ALPINE RETROUVE LE MYTHIQUE NÜRBURGRING AVEC LES SIX HEURES DU WEC

WEC-2015-SPA-ALPINE-SIGNATECH-avec-NELSON-PANCIATICI-PhOTO-Max-MALKA
 NURBURGRING-2015-Le-Nürburgring-impose-des-limitations-de-vitesse-dorénavant-©-Manfred-GIET

NURBURGRING©-Manfred-GIET

 

Après la dernière manche, 3éme épreuve du calendrier 2015, les 24 Heures du Mans, et une coupure de deux mois et demi, le Championnat du Monde d’Endurance WEC, fait sa rentrée en cette fin de semaine, en Allemagne avec les 6 Heures du Nürburgring, 4éme des huit courses de la saison .

Si le WEC fera depuis sa création au début de la saison 2012 et pour la toute première fois étape sur le légendaire circuit Allemand tracé au cœur des monts de l’Eiffel, la marque Alpine retrouve, elle, un lieu qui lui avait permis de remporter sa toute première victoire en Endurance il y a … cinquante ans!

L’Alpine A450b de 2015, engagée en WEC, sera pilotée par l’équipage habituel et que forme Nelson Panciatici, Paul-Loup Chatin et Vincent Capillaire.

 

 WEC-2015-Team-ALPINE-SIGNATECH-Vincent-CAPILLAIRE

WEC-2015- Team ALPINE SIGNATECH avec Vincent CAPILLAIRE -Photo TEAM

 

Après une première partie de saison très orientée vers Le Mans, l’équipe Signatech-Alpine prend un nouveau départ. La quatrième des huit manches du Championnat du Monde d’Endurance mène l’Alpine A450b vers l’Allemagne, sur un circuit qui a déjà profondément marqué l’histoire de la Marque.

En 1963, le tout nouveau prototype M63 faisait ses débuts en compétition aux 1000 kilomètres du Nürburgring. Le Français José Rosinski et l’Américain Lloyd Casner, y décrochaient un premier succès dans leur classe.

 

 WEC-2015-50-ANS-VICTOIRE-ALPINE-dite-la-Sauterelle-au-NURBURGRING-en-1964-Photo-Jean-Jacques-MANCEL

ALPINE-dite-la-Sauterelle-au-NURBURGRING-en-1964-Photo-Jean-Jacques-MANCEL

 

Deux ans plus tard, le 5 septembre 1965, c’est au volant d’une M 65 de 1296cm3  que Lucien et Mauro Bianchi, offraient à Alpine sa toute première victoire au scratch lors des 500 kilomètres du Nürburgring.

Engagée en LM P2, l’Alpine A450b numéro 36, sera en piste cinquante ans après ce glorieux épisode. Avec un châssis entièrement reconstruit durant l’été, le trio Nelson Panciatici, Paul-Loup Chatin et Vincent Capillaire visera un bon résultat avant d’entamer un tour du monde qui les mènera en Amérique puis en Asie pour quatre derniéres courses de la saison 2015.

 

 

24-HEURES-DU-MANS-2015-Test-ALPINE-SIGNATECH-N°36-Photo-Max-MALKA

24 HEURES du MANS 2015- ALPINE-SIGNATECH-N°36 avec Paul Loup CHATIN -Photo-Max-MALKA

 

Sur le Nürburgring, 31 voitures seront au départ, dont huit dans la catégorie LM P2. Signatech-Alpine sera la seule équipe 100 % française du plateau.

Philippe Sinault,Team Principal de l’écurie Signatech-Alpine, explique :

« Le temps fut long depuis les 24 Heures du Mans, mais nous l’avons mis à profit pour reconstruire notre Alpine A450b. Alpine possède un lien très important avec le Nürburgring. Nous y allons avec un peu d’émotion et une grosse motivation. Même si c’est la dernière manche en Europe, nous ne sommes pas encore à la moitié du championnat. Nous avons de nombreuses occasions de briller d’ici la fin de saison. L’objectif est de nous battre pour un podium sur ce circuit très exigeant pour les pneumatiques et où la météo peut jouer des tours. La notion de trafic sera également un facteur déterminant. »

 

24-HEURES-DU-MANS-2015-Les-pilotes-ALPINE-SIGNATECH-Photo-Thierry-COULIBALY

24 HEURES du MANS-2015-Les pilotes ALPINE-SIGNATECH- Photo-Thierry-COULIBALY

Nelson Panciatici s’est bien préparé pour cette reprise, en travaillant notamment au simulateur ellip6 avec son ingénieur Olivier Bacchis, mais aussi participant à une séance d’essai avec une Formula Renault 2.0 de l’école Euroformula !

