LE MONTLHERY HÉRITAGE FESTIVAL… ARRIVE EN FIN DE CYCLE ?

MONTLHERY-HERITAGE-FESTIVAL-2015-Un-bel-ensemble-damis-rassemblés-au-beau-milieu-de-leurs-belles-dans-le-plateau-Exception-Photo-Patrick-Martinoli.

MONTLHERY HERITAGE FESTIVAL 2015  Affiche

 

 

Montlhéry Héritage Festival… Arrivé en fin de cycle ?

La question est franchement posée et sur toutes les lèvres…

Comme tous les ans, une bande de copains possesseurs de quelques anciennes, réunis autour de leur garagiste préféré qui rend à ces voitures leur lustre et leur fonctionnement  d’antan, Jean Philippe Nobili, situé à Chaville, se réjouissaient de passer la journée, au milieu des belles automobiles historiques…

Plaisir des yeux et bonne compagnie en perspective.

 

MONTLHERY-HERITZAGE-FESTVAL-2015-Une-Matford-V8-de-1938-Photo-Patrick-Martinoli.

MONTLHERY-HERITZAGE-FESTVAL-2015-Une-Matford-V8-de-1938-Photo-Patrick-Martinoli.

 

Ils étaient venus à une douzaine de voitures, allant de la Matford  1938 à la Ford Capri de 1978, en passant par la DB Panhard HBR5 de 1956, des Citroën 15/6 et 2cv, une Dyna Panhard, une Ford Thunderbird 1965, une MGB, une Alfa Romeo Giulia Nuova 1600 de 1974, une R12 TS de 1974 également.

Tout ce beau monde avait été incorporé dans le plateau ‘Exception’ par l’organisateur mais c’est bien trop d’honneur Monseigneur !

 

 MONTLHERY-HERITAGE-FESTIVAL-2015-Un-bel-ensemble-damis-rassemblés-au-beau-milieu-de-leurs-belles-dans-le-plateau-Exception-Photo-Patrick-Martinoli.


MONTLHERY-HERITAGE-FESTIVAL-2015-Un-bel-ensemble-damis-rassemblés-au-beau-milieu-de-leurs-belles-dans-le-plateau-Exception-Photo-Patrick-Martinoli.

 

Dés l’arrivée, première surprise.

Traditionnellement vers 9 heures du matin, la file d’attente partait de la N104 pour rejoindre l’entrée de l’autodrome, tout au long de cette longue montée qui traditionnellement fatiguait embrayages et circuits de refroidissement !

Cette année, curieusement aucune attente et aucun espoir pour notre ami Jean Philippe d’avoir des travaux supplémentaires à réaliser sur les autos. Mais on n’était pas là pour cela.

 

MONTLHERY HERITAGE FESTIVAL 2015 DB HBR 5 magnifiquement restaurée - Photo Patrick Martinoli

MONTLHERY HERITAGE FESTIVAL 2015 DB HBR 5 magnifiquement restaurée – Photo Patrick Martinoli

 

Confirmation de notre étonnement, une fois rejoint les espaces exposants : peu de voitures étaient présentes  sur les différents parkings. Celui dénommé pompeusement ‘Exception’, outre notre groupe d’amis, ne rassemblait pas plus d’une cinquantaine de véhicules, parmi lesquels tout de même deux Porsche PMA (Porsche à Moteur Avant 924 et 944) et une 911, deux Matra Murena, une Alpine A310 V6 et une A 610

 

 MONTLHERY-HERITAGE-FESTIVAL-2015-Les-Mustang-Sisters-exposent-leurs-chromes-Photo-Patrick-Martinoli.


MONTLHERY-HERITAGE-FESTIVAL-2015-Les-Mustang-Sisters-exposent-leurs-chromes-Photo-Patrick-Martinoli.

 

Superbes, les deux Mustang ‘convertible’ rouges, des Opel Commodore et Kadett GT/E , une Autobianchi A 112 et une Lamborghini Gallardo  vert pomme, qui n’avait finalement pas grand-chose à faire ici, puisque produite entre 2002 et 2014, comme les quelques Morgan beaucoup trop récentes mais dont la ligne ‘vintage’ permet de ne pas faire tâche…

Un peu plus loin, en remontant vers la chicane Nord, les espaces Clubs, ne faisaient pas le plein non plus.

