CHINA SILK ROAD RALLY. LES PEUGEOT 2008 DKR BATTUES AU HUITIÈME JOUR !

CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015-Liu-Kun-partait-sur-des-chapeaux-de-roue.

 

 

CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015-Peterhansel-immediatement-suivi-par-Lavieille-à-larrivée

CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015-Peterhansel immédiatement suivi par Lavieille à l’arrivée

 

 

Podium inédit et surprenant aujourd’hui avec la plus rapide des deux PEUGEOT 2008 DKR, celle de Peterhansel en 3ème position seulement de la huitième étape !

Ce matin, le départ de la course était quelque peu reporté suite à un retard dans la mise en place des véhicules de contrôle, l’un d’entre eux ayant fait des tonneaux dans une dune, mais tout rentrait dans l’ordre et les concurrents pouvaient s’élancer pour rejoindre le départ de la spéciale, situé à 30 kms du bicouac.

167 kms de dunes les attendaient sous un beau soleil, mais avec un vent fort, qui justifiait largement le champ d’éoliennes traversé hier.

Au départ, Monleon Hermandez me confirmait son erreur de la veille:

 » J’étais devant et à un moment donné, j’avais un cap à 20 degrés à prendre. J’ai vu une piste à 24, j’ai hésité et dans l’excitation, l’ai prise. C’était une erreur, mais je n’en commettrais plus ! Avec l’avance que j’ai je vais me contenter de marquer mon adversaire et profiter d’une éventuelle erreur de sa part ».

Zhou Tian, lui, semblait rétabli après deux jours où il a souffert le martyr avec son poignet et son épaule, suite à une mauvaise chute. Il nous confiait:

« C’est la volonté et le mental qui m’ont fait tenir. J’ai été à deux doigts d’abandonner mais j’avais la rage et voulait terminer mon rallye. C’est une question d’honneur pour moi! J’ai bien fait car aujourd’hui je me sens mieux et vais me battre pour faire une bonne place ».

Un super mec que Zhou qui méritait de reprendre la place qu’il avait avant de se blesser!

 

CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015-Peterhansel-en-action. PETERHANSEL STEPHANE - COTTRET JEAN-PAUL - FRA - PEUGEOT 2008 DKR during the 2015 China Silk Road rally, stage 8, from Axla YouQi to Zhang Ye on september 6th 2015, China. Photo Eric Vargiolu / DPPI

CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015- Les leaders  PETERHANSEL – COTTRET – PEUGEOT 2008 DKR – Photo Eric Vargiolu / DPPI

 

C’était ensuite au tour des voitures de se présenter au départ, avec bien entendu les Peugeot en tête, et dont les deux équipages espéraient continuer sur leur belle lancée. Peterhansel était confiant mais prudent, nous déclarant :

« Bien sûr que j’aimerais encore gagner aujourd’hui mais j’ai vingt minutesd’avance sur Cyril (Despres) alors je me dois aussi d’assurer ce résultat sans prendre de risques. Par exemple, hier nous avons eu un petit souci de vérin hydraulique qui nous aurait considérablement compliqué la tâche en cas de crevaison alors il a fallu gérer et être prudent. »

 

 CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015-Despres-et-Peterhansel-pensifs-après-lannulation-de-létape-du-jour


CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015-Despres et Peterhansel

 

Despres pour sa part était content de son étape d’hier et confiant pour celle-ci:

« J’ai bien roulé hier et je suis de plus en plus à l’aise dans la voiture qui me nous pose aucun problème ».

Alors que je lui faisais remarquer qu’hier il avait roulé au même rythme que Peterhansel, il rectifiait avec humour:

« Non c’est lui qui m’attend! »

 

 CHINA-SILK-ROAD-RALLY-Le-staff-PEUGEOT


CHINA-SILK-ROAD-RALLY-Le-staff-PEUGEOT

 

Rappelons que le but des pilotes et du staff Peugeot reste d’engendrer du kilomètre, de tester en configuration course les voitures, et donc de se roder en vue d’autres échéances tel le Dakar où l’opposition sera cette fois autrement plus compliquée, affûtée, expérimentée et donc beaucoup plus dangereuse !

Derrière les PEUGEOT, on retrouvait le Haval du duo Lavieille et Garcin également de bonne humeur et motivés.

