LE CORPS DE JUAN MANUEL FANGIO EXHUMÉ A BALCARCE EN ARGENTINE…

NURBURGRING-2014-la-statue-de-Juan-Manuel-FANGIO-en-souvernir-de-son-Exploit-du-4-aout-1957-Photo-Manfred-GIET.

NURBURGRING-2014-la-statue-de-Juan-Manuel-FANGIO-en-souvenir de son Exploit du 4 août 1957-Photo-Manfred-GIET.

 

 

Le corps de Juan Manuel Fangio a été exhumé vendredi pour résoudre un double cas de paternité à la demande de deux personnes différentes qui prétendent être les enfants naturels de l’ancien quintuple Champion du monde de F1, sacré en 1951, 1954, 1955, 1956 et 1957.

Le grand Fangio qui était né le 24 juin 1911 à Balcarce et est mort le 17 juillet 1995 à Buenos-Aires à 84 ans, sans jamais avoir été marié et ne pensait pas qu’il ait jamais eu descendants directs.

Les années ont passé depuis sa disparition mais mais Oscar Espinosa, aujourd’hui âgé de 77 ans et dont la mère, Andrea Berruet – c’est de notoriété publique – a eu une longue relation pendant plus de vingt ans avec le pilote Argentin, prétend lui bien être son fils et comme preuve a présenté une grande et abondante correspondance entre sa mère et Juan Manuel Fangio.

Le deuxième héritier ‘présumé’  se nomme Ruben Vazquez, il a 73 ans.

L’échantillon prélevé sur le corps de Fangio a été exhumé du cimetière de la ville de Balcarce et va maintenant passer par un test ADN

C’est le ministère de la Justice Argentin, qui a annoncé la nouvelle, précisant que les analyses seraient effectuées à la morgue du cimetière de Balcarce, la ville natale de l’ancien Champion, située  à 500 km au sud de la capitale Buenos Aires.

Rappelons  qu’à sa mort, Juan Manuel Fangio avait légué, par testament, tous ses biens à la Fondation du musée Juan Manuel Fangio qui se trouve à Balcarce.

 

Alfredo SORIA

Photos : Bernard BAKALIAN et Manfred GIET

 

PROST-CHAMPÏON-DU-MONDE-1985-fangio

Alain PROST CHAMPION du MONDE 1985 en compagnie du grand Juan Manuel  FANGIO à Paris en novembre 1985 à la Maison de la Chulue pour la soirée de Gala en l’honneur de PROST   Photo Bernard BAKALIAN

Sport

About Author

gilles