LMP2. QUATRE CHASSIS EN 2017 POUR… UN MOTEUR !

24 HEURES DU MANS 2015 -  PESAGE Présentation   LIGIER JSP2 Team OAK RACING  Photo Thierry COULIBALY
 24-HEURES-DU-MANS-2015-ORECA-05du-Team-KCMG-Photo-Patrick-MARTINOLI.

24-HEURES-DU-MANS-2015-ORECA-05du-Team-KCMG-Photo-Patrick-MARTINOLI.

 

Quatre châssis pour un moteur, un scénario de la FIA et de l’ACO pour une sortie en circuit en 2017 pour la catégorie des LMP2

La FIA et l’ACO ont essayé de bien comprendre ce qui s’est passé en 2014, où le nombre de LMP2 présente en Championnat du monde d’endurance WEC avait drastiquement diminué.

Les 24 heures du Mans avaient fait illusion, mais le’autre Championnat d’endurance, l’Européen de l’ELMS connaissait des difficultés aussi. L’arrivée des LMP2 en Championnat Américain Tudor USCC qui devaient converger avec les DP –pour Daytona Prototypes- imposait aussi une remise à plat des règlements de cette catégorie.

 

 WEC-2014-SAO-PAULO-Pierre-FILLON

Pierre-FILLON – Photo Max MALKA

 

Aussi un nouveau règlement 2017, fruit des réflexions entre la FIA, l’ACO et les Américains de l’IMSA/USCC, avec un réel objectif d’économies, passe par un moteur unique, tout au moins en Europe, et quatre constructeurs de châssis maximum.

Rappelons que les LMP2 répondaient au même règlement depuis 11 ans. La deuxième division des courses d’endurance – ELMS – avait cette particularité d’avoir le prix des moteurs et des châssis capés, c’est-à-dire qu’une valeur maximum ne pouvait pas être dépassée lors de la vente à un concurrent, par exemple 350 000 € pour un châssis sans moteur.

En 2012, il y avait six fabricants de châssis et trois fournisseurs de moteurs sur les rangs.

Et leur nombre ne diminuait pas, avec cette année aux 24 heures pas moins de sept types de châssis :

Oreca 03 et 05, Morgan et Ligier LMP2 pour Onroak, Gibson (anciennement Zytek), Dome et le petit nouveau, le Russe BR.

Et il y avait encore des projets non aboutis pour deux ou trois constructeurs supplémentaires.

Au regard du nombre de places disponible en Championnat et aux 24 Heures du Mans, chaque constructeur ne risquerait au final de ne fournir qu’une ou deux voitures, ce qui, le prix demeurant toujours capé, ne permettrait pas d’amortir les études et la fabrication.

 

24-Heures-du-Mans-2015-Conférence-de-presse-ACO-11-Photo-Patrick-Martinoli

24-Heures-du-Mans-2015-Conférence-de-presse-ACO-11-Photo-Patrick-Martinoli

 

Lors de la conférence de presse d’avant course des 24 Heures en juin dernier,  l’ACO, nous avait appris que les organisateurs avaient fini par s’entendre et rédiger un règlement commun qui préservait chacun de leurs intérêts.

 

 24-Heures-du-Mans-2015-Conférence-de-presse-ACO-26-Photo-Patrick-Martinoli.


24-Heures-du-Mans-2015-Conférence-de-presse-ACO – LISA FRANCE  héritière de la célèbre famille FRANCE propriétaire du très réputé circuit Floridien de DAYTONA  – Photo-Patrick-Martinoli.

 

En effet, les besoins en Europe et en Asie sont fort différents des besoins outre-Atlantique. Il y aura donc des spécificités chez les Américains, afin de pouvoir disposer d’une catégorie unique en 2017 au lieu de la dualité DP / LMP2  qui sévit actuellement.

Donc lors de cette conférence de presse (Voir notre article en lien), la FIA et l’ACO ont annoncés que seuls quatre constructeurs de châssis pourraient vendre des LMP2 .

L’appel d’offre était même en cours de retour des dossiers.

