WSBK 2016: YAMAHA, CRESCENT, PATA, GUINTOLI, ALEX LOWES, CE SERAIT FAIT…

GUINTOLI PORTE DÉJA LES COULEURS PATA...

GUINTOLI PORTE DÉJA LES COULEURS PATA…

 

Nos confrères qui s’avancent sur ce terrain avouent quand même qu’il reste les signatures à poser sur le contrat, mais que ce serait fait à l’occasion de l’épreuve de Jerez, le 20 septembre.

 

Les pilotes seraient Sylvain Guintoli et Alex Lowes.

 

ALEX LOWES

ALEX LOWES

 

 

Le sponsor dont m‘avait parlé Eric de Seynes comme étant la priorité absolue avant d’avancer dans le projet serait trouvé, mais il ne m’avait pas donné de noms.

Ce serait Pata, fabriquant de » patatine », de chips, en Italie, dont une des marques s’appelle en toute simplicité Da Vinci…

 

 

 

Quand on peut s’offrir Mona Lisa, on peut s’offrir Yamaha c’est sûr… .

Le team support serait Crescent, qui laisserait donc tomber Suzuki.

Je n’ai  pas de confirmation de Yamaha, il faut donc toujours utiliser un conditionnel suraigu, même quand de très grands quotidiens et pas forcément italiens annoncent un truc.

Je lis aussi qu’ Aprilia serait d’abord en recherche d’un gros sponsor, vu que le MotoGP lui coûte déjà une blinde.

Aprilia serait en négos avec Nicky Hayden et Eugene Laverty, qui quittent Aspar en MotoGP, auxquels s’ajoute Sam Lowes, déjà sollicité pour la MotoGP 2016, mais vu que Bradl marche plutôt bien sur cette moto en 2015, la firme Aprilia hésite peut-être maintenant à s’en séparer.

 

EUGENE LAVERTY CONNAÎT DÉJA APRILIA

EUGENE LAVERTY CONNAÎT DÉJA APRILIA

 

Et Melandri ?

Ducati ne s’y intéresse pas vraiment mais le sponsor Aruba serait en train d’insister.

 

 

Or,  quand un sponsor tape à la porte difficile de lui répondre « no signore »…

Bon, tout cela est dit sous hypothèse que ça se fasse !

J’ai vu récemment pour le futur de Zarco des confrères très sérieux affirmer des choses peu probables, j’ai fini par avoir Laurent Fellon au téléphone le jour J.

Et ça valait le coup.

Je n’utiliserai pas la certitude absolue pour cette venue de Yamaha en WSBK, c’est comme le titre de Rossi, tout le monde en veut, en a envie, mais ce n’est pas fait.

Pour le WSBK, j’attendrai que les décisionnaires de Yamaha sortent leurs diapasons pour que notre musique soit jouée sur le même ton.

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS CONSTRUCTEURS

 

 

Moto Moto - Superbike Sport

About Author

jeanlouis