A SPA, LE VRAI VAINQUEUR C’EST… ROMAIN GROSJEAN !

F1-2015-SPA-3éme-plavce-sur-le-podium-pour-ROMAIN-GROSJEAN
F1-2015-SPA-La-joie-de-ROMAIN-GROSJEAN-formidable-3éme-sur-le-podium-du-GP-de-BELGIQUE-ce-dimanche-23-aout-2015-a-Francorchamps

F1-2015-SPA-La-joie-de-ROMAIN-GROSJEAN-formidable-3éme-sur-le-podium-du-GP-de-BELGIQUE-ce-dimanche-23-aout-2015-a-Francorchamps

 

 

Romain Grosjean, vrai vainqueur de Spa-Francorchamps.

Oui, Lewis Hamilton a encore gagné, sans coup férir, devant Nico Rosberg. Un septième doublé pour Mercedes en onze courses !

Mais pour la deuxième fois de suite, la Formule 1 nous a offert un Grand Prix ébouriffant !

 

 F1-2015-SPA-Retour-des-MERCEDES-1ére-et-2éme-di-GP-de-BELGIQUE


F1-2015-SPA-Retour-des-MERCEDES-1ére-et-2éme-di-GP-de-BELGIQUE

 

En dépit de la domination des « flèches d’argent », le public a pu se réjouir devant les assauts répétés des pilotes et une hiérarchie mouvante tout au long d’une course épique.

Le gâteau dominical était savoureux et il portait une cerise rafraîchissante, Romain Grosjean.

Outsider parfait, le pilote français aura été tout simplement étincelant tout au long du week-end dans les Ardennes belges, conclu sur le podium. Encore une fois obligé de laisser son baquet le vendredi matin au troisième pilote Lotus, Jolyon Palmer, il n’a montré aucun signe de mauvaise humeur.

Comme si, déjà, inconsciemment, il savait que l’issue serait belle…

 

 F1-2015-SPA La LOTUS MERCEDES de ROMAIN GROSJEAN dans le raidsillon de l eau rouge


F1-2015-SPA La LOTUS MERCEDES de ROMAIN GROSJEAN dans le raidillon de l eau rouge

 

Sa détermination mêlée de sérénité provenait, sans doute, des sensations positives procurées par sa Lotus dès ses premiers essais libres le vendredi après-midi. Mais pas seulement. Romain Grosjean est un affectif et il avait eu le chagrin de perdre son grand-père quelques jours auparavant.

Il le soulignera après la course :

« Aujourd’hui, j’avais quelques forces en plus, elles m’étaient données par mon grand-père. »

Outre ce petit supplément d’âme, il aura bénéficié aussi d’une machine dont les qualités collaient parfaitement au tracé de Spa-Francorchamps. Sans oublier un moteur Mercedes ayant subi une petite cure de vitamines estivale, comme celui des autres clients de la marque (Force India et Williams).

La qualification en 8ème position de son équipier, Pastor Maldonado, le prouve encore mieux, la Lotus E23 était vraiment dans le coup ce week-end.

 

 F1-2015-SPA-3éme-plavce-sur-le-podium-pour-ROMAIN-GROSJEAN

F1-2015-SPA-3éme-place-sur-le-podium-pour-ROMAIN-GROSJEAN

 

Mais ensuite, le talent exceptionnel de Romain Grosjean a fait la différence. Parce que, définitivement, le pilote français est aujourd’hui le bien le plus précieux de son équipe, avec ces quelques hommes et femmes qui se battent chaque jour avec un dévouement admirable à l’usine d’Enstone.

La situation de Lotus reste, pour le moins, scabreuse. Poursuivie en justice en juillet par des prestataires et des fournisseurs réclamant leurs impayés, puis à Spa, par Charles Pic, son troisième pilote de 2014, l’écurie noir et or était menacée de saisie de ses monoplaces au soir du Grand Prix de Belgique.

L’affaire a été finalement résolue et les E23 ont pu regagner Enstone!

Une tache de plus sur la gestion pitoyable de la direction de Lotus, au moment même où se discute son avenir. Le scénario de la reprise par Renault reste le plus probable, même si Alain Prost, en tant qu’ambassadeur de la marque, a sondé à nouveau Force India à Spa-Francorchamps.

Sans doute parce que les réticences de Carlos Ghosn ne sont pas levées, d’autant moins au fur et à mesure que de « nouveaux cadavres sortent des placards ».

 

  F1-2015-SPA-Le-podium-avec-HAMILTON-1er-ROSBERG-second-et-GROSJEAN-3éme.


F1-2015-SPA-Le-podium-avec-HAMILTON-1er-ROSBERG-second-et-GROSJEAN-3éme.

 

Dans ces conditions, à tout le moins précaires, la troisième place de Romain Grosjean apparaît comme une victoire.

Cette réussite met, également, en lumière un détail plutôt gênant pour les ingénieurs à l’ego surdimensionné de la F1. La Lotus E23 n’a subi pratiquement aucune évolution depuis les premiers Grands Prix de la saison. Contrairement à la plupart de ses concurrentes, qui ont reçu des améliorations ( ?) à chaque course.

Comment expliquer, alors, que la E23 ait mis le peloton sous l’éteignoir, a fortiori dans des conditions météo parfaites ?

A quoi ont servi les centaines d’heures de soufflerie virtuelle et de recherche aérodynamique ?

N’en doutons pas, ces brillants cerveaux auront forcément une explication.

Mais sera-t-elle honnête ?

