GRANDE FÊTE NATIONALE DE LA MOTO 2015. LE PARI DE PARIS EST GAGNÉ !

IL EST VRAI QU’IL YA UN PETIT CÔTÉ RIO DANS CETTE IMAGE;;;;

 

 

Après ceux de Rio (la danse), de Nice (les chars), de Venise (les costumes), Le Carnaval de Paris est né, autour de la moto !

Et de la fête!

 

LUCAS MAHIAS  EST LE MAESTRO ABSOLU SUR LA PISTE

LUCAS MAHIAS EST LE MAESTRO ABSOLU SUR LA PISTE

 

 

Formidable !

Pourtant, Alain Brochery était bien le seul à y croire il y a deux ans…

Un vrai nouveau concept devenu ce week end un vrai must.

Le très beau succès est là, qui a mis la banane aux 8000 spectateurs présents, des spectateurs acteurs (le vrai secret du truc en fait…) dans ce gigantesque happening qu’est cette fête.

Le X Roadsters, c’est comme son nom l’indique, est une course de  Roadsters, où des pilotes totalement inconnus peuvent affronter des pointures.

Il  y a des courses annexes du même genre, spectacle et show assurés.

Sur un circuit Carole modifié, souvenir des premiers Supermotards,  la piste est transformée avec tronçon de piste en sable, sauts, et un tronçon de goudron où le plus gros freinage du circuit avec courbe à 180 degrés est mouillé par des rampes géantes de pluie de cinéma !

LA FÊTE AU VILLAGE

Show exceptionnel des courses, mais aussi grosse fête au village ! ,

Une date impossible pourtant, autour du 14 juillet

Mais une fête à tout casser entre motards et grand public.

Car, Brochery le voulait, on y reviendra, le grand public est venu, en familles, il s’est mêlé aux motards dans une envie de surboum géante, la fête au village, et quel village !

Cette fameuse paix civile, continuellement condamnée à mort par ces cancers des civilisations que sont l’intolérance et la haine, chez les motards et avec le grand public, on l’a faite l’espace d’un week end.

Et croyez moi, chez les motards, se faire viser par des connards on sait ce que c’est.

Il n’empêche, cette furia genre feria tous publics confondus aura été un très joli moment.

 

VILLAGE SURPEUPLÉ!

VILLAGE SURPEUPLÉ!

 

Avec distribution de milliers de cadeaux, avec des vrais trucs populaires comme la plus grande chenille du monde, un podium d’ animations avec des spectacles aussi dingues que les danseuses brésiliennes (merci la ville d’Aulnay, toute proche, et qu’aucun organisateur n’avais sollicité auparavant !), une vraie ambiance de fête popu, tout à fait digne du 14 juillet qui a lieu deux jours plus tard.

Tout ça en un même lieu et sur deux jours.

 

 

L’an dernier, malheureusement, si l’enthousiasme était bien au rendez vous, si les pilotes qui en ont bavé des ronds de chapeau toute la journée en ont eu un excellent souvenir, une pluie torrentielle avait gâché la fête.

Cette année, la pluie est encore venue tenter d’emmerder le peuple, mais elle arrivée trop tard, dimanche soir, les courses finales ont eu moins un peu moins de public mais l’éclair gigantesque de bonheur était passé.

Le pari de Paris est gagné !

 

ALAIN BROCHERY ET SON PUBLIC EN EXTASE

ALAIN BROCHERY ET SON PUBLIC EN EXTASE

 

Alain Brochery : « J’ai rêvé de voir un circuit joyeux et rigolo…j’en ai rêvé …les spectateurs l’ont fait… Ils étaient presqu’aussi nombreux qu’au dernier Bol d’Or (un peu moins de 8000) et beaucoup moins qu’au prochain qui s’annonce superbe, d’ailleurs nous souhaitons que le Paul Ricard explose ! Bravo aux médias qui nous ont suivis,  honte à ceux qui ne l’ont pas fait au vu de l’état du marché moto en France alors qu’un atypique et original événement est entrain de naître… Le record de la chenille humaine est battu : 670 m contre 408 en 2015…certainement grâce au « grand public… »

Regardez bien ceux qui s’amusent a battre le record de la chenille : famille, enfants, grand public et motards bien sur, mais les motards ne sont pas la majorité.
Trois réflexions me viennent :
1) il était soi disant « impossible » de bouger le grand public…
2) Notre passion peut attirer le grand public, enfants, ados, la preuve durant tout le week end…

Certains d’entre eux deviendront des passionnés, c’est sûr, car faire connaissance avec la moto dans ces conditions…on ne peut pas mieux faire !
3) comment se fait il que notre milieu soit aussi « fermé » … comme si c’était honteux de s’amuser…pour qui nous prenons nous ? »

Sa révolte, Alain l’a transformée en énergie pour réaliser l’impossible.

