LE DERNIER ADIEU A JULES BIANCHI A NICE

FUNERAILLES-DE-JULES-BIANCHI-Mardi-21-juillet-2015-a-NICE-Son-cercueil-entouré-par-ses-amis-pilotes-dont-VETTEL-GROSJEAN-NATO-HAMILTON-MASSA-Photo-Jean-Francois-THIRY.

 

FUNERAILLES-DE-JULES-BIANCHI-Mardi-21-juillet-2015-a-NICE-

FUNÉRAILLES  de JULES BIANCHI-Mardi 21 juillet 2015-a-NICE- Photo  Jean François THIRY

 

Le monde du sport automobile Français et International s’est retrouvé ce mardi matin à Nice pour assister aux funérailles du jeune espoir Français, Jules Bianchi, grièvement accidenté le dimanche 5 octobre 2014,  lors du 43éme tour du Grand Prix du Japon de Formule 1 disputé sur le circuit de Suzuka et qui sans jamais avoir depuis ce drame repris connaissance – il était depuis dans le coma – nous a quittés le vendredi 17 juillet dernier

Deux grands portraits du jeune pilote Français en combinaison de course, ornaient la façade de la Cathédrale.

 

 JULES-BIANCHI-FUNERAILLES-A-NICE-Une-foule-immense-attendait-sur-le-parvis-de-la-Cathedrale-déja-archi-pleine-Photo-Jean-François-THIRY


JULES-BIANCHI-FUNERAILLES-A-NICE-Une-foule-immense-attendait-sur-le-parvis-de-la-Cathedrale-déja-archi-pleine-Photo-Jean-François-THIRY

 

Dans la Cathédrale Sainte Réparate pleine à craquer et ce bien avant que ne débute la cérémonie, tout comme le parvis sur la place Rosetti, qui se trouvent dans le vieux Nice, ses amis pilotes étaient tous venus lui dire un dernier adieu.

 

  JULES-BIANCHI-FUNARAILLES-A-NICE-Son-casque-pposé-sur-son-cercueil-Photo-Jean-François-THIRY


JULES-BIANCHI-FUNÉRAILLES-A-NICE-Son-casque-posé-sur-son-cercueil-Photo-Jean-François-THIRY

 

Son casque était posé sur son cercueil devant tout le gotha de la Formule 1 réuni à l’intérieur de la Cathédrale.

Dont Hotel California, le célèbre tube des Eagles, et joué à la guitare sèche, accompagnait l’entrée de son cercueil dans cette Cathédrale Sainte Réparate.

 

FUNERAILLES-DE-JULES-BIANCHI-Mardi-21-juillet-2015-a-NICE-Son-cercueil-entouré-par-ses-amis-pilotes-dont-VETTEL-GROSJEAN-NATO-HAMILTON-MASSA-Photo-Jean-Francois-THIRY.

FUNÉRAILLES-DE-JULES-BIANCHI-Mardi-21-juillet-2015-a-NICE-Son-cercueil-entouré-par-ses-amis-pilotes-dont-VETTEL-GROSJEAN-NATO-HAMILTON-MASSA-Photo-Jean-Francois-THIRY.

 

Dans l’assistance, on reconnaissait, les plus grands Champions.

A commencer par Alain Prost l’ancien quadruple Champion du monde, lequel était accompagné par les Britanniques, Lewis Hamilton, le pilote Mercedes, actuel Champion du monde en titre et Jenson Button, sacré lui en 2009

 

 JULES-BIANCHI-FUNERAILLES-21-Juillet-2015-Cathedrale-Ste-Reparate-a-ICE-Alain-PROST-Eric-BOUILLIER-Romain-GROSJEAN-Photo-Jean-Francois-THIRY


JULES-BIANCHI-FUNÉRAILLES-21-Juillet-2015-Cathédrale-Ste-Reparate-a NICE-Alain-PROST-Eric-BOUILLIER-Romain-GROSJEAN-Photo-Jean-François-THIRY

 

A leurs côtés, un autre ancien quadruple Champion du monde, l’Allemand Sebastian Vettel, pilote de Ferrari et son compatriote, l’autre pilote Mercedes, le vice champion du monde 2014, Nico Rosberg. Et aussi, le Brésilien Félipe Massa et le Finlandais Valtteri Bottas du Team Williams.

