COURSE DE COTE DU MONT DORE. ENTRETIEN AVEC DANIEL PASQUIER

MONTAGNE-2015-MONT-DORE-Vue générale
MONTAGNE-2015-Le-MONT-DORE

MONTAGNE-2015-Le-MONT-DORE

 

Ce week-end, se déroulera la course de cote du MONT-DORE, l’épreuve reine du calendrier, le ‘ MUST ‘ du Championnat de France de la Montagne.

Une course qui de tout temps à fait rêver, à tel point que les plus grands Champions des circuits y venaient l’été avec leurs bolides de GP, tel Jean Pierre Beltoise dans les années 70 !

Il est vrai que le MONT DORE attirait tout le gratin de la course et même les stars comme un certain Johnny Hallyday qui y participa, lui, au volant d’une Ford Mustang.

 

MONT-DORE-Aout-2014-Le-Docteur-Yves-AURIACOMBE-organisateur-et-longtemps-maire-du-MONT-DORE-avec-Gilles-GAIGNAULT-Photo-Jean-Paul-CALMUS

MONT-DORE-Août-2014-Le Docteur Yves AURIACOMBE organisateur et longtemps maire du MONT-DORE avec Gilles GAIGNAULT-   Photo-Jean-Paul CALMUS

 

Les années ont passé et si son créateur, l’inoxydable Docteur Yves Auriacombe, désormais âgé de 87 ans, et toujours présent chaque année, a passé – depuis deux ans – la main, transmettant le témoin à un grand spécialiste de cette course ‘ hors norme ‘ l’ancien pilote Daniel Pasquier, le MONT DORE reste bien, au fil des ans, année après année  ‘ l’Evénement ‘ de la cote.

Celui et le seul qui rassemble et réunit tous les spécialistes de l’hexagone de cette discipline.

 

MONTAGNE-2014-COURSE-DE-COTE-du-MONT-DORE-Le-parcours.

MONTAGNE-2014-COURSE-DE-COTE-du-MONT-DORE-Le-parcours.

 

Et cette année encore, ils sont tout simplement … 212 concurrents, à avoir adressé leur bulletin d’engagement !  Preuve que la manche Auvergnate reste et demeure LA course N°1, du Championnat de France.

A quelques jours du grand rendez-vous, rencontre en Languedoc chez lui du côté de Séte, avec Daniel Pasquier, le Président du comité d’organisation.

 

MONTAGNE-2015-MONT-DORE-Vue générale

MONTAGNE-2015-MONT-DORE-Vue générale

 

– Quelles sont les spécificités de la course du Mont-Dore ?

« Son parcours de 5075 mètres extrêmement technique ne laisse aucun répit aux pilotes qui franchissent l’arrivée à bout de souffle après une montée en quasi-apnée. C’est aussi la seule course offrant aux spectateurs une vision panoramique sur le parcours et aux concurrents un immense espace pour installer leurs structures. Enfin, les vérifications du vendredi en plein centre du Mont-Dore, où la saison bat son plein, présentent un charme unique.»

– Comment se présente cette 55ème édition ?

« Avec 212 engagés, notre épreuve reste la plus populaire de France. Avec les meilleurs pilotes du championnat et de la coupe de France, elle offrira un spectacle très dense agrémenté par des acrobaties à moto.»

– La course a perdu le label championnat d’Europe, est-ce préjudiciable ?

« Le championnat d’Europe a construit la notoriété et l’image de notre épreuve pendant plus de 30 ans. De nos jours, son impact est bien moindre car il n’attire plus d’écuries ni de pilotes professionnels alors qu’il grève lourdement le budget de l’organisation.  Le retrait du championnat d’Europe, qui nous a été imposé, a eu un effet positif sur nos finances.»

– Quel est le budget global de l’épreuve ?

« Le budget d’organisation de l’épreuve est aujourd’hui de l’ordre de 150.000 € après avoir été autour de 200.000€ au temps du championnat d’Europe et des invités vedettes. Le weekend de la course, environ 200 bénévoles sont mobilisés pour surveiller, canaliser, chronométrer et diriger l’épreuve, l’équipe permanente  n’étant que de 30 personnes.»

– Quelles  difficultés rencontrez-vous pour organiser l’épreuve ?

« Des autorisations de courir sur routes publiques plus difficiles à obtenir, des soutiens financiers des collectivités et des partenaires privés en baisse et des normes de sécurité toujours plus contraignantes d’une part et des charges qui augmentent et des recettes qui stagnent et des recettes qui stagnent de l’autre rendent très fragile l’équilibre du budget.» 

– Comment voyez-vous l’avenir des courses de côte en général ?

« La course de côte est la discipline la plus populaire de par son enracinement dans les régions et parce qu’elle est la moins chère à pratiquer. Malgré les difficultés actuelles, elle gardera sa place si elle sait maîtriser, voire réduire encore ses coûts d’organisation pour rester à la portée du plus grand nombre.»

 

DANIEL-PASQUIER-au-MONT-DORE

Le nouveau Président du Comité d’Organisation SCO : DANIEL-PASQUIER au MONT-DORE ce jeudi matin 6 aout 2015

Daniel Pasquier digest

 

Né le 2 novembre 1945

Négociant en automobiles (spécialiste BMW) à Montpellier de 1970 à 2003

Pilote en courses de côte de 1970 à 2003 (successivement sur BMW 2002, 320, 323, M3 et Z3M)

Palmarès : 3ème du championnat de France 2ème division 1991 (premier en tourisme)

Vice-champion 1995 en tourisme sur BMW M3 ex-usine

Vainqueur en GT de la Coupe de France 2001 sur BMW Z3M

23 participations à la course de côte du Mont-Dore de 1973 à 1995

Entré au comité de l’ASA du Mont-Dore en 2003 dès la fin de sa carrière de pilote

Président de SCO (Sancy Côte Organisation) depuis 2010 et de l’ASA Mont-Dore depuis 2015

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : François HAASE – Claude MOLINIER et Jean Paul CALMUS

 

MONT-DORE-CADRE-SOUVENIR-de-50-Ans-de-la-course-de-cote-du-Docteur-AURIACOMBE

MONT-DORE- CADRE SOUVENIR de 50  Ans de la course de cote du Docteur-AURIACOMBE

Montagne Sport

About Author

gilles