WRC. LES TROIS VW POLO AUX TROIS 1éres PLACES DU RALLYE DE POLOGNE

WRC-2015-POLOGNE-VW-POLO-OGIER-
 WRC-2015-POLOGNE-VW-POLO-OGIER-INGRASSIA

WRC-2015-POLOGNE-VW-POLO-OGIER-INGRASSIA

 

 

 

3-2-1, Partez ! Volkswagen puissance 3

Les trois Polo R WRC sont en tête à la fin de la première étape. Ogier, Mikkelsen et Latvala ont signé cinq temps scratch sur neuf

C’est bien le « Festival de la Vitesse » à près de 120 km/h de moyenne sur la terre

C’était vraiment la fête de l’accélérateur grand-ouvert aujourd’hui en Pologne ! Une fête, et un festival pour Volkswagen, qui a placé ses trois Polo R WRC aux première, deuxième et troisième rangs.

Après 155.04 km sur 313.53, Sébastien Ogier-Julien Ingrassia, Andreas Mikkelsen-Ola Fløene et Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila mènent la danse dans cet ordre, et dans un mouchoir de 10,8 secondes, soit l’équivalent de… 359.13 mètres.

Une sacrée démonstration, à une vitesse moyenne frisant les 120 km/h, exigeant de la part des pilotes une confiance absolue vis-à-vis d’eux-mêmes et une foi totale dans leur bolide. En inscrivant chacun de nouveaux temps scratch sur le livre des records de la Polo R WRC, les trois équipages ont apporté leur contribution à cette superbe performance d’équipe. Au total, ce sont cinq meilleurs temps sur neuf qui sont revenus au constructeur de Wolfsburg.

 

 WRC-2015-POLOGNE-VW-POLO-MIKKELSEN-FLOENE.

WRC-2015-POLOGNE-VW-POLO-MIKKELSEN-FLOENE.

 

Au cours de cette première journée, Ogier, Mikkelsen et Latvala ont souvent été à la lutte avec l’équipage M-Sport Ford constitué par les Estoniens Ott Tänak-Raigo Mölder. Avec juste 5,9 secondes de retard sur la troisième Polo R WRC, ces derniers, étaient toujours les concurrents les plus menaçants pour les Volkswagen’ boys, avant les dix ES restantes, samedi et dimanche.

Des enfilades ultra-rapides sur les petites routes de campagne, des secteurs en forets ou traversant des villages avec leur kyrielle de carrefours et de changements de direction, dans le hurlement des moteurs poussés au maximum : c’est du vrai, du pur Rallye de Pologne auquel il a été permis d’assister aujourd’hui.

Et les choses n’ont pas traîné : dès la première spéciale – Gorklo – ce vendredi matin, le record de vitesse de la saison, a été battu, à 131.09 km/h de moyenne !

Cela s’était déjà produit ici même l’an dernier, lorsqu’une moyenne de 136.88 km/h avait été atteinte dans la spéciale de Wieliczki. Un secteur que les concurrents vont retrouver demain, dans une version à peine modifiée.

DU COTE DE CITROËN : UN DÉBUT DE RALLYE À TOUTE VITESSE !

WRC-2015-POLOGNE-CITROEN-DS-3-Kris-MEEKE-Paul-NAGLE

WRC-2015-POLOGNE-CITROEN-DS-3-Kris-MEEKE-Paul-NAGLE

 

Les équipages du Team Citroën  sont venus à bout de la redoutable première journée du Rallye de Pologne. Kris Meeke et Paul Nagle occupent la huitième place du classement général avec la première DS 3 WRC. Leurs équipiers Mads Østberg et Jonas Andersson pointent au dixième rang après 155 kilomètres chronométrés.

L’exceptionnel travail de l’équipe technique, suite à la sortie de route de Kris Meeke lors du shakedown jeudi, trouvait rapidement sa récompense. Remise en état après quatre tonneaux dans la matinée de jeudi, la DS 3 WRC était au départ du premier chrono en début de soirée.

 

 

 WRC-2015-POLOGNE-CITROEN-DS-3-Kris-MEEKE-Paul-NAGLE-Remise-en-etat-apres-ses-quatre-tonneaux


WRC-2015-POLOGNE-CITROEN-DS-3-Kris-MEEKE-Paul-NAGLE-Remise-en-etat-apres-ses-quatre-tonneaux

 

Après une entame réussie sur le circuit de Mikołajki Arena, l’équipe Citroën  partait à l’assaut d’une très longue étape ce vendredi.