Sans oublier, Daniel Ricciardo et Daniil Kvyat les pilotes Red Bull-Renault, Esteban Gutierrez, Antonio Fuoco, Raffaele Marciello, Pastor Maldonado, Roberto Merhi, Adrian Sutil, et Max Chilton qui fut son dernier équipier chez la défunte écurie Marussia

Le sport automobile Français, outre Prost, était représenté par toute la jeune génération, celle des copains et des potes de Jules Bianchi :

Les, Jean-Éric Vergne, Romain Grosjean, Norman Nato, Nathanaël Berthon, Nelson Panciatici et Adrien Tambay. Et le jeune Charles Leclerc.

Parmi les plus anciens, assistaient également à la cérémonie, Jean Alesi, ancien pilote Ferrari, victorieux du GP du Canada en juin 1995 et qui fut le Captain de l’Equipe de France Espoir dont Jules fit partie, Olivier Panis, le vainqueur du GP de Monaco en 1996, Jean-Louis Schlesser, ancien double Champion du monde d’endurance et double vainqueur Dakar, Stéphane Ortelli, victorieux des 24 Heures du Mans en 1998 et Franck Lagorce.

Concernant les personnalités, le maire de Nice Christian Estrosi – ancien brillant Champion moto a la fin des années 70 – se trouvait à côté de la famille du défunt, son grand-père Mauro, son père Philippe, sa mère Christine, son frère Tom, sa sœur Mélanie et sa compagne, Gina l’Américaine.

Et, Thierry Braillard, le ministre de la jeunesse et des sports.

Jean Todt représentait la FIA (Fédération Internationale du Sport Automobile) et Nicolas Deschaux la FFSA (Fédération Française du Sport Automobile)

 

 JULES-BIANCHI-Les-FUNERAILLES-LE-21-JUILLET-2015-la-elegation-de-la-SCUDERIA-FERRARI-Photo-Jean-Francois-THIRY


JULES-BIANCHI-Les- FUNÉRAILLES le 21 juillet 2015-la délégation de la SCUDERIA FERRARI-Photo-Jean-Francois-THIRY

 

Il y avait aussi une délégation de la Scuderia Ferrari, dont Jules était l’un des pilotes de la Ferrari Academy, avec notamment le grand patron Maurizio Arrivabene, des représentants de l’ACM (Automobile Club de Monaco), dont l’ancien pilote François Mazet, Michel Ferry, directeur de course du GP de Monaco et l’inoxydable brillant speaker Claude Julian.

A retenir encore qu’Éric Boullier représentait l’écurie McLaren, dont il est le Team-principal en F1. Et la présence de Gildas Merian, le PDG de la firme Sodikart.

Après avoir lancé :

« La mort de Jules est profondément injuste. Il a été heureux, car il a réussi à faire de son rêve une réalité. La course automobile, c’était sa vie, sa vocation. Il était un champion doté d’un rare talent, mais aussi un jeune homme à la stature aussi haute que la profondeur de son humilité.»

Le père Sylvain Brison enchainant, à la fin de son homélie, demandant soudainement à l’assistance, précisant bien que c’était rare et exceptionnel dans un lieu de culte, d’applaudir Jules Bianchi !

« Jules n’a jamais pu monter sur un podium de Formule 1, alors je vous demande de l’applaudir maintenant »

 

 FUNERAILLES-DE-JULES-BIANCHI-Mardi-21-juillet-2015-a-NICE-Son-cercueil-porté-par-ses-amis-pilotes-Photo-Jean-Francois-THIRY


FUNÉRAILLES-DE-JULES-BIANCHI-Mardi-21-juillet-2015-a-NICE-Son-cercueil-porté-par-ses-amis-pilotes-Photo-Jean-Francois-THIRY

 

S’en est alors suivi de longues, très longues minutes une Standing ovation, naturellement reprise à l’extérieur de la Cathédrale, par la foule des anonymes, venue, elle aussi, accompagner le pilote de F1 vers son dernier voyage…

Le cercueil porté par ses pairs restait ensuite longuement sur le parvis où ses fans purent lui rendre un ultime hommage

Ses adversaires l’entourant ensuite avant qu’il ne soit chargé dans un fourgon funéraire pour rejoindre la Principauté de Monaco, où il devait être incinéré en début d’après-midi.

Jules Bianchi aurait eu 26 ans le 3 aout prochain.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Jean-François THIRY

 

 JULES-BIANCHI-FUNERAILLES-21-Juillet-2015-Cathedrale-Ste-Reparate-a-NICE-NICO-ROSBERG-Photo-Jean-Francois-THIRY


JULES-BIANCHI-FUNERAILLES-21-Juillet-2015-Cathedrale-Ste-Reparate-a-NICE-NICO-ROSBERG-Photo-Jean-Francois-THIRY

Nécrologie

About Author

gilles