CHINA SILK ROAD RALLY. LE PEUGEOT 2008 DKR DE PETERHANSEL CREUSE L’ÉCART

CHINA-SILK-ROAD-RALL rally, de  Zhang YtJia Yu Guan  Photo Eric Vargiolu / DPPI

 

 CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015- PETERHASEL - COTTRET PEUGEOT 2008 DKR entre Zhang Ye et Jia Yu Guan CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015-Photo-Eric-VARGIOLU-DPPI


CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015- PETERHASEL – COTTRET PEUGEOT 2008 DKR entre Zhang Ye et Jia Yu Guan -Photo Eric VARGIOLU-DPPI

 

 

 

Malgré une piste très glissante, Peugeot avec ses 2008 DKR, prend l’avantage sur les 4 roues motrices!

Sale temps ce matin au départ de la spéciale, à tel point que les organisateurs hésitaient longuement et retardaient le feu vert, avant d’envoyer les concurrents, étant même très proches d’annuler l’étape du jour…

En arrivant sur place après une cinquantaine de kilomètres de liaison, on comprenait pourquoi !

la pluie avait détrempé les pistes de glaise, dignes d’une spéciale du WRC, empruntées par les voitures et transformé celles-ci en véritable patinoire !

Cela promettait du spectacle ainsi que de gros écarts à l’arrivée et dans ces conditions, Lavieille avec 4 roues motrices semblait avantagé par rapport aux 2 roues motrices des Peugeot.

Mais finalement la météo allait lui jouer un vilain tour puisque le temps d’arriver au départ de la spéciale, la pluie s’arrêtait de tomber et du coup sa position de premier au départ n’allait pas l’avantager, la piste s’améliorant au fur et à mesure du passage des voitures.

 

CHINA-SILK-ROAD-RALL rally, de Zhang YtJia Yu Guan Photo Eric Vargiolu / DPPI

CHINA-SILK-ROAD-RALLY, de Zhang Ye et Jia Yu Guan Photo Éric Vargiolu- DPPI

 

En effet, la couche glissante en surface s’en allait peu à peu laissant apparaître un sol plus dur, donc plus adhérant. De plus les Peugeot n’avaient pas l’air du tout en difficulté avec leurs 2 roues motrices puisqu’à l’endroit où nous nous trouvions, à un peu plus de 2 kms du départ, alors que seule une voiture était passée devant lui, celle de Lavieille, Peterhansel lui avait déjà pris 6 secondes !

Preuve que le 2008 DKR reste toujours ici un ton au dessus de la meilleure concurrence, celle des Haval.

Pourtant Stéphane avait connu une mésaventure vers le km 80 qui aurait pu lui coûter cher :

« Le road book indiquait une seule piste, alors qu’il y en avait bien deux  et j’ai pris la mauvaise, alors que j’avais déjà réussi à doubler Lavieille. Nous avons perdu 5 bonnes minutes minimum  et lorsque je suis revenu sur la bonne piste, Liu Kun et Han Wei arrivaient tout juste, ce qui leur a évité de se tromper. Par contre Cyril (Despres) qui arrivait plus loin n’a pas eu la même chance et  sans cette référence il s’est trompé aussi ».

C’est dire si le rythme qu’il imposait était soutenu.

Dominique Bravy, dépêché sur le rallye par Michelin, nous donnait un début d’explication à l’arrivée :

« Les pneus utilisés au début étaient en provenance des USA et peu adaptés aux Peugeot, étant conçus pour les véhicules utilisés là-bas sur des courses type « Baja », qui font 7 ou 800 CV ! Du coup, nous avons dû en concevoir un spécifique pour cette voiture, dont nous ne disposons que depuis juin et qui est utilisé pour la 1ère fois en course. C’est dire si nous sommes satisfaits du résultat aujourd’hui ».

 

 CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015-Photo-Eric-VARGIOLU-DPPI-2.jpg 9 septembre 2015 144 kB 983 × 655 Modifier l’image Supprimer définitivement Adresse web http://www.autonewsinfo.com/wp-content/uploads/2015/09/CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015-Photo-Eric-VARGIOLU-DPPI-2.jpg HAN WEI - PAN HONGYU - CHN - HAVAL HAVAL during the 2015 China Silk Road rally, stage 10, from Zhang Ye to Jia Yu Guan on september 8th 2015, China. Photo Eric Vargiolu / DPPI


CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015- HAN WEI – PAN HONGYU – HAVAL, entre Zhang Ye et Jia Yu Guan – Photo Éric Vargiolu- DPPI

 

C’est donc logiquement qu’il gagnait cette étape, mais derrière lui, ce n’est ni la seconde Peugeot de Despres, ni Lavieille qui pointait son nez, mais bel et bien l’autre Haval de Han Wei, qui terminait à seulement 19’ de Peterhansel !

