F1. AU BRITISH GP, NOUVEAU SUCCÈS DES MERCEDES, HAMILTON DEVANT ROSBERG

F1-2015-SILVERSTONE-LEWUS-HAMILTON-saluant-ses-fans
F1-2015-SILVERSTONE-VICTOIRE-pour-la-MERCEDES-de-LEWIS-HAMILTON

F1-2015-SILVERSTONE-VICTOIRE-pour-la-MERCEDES-de-LEWIS-HAMILTON

 

Sous la pluie en fin de GP, Lewis Hamilton remporte au volant de sa Mercedes ce dimanche, le British GP – son 3éme succés dans le GP d’Angleterre – l’emportant, en triomphant devant son équipier , l’Allemand Nico Rosberg

Le podium étant complété par la Ferrari de Sebastian Vettel qui a doublé en toute fin de GP, les deux Williams-Mercedes de Felipe Massa et de Valtteri Bottas, les deux monoplaces de Sir Franck, longtemps au commandement aprés un départ canon, avant le premier arrêt pour changement de pneumatiques

Suivent Kvyat, Hülkenberg, Räikkonen, Perez et la McLaren Honda de Fernando Alonso qui marque enfin son tout premier point cette saison

Hamilton décroche son 5éme succès en 2015, le 38éme de sa carrière.

Lewis Hamilton après sa troisième victoire au Grand Prix de Grande-Bretagne, égale et rejoint sur les tablettes ses glorieux compatriotes, Jim Clark et Nigel Mansell.

En terminant à la dixième place finale après trois arrêts, Fernando Alonso offrait à l’équipe McLaren son tout… premier point de l’année !

 

F1-2015-SILVERSTONE-MERCEDES-de-LEWIS-HAMILTON

F1-2015-SILVERSTONE-MERCEDES-de-LEWIS-HAMILTON

 

Lewis Hamilton a fait un bon usage de sa stratégie pneumatique pour dépasser les deux pilotes des Williams-Mercedes qui caracolaient en tête depuis leur envol impeccable, s’étant tout de même offert le luxe de devancer avant le premier virage et après un envol parfait et tout à fait exceptionnel, les deux Mercedes pourtant placées en première ligne.

Le Champion du monde en titre et leader du classement 2015, remporte pourtant un Grand Prix de Grande-Bretagne à rebondissements.

La pluie et les Safety-cars ont ajouté au spectacle de ce British GP, le plus agité depuis le début de cette saison 2015.

Les stratégies adoptées furent finalement plus nombreuses qu’initialement prévu…

La clé de la victoire de Lewis Hamilton ?

Indiscutablement sa stratégie pneumatique !

 

exceptionnel

F1-2015-SILVERSTONE-FELIPE-MASSA-WILLIAMS-MERCEDES Longtemps leader après un départ EXCEPTIONNEL

 

Tout particulièrement, quand il choisit de s’arrêter plus tôt que les deux Williams qui le précédaient au début de l’apparition de la pluie !

Cela lui permit de les passer et de prendre la tête de la course. Mercedes réalisait ensuite – pour la seconde fois, à nouveau – l’arrêt parfait pour le second arrêt. Cela lui permit de repartir en intermédiaires, au moment exact de l’intensification des averses de la fin du Grand Prix.

Si Hamilton s’était qualifié en pole position, il avait pourtant cédé dès le départ, face aux envols somptueux des deux pilotes Williams, Felipe Massa et Valtteri Bottas. Mais quand il s’arrêtait, un tour plus tôt qu’eux, une intervention parfaitement exécutée par les mécaniciens de Mercedes lui permit de repartir en tête.

Quand la pluie se mit à tomber, les deux Manor et la Ferrari de Kimi Räikkönen avaient été les premières à s’arrêter pour chausser les Cinturato Verts intermédiaires. Las, pour ces trois-là, ces arrêts avaient eu lieu trop tôt et engendraient une usure prématurée des gommes. Ils allaient s’en apercevoir ensuite, lorsqu’ils furent contraints à un arrêt supplémentaire à quelques minutes de l’arrivée.