Les motoristes sont aussi consultés, le retour des dossiers étant prévus en fin d’été. Particularité, le moteur sera loué à l’heure de fonctionnement et non plus acheté.

A noter que pas moins ce …vingt et un constructeurs ont été consultés! Les moteurs seront « en marque blanche », c’est-à-dire qu’ils pourront porter le nom d’un sponsor de l’écurie qui l’engagera.

L’objectif de ces nouvelles LMP2 est triple.

Premièrement augmenter la sécurité –crash test arrière, rétention des roues, voitures fermées – et pour cela le prix des châssis sera revu à la hausse ;

Deuxièmement, il faudra pourtant réduire les coûts, grâce aux moteurs loués, au prix des pièces contrôlé et à la baisse, et à une stabilité du règlement, sans nouvel entrant, pour quatre ans !

Troisièmement, augmenter les performances pour un bon positionnement du LMP2 entre LMP1 et GTE, en cohabitation avec la catégorie LMP3 qui s’y intercale aussi…

Il y a quelques jours, l’ACO a donc annoncé les quatre constructeurs de châssis retenus pour les quatre prochaines années :

Dallara, Oreca, Onroak et une association entre les américains Riley et Multimatic.

 

INDYCAR-2015-GP-INDIANAPOLIS-BOURDAIS

Le châssis DALLARA qui équipe toutes les monoplaces INDYCAR 2015-GP- Dont la voiture du Français Sébastien BOURDAIS

 

Le premier nommé, Dallara n’est pas une surprise. Le constructeur Italien est réputé pour la qualité de conception de ses châssis.

Les Américains lui font confiance :

Ils en voient courir à chaque weekend de course dans le trés réputé Championnat de monoplaces Indycar puisque toutes les voitures de cette Formule 1 à l’américaine sortent de ces ateliers.

Les deux suivants sont Français. Ils ont investi régulièrement dans cette catégorie depuis près de 10 ans et sont reconnus dans le LMP2 depuis toutes ces années.

 

 24 HEURES DU MANS 2015 PESAGE 7 juin -Equipe THIRIET ORECA 05 Photo Thierry COULIBALY


24 HEURES DU MANS 2015 PESAGE 7 juin -Equipe THIRIET ORECA 05 Photo Thierry COULIBALY

 

Oreca, après la 03, première génération de voitures ouvertes, a introduit en 2015 la toute nouvelle 05, deuxième génération de voiture fermée, victorieuse aux 24 Heures du Mans avec l’écurie basée à Hong  Kong, KCMG et ce dès sa première participation.

 

24 HEURES  DAYTONA-2015-ROARD-before-OPRECA-FLM09-de-SCHULTIS-van-der-ZANDE-POPOW-HEDLUN

24 HEURES DAYTONA-2015-ROARD-before-OPRECA-FLM09-de-SCHULTIS-van-der-ZANDE-POPOW-HEDLUN

 

Et n’oublions pas que les  multiples FLM09 qui courent cette année encore aux USA sortent des ateliers d’Oreca.

 

24 HEURES DU MANS 2015 -La MORGAN Team MORAND N°43 - Photo Thierry COULIBALY

24 HEURES DU MANS 2015 -La MORGAN Team MORAND N°43 – Photo Thierry COULIBALY

 

Onroak est maintenant un acteur reconnu également des deux côtés de l’Atlantique.  Si la première OAK, devenue Morgan suite à un accord avec le constructeur Anglais éponyme, est surtout restée en Europe et en Asie, la nouvelle génération de voiture fermée, commercialisée sous le nom de Ligier, a séduit tant en USCC où trois écuries américaines l’ont choisie – Extreme Speed Motorsport, Michael Schank  et Tracy Krohn – qu’en Europe.

 

 TUDOR-USCC-2015-MOSPORT-La-LIGIER-du-MICHAEL-SHANK

TUDOR-USCC-2015-MOSPORT-La-LIGIER-du-MICHAEL-SHANK

 

Enfin, toujours pour satisfaire les Américains, une association de deux constructeurs US réputés pour leurs prototypes, Riley et Multimatic, a également été retenu comme quatrième fournisseur de châssis.

