ELMS. VICTOIRE DE LA GIBSON DU JOTA DEVANT L’ORECA THIRIET EN AUTRICHE

ELMS-2015-RED-BULL-RING-Première-place-sur-le-podium-pour-les-pilotes-de-la-GIBSON-du-TEAM-JOTA-SPORT-victorieuse-des-4-Heures-ELMS-le-12-juillet.-DOLAN-THICKNELL-et-ALBUQUERQUE

 

 

ELMS-2015-RED-BULL-RING-La-GIBSON-du-TEAM-JOTA-SPORT-victorieuse-des-4-Heures-ELMS-le-12-juillet.

ELMS-2015-RED-BULL-RING-La-GIBSON-du-TEAM-JOTA-SPORT-victorieuse-des-4-Heures-ELMS-le-12-juillet.

 

Après la Gibson du Greaves lauréate à Silverstone et l‘Oreca 05 de l’équipe Thiriet, victorieuse elle à Imola, c’est la Gibson du Jota Sport qui s’Est imposé ce dimanche en remportant la 3éme manche du Championnat d’Eureope d‘Endurance ELMS 2015, les 4 Heures du Red Bull Ring

L’équipe Britannique Jota Sport triomphe grâce à son trio formé de Harry Tincknell, Simon Dolan et Filipe Albuquerque qui se partageaient le volant de la Gibson 015 – Nissan n°38.

 

ELMS-2015-RED-BULL-RING-Dimanche-12-juillet-ORECA-05-du-Team-THIRIET-by-TDS

ELMS-2015-RED-BULL-RING-Dimanche-12-juillet-ORECA-05-du-Team-THIRIET-by-TDS

 

La deuxième place revient à l’Oreca 05-Nisan du Team Thiriet by TDS Racing  pilotée par Pierre Thiriet, Tristan Gommendy et Ludovic Badey, qui finit dans le même tour à 27 »478.

Le podium étant complété par la BR01 n°37 de l’équipe Russe SMP Racing des frères Ladygin et Aleshin qui terline à 1 tour devant l’autre Gibson du Greaves 4éme.

La Ligier JSP2 de l’équipe Américaine Krohn Racing complétant le Top 5.

 

 ELMS-2015-RED-BULL-RING-La-GIBSON-du-TEAM-JOTA-SPORT-victorieuse-des-4-Heures-ELMS-le-12-juillet


ELMS-2015-RED-BULL-RING-La-GIBSON-du-TEAM-JOTA-SPORT-victorieuse-des-4-Heures-ELMS-le-12-juillet

 

Le drapeau a damier est tombé sur une des courses les plus palpitantes jamais disputées sur le Red Bull Ring en European Le Mans Series. L’action au cœur de chacune des catégories a tenu en haleine les quelques 12 000 spectateurs présents à Spielberg ce dimanche.

Avec les cinq périodes et 19 tours de safety car, les stratégies de course des teams ont dû être revues et corrigées au fil du temps, ce qui a largement contribué à la pression et à l’émotion tout au long des 4 Heures du Red Bull Ring.

La victoire est finalement revenue à la Gibson-Nissan 015S n°38 de l’écurie Britannique JOTA Sport, lorsque Harry Tincknell passait la ligne d’arrivée, offrant au Team, sa première victoire de la saison 2015, mais également de passer en tête du classement général provisoire ELMS 2015, avec deux petits points d’avance seulement sur ses concurrents à deux manches de la fin.

Mais la course n’a certainement pas été un long fleuve tranquille pour JOTA Sport, sous la pression incessante des Français de l’écurie Thiriet by TDS Racing.

 

ELMS-2015-RED-BULL-RING-ORECA-05-NISSAN-THIRIET.j

ELMS-2015-RED-BULL-RING-ORECA-05-NISSAN-THIRIET.j

 

À 30 minutes de la fin de l’épreuve Autrichienne, Tristan Gommendy et l’ORECA 05 n°46, étaient en effet en tête de la course avec pas moins de 30 secondes d’avance sur les Britanniques. Mais l’issue prenait une toute nouvelle tournure,  quand l’ORECA rouge se voyait infliger une pénalité (Stop & Go) pour avoir ignoré un feu rouge en bout de pitlane et que Tristan Gommendy devrait malheureusement repasser par les box.

Il ressortait 1’7 seconde derriére Harry Tincknell et poursuivait une bataille pour reprendre ses droits qui allait durer pendant les vingt dernières minutes de course. Le Britannique parvenait toutefois à reprendre 4’’5 , mais les efforts de Gommendy étaient réduits à néant quand celui-ci partait en tête à queue après avoir été poussé par un concurrent.

Décidément…

Pareille mésaventure lui était déjà arrivé à Silverstone en fin de course alors qu’il occupait le commandement et qu’il avait été  harponné par la Gibson pilotée alors par le fougueux Jon Lancaster…

Tristan parvenait à remettre la voiture en ordre de marche, mais passait naturellement sous le drapeau à damiers à la deuxième place avec une énorme rage et une immense déception.

Le Russe Kirill Ladygin et la BR01 du Team SMP Racing prenaient la troisième place du classement et signait ainsi le tout premier podium de la nouvelle LMP2 Russe.

Pendant ce temps-là, les batailles n’étaient pas moins impressionnantes dans le clan des LMGTE… bien au contraire.

Qualifiée en pole position, mais partie du fond de la grille pour avoir enfreint le règlement technique en séance qualificative, la Ferrari 458 AF Corse n°55 de Matt Griffin pointait en tête de la course après avoir effectué une fabuleuse remonté. Mais l’Irlandais était sous la pression de Mikkel Mac au volant de la Ferrari 458 n°60 du team Formula Racing et de Matteo Cressoni et sa Ferrari AF Corse n°51.