Sacrée belle performance, même si la mésaventure survenue à ce dernier l’a un peu aidé et lui a évité de se tromper de route lui aussi.  En 3ème position on retrouvait  Ĺiu Kun qui avait aussi bénéficié de l’aide involontaire de Peterhansel, à près de 2’, particulièrement fringant dans cette seconde moitié de la course. Derrière lui Despres, moins chanceux, concédait pour sa part 5’ sur Peterhansel.

 

 CHINA SILK ROAD RALLY 2015 - Photo Eric VARGIOLU DPPI Zhang Ye to Jia Yu Guan on september 8th 2015, China. Photo Eric Vargiolu / DPPI


CHINA SILK ROAD RALLY 2015 – Christian LAVIEILLE   entre Zhang Ye et Jia Yu Guan. Photo Éric Vargiolu – DPPI

 

Christian Lavieille, grand perdant de la journée arrivait pour sa part à 6’ derriére le vainqueur du jour et nous expliquait en bon samaritain:

« Alors que Peterhansel m’avait doublé, j’ai pris sa roue et me suit trompé comme lui à cause d’une indication incomplète sur le road book… En revenant sur la bonne piste, nous avons du coup, aidé Liu Kun et mon coéquipier, alors même si je suis un peu déçu, cela lui a permis de faire une très belle perf, c’est un moindre mal. »

Au général Peterhansel consolide donc sa première place, Despres cède un peu de terrain mais garde une avance confortable sur le 3ème, Han qui prend un peu d’air sur son coéquipier Lavieille, 4ème. Ĺiu Kun très loin derrière est pour sa part solidement installé en 5ème  position.

 

CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015 MONLEON HERNANDEZ KTM 450 2R01 SU WENMIN - CHN - JINCHENG JC450Y(RALLY) during the 2015 China Silk Road rally, stage 10, from Zhang Ye to Jia Yu Guan on september 8th 2015, China. Photo Eric Vargiolu / DPPI

CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015 MONLEON HERNANDEZ KTM 450 devant SU WENMIN – CHN – JINCHENG  entre  Zhang Ye et Jia Yu Guan. Photo Éric Vargiolu / DPPI

 

En moto, comme c’était un peu  prévisible, Monleon n’a pas voulu prendre de risque, disposant de 38’ d’avance au général sur le second au classement provisoire  Su Wenmin, à qui il a laissé imprimer le rythme, terminant à seulement 1’23 de lui.

Derrière eux, Zhou Tian qui avait repris du poil de la bête après sa blessure, semble à nouveau marquer le pas, puisqu’il  concède presque 27’ au premier mais surtout un peu moins de 12’ au 3ème de l’étape et du général Zhao Hongyi, désormais solidement installé sur le podium avec 26’ d’avance sur son poursuivant.

Voilà pour aujourd’hui, si ce n’est les 191 kms de liaison pour rejoindre Jiayuguan au pied de la grande muraille, avant une grosse étape demain de 574 kms dont 244 de spéciale, pour rejoindre Dunhuang, terme du rallye où nous resterons deux jours.

 

Le classement de l’étape auto

 

  1. Peterhansel: 1h 57’40
  2. Han Wei: 1h 57’59
  3. Liu Kun: 1h 59’35
  4. Despres: 2h 02’35
  5. Lavieille: 2h 03’46

 

Le classement de l’étape moto

 

  1. Su Wenmin: 2h 33’44
  2. Monleon Hernandez: 2h 35’07
  3. Zhao Hongyi: 2h 48’11
  4. Hu Aidong: 2h 50’37
  5. Zhou Tian: 3h 00’04

 

Le classement général auto

 

  1. Peterhansel : 16h 58’01
  2. Despres à 27’54
  3. Han Wei à 41’31
  4. Lavieille à 49’16
  5. Ĺiu Kun à 1h 14’54

 

Le classement général moto 

 

  1. Monleon Hernandez : 20h 44’32
  2. Su Wenmin à 36’48
  3. Zhao Hongyi: à 2h 49 »30
  4. Zhou Tian: à 3h 15 »41
  5. Hu Aidong : à 3h 40 »26

 

 

José CAPARROS

Avec les SUBLIMES Photos d’art retravaillées dÉric VARGIOLU de DPPI  

 

 CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015 HU AIDONG - BOMBARDIER LI TIEJUN - BOMBARDIER during the 2015 China Silk Road rally, stage 10, from Zhang Ye to Jia Yu Guan on september 8th 2015, China. Photo Eric Vargiolu / DPPI


CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015  Le 5éme du général HU AIDONG – BOMBARDIER entre Zhang Ye et Jia Yu Guan. Photo Eric Vargiolu – DPPI

 

 

 

 

 

 

GRAND CHINA Rally Sport

About Author

gilles