En fin d’épreuves, avec neufs boucles à couvrir, la pluie se faisait plus intense quand Hamilton décidait de passer des intermédiaires. Il était suivi en cela par la Ferrari de Sebastien Vettel.

Bien leur en prit, puisqu’ils devançaient alors dans ce choix l’intégralité du plateau qui s’arrêtait aussitôt pour effectuer le même choix de pneumatiques. Ce dont profitait Vettel pour s’emparer de la troisième place en passant les deux Williams, qui avaient pourtant couvert les vingt premiers tours aux deux premières places.

Et dont aucune des deux monoplaces n’allaient malheureusement finir sur le podium…

Une fois ce dernier arrêt aux stands effectué, Hamilton reprenait la tête et passait le premier le drapeau à damiers avec une avance de dix secondes sur son coéquipier Nico Rosberg.

 

F1-2015-SILVERSTONE-HAMILTON-ET-ROSBERG-1er-et-2éme-le-dimanche-5-juillet-du-BRITISH-GP

F1-2015-SILVERSTONE-HAMILTON-ET-ROSBERG-1er-et-2éme-le-dimanche-5-juillet-du-BRITISH-GP

 

Redescendu du podium, Hamilton confiait :

« Je suis tellement heureux que vous ne pouvez pas imaginer l’immense bonheur qui est le mien. Il faut que je me pince, je n’arrive pas à y croire. J’étais au bord des larmes pendant le dernier tour, je voulais juste arriver au bout. Je veux remercier tous ces fans qui m’ont soutenu pendant tout ce week-end. Je les voyais à chaque tour, dans le coin de ma visière, et ils m’ont donné la force de me battre. C’est un grand plaisir pour moi de faire partie de l’histoire du sport automobile britannique. Je regarde ce Trophée et je sais que plus tard dans très longtemps, quand j’aurais terminé ma carrière, mon nom sera encore écrit dessus. Je suis fier pour ma famille. Maintenant, j’ai envie de faire la fête »

Pour sa part, son équipier, Nico Rosberg, une nouvelle fois second second, indiquait :

« Ce fut une bonne course. J’ai attaqué fort pour essayer de rattraper Lewis malgré les conditions difficiles. Mais à la fin il a fait un meilleur choix stratégique au moment de l’arrêt au stand. Donc bravo à lui, il a fait du très bon boulot tout au long du week-end.»

 

 F1-2015-SILVERSTONE-SEBASTIAN-VETTEL-3éme-du-BRITISH-GP-le-5-juillet.


F1-2015-SILVERSTONE-SEBASTIAN-VETTEL-3éme-du-BRITISH-GP-le-5-juillet.

 

Et Sebastian Vettel, brillant troisième, lui il ajoutait :

« Sans la pluie, je n’aurais pas pu monter sur le podium, mais ce résultat n’est pas pour autant un cadeau tombé du ciel. C’était notre décision de rejoindre le stand et très peu de pilotes l’ont prise à ce moment-là, la suite a montré que nous avions raison. C’était une décision difficile à prendre. Nous avons été patients, nous ne nous sommes pas précipités. S’il pleut, certaines voitures sont déjà en train de passer par la voie des stands et il faut bien réfléchir, mais si le circuit reste sec à certains endroits, cela ne sert à rien. Quand j’ai appris que Lewis était rentré aussi, au même moment, j’ai pensé qu’on avait pris la bonne décision. Mais ce GP n’a pas été un très bon week-end pour la Scuderia, car chez Ferrari, nous nous attendions à être plus forts »

Quant à Paul Hembery, le directeur de Pirelli Motorsport, expliquait:

« C’était sans aucun doute la course la plus excitante de la saison, avec le timing des arrêts aux stands devenu crucial dans les résultats des uns et des autres. Pas seulement sur le premier arrêt, mais également sur les seconds, quand la pluie se mit à tomber et qu’elle s’intensifiait sur la fin. La clé de la course, pour tous les pilotes, se trouvait dans la stratégie adoptée, avec de gros gains et de grosses pertes, selon les choix de pneus et les moments d’en changer choisis. »

Et, il concluait :

« Une fois de plus, les spectateurs de ce  British Grand Prix, furent exceptionnels et leurs démonstrations d’enthousiasme à l’issue de la course est une chose que l’on retrouve rarement ailleurs dans le monde. »