En effet, moins d’une seconde séparait les trois concurrents dans les derniers tours de la course, et chacun pouvait prétendre à la victoire.

 

À cinq minutes du drapeau à damier, Cressoni lâchait la pression, mais pas Mikkel Mac, qui lui, tentait le tout pour le tout jusqu’au bout, en espérant une erreur de la part de Matt Griffin.

Dans le tout dernier tour de la course, on pouvait penser que la Ferrari n°55 allait vers une victoire bien méritée, mais c’était sans compter sur le tête à queue de l’ORECA LMP2 n°46 de l’équipe Thiriet, qui ouvrait la porte à Mikkel Mac.

Le Danois prenait donc la tête LMGTE des 4 Heures du Red Bull Ring à moins d’un tour de l’arrivée et offrait la victoire à ses coéquipiers Johnny Laursen et Andrea Rizzola.

Charlie Robertson et Chris Hoy dominaient ce dimanche la catégorie LMP3 en Autriche au volant de la Ginetta Nissan n°3 et signait la deuxième victoire du Team LNT cette saison, avec cinq tours d’avance sur la Ginetta n°5 du team Villorba Corse.

 

La première marche du podium GTC était occupée par Thomas Flohr, Francesco Castellacci et Stuart Hall, pilotes de la Ferrari Italia GT3 n°62 AF Corse, la deuxième, par la BMW Z4 GT3 n°59 du team TDS Racing et la dernière par le trio de l’Aston Martin du Team Massive Motorsport.

Franck Perera au volant de la BMW Z4 TDS Racing, menait la classe quand il passait le volant à Eric Dermont. À la reprise après une des périodes de safety car, ce dernier se voyait contraint de passer dans l’herbe pour éviter une voiture moins rapide, et partait en tête-à-queue  terminant dans les graviers dans le virage n°3. La voiture a pu être remise en piste, mais la Ferrari AF Corse de Stuart Hall avait profité de l’occasion de prendre la tête de la catégorie et ainsi la victoire autrichienne.

 

ELMS-2015-RED-BILL-RING-VICTOIRE-DE-LA-GIBSON-du-JOTA-Sport

ELMS-2015-RED-BILL-RING-VICTOIRE-DE-LA-GIBSON-du-JOTA-Sport

 

Après trois manches, JOTA Sport mène la catégorie LMP2 avec deux points d’avance (60 pts) sur Thiriet by TDS racing (58pts). Greaves Motorsport, qui termine les 4 Heures du Red Bull Ring au pied du podium est actuellement troisième au classement général avec 50 points.

En LMP3, Sir Chris Hoy et Charlie Robertson totalisent 52 points après trois courses et 12 d’avance sur Rob Garofall.

La victoire de ce jour du team Formula Racing, permet au team et à ses pilotes Andrea Rizzola, Johnny Laursen et Mikkel Mac de prendre la tête du classement général LMGTE avec 48 points, contre 43 pour la Ferrari AF Corse n°55 de Matt Griffin, Duncan Cameron et Aaron Scott.

Les 18 points accumulés aujourd’hui par TDS Racing en GTC, permettent à la BMW Z4 n°59 et à son trio Eric Dermont, Franck Perera et Dino Lunardi de garder la main sur la tête du classement avec 56 points. La Ferrari AF Corse n°62, Francesco Castellacci et Stuart Hall totalisent 51 points à la deuxième place.

La prochaine manche se tiendra sur le circuit Paul Ricard les 5 et 6 septembre prochains, alors rendez-vous pour les 4 Heures du Castellet.

 

Marie –Pierre DUPASQUIER

Photos : TEAMS et Eric FABRE

 ELMS-2015-RED-BULL-RING-Première-place-sur-le-podium-pour-les-pilotes-de-la-GIBSON-du-TEAM-JOTA-SPORT-victorieuse-des-4-Heures-ELMS-le-12-juillet.-DOLAN-THICKNELL-et-ALBUQUERQUE


ELMS-2015-RED-BULL-RING-Première-place-sur-le-podium-pour-les-pilotes-de-la-GIBSON-du-TEAM-JOTA-SPORT-victorieuse-des-4-Heures-ELMS-le-12-juillet.-DOLAN-THICKNELL-et-ALBUQUERQUE

LE CLASSEMENT DES 4 HEURES DU RED BULL RING

 

1- S.Dolan, F.Albuquerque, H.Tincknell : JOTA Sport -Gibson/Nissan , en 4h00’21’’546

2.P.Thiriet, L.Badey, T.Gommendy : Thiriet by TDS – ORECA05/Nissan, à 27’’478

3.M.Aleshin, A.Ladygin, K.Ladygin : SMP Racing – BR01 /Nissan, à 1 tour

4.G.Hirsch, B.Wirdheim, J.Lancaster : Greaves Motorsport – Gibson/Nissan, à 1 tour

5.T.Krohn, N.Jonsson, J.Canal : Krohn Racing –Ligier JSP2/Judd, à 1 tour

6.N.Berthon, M.Lyons, M.Patterson : Murphy Prototypes – ORECA03/Nissan, à 1 tour *

7.L.Roussel, D.Cheng, J.Schell : Pegasus Racing -Morgan/Nissan, à 2 tours

8.P.Jun Jin, N.de Bruijn : Eurasia Motorsport –ORECA03/Nissan, à 2 tours

9.I.Bellarosa, J.Ibanez : Ibanez Racing- ORECA03/Nissan, à 2 tours

10. J.Laursen, M.Mac, A.Rizzoli : Formula Racing – Ferrari F458, à 7 tours1er LMGTE

 

* Forfait du pilote Français Nathanaël Berthon victime d’un ennui oculaire avant le depart

 

 

ELMS

About Author

gilles