F1. POLE POUR MERCEDES ET POUR LEWIS HAMILTON AU BRITISH GP

F1-2015-SILVERSTONE-MERCEDES-de-LEWIS-HAMILTON-
 F1-2015-SILVERSTONE-MERCEDES-de-LEWIS-HAMILTON


F1-2015-SILVERSTONE-MERCEDES-de-LEWIS-HAMILTON

 

Naturellement, c’est un pilote Mercedes qui est en pole ce samedi à l’issue de la session des qualifications du British GP qui se déroule sur le tracé de Silverstone

Et c’est le Britannique Lewis Hamilton  qui es resté maitre chez lui de son GP National et qui s’élancera ce dimanche en tête depuis la grille de départ de ce Grand Prix d’Angleterre, ayant signé le meilleur chrono en  1’32.248

Il partagera la 1ére ligne avec son équipier, Nico Rosberg second à 0 »113

 

 F1-2015-SILVERSTONE-MERCEDES-de-NICO-ROSBERG


F1-2015-SILVERSTONE-MERCEDES-de-NICO-ROSBERG

 

Suivent dans l’ordre, les … deux Williams-Mercedes de Félipe Massa et de Valtteri Bottas à 0 »837 et 0 »901 et qui précédent les deux Ferrari, celle de Kimi Räikkonen à 1 »131 devançant celle de Sebastian Vettel, 6éme à 1 »299

Ensuite, on pointe Daniil Kvyat, Carlos Sainz Junior, Nico Hïlkenberg et Daniel Ricciardo, respectivement à 1 »388, 1 »401, 1’425 et 1 »695

Les éliminés de la Q2 :  11- Pérez, 12- Grosjean, 13- Verstappen, 14- Maldonado, 15- Ericsson

Et ceux de la Q1 : 16 -Nasr,  17 -Alonso, 18 – Button, 19 – Stevens , 20 – Mehri.

 

 

DES PÉNALITÉS POUR DÉPASSEMENT DES LIMITES DE LA PISTE PLEUVENT.

F1-2015-SILVERSTONE-MERCEDES-de-LEWIS-HAMILTON-

F1-2015-SILVERSTONE-MERCEDES-de-LEWIS-HAMILTON-

 

Lewis Hamilton s’empare de la pole avec des pneus P Zéro Blancs Medium, par un temps plus frais qu’hier vendredi ! .

Les prévisions météo demeurent incertaines pour la course

Le pilote Mercedes Lewis Hamilton signe sa huitième pole position de la saison à Silverstone en .. dix GP !

C’est avec les pneus medium qu’Hamilton, également le plus rapide ce samedi matin en médium s’est imposé lors de ces qualifications en 1’32.248, éclipsant le chrono de la pole position de 2014, réalisé sur une piste humide.

Ce chrono exceptionnel devrait nous permettre d’assister à l’un des plus rapides Grands Prix d’Angleterre de l’histoire.

 

F1-2015-SILVERSTONE-NICO-ROSBERG-MERCEDES

F1-2015-SILVERSTONE-NICO-ROSBERG-MERCEDES

 

De son côté, Nico Rosberg, auteur du deuxième meilleur temps final, a roulé en Q1 avec les pneumatiques durs, également nominés, sans que cela n’affecte sa performance. En n’utilisant qu’un seul set de medium en Q2, le pilote Allemand bénéficiera d’un set neuf pour la course de demain.

La température ambiante est restée relativement douce, avec une moyenne à 38°C tout au long de la séance. Elle convenait parfaitement aux “mediums” qui fonctionnent très bien en températures raisonnablement fortes.

Si elles augmentent, comme cela pourrait être le cas demain, c’est le pneu dur qui prendra l’avantage. Vous le comprenez : la chaleur sera, sans l’ombre d’un doute, une des clés de la course.

C’est la raison pour laquelle les Teams ont tous travaillé et collecté autant d’informations que possible sur les pneus durs et mediums, lors d’une séance matinale plus fraîche, grâce à la pluie tombée cette nuit.

Le rythme d’usure et de dégradation des pneumatiques décidera du choix concernant le nombre d’arrêts.

Un ou deux ?

Difficile de le prévoir aujourd’hui, la météo demeurant incertaine. A noter également la présence de vent, assez fréquent ici, qui a affecté les performances aérodynamiques et pneumatiques des F1.

Enfin, un nombre important de pénalités (annulations de chronos) fut distribué au cours de cette séance qualificative, pour dépassement des limites de la piste, notamment à Copse. Une « tolérance zéro » qui a mis certains pilotes sous pression, les contraignant à reprendre la piste avec très peu de temps restant.

Paul Hembery, directeur de Pirelli Motorsport, expliquait :

« Les deux types de gommes se sont comportés de manière homogène, aujourd’hui. Si la météo demeure inchangée, nous nous acheminerons certainement vers une course à un seul arrêt pour la majorité des pilotes. Mais, vous savez, la météo britannique est surtout réputée pour son … instabilité, donc … wait and see ! »

 

Le Baromètre Vérité Pirelli 

 

La stratégie que les teams appellent de leurs vœux, c’est logiquement celle à un seul arrêt. Mais gageons que la plupart garderont les deux options ouvertes le plus longtemps possible, en cas de besoin. De manière générale, la dégradation augmente quand la température augmente.

Mais les pneumatiques peuvent également être affectés par des températures plus basses qu’attendues car ils se mettent alors à glisser. Mais sur une stratégie à un seul arrêt, l’idéale serait : départ en medium et passage en pneumatiques durs au 23éme tour.

Dans la seconde hypothèse, ce serait départ en medium, nouveaux mediums au 17e tour, puis passage en durs au 34éme tour.

 

John ROWBERG

Photos : DAIMLER

F1

About Author

gilles