 

F1-2015-SILVERSTONE-MERCEDES-de-NICO-ROSBERG

F1-2015-SILVERSTONE-MERCEDES-de-NICO-ROSBERG

Le Baromètre Vérité Pirelli

La pluie ajoutée à deux périodes sous Safety Car, un authentique au début de la course et un virtuel en fin d’épreuve, ont totalement modifié les prévisions d’avant course. Le staff technique du manufacturier Milanais, avait prédit une course à un arrêt, avec un passage des mediums aux durs au 23éme tour. Hamilton s’est arrêté la première fois au 19éme tour avant de chausser ses intermédiaires au 43éme tour, au meilleur moment !

 

John ROWBERG

Photos : TEAMS et PIRELLI

 F1-2015-SILVERSTONE-LEWUS-HAMILTON-saluant-ses-fans


F1-2015-SILVERSTONE-LEWUS-HAMILTON-saluant-ses-fans

LE CLASSEMENT DU BRITISH GP

 

1 – Lewis Hamilton (Mercedes W06), les 52 tours, en 1h31’27″729

2 – Nico Rosberg (Mercedes W06) à 10″956

3 – Sebastian Vettel (Ferrari SF15-T) à 25″443

4 – Felipe Massa (Williams FW37-Mercedes) à 36″839

5 – Valtteri Bottas (Williams FW37-Mercedes) à 1’03″194

6 – Daniil Kvyat (Red Bull RB11-Renault) à 1’03″955

7 – Nico Hulkenberg (Force India VJM08-Mercedes) à 1’18″744

8 – Kimi Raikkonen (Ferrari SF15-T) à 1 tour

9 – Sergio Perez (Force India VJM08-Mercedes) à 1 tour

10 – Fernando Alonso (McLaren MP4/30-Honda) à 1 tour

11 – Marcus Ericsson (Sauber C34-Ferrari) à 1 tour

12 – Roberto Merhi (Manor 04-Ferrari) à 3 tours

13 – Will Stevens (Manor 04-Ferrari) à 3 tours

 

ABANDONS

32° tour: Carlos Sainz

22° tour: Daniel Ricciardo

2° tour: Max Verstappen

0 tour: Pastor Maldonado

0 tour : Romain Grosjean

0 tour : Jenson Button

 

NON PARTANT

Felipe Nasr

 F1-2015-SILVERSTONE-HEUREUX-LEWIS-HAMILTON-apres-sa-victoire-au-BRITISH-GP


F1-2015-SILVERSTONE-HEUREUX-LEWIS-HAMILTON-apres-sa-victoire-au-BRITISH-GP

LE CLASSEMENT PROVISOIRE DU CHAMPIONNAT DU MONDE DES PILOTES 2015

1.Hamilton : 194 pts – 2.Rosberg : 177 pts -3.Vettel : 135 pts – 4.Bottas : 77 pts – 5.Raikkonen : 76 pts – 6.Massa : 74 pts – 7.Ricciardo : 36 pts – 8.Kvyat : 27 ots -9.Hulkenberg : 24 pts – 10.Grosjean : 17 pts – 11.Nasr :16 pts – 12.Perez : 15 pts – 13.Maldonado : 12 pts- 14.Verstappen : 10 pts – 15. : 9; pts -16.Ericsson : 5 pts – 17.Button : 4 pts – 18.Alonso : 1 pt.

F1-2015-SILVERSTONE-LEWIS-HAMILTON-MERCEDES

F1-2015-SILVERSTONE-LEWIS-HAMILTON-MERCEDES

LE CLASSEMENT PROVISOIRE DU CHAMPIONNAT DU MONDE CONSTRUCTEURS 2015

 

1.Mercedes : 371 points – 2.Ferrari : 211 pts –  3.Williams-Mercedes : 151 pts – 4.Red Bull-Renault : 63 pts – 5.Force India-Mercedes : 39 pts – 6.Lotus-Mercedes : 29 pts – 7.Sauber-Ferrari : 21 pts – 8.Toro Rosso-Renault : 19 pts – 9.McLaren-Honda : 5 pts

F1

About Author

gilles