le premier meilleur temps du rallye. Il devançait Andreas Mikkelsen et Ott Tänak de moins d’une seconde. Cinquième performance pour Kris Meeke et septième pour Stéphane Lefebvre dans sa première spéciale sur terre avec la DS 3 WRC.

ES2 – Bakers Creek 1 (16,75 km) – Sur le même rythme, Dani Sordo signait un autre scratch devant Hayden Paddon et Kris Meeke pour composer le nouveau trio de tête du rallye. Dixième temps pour Stéphane Lefebvre.

ES3 – Northbank 1 (8,42 km) – Dani Sordo profitait des conditions pour aligner un troisième meilleur temps consécutif devant Kris Meeke et Thierry Neuville. Pas de changement dans le trio de tête du rallye, tandis que Stéphane Lefebvre se plaçait à nouveau dans le top 10.

ES4 – Newry Long 1 (29,51 km) – Meilleur temps pour Kris Meeke qui s’emparait de la première place du classement général devant Dani Sordo et Hayden Paddon. Neuvième temps pour Stéphane Lefebvre avant de revenir à l’assistance.

ES5 – Utungun 2 (7,88 km) – Au deuxième tour, Jari-Matti Latvala profitait de conditions différentes pour être le plus rapide d’Utungun, juste devant Kris Meeke et Ott Tanak. Stéphane Lefebvre conservait le même rythme, au neuvième rang.

ES6 – Bakers Creek 2 (16,75 km) – Nouveau meilleur temps de Jari-Matti Latvala devant Andreas Mikkelsen et Kris Meeke. Kris Meeke restait en tête du classement et Stéphane Lefebvre conservait la neuvième position.

ES7 – Northbank 2 (8,42 km) – Jari-Matti Latvala s’emparait de la deuxième place derrière Kris Meeke en étant le plus rapide dans Northbank. Pas de changement pour Stéphane Lefebvre.

ES8 – Newry Long 2 (29,51 km) – En fin de journée, la poussière stagnait au-dessus de la route. Premier à s’élancer, Sébastien Ogier réalisait le temps de référence devant Jari-Matti Latvala et Kris Meeke. Au classement général, Latvala passait en tête avec 2,0 secondes d’avance sur Kris Meeke et 4,6 secondes d’avance sur Sébastien Ogier. Stéphane Lefebvre s’arrêtait après avoir cassé sa suspension en heurtant une pierre.

 

PAROLES DE PILOTES

 WRC-2015-AUSTRALIE-Seb-OGIER


WRC-2015-AUSTRALIE-Seb-OGIER

 

Sébastien Ogier :

« Nous pouvons nous estimer extrêmement heureux de cette première journée. Avec Julien, nous avons attaqué très fort, au maximum en permanence. En Australie, les pistes sont très belles, mais elles sont aussi très délicates. Le sable, en surface, rend les spéciales très glissantes pour les premières voitures à passer. Nous étions si souvent à la limite que nous avons failli nous sortir plusieurs fois. En dépit de cela, je suis vraiment très content de notre place ce soir. Mon objectif est toujours de gagner ici. Ce ne sera pas facile, mais nous sommes toujours dans le coup. Nous aurons une autre grosse difficulté à surmonter demain, sous la forme des 50 kilomètres de Nambucca. Mais c’est aussi l’une des spéciales les plus spectaculaires de tout le rallye ! »

 

 WRC-2015-AUSTRALIE-jari-Matti-LATVALA-Portrait

WRC-2015-AUSTRALIE-jari-Matti-LATVALA-Portrait

 

Jari-Matti Latvala :

« Très bonne journée d’ouverture ! Ce matin, la priorité était de ne pas trop user les pneumatiques. Bien que la poussière en surface ait rendu la route glissante, j’ai été surpris par un le niveau de grip, qui a toutefois beaucoup plus sollicité les gommes tendres. Sans parler de l’effet de balayage qui nous a handicapés au début. L’après-midi, heureusement, j’ai regagné du terrain. Nous sommes en bonne position maintenant, mais les difficultés ne sont pas terminées. Il faudra survivre aux deux passages dans Nambucca, et à ses 50 km de chrono à chaque fois. »

 

 WRC-2015-AUSTRALIE-ANDREAS-MIKKELSEN-Portrait.

WRC-2015-AUSTRALIE-ANDREAS-MIKKELSEN-Portrait.

 

Andreas Mikkelsen :

« Nous avons fait de notre mieux pour rester au contact des premiers. Dans les trois premières spéciales, le fait d’ouvrir la route, mes compagnons d’écurie et moi, nous a placés dans la situation la plus compliquée de toute la saison. Malheureusement, je me suis presque tiré une balle dans le pied dès les premiers kilomètres. Sur la courte portion de goudron, j’ai un peu trop demandé à mes pneus, et je les ai flingués pour le reste de la matinée. Ensuite, dès le début de l’après-midi, nous avons attaqué fort pour ne pas être largués, mais le niveau d’adhérence changeait sans arrêt et je ne savais pas trop comment la voiture allait réagir. Dans l’ultime spéciale, elle a eu un comportement bizarre, inconstant, et j’ai perdu beaucoup de temps. J’espère que l’équipe en aura rapidement décelé la cause. Afin de pouvoir attaquer à nouveau samedi. »

