« TRIAL CLASSIC » HORS SÉRIE AOÛT 2015 : UN BIJOU ET DE L’ÉMOTION A… TOUTES LES MARCHES !

 

A lire absolument, c’est en kiosque.

Ou en vente sur le net:

http://boutiquecppresse.com/fr/76-trial-classic

Prix en kiosque : 7,90€ et vous le faire envoyer, il faudra compter un euro vingt de plus pour les frais.

Grosse émotion…donc !

Le trial est la discipline par laquelle j’ai commencé dans ce milieu, il ya un peu plus de trente ans!

Aujourd’hui, le Trial Classic voit des épreuves, plusieurs fois par an, avec plus de 300 pilotes au départ!

Bref, succès colossal.

Cela parce que le pilotage de ces motos est du pur plaisir entre potes, après des restaurations pas toujours compliquées, pour beaucoup de marques, il y a encore de la pièce disponible et des spécialistes pour vous les trouver, et même vous les monter.

 

CHARLES COUTARD AUX SIX JOURS D'ECOSSE, GRANDE ÉPOQUE!

CHARLES COUTARD AUX SIX JOURS D’ECOSSE, GRANDE ÉPOQUE! SOUS LE REGARD DE GILLES BURGAT!

 

Le canard emblématique du Trial Classic d’aujourd’hui s’appelle… « Trial Classic », un confrère papier aussi beau et plein d’émotions que l’était le « Moto Verte » où j’ai fait mes débuts.

J’ai eu de la chance, à l’époque, le marché du trial se développait à la vitesse « Grand V » et en plus, on a eu des champions du Monde français, qui ont aussi gagné l’épreuve suprême des Six Jours d’Ecosse.

On les voit encore tous deux courir en Classic de temps en temps, je les ai revus en pleine forme à Malaucène, au Trial du Mont Ventoux dont je vous présenterai bientôt l’édition 2015.

Gilles Burgat puis Thierry Michaud ont été nos deux héros des années 80.

On a aussi eu un mec totalement génial, Charles Coutard, qui a ouvert la voie à toute cette belle histoire et dans le numéro hors série de « Trial Classic » dont il est question, l’interview de Charles Coutard est sublime.

 

CHARLES COUTARD

CHARLES COUTARD

 

Même à la grande époque où nous étions les meilleurs amis du monde et nous le sommes toujours ! il ne s’est pas mis à nu comme ça.

Pour la nostalgie, Jean Claude Comméat, alias Claudio, red chef adjoint de ce numéro, a fait une photo de Coutard et Burgat qui m’a arraché des larmes, la voici…

 

CHARLES LE MAÎTRE, GILLES L'IDOLE

CHARLES LE MAÎTRE, GILLES L’IDOLE

 

Autre épopée superbe, celle de la Yamaha TY 125, qui fête ses quarante ans, la moto de trial la plus vendue dans le monde.

Elle a été une moto d’initiation absolue, une moto de compétition géniale et dont on pouvait en plus se servir pour aller au bahut, les phares et les clignotants étaient vendus avec.

 

LA TY A ÉTÉ LE DÉBUT  DU BONHEUR POUR DES MILLIERS DE TRIALISTES

LA TY A ÉTÉ LE DÉBUT DU BONHEUR POUR DES MILLIERS DE TRIALISTES

 

Là encore, photos superbes et souvenirs d’expert font de cette histoire la légende qu’elle a vraiment été.

Claudio propose un cahier photo avec de superbes motos Classic et au coup par coup, des jeunes filles et beaucoup plus jeunes !)vêtues aux couleurs des motos présentées.

D’abord, l’esthétique totale de ces motos, parfois bien plus anciennes que nos héroïnes des années 80, est un vrai plaisir des yeux.

 

 

Ensuite, il n’y a hélas que trois doubles pages de ce genre mais je rêve, Claudio se déplace avec un studio mobile, qu’il en fasse un bouquin, qui serait une sorte de Chapelle Sixtine du trial !

J’imagine même qu’il puisse se rendre sur les trials Classic organisés ici et là, pour propose aux participants de faire leur portrait avec leur moto, cela se fait à Moto Légende et ça a un succès phénoménal.

Très belle histoire encore dans ce numéro spécial avec celle de Jaime Subira, pilote espagnol que je n’ai vu et que je revois parfois en trial Classic que sourire aux lèvres, qui a mis au point ces Fantic de trial avec lesquelles même les mauvais dont je fais partie devenaient des bons.

 

JAIME SUBIRA

JAIME SUBIRA

 

Le petit moteur, un 200, qui deviendra 240, a fait des prodiges en mondial et aux Six Jours d’Ecosse.

Encore un gros coup de larmes en regardant mon pote Manuel Soler, vrai surdoué du trial, vrai fêtard aussi, il est de la famille Bulto qui fabriquait les Bultaco, qui présente la Merlin, autre moto culte apparue après la fermeture de Bultaco.

 

MANUEL SOLER AUJOURD'HUI SUR LA MERLIN

MANUEL SOLER AUJOURD’HUI SUR LA MERLIN

 

Et puis encore tout un article sur le side-car trial, une autre épopée, qui se poursuit aussi en classique, que je devrais détester parce qu’elle est à l’origine de mes premières côtés fêlées.

Mais c’est aussi un tel souvenir de grandes séances de rigolade, le père de Charles Coutard, Claude, m’a initié au truc.

 

 

 

C’est un autre pilote qui m’a éjecté sur les pointes en caoutchouc du pare-choc de sa DS 19  en voulant m’épater à la fin d’un trial et en terminant par une glissade effrénée !

Bref, du bonheur et rien que du bonheur.

Et ne pensez pas qu’un canard sur le trial soit réservé aux initiés, il y a quelques papiers en effet assez pointus mais généralement parlant, c’est une génération qui parle, celle du rêve accompli.

Les photos sont top, l’émotion énorme, what else ?

Pour huit€, c’est donné !

Ah oui, il y a dans un bas de page une petite photo de deux de mes héros/amis.

Francesco Rappini a suivi avec moi le trial mondial à l’époque, nous étions peu nombreux mais de vrais activistes de la chose et nous avons bien accompagné le (beau !) mouvement de l’époque.

 

FRANCESCO ET MICK: "OH HAPPY DAYS!"

FRANCESCO ET MICK: « OH HAPPY DAYS! »

 

Il est avec Mick Andrews, mon héros, mon ami, mon complice.

C’est juste pour moi un double souvenir genre Everest.

Pourtant je ne suis jamais cité dans le canard, on croit être une légende vivante et puis voilà, un seul être vous manque, vous en l’occurrence, et comme disait Lamartine, tout est dépeuplé…

Et bien, même sans moi, ce morceau d’histoire dont il est vrai que je n’ai fait que l’accompagner est sublimissime…

Bienvenue en terre de bonheur à tous !

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos :  Jean Claude COMMÉAT et RÉDACTION

 

Magazines Moto Moto - Tout Terrain

About Author

jeanlouis