MIKE SMITH ET RLR MOTORSPORT VOTENT… LIGIER EN LMP3

24-HEURES-DU-MANS-2015-Présentation-de-la-nouvelle-LIGIER-JSP3-le-11-juin-Vue-arrière-Photo-Thierry-COULIBALY-600x388@2x

 

 LIGIER-JSP3-2015-en-essai-a-MOTORLAND


LIGIER-JSP3-2015-en-essai-a-MOTORLAND -Photo  OAK DPPI

 

 

Décidemment, la marque Ligier connait un beau succès sportif et commercial aussi !

Depuis que l’homme d’affaires Français Jacques Nicolet, a repris le département compétition de l’entreprise des Automobiles Ligier basé à Magny cours, le nom de Ligier qui brilla autrefois dans les anné&es 70 en endurance aux 24 Heures du Mans et plus tard  en Formule 1, avec son trio de brillants pilotes – Jacques Laffite, Patrick Depailler et Didier Pironi –  tous trois victorieux de Grands Prix, huit en tout- la marque Ligier donc, revit

 

Guy-LIGIER-et-Jacques-NICOLET- Photo autonewsinfo

Guy-LIGIER-et-Jacques-NICOLET- Photo autonewsinfo

 

Depuis le milieu de la saison 2014, les prototypes Ligier d’endurance JSP2, obtiennent d’excellents résultats dans les différents Championnats, où ils sont engagés.

En Championnat d’Europe, en Championnat du monde et aussi aux Etats-Unis, dans le TUDOR USCC.

 

24-HEURES-DU-MANS-2015-Présentation-de-la-nouvelle-LIGIER-JSP3-le-11-juin-Photo-Thierry-COULIBALY-

24-HEURES-DU-MANS-2015-Présentation-de-la-nouvelle-LIGIER-JSP3-le-11-juin-Photo-Thierry-COULIBALY-

 

Après avoir conçu cette Ligier LMP2, le département Onroak de chez OAK Racing, s’est ensuite attelé à la construction d’une LMP3.

Bolide présenté et dévoilé à l’occasion des dernières 24 Heures du Mans

Bref, Ligier connait une seconde et brillante jeunesse.

Car après les équipes Françaises, Graff et Extreme Limite, l’équipe Italienne Eurointernational, et le Britannique Steve Donovan, c’est désormais Mike Smith et RLR msport  qui viennent de confirmer leur choix, d’acquérir eux aussi une Ligier JS P3 pour la saison 2016

Mike Smith venant de commander à son tour, une Ligier JS P3.

Laquelle sera engagée par l’équipe RLR msport en ELMS (European Le Mans Series) 2016.

Depuis six ans, RLR msport a concouru avec succès dans différentes séries d’endurance historiques comme dans les catégories LM P2 et LM P3, s’imposant notamment dans cette catégorie aux 4 Heures d’Imola en mai dernier.

L’équipe Anglaise poursuit ainsi sa collaboration avec Onroak Automotive puisqu’elle a fait rouler ces deux dernières années, une Ligier JS 53 EVO en VdeV Endurance Series.

Onroak Automotive, le département constructeur d’OAK Racing, poursuit actuellement les essais et répond à l’intérêt très vif que portent de nombreuses équipes à la Ligier JS P3, son tout nouveau châssis sorti des ateliers de Magny-Cours.

Questionné sur sa décision de se porter acquéreur de cette Ligier JSP3, Mike Smith  explique:

« Après avoir roulé avec une Chevron en CER et avec une Radical SR8’s, durant les saisons  2013-2014,  je me suis intéressé à la nouvelle réglementation LM P3 qui est très attrayante pour les potentiels participants, le système de plafonnement des coûts fonctionne particulièrement bien. Les voitures sont une forme d’art, en particulier la Ligier. »

Et, il précise :

« J’ai choisi la nouvelle Ligier JS P3 car elle utilise les technologies les plus avancées, elle réunit tous les critères de performance et je suis très confiant suite à ses premiers résultats en piste. »

 

  24 HEURES DU MANS 1975 Seconde place pour la LIGIER JS2 de Jean Louis LAFOSSE et Guy CHASSEUIL


24 HEURES DU MANS 1975 Seconde place pour la LIGIER JS2 de Jean Louis LAFOSSE et Guy CHASSEUIL

 

En tout cas, une chose est d’ores-et-déjà sure :

LIGIER est bien de retour en compétition et dans la discipline qui lui permit d’obtenir ses premiers titres de gloire, l’endurance.

Et dans l’épreuve la plus prestigieuse les 24 Heures du Mans, ou face aux grands constructeurs, l’équipe basée à Abrest près de Vichy obtient un superbe podium en 1975.

L’écurie  Ligier participant aux 24 Heures du Mans de 1970 à 1975, remportant par ailleurs le très réputé à l’époque Tour de France automobile 1974 sur Ligier JS2 avec Gérard Larrousse, Jean-Pierre Nicolas et Johnny Rives.

En 1970, elle engage une JS1 dotée d’un moteur Ford Cosworth FVC d’1,8 L, et en 1971, une barquette JS3 à moteur V8 Cosworth de F1, conçue par Michel Tétu.

De 1972 à 1975, une dizaine de JS2 sera engagée au Mans, d’abord propulsées par des moteurs Maserati V6 de 3 L de cylindrée puis par un Ford Cosworth V8 de 3 L en 1975.

Cette année-là, le dimanche 15 juin, la Ligier JS2 n°5, pilotée par Jean-Louis Lafosse et Guy Chasseuil, finit seconde derrière la Mirage-Ford du tandem, composé de Jacky Ickx et de Derek Bell.

Les années ont passées mais Ligier est donc depuis le milieu de la saison 2014, bien présent de nouveau en endurance sur les plus grands circuits du monde !

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :  Thierry COULIBALY – OAK-DPPI et DR

 

ELMS Endurance

About Author

gilles