 

CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015-Christian-Lavieille-en-grande-discussion-avec-Hubert-Auriol-et-Philippe-Gache

CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015-Christian-Lavieille-en-grande-discussion-avec-Hubert-Auriol-et-Philippe-Gache

 

Christian  Lavieille  espérait bien figurer dans cette étape de hautes dunes qu’il affectionne tout particulièrement. Il me confiait:

« C’est une super étape aujourd’hui, j’espère seulement qu’on ne va pas avoir de merdes ou  faire de conneries comme cela est le cas depuis le départ quasiment tous les jours! »

Le très expérimenté Jean Pierre Garcin, son copilote, renchérissait se remémorant un souvenir. Une sacrée anecdote:

« Sauf si Stéphane (Peterhansel) nous fait comme au Dakar 98 en moto où il avait exprès de laisser une belle trace sur la plus haute dune alors qu’il pouvait facilement la contourner et où presque toutes les voitures s’étaient cassées les dents derrière lui en voulant le suivre… ».

 

CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015 Le champion moto du jour Monleon avec Hubert Auriol et la TV Chinoise toujours très présente quotidiennement

CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015 Le champion moto du jour Monleon avec Hubert Auriol et la TV Chinoise toujours très présente quotidiennement

 

Quelques heures plus tard nous retrouvions les mêmes à l’arrivée et Monleon nous résumait l’étape en un mot:

« Awesome (génial)... !! ».

Il nous détaillait sa spéciale, ensuite:

« Je n’ai jamais vu des dunes comme ça!!! On aurait cru une compétition de montée impossible où même à fond on ne peut pas arriver en haut. J’ai adoré et du coup j’ai décidé d’attaquer pour creuser l’écart.  J’ai dû mettre au moins vingt minutes à mon suivant. « 

Bien vu, puisque lorsque Su Wenmin arrivait, 19’21 s’étaient écoulées.

La messe était dite et Monleon s’inscrivait définitivement comme le patron en moto!

Autre performance du jour pour le sympathique Zhou, qui partait plein d’espoir après ses deux  jours de galère, qui arrivait 3ème de l’étape et reprenait deux minutes au général sur le troisième du classement général provisoire. Cela nous faisait vraiment plaisir pour lui.

Pourtant son étape n’avait pas été de tout repos comme il nous l’expliquait, en nous montrant son pantalon déchiré, seule séquelle de l’accident. :

« Je suis tombé dans un trou où j’étais accroché à des ronces sans pouvoir me dégager et le suivant m’est tombé dessus alors qu’il ne m’avait pas vu malgré mes cris et mes gestes »

Finalement, il s’en sortait bien.

 

 CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015-Liu-Kun-partait-sur-des-chapeaux-de-roue.


CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015-Arrivée victorieuse pour Liu-Kun.

 

Si la hiérarchie en moto était respectée  il n’en était pas de même en auto où de petites  surprises nous attendaient. En effet, c’est Ĺiu Kun qui se présentait le premier sur la ligne alors qu’il partait 4ème, six minutes après Peterhansel !

En fait il devançait ce dernier de 7″13!

« Je n’avais même pas vu que j’avais doublé Peterhansel dans les dunes «  disait-il fou de joie à l’arrivée.

 

CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015 LIU KUN - LIAO MIN - CHN - PANDA MRP11 - Photo Eric Vargiolu / DPPI

CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015 –  LIU KUN – LIAO MIN – PANDA MRP11 – Photo Eric Vargiolu / DPPI

 

Et il ajoutait:

« Ma voiture a marché du feu de Dieu – il faut dire qu’il ne pâtit d’aucune bride au turbo, contrairement aux Peugeot… – et comme en plus je connais très bien la zone, j’ai tout donné !!! « 

On a vu… surtout qu’il est tombé en panne de radio, ce qui ne lui a pas simplifié la tâche pour communiquer avec son copilote.

 

 CHINA SILK ROAD RALLY 2015 Le HAVAL de Christian LAVIEILLE


CHINA SILK ROAD RALLY 2015 Le HAVAL de Christian LAVIEILLE

 

 

Autre performance du jour, pour le sympathique pilote Français de l’équipe Haval, Christian Lavieille, qui terminait lui aussi devant les Peugeot, malgré une énième crevaison!

