ISDE 2015 : LA FRANCE COMMENCE DOUCEMENT…

isde 1

 

Le communiqué officiel titre triomphalement que les trois équipes de France, en Trophée, en Junior et en Féminin sont sur le podium et c’est exact.

L’équipe de Trophée est troisième derrière les USA et l’Australie, en Junior, l’équipe est troisième derrière l’Australie et la Suède, en Féminin, la France est deuxième derrière l’Australie.

Mais le problème, c’est que l’on est dans un championnat du monde par équipes, où une seule erreur d’un des pilotes coûte une fortune en pénalités.

Il y a 500 pilotes de très haut niveau qui courent, les écarts sportifs sont très serrés, du coup  les pénalités sont très chères.

Et c’est extrêmement difficile à reprendre sauf si les équipes devant font aussi des erreurs…

Et c’est d’autant plus difficile que les spéciales  de ces 90èmes ISDE en Slovaquie se creusent comme des taupes et que les 500 pilotes vont parcourir les mêmes plusieurs fois.

Autrement dit, vendredi, dernier jour de course, (le samedi c’est un cross) ça va être Verdun sans les morts !

En Trophée, un pilote, inutile de dire son nom, a démarré le moteur sur le podium de présentation, ce qui est interdit.

Une minute de pénalité.

En Junior, deux pilotes ont pointé en avance, en enduro, cela coûte presque aussi cher que de pointer en retard !

Deux minutes de pénalité.

 

L'ÉQUIPE DE FRANCE FÉMININE

L’ÉQUIPE DE FRANCE FÉMININE

 

Chez les filles, on a roulé en groupe mais on a mis du temps à prendre le bon rythme, on sait qu’en sport comme en toutes choses, un groupe va toujours à la vitesse du plus lent, et elles laissent plus de sept minutes d’avance aux Australiennes.

Bon, une course de six jours, de cinq en fait, le cross change rarement quoi que ce soit au classement, ça se fait aussi au moral, au physique, et bien sûr à la performance sportive, à condition qu’elle soit constante.

Autrement dit, dans ces ornières qui vont devenir des gouffres,  il y aura un coup à jouer pour des équipes très solides à tous points de vue.

Sur cet aspect, je n’ai aucun doute sur les capacités des équipes françaises et sur le métier de leurs coaches.

Malheureusement il faudra aussi compter un peu sur la chance, ou plutôt sur la malchance des autres et ça c’est exaspérant.

Le droit à l’erreur, à un tel niveau de compétition, n’existe pas.

On a joué notre joker, à supposer qu’il y en ait un, le premier jour.

Et oui la course en équipes c’est comme ça.

Cela fait sa grandeur et son côté insupportable quand on se bat magnifiquement mais que l’on doit espérer que devant ça se goure.

ALLEZ LES PETIT(E)S ! (Copyright Roger Couderc)

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS FFM

 

Résultats premier jour ISDE 2015

 

Trophée : 1.USA ; 2.Australie à 1’14’’17 ; 3.France (Marc Bourgeois, Anthony Boissière, Loic Larrieu, Antoine Basset, Mathias Bellino et Jeremy Joly) à 1’31’’70 ; 4.Espagne à 2’29’’82 ; 5.Italie à 4’20’’09 ; etc….

 

Junior : 1.Australie ; 2.Suède à 3’06’’70 ; 3.France (David Abgrall, Jean Baptiste Nicolot, Quentin Delhaye de Maulde et Anthony Geslin) à 4’35’’27 ; 4.USA à 4’40’’ ; 5.Grande Bretagne à 5’20’’32 ; etc….

 

Filles : 1.Australie ; 2.France (Blandine Dufrêne, Géraldine Fournel et Audrey Rossat) à 7’38’’57 ; 3.Suède à 16’33’’28 ; 4.Finlande à 17’54’’92 ; 5.USA à 23’15’’75 ; etc…

 

 

 

 

 

 

 

Moto Moto - Tout Terrain Sport

About Author

jeanlouis