 

   12-HEURES-DE-SEBRING-2015-LA-CORVETTE-DU-TEAM-ACTION-EXPRESS


24 HEURES de DAYTONA-2015-LA CORVETTE DP  du  TEAM-ACTION-EXPRESS

 

Si les Etats Unis sont si importants, c’est que le règlement local sera un peu aménagé. En effet, là- bas, il ne suffit pas de re badger une voiture. On veut que cette voiture soit parfaitement bien identifiable, souvent à l’image de ce que l’on peut retrouver sur la route.

Ainsi nos amis américains ont obtenu des zones de personnalisation possibles, à l’avant et à l’arrière, ainsi que cela se fait par exemple sur la Corvette DP actuellement en tête du classement Tudor USCC.

 

ELMS-2015-RED-BULL-RING-La-GIBSON-du-TEAM-JOTA-SPORT-victorieuse-des-4-Heures-ELMS-le-12-juillet

ELMS-2015-RED-BULL-RING-La-GIBSON-du-TEAM-JOTA-SPORT-victorieuse-des-4-Heures-ELMS-le-12-juillet

 

Malheureusement cette sélection sonne le glas des espoirs de quelques constructeurs :

Dome, que l’on a attendu près d’un an !

Gibson, des Zytec sous un nouveau nom, mais qui avait un nouveau projet de voiture fermée.

 

WEC-2015-SILVERSTONE-12-avril-HPD-N°31-Team-PATRON-TEQUILA-EXTREME-SPEED-Photo-Max-MALKA

WEC-2015-SILVERSTONE-12-avril-HPD-N°31-Team-PATRON-TEQUILA-EXTREME-SPEED-Photo-Max-MALKA

 

HPD –Honda Power Development- dont les voitures ont été testées par l’écurie US, ESM en début d’année.

BR Engineering, dont les voitures sous les couleurs de SMP ont démontré dès leur première sortie au Mans un très beau potentiel§

Tiga, la firme bien connue des années 80 qui comptait pourtant bien revenir…

France, Italie et USA concevront les nouvelles LMP2. L’Angleterre pourtant terre de base de la compétition automobile, a été oubliée ?

Mais les Britanniques, ils occupent le terrain de la monoplace…

Rendez-vous donc en 2017 pour voir ces quatre constructeurs en découdre.

En attendant, pour tromper notre impatience, il faudra connaitre le nom du fournisseur de moteur à l’automne, et épier les indiscrétions sur ces voitures tout au long de l’année prochaine…

 

Patrick MARTINOLI

Photos : Max MALKA – Antoine CAMBLOR – Thierry COLIBALY- Patrick MARTINOLI- ROLEX

NOTRE ARTICLE SUR LA CONFÉRENCE DE PRESSE ACO AVANT LES 24 H DU MANS

http://www.autonewsinfo.com/2015/06/12/24-heures-du-mans-les-annonces-de-laco-en-conference-de-presse-160152.html

 

 

24-HEURES-DU-MANS-2015-LIGIER-JSP2-Team-KROHN-Photo-Thierry-COULIBALY

24-HEURES-DU-MANS-2015-LIGIER-JSP2-Team-KROHN-Photo-Thierry-COULIBALY

 ELMS-2015-17-MAI-MORGAN-PEGASUS-LMP2-Photo-Max-MALKA


ELMS-2015-17-MAI-MORGAN-PEGASUS-LMP2-Photo-Max-MALKA

24-HEURES-DU-MANS-2015-TEST-ORECA-03R-du-Team-KCMG-de-Tomonobu-FUJJI-Satoshi-HOSHINO-et-Christian-KLIEN-Photo-Thierry-COULIBALY

24-HEURES-DU-MANS-2015-TEST-ORECA-03R-du-Team-KCMG-de-Tomonobu-FUJJI-Satoshi-HOSHINO-et-Christian-KLIEN-Photo-Thierry-COULIBALY

Asian Series ELMS TUDOR USCC

About Author

gilles