RALLYCROSS MONDIAL. DAVY JEANNEY ? LE FRANÇAIS QUI FAIT GAGNER PEUGEOT !

RALLYCROSS MONDIAL  2015   ALLEMAGNE - DAVY JEANNEY IMPERIAL
RALLYCROSS-MONDIAL-2015-ALLEMAGNE-DAVY-JEANNEY-au-volant-de-la-208-a-trouvé-le-BON-rythme

RALLYCROSS-MONDIAL-2015-ALLEMAGNE-DAVY-JEANNEY-au-volant-de-la-208-a-trouvé-le-BON-rythme

 

Davy Jeanney, le Français qui fait gagner Peugeot en Championnat du monde de Rallycross!

C’est dans le nord de l’Allemagne, à deux pas de Hambourg, que le Championnat du monde de Rallycross, avait planté ses chapiteaux le week-end dernier.

Sur un circuit très majoritairement dominé par une terre noire et meuble, les deux Peugeot officielles du Team Hansen, ont fait merveille !

Un peu empruntées en début de saison, les deux ‘Lionnes’ ont rugi très fort en Basse Saxe.

Songez donc !

Des quatre manches qualificatives, Davy Jeanney en a dominé trois de la tête et des épaules. Le Tourangeau a imposé sa loi à toute la tribu de Vikings dans un concert des plus relevés.

Si Bruno Famin, le patron de Peugeot Sport avait quelques inquiétudes, elles ont été levées lors de cette manche allemande.

 

RALLYCROSS-MONDIAL-2015-ALLEMAGNE-DAVY-JEANNEY-IMPERIAL.

RALLYCROSS-MONDIAL-2015-ALLEMAGNE-DAVY-JEANNEY-IMPERIAL.

 

 »On avait travaillé sur les voitures et on a trouvé quelques petits trucs qui nous ont permis d’être mieux » confie Davy encore un peu … chamboulé, par sa démonstration.

On avait vu en effet les 208 aux couleurs Red Bull (une petite provoc sympa dans un championnat très badgé … Monster) un peu en retrait lors des premières courses avec un petit déficit de motricité face à l’impressionnante Citroën DS3, très revue et corrigée de Petter Solberg mais aussi par rapport aux Ford Fiesta.

Visiblement, les ingénieurs de Vélizy et les techniciens de la structure Solberg, ont enfin mis le doigt sur les réglages qui vont bien !

Le tracé allemand ne souffre surtout pas d’un quelconque manque de traction. Sillons profonds, virage serrés et montée gourmande en puissance, l’Estering est à l’opposé des circuits français par exemple.

 

 RALLYCROSS-MONDIAL-2015-ALLEMAGNE-PETER-SOLBERG-reste-leader-du-Classement-provisoire-du-CHAMPÏONNAT-du-Monde


RALLYCROSS-MONDIAL-2015-ALLEMAGNE-PETER-SOLBERG-reste-leader-du-Classement-provisoire-du-CHAMPÏONNAT-du-Monde

 

Mais dans cet étonnant tourniquet, Davy a trouvé la recette à piéger les Scandinaves.

« C’est vrai, dans les manches qualificatives, tout a été très bien. Pourtant, dans la quatrième, je touche un peu Anton Marklund puis le rail. Je casse un amortisseur mais je réussis à finir en limitant la casse. Je conserve ma première place sur la grille »

Dans sa demi-finale, Davy connaît un nouveau petit pépin. Il confie :

 « J’ai eu des problèmes de direction assistée mais j’ai réussi quand même à l’emporter’ »

On sait l’exigence physique demandée par ces engins survitaminés. C’est dire si notre ami des bords de la Loire, est en pleine forme.

Grâce évidemment à une condition physique irréprochable, une obligation désormais dans cette discipline jadis réservée aux bons vivants mais qui dorénavant implique un sérieux et une préparation du haut niveau.

 

 RALLYCROSS-MONDIAL-2015-ALLEMAGNE-Peter-SOLBERG-se-cale-dans-le-sillage-de-DAVY-JEANNEY-IMPERIAL-et-futur-VAINQUEUR


RALLYCROSS-MONDIAL-2015-ALLEMAGNE-Peter-SOLBERG-se-cale-dans-le-sillage-de-DAVY-JEANNEY-IMPERIAL-et-futur-VAINQUEUR

 

En finale, Davy part magnifiquement. Il explique :

« Derrière, j’ai Solberg. Je le connais, je savais qu’il n’irait pas au clash.»

Le Norvégien, c’est une évidence et bien connu, est un gentleman et de toute façon, il avait compris depuis la veille que le patron en Allemagne, c’était le Français et le Champion du monde en titre, a magnifiquement tiré son épingle du jeu, en marquant de gros point.

Davy Jeanney premier vainqueur Français d’une course de Championnat du monde de Rallycross, comme pour marquer que la discipline, est très hexagonale puisque les Peugeot et la Citroën (oui, c’est encore une DS3) dominent la discipline.

Et puis quel hommage au  »patriarche » Jean-Luc Pailler qui à la fin des années 90, décrochait son titre Européen sur le même circuit au prix d’une magnifique empoignade avec Kenneth Hansen.

Cette fois, Fabien son fils, est lui monté sur le podium du Championnat d’Europe, juste derrière Jérôme Grosset-Janin et devant Jean-Baptiste Dubourg ! Histoire de montrer qu’en Rallycross, la France résiste toujours aux magnifiques Vikings.

 

Jean-Michel LE ROY pour autonewsinfos

Photos : TEAMS et ORGANISATION

 

 RALLYCROSS-MONDIAL-2015-ALLEMAGNE-CHAUD-CHAUD-BOUILLANT-devant


RALLYCROSS-MONDIAL-2015-ALLEMAGNE-CHAUD-CHAUD-BOUILLANT-devant

Rallycross

About Author

gilles