Huit épreuves spéciales étaient au programme. Au milieu de ces deux boucles asymétriques, les concurrents devaient prendre en charge, eux-mêmes, les éventuels réglages à apporter à leur voiture et monter leurs pneumatiques pour la seconde moitié du parcours.

 

WRC-2015-POLOGNE-CITROEN-DS-3-de-MADS-OSTBERG

WRC-2015-POLOGNE-CITROEN-DS-3-de-MADS-OSTBERG

 

À plus de 130 km/h de moyenne, Kris Meeke s’illustrait en début de rallye avec un troisième temps. En quête de bonnes sensations alors qu’il s’élançait en deuxième position sur la route, Mads Østberg affichait un rythme plus mesuré pour se placer dans le top 10. Au terme de l’ES5, après un passage dans un chrono de près de 40 kilomètres, Kris Meeke pointait à une solide cinquième place, tandis que Mads Østberg le suivait à quelques secondes.

À Goldap, les équipages choisissaient leurs pneus pour la section suivante. Kris optait pour cinq gommes tendres Michelin LTX Force S4 et de son côté, Mads mixait les compositions avec quatre tendres S4 et deux dures H4.

Avec des températures très élevées, le mélange tendre atteignait ses limites dans le second passage dans les 39 km de Stanczyki. Kris Meeke cédait une vingtaine de secondes avant d’être victime d’un tête-à-queue dans l’ES8. Il terminait la journée en huitième position. Pour Mads Østberg, le choix de partir avec deux pneus durs s’avérait payant. Malgré un faux départ dans Goldap, le Norvégien progressait au classement et se rapprochait à moins de dix secondes de son équipier.

 

 WRC-2015-POLOGNE-CITROEN-DS-3-STEPHANE-LEFEBVRE-et-STEPHANE-PREVOT


WRC-2015-POLOGNE-CITROEN-DS-3-STEPHANE-LEFEBVRE-et-STEPHANE-PREVOT

 

Engagé dans la catégorie WRC2, Stéphane Lefebvre évoluait sur le podium provisoire dans la matinée. Après une sortie de route dans l’ES8 avec sa DS 3 RRC, il abandonnait.

Dans le championnat FIA Junior WRC, le Britannique Osian Pryce devançait le Français Quentin Gilbert et l’Italien Simone Tempestini. Les cinq premières DS 3 R3-MAX dominaient également la catégorie WRC3.

 

  WRC-2015-POLOGNE-VW-POLO-LATVALA-ANTTILA


WRC-2015-POLOGNE-VW-POLO-LATVALA-ANTTILA

LE FILM DU RALLYE

ES1 – Mikołajki Arena (2,50 km) – La super-spéciale tracée à proximité du parc d’assistance offrait de beaux duels aux nombreux spectateurs présents sur place. Sébastien Ogier signait le meilleur temps devant le héros local Robert Kubica. Avec sa DS 3 RRC, Stéphane Lefebvre se montrait plus rapide que Mads Østberg, onzième, et Kris Meeke, dix-septième après avoir calé au départ.

ES2 – Gorklo (13,00 km) – Dès 8h00, les voitures étaient au départ de la première spéciale du jour. Andreas Mikkelsen était le plus rapide à 131,1 km/h de moyenne. Il s’emparait de la première place du classement général. Troisième, Kris Meeke s’installait au cinquième rang. Mads Østberg cherchait ses marques en dixième position.

ES3 – Goldap 1 (14,75 km) – Meilleur temps pour Ott Tanak qui prenait la première place du rallye. Kris Meeke résistait avec le huitième temps, juste devant Mads Østberg, onzième. En WRC2, Stéphane Lefebvre se plaçait sur le podium provisoire de la catégorie.

ES4 – Babki 1 (14,65 km) – Ott Tanak conservait le même rythme. Avec un nouveau scratch, il creusait très légèrement l’écart au classement général. Kris Meeke continuait de lutter pour le top 5, comme Mads Østberg à la porte du top 10.

