LE PILOTE AMERICAIN JOHN GREENWOOD EST MORT

CHEVROLET-CORVETTE-GREENWOOD

 

 JOHN-GREENWOOD-Portrait


JOHN-GREENWOOD-Portrait

 

 

Triste nouvelle

On apprend que le pilote et préparateur Américain, né en 1946 John Greenwood est décédé en ce début juillet à 69 ans.

John Greenwood avait longtemps conduit les surpuissantes Chevrolet Corvette de sa propre écurie montée avec l’aide son frère Burt, le Greenwood Racing et dénommée parfois  “Spirit of Le Mans” ou “Spirit of Sebring” pendant plusieurs courses importantes dans les années 1970

 

CHEVROLET-CORVETTE-GREENWOOD

CHEVROLET-CORVETTE-GREENWOOD

 

Et notamment aux 24 Heures du Mans (1972, 1973, 1976), aux 24 Heures de Daytona (1971), et aux 12 Heures de Sebring (1971)

Au Mans il partagea le volant en 1972  de deux bolides !

La Corvette N°28, partagée avec son compatriote Dick Smothers qui abandonnera au cours de la dixième heure pour un problème de piston

Et il était également engagé sur la seconde Corvette Greenwood, avec les Français Alain Cudini et Bernard Darniche. Leur Corvette N°72 abandonnant après 82 tours couverts. Casse Moteur, bielles et transmission.

Un an plus tard, associé à son compatriote Bob Johnson, nouvel abandon pour la Corvette du Greenwood Racing, N° 29 et après 37 tours seulement ! Casse du cable d’accélérateur.

Enfin, dernière apparition en Sarthe, lors de l’édition 1976, disputée une fois encore en compagnie de Bernard Darniche.

 

 CORVETTER-GREENWOOD-12-HEURES-DE-SEBRING-1976.


CORVETTER-GREENWOOD-12-HEURES-DE-SEBRING-1976.

 

La décoration de l’auto était sublime, magnifique, le capot moteur étant barré tantôt de l’indication ‘Spirit of Le Mans 76’  en Sarthe- tantôt de “Spirit of Sebring 76 ”  en Floride –  juste au dessous d’un grand dessin symbolisant la déclaration d’indépendance des Etats Unis, dont le bicentenaire était célébré en cette année 1976.

Le moteur était un V8 de 7L de cylindrée et développant plus de 650 chevaux !

Mais cette troisième tentative au Mans, se solde à nouveau par un abandon pour la jolie Américaine, la Corvette Stingray C3, N°76 et qui appartenait à Rick Mancuso.

Un pneu arrière en éclatant endommageant le réservoir d’essence, ce qui provoca son abandon au cours de la 5ème heure.

Les fans ont pu revoir cette superbe Corvette tout récemment en France à l’occasion de l’épreuve ‘ Le Mans Classic ‘ en  2012.

 

Peter GRISWOLD

Photos : TEAM GREENWOOD

LE-MANS-CLASSIC-2012-La-CHEVROLET-CORVETTE-GREENWOOD

LE-MANS-CLASSIC-2012-La-CHEVROLET-CORVETTE-GREENWOOD

Nécrologie

About Author

gilles