CHINA SILK ROAD RALLY. VICTOIRE DU HAVAL DE CHRISTIAN LAVIEILLE

 

 CHINA SILK ROAD RALLY 2015 - HAVAL Christian LAVIEILLE


CHINA SILK ROAD RALLY 2015 – HAVAL Christian LAVIEILLE

 

 

Ce jour petit « décrassage » de 2 kms, pour laisser souffler un peu les pilotes, sans aucune conséquence sur le classement..

C’est presque une journée de repos qui était au programme d’aujourd’hui à une petite exception près.

Une sorte de super spéciale de 2 kms était proposée aux concurrents et même si elle ne pouvait bouleverser le classement, elle ne pouvait être négligée, fixant l’ordre de départ pour le lendemain!

Il était juste temps de partir sous la pluie et le froid aujourd’hui pour la spéciale située à 32 kms, qui mise à part son incidence sur l’ordre de départ demain présentait l’intérêt d’être télévisée en direct sur CCTV.

Si Bruno Famin avait émis des craintes concernant les pilotes locaux, celles-ci n’étaient pas totalement justifiées puisque seuls les deux pilotes qui sont dans le Top 5, Han Wei et Ĺiu Kun, le local de l’étape déjà à l’honneur hier, venaient s’immiscer en tête.

 

CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015-Christian-LAVIEILLE-a-l-arrivée.

CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015-Christian-LAVIEILLE à l’arrivée.

 

C’est donc l’ami Lavieille qui réalisait le hold up parfait en remportant cette spéciale,  devant Peterhansel, Ĺiu Kun, Han et Despres.

Finalement pas de grosses surprises et un résultat conforme au classement général.  Et à l’ordre établi en tête de course depuis le départ du rallye

Par contre, l’avis émis par Bruno Famin concernant le niveau des Haval était totalement justifié, vu la prestation de ces deux voitures et c’était l’occasion rêvée pour faire à son tour parler son team manager, le sympathique Philippe Gache.

 

CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015--Les-HAVAL

CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015–Les-HAVAL

 

Pour commencer un petit cv en quelques chiffres, pour ceux j’imagine peu nombreux… qui ne le connaîtraient pas :

Philippe Gache fut pilote de 1983 à 2002.

Principalement sur circuit, pn l’a notamment suivi aux très célèbres 500 Miles à Indianapolis, puis en Supertourisme, aux 24 Heures du Mans (4 fois en LMP1 de 1997 à 2000), ainsi que sur la glace au Trophée Andros. Rallye Raid à partir de 2003. Pilote, préparateur-constructeur depuis 1997 avec sa société SMG, avec laquelle il a été six fois vainqueur du Dakar en 2 roues motrices. Avec HAVAL (la marque SUV du constructeur Chinois Great Wall, qui vend la bagatelle d’1 million de véhicules par an, qu’il fabrique à 100 %, sans faire appel à aucun sous-traitant…) depuis 2011.

Avec eux, il a engagé des voitures au Dakar tous les ans jusqu’en 2014 (2 fois 6ème, 1 fois 8ème), avec le pilote Carlos Sousa de 2012 à 2014.

On le voit aussi toujours derrière un volant dans les épreuves historiques, où il brille avec sa Mazda XR7 et notamment au Tour de Corse et au Rallye du Maroc !

Comme on le constate un sacré bon palmarès !

 

CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015-Christian-Lavieille-en-grande-discussion-avec-Hubert-Auriol-et-Philippe-Gache

CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015-Christian-Lavieille-en-grande-discussion-avec-Hubert-Auriol-et-Philippe-Gache

 

Ma première question posée à Gache, concernait naturellement les voitures Haval.

Parles-moi un peu de tes voitures, ce sont toujours des Mini-BMW « améliorées » ?

« Pas du tout… En 2011, c’est effectivement moi qui leur est conseillé de faire ce choix pour être compétitifs dès le début, vu le niveau international, mais depuis les choses ont bien changé ! La voiture n’a plus rien à voir avec les débuts et ce sont plus que des évolutions dont elle dispose.  C’est aujourd’hui une voiture à part entière sur laquelle le travail effectué lui permet d’avoir des spécificités uniques, fruit de mon expérience passée. »

Justement où en es-tu au niveau développement ?

« C’est le point sensible… Nous sommes justement à la croisée des chemins ! La voiture est un peu au bout de son développement et même si elle est encore performante – surtout au niveau national où elle écrase toute a concurrence, il faudrait assez vite envisager de partir sur une nouvelle auto. La décision dépend d’Haval et de leur souhait d’investir ou pas. Ils avaient accepté une proposition que je leur avais faite dans ce sens, avec un contrat de trois ans et un très beau budget (10 M d’€ par an), mais le retrait de CCTV concernant la diffusion du Dakar en Chine est venu compromettre ces plans, Haval faisant machine arrière, estimant les retombées insuffisantes de ce fait. C’est vraiment dommage… »

Quel est ton bilan à mi-course ?

« Super ! L’année dernière nous gagnons le rallye, mais avec Peugeot cette année, c’était impossible… Nous sommes jute derrière eux avec les deux voitures, pas si loin que ça et surtout très loin devant les autres. Objectif atteint… pour l’instant ! Ce n’est pas encore fini mais je signerais volontiers pour que les positions restent figées jusqu’à l’arrivée à Dunhuang. »

Super sympa de m’avoir accordé de son temps, Philippe Gache, a ensuite en plus fait office de chauffeur pour m’emmener sur la spéciale et m’a invité à venir diner avec le team Haval au retour !

Que demander de plus…surtout ici au milieu de nulle part, au bout du bout du monde.

Voilà, belle journée malgré un programme assez « light » aujourd’hui et pour finir les classements :

 

Le classement de la mini étape auto

 

  1. Lavieille: 1’16
  2. Peterhansel: 1’17
  3. Liu Kun: 1’18
  4. Han Wei: 1’19
  5. Despres: 1’23

 

Le classement de la mini étape moto

 

  1. Monleon Hernandez: 1’25
  2. Su Wenmin: 1’32
  3. Hu Aidong : 1’33
  4. Zhao Hongyi: 1’41
  5. Zhou Tian: 1’45

 

Le classement général provisoire auto

 

  1. Peterhansel : 15h 00’21
  2. Despres à 22’59
  3. Han Wei à 41’50
  4. Lavieille à 43’10
  5. Ĺiu Kun à 1h 12’59

 

Le classement général provisoire moto

 

  1. Monleon Hernandez : 18h 09’25
  2. Su Wenmin à 38’11
  3. Zhao Hongyi: 2h 36’26
  4. Zhou Tian: 2h 50’44
  5. Hu Aidong: 3h 24’56

 

Demain direction Jiayuguan avec 256 kms de liaison au total et une spéciale « mixte » (dur et sablonneux) de 175 kms.

 

José CAPARROS

Photos : Eric VARGIOLU – DPPI

 

GRAND CHINA Rally Sport

About Author

gilles