 

 CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015-Nouvelle-crevaison-pour-Christian-LAVIEILLE


CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015-Nouvelle crevaison pour Christian LAVIEILLE qui perd un peu de temps avec le changement de roue

 

 

Décidément la malchance ne le quitte pas depuis le début de ce China Silk Road et c’est dire le rythme qui a été le sien pour finir malgré tout second!.

 

CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015-Lavieille-aussi-a-eu-les-honneurs-de-la-TV-chinoise

CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015-Lavieille aussi a eu les honneurs de la-TV Chinoise

 

« Incroyable, déclarait-il aussi, et il enchaînait :

 » J’ai dû m’y reprendre à cinq reprises pour monter certaines dunes qui ne passaient pas à fond de 5!!  » 

Effectivement stupéfiant…

Comme ce lundi, c’est repos nous en profiterons pour faire une longue interview du team manager de l’équipe et préparateur de la voiture, Philippe Gache, pour qu’il nous parle de son équipe SMG qui assure sur le terrain, la logistique de l’usine Haval .

 

CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015-De-très-hautes-dunes-à-franchir-aujourdhui.j DESPRES CYRIL - CASTERA DAVID - FRA - PEUGEOT 2008 DKR during the 2015 China Silk Road rally, stage 8, from Axla YouQi to Zhang Ye on september 6th 2015, China. Photo Eric Vargiolu / DPPI

CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015- De très hautes dunes à franchir aujourdhui. Ici en action, DESPRES- CASTERA – PEUGEOT 2008 DKR . Photo Eric Vargiolu – DPPI

 

Malgré une 3ème et 4ème place pour Peterhansel et Despres – dans l’ordre-  qui pouvait paraître décevante, tant on s’habitue à les voir devant quotidiennement, les pilotes Peugeot ne semblaient pas affectés par cette relative déconvenue.

David Castera, le copilote de Despres, me confiait:

« Nous avons changé les amortisseurs pour ce matin et bizarrement la voiture était un peu trop souple, alors nous n’avons pas voulu prendre de risques, d’autant plus que nous avons vu que Stéphane (Peterhansel) roulait juste devant nous quasiment au même rythme. « 

Cyril Despres confirmait:

« Aucun souci, on a préféré assurer et de toute évidence Stéphane aussi. Il ne s’agissait pas de rester planté et réduire à néant les bonnes performances réalisées depuis le départ « .

Sage décision, leur avance leur permettant de gérer la course de la sorte.

 

 CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015-HAN-WEI


CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015-HAN-WEI

 

Han Wei terminait 5eme, cédant 6′ à Lavieille qui le talonne désormais au général, il ne se trouve plus qu’à 4′ pour la 3ème marche du podium, derrière les Peugeot.

Super journée donc et répétons-le, ce lundi, c’est jour de repos, les pilotes pourront donc souffler un peu, puisqu’ils n’auront qu’à parcourir une petite boucle d’exhibition.

 

José CAPARROS

Photos : Eric VARGIOLU – DPPI et AUTONEWSINFO

 CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015-De-sublimes-paysages


CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015-De-sublimes-paysages

Le classement de la septième étape en auto

 

1.Liu Kun: 2h 29’52

2.Lavieille: à 2h 33’37

3.Peterhansel: à 2h 37’05

4.Despres: à 2h 37’55

5.Han Wei: à 2h 39’33

Le classement de l’étape moto

 

1.Monleon Hernandez: 2h 52’33

2.Su Wenmin: à 3h 11’54

3.Zhou Tian: à 3h 22’58

4.Zhao Hongyi: à 3h25’21

5.Hu Aidong: à 3h38’09

Le classement général auto

 

1.Peterhansel : 14h 59’05

2.Despres à 22’53

3.Han Wei à 41’48

4.Lavieille à 43’11

5.Ĺiu Kun à 1h 13’00

 

Le classement général moto

1.Monleon Hernandez : 18h 08’00

2.Su Wenmin à 38’04

3.Zhao Hongyi: à 2h 36’10

4.Zhou Tian: à 2h 50’24

5.Hu Aidong:  à 3h 24’48

 CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015-La-Mitsu-rebaptisee-Panda-du-nom-de-son-équipe-à-larrivée


CHINA-SILK-ROAD-RALLY-2015-La Mitsu du vainqueur du jour rebaptisée Panda du nom de son équipe à l’arrivée

GRAND CHINA Rally Sport

About Author

gilles