ISDE 2015 DEUXIÈME JOUR : LA FRANCE NE REPREND RIEN…

LES ÉQUIPES JUNIOR ET TROPHÉE ONT FAIT LE JOB, LE CHRONO N’A PAS FAIT DE CADEAUX….

Depuis plus de trente ans que je fais ce métier, je connais évidemment le petit jeu des communiqués officiels où tout le monde a gagné et l’analyse des chiffres qui eux ne font pas dans la diplomatie.

Un peu comme les soirs d’élection finalement, il n’y a jamais de perdant sauf que dans les élections, en principe c’est deux tours, aux six jours, c’est six jours (ouaf !).

Donc le communiqué officiel dit « La France reste sur les podiums ».

La personne qui rédige ses communiqués a bien fait son boulot.

Et puis, après, on calcule vraiment…

En Trophée, la France était trois au soir du premier jour, elle l’est toujours au soir du deuxième.

Devant en revanche, ça a changé, les Australiens ont pris la première place, huit secondes devant les USA.

La France est toujours à deux minutes, et ces deux minutes sont à reprendre spéciale après spéciale, seconde après  seconde.

Deux minutes onze, ça fait cent trente secondes à reprendre à des mecs qui jouent, pour l’instant en tous cas, entre eux sur huit secondes…

Bon, il est vrai que l’on aurait pu avoir des pépins et perdre encore des pions, mais quand on est champion du Monde, et depuis un paquet d’années,  être troisième signifie que l’on a perdu deux places.

 

LA SLOVAQUIE N'EST PAS POUR L'INSTANT UN CHEMIN DE TRIOMPHE

LA SLOVAQUIE N’EST PAS POUR L’INSTANT UN CHEMIN DE TRIOMPHE

 

Arithmétique basique et terrifiante des sports mécaniques !

J’ai dit lundi soir que pour reprendre ce retard il fallait bien rouler, ce qu’ont fait les pilotes français, mais il faut aussi avoir un peu de chance et dans les deux équipes de tête, quand la victoire se joue à huit secondes, on ne fait pas d’erreurs et c’est pour ça qu’on est devant.

On a dit aussi que les spéciales allaient creuser à cause de la pluie, ce mardi c’est carrément le parcours de liaison qui a été un enfer.

Les français n’y sont pas tombés, dans l’enfer, mais les autres devant non plus.

Il reste trois jours…

Le sixième jour est un simple moto cross qui n’apporte que des corrections minimes au résultat de l’enduro.

Trois jours pour reprendre deux minutes onze, croyez moi, c’est un Everest !

Sauf si le destin décide de modifier le jeu…

Classement des ISDE 2015 au soir du deuxième jour en Trophée

1.Australie; 2.USA à 8’’24 ; 3.France (Marc Bourgeois, Anthony Boissière, Loic Larrieu, Antoine Basset, Mathias Bellino et Jeremy Joly) à 2’11’’30 ; 4.Espagne à 6’12’’22 ; 5.Italie à 9’21’’76…

 

LES BLEUS ET LES BLEUES

LES BLEUS ET LES BLEUES

 

En Junior, la France était troisième le premier soir, elle l’est toujours le deuxième soir.

On n’a donc pas à refaire la démonstration ci-dessus, sauf que là on est à neuf minutes quarante neuf  de l’Australie, qui peut donc espérer faire le doublé, on est à six minutes des Suédois, mais surtout on a les USA juste derrière à 25 secondes et pour eux, le podium est un vrai objectif quand chez nous il serait une consolation.

C’est dit brutalement, l’équipe Junior est carrément jeune et doit apprendre, on savait que ce ne serait pas facile, et l’objectif va être, sauf encore une fois décision du destin, de garder ce podium.

Classement des ISDE 2015 au soir du deuxième jour en Junior :

1.Australie ; 2.Suède à 6’04’’54 ; 3.France (David Abgrall, Jean Baptiste Nicolot, Quentin Delhaye de Maulde et Anthony Geslin) à 9’49’’21 ; 4.USA à 10’15’’05 ; 5.Italie à 10’51’’84

 

CE SONT LES FILLES QUI POUR L'INSTANT FONT LE MEILLEUR RÉSULTAT

CE SONT LES FILLES QUI POUR L’INSTANT FONT LE MEILLEUR RÉSULTAT

 

Les filles de l’équipe de France féminine étaient deuxièmes le premier soir, elles sont toujours deuxièmes ce mardi.

L’une d’entre elles a eu un pépin technique, l’Australie, qui pourrait donc faire le triplé, (on sait ce que c’est, la France a déjà fait ce triplé, et c’est énorme…), a maintenant plus de quinze minutes d’avance !

Là il faudrait vraiment que le destin regarde autre chose pendant un bon quart d’heure, je ne sais pas moi, un GP s’il aime vraiment le vroom vroom, un Bunuel s’il a envie d’un coup de blues voire même le pire, regarder du foot, mais nous faire oublier le temps, qui lui, n’oublie rien…

Bon, les filles ont réussi à lâcher un peu les Suédoises qui sont derrière, c’est déjà bien,  mais reprendre quinze minutes à la régulière c’est impossible.

Mais… Bon sang mais bien sûr !

Le mot impossible n’est pas français…

Alors GAZ !

Classement ISDE 2015 au soir du deuxième jour en catégorie féminine

1.Australie ; 2.France (Blandine Dufrêne, Géraldine Fournel et Audrey Rossat) à 15’16’’61 ; 3.Suède à 26’52’’23 ; 4.Finlande à 26’58’’02 ; 5.USA à 33’39’’45…

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS FFM

 

 

 

Moto Moto - Tout Terrain Sport

About Author

jeanlouis