C’est fait.

Les photos de cet article montrent un village bourré de public, des animations incroyables, une chenille longue comme un jour de bonheur.

GFNM HALL OF FAME…

STÉPHANE CHABON DEVANT LES MILLEIRS DE SPECTATEURS ÉBLOUIS DE CAROLE

 

Et puis il y a eu deux très grands moments.

D’abord, les pilotes de supermotard sont venus en démo, pour montrer au public ce qu’ils pourraient leur proposer en course l’an prochain.

Festival de glissades, de freinages démentiels, on leur avait demandé de faire du show, ils sont montés sur les talus qui bordent le circuit et protègent le public, ils sont allés rouler dans les graviers de sécurité autour des grandes courbes, ils ont fait des roues arrières sur des km§

Le premier d’entre eux à s’amuser et à faire le show était Stéphane Chambon, un pilote ayant probablement le palmarès le plus complet de l’histoire de la moto française, le seul avec qui je pourrais le comparer serait Jean Michel Bayle en fait.

 

STÉPHANE CHAMBON ET ALAIN BROCHERY

STÉPHANE CHAMBON ET ALAIN BROCHERY

 

Quatre fois vainqueur du Guidon d’Or à Carole, Champion de France de cross et de supermotard, vainqueur des 24 heures du Mans, Champion du Monde en Supersport, bref du TT aaux courses de vitesse sur bitume, Chambon a tout gagné.

 

INVASION PROGRAMÉE ET SUPERBE

INVASION PROGRAMMÉE ET SUPERBE

 

A la fin de la démo, les motards se mettent en haie d’honneur et Alain Brochery convie le public à enjamber les barrières qui le séparent du circuit, pour venir se joindre à la haie d’honneur.

Public qui hésite, c’est tellement l’interdit absolu des sports mécaniques !

Et puis il déferle, se range en une monstrueuse et vraie haie d’honneur de milliers de gens, que Stéphane traverse.

LA PLUS BELLE HAIE D'HONNEUR JAMAIS VUE

LA PLUS BELLE HAIE D’HONNEUR JAMAIS VUE

 

Au bout de cette haie, les danseuses brésiliennes et la troupe folklorique de la Ville d’Aulnay ! Ambiance de folie absolue, j’ai parlé de happening géant, de Carnaval de Paris, c’est le public qui fait le spectacle et la mise en scène, un b… géant mais tout en rires et en enthousiasme.

J’avais dit à Alain que le problème serait de les faire repasser le muret, ce qui était essentiel pour la suite du programme.

Comme la suite du programme c’était les stunters, impossible de relancer la piste avec un seul spectateur du pauvais côté du muret.

Le croirez-vous ?

Il n’a pas fallu dix minutes pour que tout le monde se remette en  place, la suite pouvait commencer.

 

LES STUNTERS MODERNES

LES STUNTERS MODERNES

 

La suite, ce fut d’abord une démo phénoménale de trois jeunes stunters, l’un d’entre eux, Big Jim, fera aussi des étincelles dans les courses de roadsters.

 

LES PAPIES WHEELERS

 

Puis les pilotes qui détiennent tous les records de vitesse en roue arrière sont venus au son de « Chariots de feu » de Vangelis   et dans les flammes des effets spéciaux de cinéma.

Gros frisson…

Manquait évidemment Gilles Husson, dont le fils Antoine est venu dire quelques mots.

Puis comme ces messieurs ont voulu montrer, avec brio, certains d’entre eux ont passé les soixante ans, qu’ils savaient toujours faire, le passage de Gilles à été matérialisé par un enregistrement du bruit de son OW31.

Rappel : Patrick Bourny, qui est présent, a établi le premier record à 147 km/h en 1982.

Puis Gilles Husson, sur le circuit Carole, monte à 181 km/h la même année.

Cyril Bourny, le fils de Patrick est venu montrer que la légende continue, il a sorti pour sa part un 183 km/h, c’est le plus jeune de la bande, il a 32 ans.

Alain Brochery a sorti un 191 km/h en 1985 mais il n’a pas roulé à sa Grande Fête Nationale de la Moto, l’organisation de l’événement lui a pris tout son temps, pas possible de s’entraîner, il a quand même testé une fois, détruisant deux motos…

Sagement il a décidé d’en rester là…

 

ALMET GRANDE ÉPOQUE

ALMET GRANDE ÉPOQUE

C’est donc Richard Almet qui a montré tout son talent intact, lui qui a passé le premier la barrière des 200 km/h, 205 puis 221 en 1984.

Enfin Laurent Aubujeau, en 1989, a réussi la vitesse effarante de 260, 72 km/h sur une Suzuki 1135 GSXR Formula.

