LORIS BAZ: UN POINT A BRNO ET UN AVENIR EN POINTILLÉS SONT POURTANT DE BONNES NOUVELLES

BAZ 2
LE TEAM FORWARD A LE SOURIRE,MÊME SI...

LE TEAM FORWARD A LE SOURIRE,MÊME SI…

 

Non, on ne se fout pas de vous, ce titre est bien le reflet de la réalité.

Parce que marquer un point, cela veut dire que l’on a couru, et l’on se souviendra que faute de sponsors budget, le team Forward de Loris Baz n’avait pu rouler Indianapolis.

Ce point là, celui de la quinzième place, n’est d’ailleurs pas évident car au guidon d’une moto Open il est totalement impossible, en principe, d’aller chercher les usines et les satellites.

 

PAS FACILE DE SE FAIRE UNE PLACE AU MILIEU DE TOUS CES HÉROS!

PAS FACILE DE SE FAIRE UNE PLACE AU MILIEU DE TOUS CES HÉROS!

 

Donc di on retire les deux Honda, les deux Yamaha, les deux Ducati, les deux Suzuki, et même les deux Aprilia, toutes « Factory », les Aprilia sont rentrées dans les points pour la première fois à Brno,  Bautista treize, Bradl quatorze, si l’on retire aussi les satellites Yamaha Tech3, les satellites Honda de Crutchlow et de Redding, les Ducati Pramac de Petrucci et  Hernandez, ça nous fait seize motos et comme seuls les quinze premiers marquent des points, mission impossible.

A moins que quelques uns de ces messieurs aillent tâter du sable, ce qui a été à Brno le cas de la Honda satellite de Crutchlow et de la Suzuki Factory de Maverick Vinales.

Donc, il y avait une possibilité de prendre ce foutu point!

 

 

Sauf qu’il fallait encore taper les autres motos Open, un type de moto qui disparaîtra l’an prochain, et Baz, parti dix huit, a du batailler ferme avec deux pilotes très expérimentés du plateau, Hector Barbera (Ducati Avintia) et Nicky Hayden (Honda Aspar) partis devant lui et roulant eux aussi sur des motos Open.

La bagarre a été rude jusqu’à la fin.

Mais Baz a réussi à les passer, prenant donc la quinzième place, le fameux point et arrivant première moto Open.

Il n’y a pas de classement « Open » officiel, mais si l’on y établit un classement officieux, Baz est second, cinq points derrière Barbera.

Et on l’a vu, pour aller attraper ces points avec une Open, il faut vraiment se cracher dans les pognes!

Mais enfin, pour Loris, pour son team, c’est une bonne chose d’avoir roulé à Brno.

On a appris que les finances du team étaient assurées jusqu’au GP de Misano, autrement dit deux GP, celui de Silverstone et celui de Misano, ensuite, pour Aragon, les trois GP lointains (Japon, Australie, Malaisie) et enfin Valence, on entend dire que la solution a été trouvée mais rien n’est officiel.

Bref, avoir déjà trois GP de visibilité (dont Brno), pour un team qui était foutu, c’est en effet une bonne nouvelle.

Avoir réussi à prendre le seul point disponible pour les motos Open c’est bien aussi.

Certes, l’avenir n’est pas blanc-bleu.

Lin Jarvis, le boss de Yamaha Factory a été clair, Yamaha n’a pas envie de s’engager avec Forward en 2016, tout en promettant son aide pour terminer cette année 2015.

 

LIN JARVIS

LIN JARVIS

 

Pour le reste, on sait que Di Meglio est aussi en pointillés pour 2016, il va y avoir un grand mouvement chez Ducati suite à l’arrivée de Danny Kent qui fera direct le saut du Moto3 au MotoGP, il roulera en principe au guidon de l’une des deux Pramac…

On sait aussi que normalement Lowes (Aprilia) Rabat et Zarco devraient monter en MotoGP, on se dit que le jeu de chaises musicales va être particulièrement cruel.

Mais bon, on peut aussi regarder les choses au présent, être là c’est mieux que ne pas être là.

Willkommen, Bienvenue, Welcome Mister Baz.

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS MOTOGP ET CONSTRUCTEURS 

 

 

 

Moto Moto - Vitesse Sport

About Author

jeanlouis