ES5 – Stanczyki 1 (39,12 km) – Encore à plus de 120 km/h de moyenne, le premier passage dans la plus longue spéciale du jour offrait une nouvelle chance à Ott Tanak de se mettre en valeur. Kris Meeke en profitait également pour récupérer la cinquième position. Mads Østberg restait au onzième rang. Contraint de colmater son radiateur percé, Stéphane Lefebvre poursuivait sur un rythme très élevé. Mais, avec 50 secondes de pénalité, il tombait en septième position du WRC2.

ES6 – Babki 2 (14,65 km) – Après un changement de pneumatiques à Goldap, les équipages repartaient pour quatre spéciales. Dans Babki, Sébastien Ogier signait le meilleur temps. Quatrième performance pour Kris Meeke et dixième pour Mads Østberg.

ES7 – Stanczyki 2 (39,12 km) – Sous la chaleur, les équipages devaient gérer l’usure des pneumatiques dans cette longue spéciale de près de 40 kilomètres. Sébastien Ogier se montrait le plus rapide et reprenait la tête du classement. Mads Østberg et Kris Meeke se plaçaient aux huitième et neuvième rangs. Le Norvégien gagnait deux places au classement général.

ES8 – Goldap 2 (14,75 km) – Avec des pneus durs, Mads Østberg signait sa meilleure performance depuis le départ avec le deuxième temps à seulement 0,8 seconde du scratch de Jari-Matti Latvala. Pneus usés, Kris Meeke ne pouvait éviter une sortie de route et cédait 24,6 secondes.

ES9 – Mikołajki Arena (2,50 km) – Le second passage dans Mikołajki Arena permettait à Martin Prokop de signer un scratch. Mads Østberg se mettait en valeur avec la cinquième performance, devant Kris Meeke, neuvième.

 

  WRC-2015-SEB-OGIER.

WRC-2015-SEB-OGIER.

PAROLES DE PILOTES

 

Sébastien Ogier :

« Une excellente journée pour Julien et moi dans ce Rallye de Pologne… Mais exténuante aussi ! Comme d’habitude, nous avons tout donné, et nous sommes heureux du résultat. Ces spéciales autour de Mikolajki sont vraiment hyper rapides. Probablement même le record de vitesse de toute la saison. De plus, c’était assez glissant ce matin. Il faut vraiment avoir une totale confiance au volant ! Certes, notre choix de pneus n’était pas forcément le plus judicieux cet après-midi, mais nous avons tout de même tiré le meilleur parti de cette première journée. »

 

  WRC-2015-POLOGNE-VW-POLO-Portrait-de-LATVALA


WRC-2015-POLOGNE-VW-POLO-Portrait-de-LATVALA

 

Jari-Matti Latvala :

« Ce matin, il m’a fallu un peu de temps pour m’y mettre. J’ai probablement été un peu trop timoré ici et là, c’est pourquoi je n’ai pas été tout à fait au niveau de mes deux camarades d’écurie. Andreas, en particulier, avait des ailes. Cet après-midi, c’est le choix des pneus qui a fait la décision. Pour ma part, j’ai choisi deux gommes dures, et cela a bien fonctionné. Chapeau à Michelin, car les pneus ont remarquablement tenu. En ce qui concerne le classement général, nous sommes trois en dix secondes aux trois premières places : tout reste à faire. »

 

    WRC-2015-POLOGNE-VW-POLO-Jari-Matti-LATVALA.


WRC-2015-POLOGNE-VW-POLO-Jari-Matti-LATVALA.

 

Jari-Matti Latvala fête son 150e rallye en Pologne. Au cours de sa carrière, il est monté 48 fois sur un podium, dont 17 sous les couleurs Volkswagen. Le Finlandais compte à ce jour 13 victoires et 397 temps scratch. Son 400éme est peut-être pour ce week-end, en Pologne !