 

F1-2015-SPA-un-petit-miracle-vendredi-21-aout-lors-de-la-seconde-session-de-essais-libres-a-Spa-pour-Nico-ROSBERG-pneu-eclaté-sur-sa-MERCEDES-et-à-plus-de-300-a-l-heure

F1-2015-SPA-un-petit-miracle-vendredi-21-aout-lors-de-la-seconde-session-de-essais-libres-a-Spa-pour-Nico-ROSBERG-pneu-eclaté-sur-sa-MERCEDES-et-à-plus-de-300-a-l-heure

PIRELLI, QUAND VOTRE PNEU FAIT BOUM !

 

Cela ne s’était pas produit depuis Silverstone, en 2013. Deux fois, au cours du week-end Spadois, un pneu a éclaté sur une F1, sans raison apparente.

Mais le seul lien entre les deux incidents tient dans le fait qu’il s’agit toujours de la roue arrière droite. Coïncidence ?

En dehors de cela, l’avarie est arrivée sur la Mercedes de Nico Rosberg en essais libres, dans le secteur de Blanchimont, tandis que celle de la Ferrari de Sebastian Vettel a eu lieu en fin de course à la sortie du Raidillon de l’Eau Rouge.

Deux endroits opposés du circuit, donc.

 

  F1-2015-SPA-La-FERRARI-de-SEBASTIAN-VETTEL

F1-2015-SPA-La-FERRARI-de-SEBASTIAN-VETTEL

 

La réaction furieuse de Vettel se comprend comme une évidence. L’éclatement d’un pneu à plus de 300km/m est une expérience traumatisante, même pour un quadruple Champion du monde de Formule 1.

Maintenant, dans le cas de Rosberg, Pirelli a avancé une explication qui n’a pas convaincu le pilote Mercedes : une coupure du pneu occasionnée par un passage sur les vibreurs. Quant à Vettel, c’est la stratégie audacieuse, pour ne pas dire téméraire, de Ferrari qui est mise en cause par le manufacturier :

Effectuer 29 tours de Spa avec le même train de pneu l’exposait à cet incident, dû à une usure exagérée.

 

  F1-2015-SPA-La-FERRARI-de-SEBASTIAN-VETTEL

F1-2015-SPA-La-FERRARI-de-SEBASTIAN-VETTEL

 

Maurizio Arrivabene, le boss de Ferrari, s’en défend, affirmant que l’ingénieur Pirelli affectà la Scuderia n’a opposé aucune mise en garde!

Pourtant, chez Mercedes, Toto Wolff, le patron, réplique ceci :

« Nous avons aussi évalué cette stratégie à un arrêt. Mais nous l’avons vite repoussée, elle comportait un risque trop important. »

A cet avis, il faut ajouter une question par radio de Sebastian Vettel à son ingénieur, vers la fin de la course :

« Est-ce que faire un arrêt supplémentaire serait sensé ? »

Ces indices tendent à montrer que Ferrari aurait joué avec le feu, dans sa volonté de perdre le moins de terrain possible sur Mercedes au Championnat du monde…

 

  F1-2015-SPA-FELIPE-NASR-Team-SAUBER-FERRARI.


F1-2015-SPA-FELIPE-NASR-Team-SAUBER-FERRARI.

 

Par ailleurs, un autre témoignage contredit les affirmations de Rosberg sur le fait qu’il ne sortait pas des limites de la piste. Felipe Nasr, le pilote Sauber, souligne ainsi :

« Notre voiture n’est pas bonne si on attaque les vibreurs, cela la déséquilibre. Alors nous évitons de les toucher. Mais je vois que la plupart des autres les attaquent généreusement et j’ai constaté que beaucoup avaient des pneus entaillés. »

Et les images au ralenti, en haut du Raidillon ou dans la descente vers Pouhon, notamment, appuient ces propos. Clairement, en plusieurs endroits, la majorité des voitures passe avec les quatre roues sur les vibreurs.

De quoi causer, aisément, quelques tortures supplémentaires aux pneus. Dès lors, faire porter le chapeau de la responsabilité à Pirelli semble totalement injuste et inapproprié.

D’un autre côté, le manufacturier italien ne doit pas jouer le Grand Prix de… l’autruche, en particulier parce qu’il faut se pencher sur le fait que seul le pneu arrière droit a volé en éclat, en deux circonstances différentes.

Surtout en cette période où se décide l’attribution du prochain contrat de fourniture exclusive des pneumatiques, avec la concurrence de Michelin, qui propose, justement, des gommes plus résistantes…

Monza, dans deux semaines, présentera les mêmes caractéristiques d’un circuit à très haute vitesse que Spa-Francorchamps.

Peut-être, alors, la FIA serait-elle fort avisée de rappeler fermement aux pilotes de rester vraiment dans les limites de la piste et de ne pas gommer les vibreurs outrageusement.

Il y va de leur sécurité et ils doivent aussi, s’en préoccuper eux-mêmes.

 

François DAURÉ

Photos : TEAMS et PIRELLI

 F1-2015-SPA-Podium-pour-les-deux-pilotes-MERCEDES-HAMILTON-1er-devant-ROSBERG.

F1-2015-SPA-Podium-pour-les-deux-pilotes-MERCEDES-HAMILTON-1er-devant-ROSBERG.

 F1-2015-SPA-Le-PODIUM-avec-un-nouveau-double-des-pilotes-MERCEDES.


F1-2015-SPA-Le-PODIUM-avec-un-nouveau-double-des-pilotes-MERCEDES.

F1

About Author

gilles