La trêve estivale a été longue depuis Le Mans à la mi-juin et Nelson Panciatici est impatient de retrouver le volant de son Alpine A450 b :

« J’ai trouvé le temps long mais les affaires reprennent et je suis vraiment content d’aller au Nurburgring, un circuit que j’apprécie beaucoup ! Je me suis bien préparé, que ce soit au niveau du physique ou du pilotage, je sais que cela va être difficile par rapport aux nouvelles voitures, nous devons donc mettre toutes les chances de notre côté si nous voulons espérer un bon résultat malgré tout. Les objectifs ont quelques peu changé depuis Le Mans, nous allons prendre les courses une par une et essayer de faire le meilleur résultat possible en gardant un œil sur le podium à chaque fois. Pour cela il faudra être irréprochable dans tous les domaines, que ce soit au niveau du pilotage, dans le trafic ou en stratégies !

Toute l’équipe Signatech-Alpine est très motivée pour revenir en haut du classement et je sais que je peux compter aussi sur mes coéquipiers, Paul Loup Chatin et Vincent Capillaire pour atteindre cet objectif. Il ne faut pas oublier que nous sommes en Endurance, les courses se gagnent aussi dans les stands et dans ce domaine on est parmi les meilleurs. Nous avons les moyens de réaliser une belle course, on fera tout notre possible pour y arriver ! Je connais bien le Nürburging, car j’y ai roulé dans toutes les catégories. Ce sera une découverte avec l’Alpine A450b, mais j’ai eu de très bonnes sensations dans le simulateur Ellip6. L’équipe a fait un super travail cet été et notre équipage est très homogène. Nous verrons où nous nous situerons dès les essais. Ça ferait du bien à tout le monde de monter sur le podium. »

De son côté, Paul-Loup Chatin, a participé lui, fin juillet aux 24 Heures de Spa.Et il est lui aussi motivé comme jamais :

« Après avoir signé un podium sur le Nürburgring en monoplace, je suis impatient de rouler sur ce circuit avec l’Alpine A450b. Il faudra vite prendre nos marques pour viser un bon résultat. J’ai confiance en l’équipe pour rapidement trouver des solutions efficaces afin de bien préparer la course. La clé sera de préserver au maximum les pneumatiques sur ce tracé. Ce serait bien de terminer sur le podium. »

Quant à Vincent Capillaire, lui il roule régulièrement dans les épreuves du Championnat VdeV et il est le seul du trio à n’avoir jamais roulé au Nurburg:

« Je suis affuté ! J’ai vraiment hâte de découvrir ce circuit que je ne connais pas. Pour moi, cette rentrée est comme le lancement d’une nouvelle saison. Au Mans, nous avons montré que nous étions très rapides. Je me sens très bien dans l’Alpine A450b et je suis impatient de reprendre le volant. L’objectif sera de rapidement trouver les mêmes sensations qu’au Mans. À nous de saisir les opportunités pour décrocher un podium. »

Avec cinq courses au programme, c’est une rentrée des classes importante pour Alpine et l’équipe Signatech-Alpine lorgnera du côté du podium.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Max MALKA-Thierry COULIBALY- Jean Jacques MANCEL- BERLINETTE Magazine

 24-HEURES-DU-MANS-2015-Test-ALPINE-SIGNATECH-quittant-son-stand-avec-Nelsn-PANCIATICI-Photo-Thierry-COULIBALY.


24 HEURES du MANS 2015- ALPINE-SIGNATECH quittant son stand avec Nelson PANCIATICI-Photo-Thierry-COULIBALY.

Programme

 

Vendredi 28 août: 12h00 – Essais Libres 1 (90’)

Vendredi 28 août: 16h30 – Essais Libres 2 (90’)

Samedi 29 août : 9h30 – Essais Libres 3 (60’)

Samedi 29 août: 14h30 – Qualifications LMP1 et 2 (20’)

Dimanche 30 août: 13h00 – Départ des 6 Heures du Nürburgring

 

 WEC-2015-SPA-ALPINE-SIGNATECH-avec-NELSON-PANCIATICI-PhOTO-Max-MALKA


WEC 2015 -SIX Heures de SPA-ALPINE-SIGNATECH avec NELSON PANCIATICI-Photo Max-MALKA

 

Sport WEC Championnat du monde

About Author

gilles