 

 WRC-2015-POLOGNE-VW-POLO Andreas MIKKELSEN portrait


WRC-2015-POLOGNE-VW-POLO Andreas MIKKELSEN portrait

 

Andreas Mikkelsen:

« Le Rallye de Pologne correspond exactement à ce à quoi on pouvait s’attendre : c’est à fond partout. Aussitôt le signal du départ donné, nous avons trouvé le bon tempo, ensuite nous avons bien tiré parti des circonstances. Malheureusement, j’ai commis une faute dans l’ES 7. Une petite escapade dans un champ nous a coûté trois ou quatre secondes. À part ça, je suis extrêmement satisfait de la manière dont la journée s’est déroulée. La course est encore largement ouverte, et nous avons tous une bonne chance de décrocher un super résultat ici. Les écarts ne signifient rien, compte tenu de la distance parcourue et des vitesses atteintes. Vivement demain et de nouvelles bagarres ! »

 

WRC-2015-POLOGNE-CITROEN-DS-3-MADS-OSTBERG-portrait

WRC-2015-POLOGNE-CITROEN-DS-3-MADS-OSTBERG-portrait

 

Mads Østberg :

« Il était délicat de nettoyer la trajectoire en partant en deuxième position. Je pense que j’ai fait du bon travail en début de rallye, même si les performances n’étaient pas en adéquation avec mes sensations. En fin de journée, les temps ont bien progressé. Ce n’est pas l’épreuve la plus simple à appréhender. Notre deuxième temps dans l’ES8 est un bon point pour entamer la deuxième étape. »

 

 WRC-2015-POLOGNE-CITROEN-DS-3-Kris-MEEKE


WRC-2015-POLOGNE-CITROEN-DS-3-Kris-MEEKE

 

Kris Meeke :

« Il est toujours difficile de se mettre dans le rythme au départ de rallyes aussi rapides. J’étais pourtant plutôt satisfait de mes performances ce matin lorsque nous étions cinquièmes. Pour la seconde boucle, nous n’avons pas fait le bon choix de pneus et nous avons perdu beaucoup de temps. »

 

 WRC-2015-POLOGNE-VW-POLO-OGIER-et-Jost-CAPITO

WRC-2015-POLOGNE-VW-POLO-OGIER-et-Jost-CAPITO

 

De son côté, Jost Capito, le Directeur de Volkswagen Motorsport, lâchait:

« On peut difficilement faire plus excitant ! Le Rallye de Pologne répond parfaitement à l’attente des spectateurs. C’est une course terriblement rapide, faite pour les braves et ceux qui en ont, aussi bien les pilotes que les coéquipiers. Après plus de 150 km à fond, les trois premiers se tiennent en… 350 mètres ! Du point de vue de Volkswagen, le fait que les nôtres occupent les trois premières places n’est pas fait pour déplaire. Mais attention, maintenant, il ne faut pas s’asseoir et se croiser les bras. C’est même l’inverse qu’il convient de faire. Nous allons tout mettre en œuvre pour tenir nos concurrents à distance. Permettez-moi enfin d’adresser un compliment tout particulier à nos mécaniciens et à nos ingénieurs : ils ont préparé nos trois Polo R WRC à la perfection. Elles ont accompli près de la moitié de la distance totale sans assistance et sans le moindre problème. »

Ce samedi, huit spéciales sont encore au programme sur des routes situées entre Mikołajki et Suwalki. Sortie du parc fermé à 6h40 pour deux boucles séparées par un passage par l’assistance. 130 kilomètres seront à parcourir avant un retour à Mikołajki à partir de 20h38.

 

Christian COLINET

Photos : TEAMS

 

WRC-2015-POLOGNE-VW-POLO-OGIER-

WRC-2015-POLOGNE-VW-POLO-OGIER-

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL PROVISOIRE

 

  1. Sébastien Ogier – Julien Ingrassia (Volkswagen Polo R WRC), en 1h17’42.5
  2. Andreas Mikkelsen – Ola Floene (Volkswagen Polo R WRC), à 2,1
  3. Jari-Matti Latvala – Miikka Anttila (Volkswagen Polo R WRC), à 10,8
  4. Ott Tanak – Raigo Molder (Ford Fiesta RS WRC), à 16,7
  5. Hayden Paddon – John Kennard (Hyundai i20 WRC), à 35,9
  6. Robert Kubica – Maciej Szczepaniak (Ford Fiesta RS WRC), à 37,4
  7. Thierry Neuville – Nicolas Gilsoul (Hyundai i20 WRC) , à 41,3
  8. Kris Meeke – Paul Nagle (DS 3 WRC), à 1’07,1
  9. Dani Sordo – Marc Marti (Hyundai i20 WRC), à 1’15
  10. Mads Østberg – Jonas Andersson (DS 3 WRC), à 1’15,5

WRC

About Author

gilles