Triomphe bien sûr, pour les papies wheelers, les finales pouvaient commencer.

FINALES D’ENFER !

LUCAS MAHIAS EN L'AIR

LUCAS MAHIAS EN L’AIR

 

Coté courses, la préparation de la piste assure le résultat, public et pilotes en délire!

Rien n’est laissé au hasard, témoin ce panneau de départ qu’aucun pilote n’a raté…

 

 

Trous, sauts bosses, pluie artificielle (ou vraie par moments), là encore spectacle absolu, dont les résultats figurent au bas de cet article.

Et ça a été du sport!

 

 

On notera au passage que Lucas Mahias, une vraie pointure il est vrai, l’emporte comme l’an dernier.

 

MAHIAS SOUS LA FAUSSE PLUIE

MAHIAS SOUS LA FAUSSE PLUIE

 

A croire que sa Kawasaki était un moto de cross dans les sauts, une moto de dirt sur le sable, une moto de GP dans les parties artificiellement mouillées…

Des nanas ont participé à ces courses, et avec un entrai infernal.

 

SONIA BARBOT

SONIA BARBOT

 

Bref, spectacle total pour cette fin de journée, on dit merde à la pluie et on se revoit l’an prochain.

 

LE X-ROADSTERS,C'EST AUSSI DU DIRT

LE X-ROADSTERS,C’EST AUSSI DU DIRT

 

X-Roadster :

1 Lucas Mahias Z800 Kawasaki

2  Jimmy Quetel (bigjim le stunter)S 1000 R BMW

3 Sébastien Faure MT 09

4 Pierre Yves Bian MT09

5 Maxime Foltier MT 09

6 Guillaume Gleyo (Guyguy le stunter) GSR 750

7 Nicolas Lemaitre MT 09

 

BIG JIM, STUNTER ET PILOTE DE TALENT

BIG JIM, STUNTER ET PILOTE DE TALENT

 

SEBASTIEN FAURE EST ¨PODIUM

SEBASTIEN FAURE EST ¨PODIUM

 

X-Trêmebike :

1 Emmanuel Dewite GSXR 750

2 Thibault Torchy Speed Triple

3 Antoine Palisson CBR 900 RR

4 Sonia Barbot GSXR 1000 – 1ere féminine

 

Record du tour handisport chrono officiel :

établi par Stéphane Paulus, pilote paraplégique : 1.08.702 au 8eme passage de la seconde tentative sur une Suzuki 1000 GSXR 2013.

 

Icon Monsters Race :

1 Doudoudiffol B12

2 Cranb GSXR 1100 89

3 Speedchicken XJR 19999

4 Le Pionnier GSXR 1000 2004

5 20CTS 900 CBR 96

 

 

La conclusion d ces deux journées magiques ?

 

 

Je la laisse à Alain Brochery…

« Le tour de magie a bien eu lieu ! 

          8000 spectateurs sur les deux jours réunis, voir les photos avec légende « public ».

          Record de spectateurs depuis le Guidon d’or 1989 dont j’étais le promoteur.

          83 pilotes engagés.

          Une ambiance unique et jamais vu sur un circuit Français.

          Tout ce que nous avions promis a bien eu lieu.

          Le public a bien été invité a envahir la piste pour rendre hommage a Stephane Chambon et est bien « retourné » se mettre en place derrière le muret, tout ça sans heurt et dans l’instant. 

 

 

Mon analyse : Merci au destin de m’avoir donné la volonté de n’écouter personne…si non, vous et moi , nous nous serions coupé de ces beaux moments.

 

 

 

Cet événement attire une certaine population : des motards d’un certains niveau…nous l’avons senti, je dirais des profils ressemblant à celui de Julien Toniutti par exemple, qui nous ont tous fait un petit signe de la main en quittant le circuit, des gens très corrects et polis, des familles, beaucoup de jeunes et d’enfants, des personnes épanouies n’hésitant pas à danser en couple devant le podium , sourire aux lèvres…

 

 

 

 

 Le tour de magie a opéré, et je reviens sur ce fameux « ressenti » qui permet aux artistes d’aller au bout de leurs rêves …

 

ET MÊME DES WHOOP DEE DOOS!

 

 

Le marketing, qui a voulu dicter l’échec du concept, n’a jamais rien pu faire contre une réussite cinématographique, musical e ou théâtrale, il n’a pas les bons paramètres : de l’envie, de la conviction …la vraie , la profonde, pas celle qui ne sert qu’a briller aux yeux des autres, ce vernis qui tue tout…sans authenticité, inutile d’insister ! »

 

Cette conclusion d’Alain  Brochery est absolue, rien à ajouter, sauf le rendez vous en 2016 !

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS ORGANISATION/BRUNO LAURENT 

 

 

About Author

jeanlouis