Jost Capito (Directeur de Volkswagen Motorsport)

« Chapeau à nos pilotes ! Tous trois ont fait un boulot exceptionnel. Ouvrir la route aujourd’hui, en particulier dans les trois premières spéciales, n’était pas une sinécure ! Pas facile de faire des temps sur le sable, en nettoyant la route pour les autres, par-dessus le marché. Tel est le privilège douteux dont vous bénéficiez lorsque vous êtes en tête du Championnat du monde, mais nous sommes très heureux d’avoir à faire face à ce challenge. Cela nous a parfaitement convenu sur les derniers kilomètres, lorsque le rideau de poussière, de plus en plus opaque, a aveuglé les pilotes derrière nous. Finalement, nous nous réjouissons des positions actuelles. Notre objectif de décrocher les trois titres est à notre portée. Mais il ne s’agit là que d’un résultat provisoire. Le team doit poursuivre son effort, si nous voulons atteindre le but. Nous avons bon espoir d’y parvenir ! »

 

WRC-2015-AUSTRALIE-MAREK-NAWARECKI-et-KRIS-MEEKE

WRC-2015-AUSTRALIE-MAREK-NAWARECKI-et-KRIS-MEEKE

 

Kris Meeke :

« Je suis heureux de ma journée. Nous avons profité de notre position de départ ce matin pour faire un bon début de rallye. Nous cédons la première place dans la dernière spéciale du jour, mais je ne pouvais pas beaucoup plus la défendre avec les nuages de poussière qui réduisaient la visibilité. Demain, il y aura encore du balayage. Nous verrons comment la course se déroulera, en gardant à l’esprit que je dois surtout être à l’arrivée en étant régulier. S’il y a une opportunité de se battre pour la victoire, nous essaierons. »

 

 WRC 2015 AUSTRALIE DS3 CITROEN STEPHANE LEFEBVRE


WRC 2015 AUSTRALIE DS3 CITROEN STEPHANE LEFEBVRE

 

Stéphane Lefebvre :

« Je prends beaucoup de plaisir avec la DS 3 WRC sur ces routes. Je ne suis peut-être pas encore très efficace, mais j’apprends. Nous ne nous attendions pas à être aussi performants dans les trois premières spéciales. Les conditions nous ont favorisés, mais nous n’avions jamais roulé avec la DS 3 WRC sur la terre. Cet après-midi, nous avons essayé de nous améliorer. Malheureusement, nous avons cassé une rotule au niveau du triangle de suspension en heurtant une pierre dans le dernier chrono. Comme nous pourrons repartir demain, il faudra ouvrir la route. Nous allons donc découvrir de nouvelles choses ! »

Marek Nawarecki (Team Principal de l’équipe Citroën) :

« Kris Meeke a réalisé un très bon début de course au volant de la DS 3 WRC. Pour sa première journée en DS 3 WRC sur la terre, Stéphane Lefebvre a pu découvrir le comportement des deux types de pneumatiques. Il a beaucoup appris et il est important qu’il continue demain afin d’acquérir encore davantage d’expérience pour l’avenir. »

Ce samedi, la seconde étape ne sera composée que de quatre épreuves spéciales. Sortie du parc fermé à 8h 40 (GMT+10) pour prendre la direction de Nambucca. La plus longue spéciale du rallye (50,80 km) débutera dès 10h 18 avant de passer dans Valla (7,94 km). Après une assistance de trente minutes, même programme dans l’après-midi avec un second passage dans Valla de nuit à 18h 10. Retour à Coffs Harbour à partir de 19h 30.

 

Christian COLINET

Photos : TEAMS

 JARI-MATTI-LATVALA-

JARI-MATTI-LATVALA-

LE CLASSEMENT PROVISOIRE APRÈS LA 1ére ÉTAPE

 

  1. Jari-Matti Latvala – Miikka Anttila (Volkswagen Polo R WRC) 1h15’29.1
  2. Kris Meeke – Paul Nagle (DS 3 WRC) à 2’’
  3. Sébastien Ogier – Julien Ingrassia (Volkswagen Polo R WRC) à 4’’6
  4. Andreas Mikkelsen – Ola Floene (Volkswagen Polo R WRC) à 12.9
  5. Dani Sordo –( Marc Marti (Hyundai i20 WRC) à 15.9
  6. Hayden Paddon – John Kennard (Hyundai i20 WRC) à à 25.5
  7. Thierry Neuville – Nicolas Gilsoul (Hyundai i20 WRC) à 37.2
  8. Ott Tanak – Raigo Molder (Ford Fiesta RS WRC) à 40.2
  9. Elfyn Evans – Daniel Barritt (Ford Fiesta RS WRC) à 2’21.8
  10. Lorenzo Bertelli – Lorenzo Granai (Ford Fiesta RS WRC) à 3’37.9…
  11. Stéphane Lefebvre – Stéphane Prévot (DS 3 WRC) à 11’25.5

 

MEILLEURS TEMPS

Jari-Matti Latvala et Dani Sordo 3, Kris Meeke et Sébastien Ogier 1.

 

LEADERS

ES 1 à 3 : Dani Sordo

ES 4 à 7 : Kris Meeke

ES 8 : Jari-Matti Latvala

Sport WRC

About Author

gilles