 

MONTLHERY-HERITAGE-FESTIVAL-2015-Deux-douarières-anglaises-Photo-Patrick-Martinoli

MONTLHERY-HERITAGE-FESTIVAL-2015-Deux-douarières-anglaises-Photo-Patrick-Martinoli

 

Celui des Anglaises ne regroupait qu’un petit nombre de voitures dont toutefois une Jaguar MKVII et une Rolls Royce Silver Cloud très statutaires  qui côtoyaient quelques Triumph plus roturières ainsi qu’une belle collection de Scimicar, coupé ou break de chasse des années 70.

 

MONTLHERY-HERITAGE-FSTIVAL-2015-Une-belle-collection-de-Scimiticar-Photo-Patrick-Martinoli.

MONTLHERY-HERITAGE-FSTIVAL-2015-Une-belle-collection-de-Scimiticar-Photo-Patrick-Martinoli.

 

Un peu plus loin, moins d’une dizaine de Maserati jouxtaient quelques Austin Healay, de la minuscule Sprite frog eyes à la très enviable 3000.

En face, un club Renault 21 Turbo, mêlait des phases I et II et Quadra, plus une des célèbres voitures du Championnat de France des voitures de  Production de la fin des années 80. Et pour arbitrer les débats, deux de ces R21 étaient aux couleurs de la Gendarmerie Nationale, utilisées à une époque où 200 ch suffisaient pour rattraper des délinquants qui n’étaient pas encore des Go Fast, et où on n’avait pas encore eu l’idée perfide de monter directement les radars à bord pour contrôler les vitesses en mouvement…

Le club Peugeot regroupaient des 201, 202, 203, 204 phase 1 – avec le pare choc arrière séparé par la plaque minéralogique.

 

 MONTLHRERY-HERITAGE-FESTIVAL-2015-Fiat-850-Coupé-une-star-de-la-dolce-vita-Photo-Patrick-Martinoli.


MONTLHERY-HERITAGE-FESTIVAL-2015-Fiat-850-Coupé-une-star-de-la-dolce-vita-Photo-Patrick-Martinoli.

 

Celui de Fiat proposait un 850 coach et un coupé première génération (seulement 2 phares à l’avant et 2 feux à l’arrière) et surtout une 1100 des années 60 qu’on a véritablement oublié. Les inévitables X1/9, toit en plastique démonté pour raison de beau temps, y étaient  fidèles au poste.

 

MONTLHERY-HERITAGE-FESTIVAL-2015-Une-Caravelle-1100-Photo-Patrick-Martinoli.

MONTLHERY-HERITAGE-FESTIVAL-2015-Une-Caravelle-1100-Photo-Patrick-Martinoli.

 

Encore un peu plus loin, quelques voitures éparses, dont une très belle VW 1600 fastback rappelant de vieux souvenirs de bac, une Caravelle elle-même fort belle, et une Coloral dont la hauteur sur patte donnait le vertige à Marie-Chantal.

 

 MONTLHERY-HERITAGE-FESTIVAL-2015-Toujours-aussi-impressionnante-la-Coloral-Renault-Photo-Patrick-Martinoli.


MONTLHERY-HERITAGE-FESTIVAL-2015-Toujours-aussi-impressionnante-la-Coloral-Renault-Photo-Patrick-Martinoli.

 

Et après, sous les arbres à proximité de la chicane Nord,  plus rien… que des voitures modernes, un parking autrement dit, là où on trouvaient, lors des éditions précédentes, énormément de voitures des années 50, 60 et 70.

En revenant derrière les stands, nous sommes passé voir l’extraordinaire monorail de l’ingénieur Bertin, dénommé à l’époque l’aérotrain, tout en alu, qui devait rouler, enfin ‘’coussind’airiser’’ sur une voie en béton en forme de T inversé, dont quelques  kilomètres à fin d’essais, sont toujours visible depuis 1968, le long de la N20 avant d’arriver à Orléans, taguée et coupée depuis  pour laisser passer l’A19.

 

MONTLHERY-HERITAGE-FESTOVAL-2015-La-magie-de-la-Berlinette-agit-toujours-Photo-Patrick-Martinoli

MONTLHERY-HERITAGE-FESTOVAL-2015-La-magie-de-la-Berlinette-agit-toujours-Photo-Patrick-Martinoli

 

Puis nous trouvions sur la partie bétonnée du paddock un espace Alpine peuplée d’A 110 et A 310 – dans lequel, figurait celle de l’ami Jean Jacques Mancel,  rédacteur en chef de Berlinette Mag, dont nous parlons souvent à Autonewsinfo -avec en toile de fond quelques Spider Renault et Renault Clio V6.

 

 MONTLHERY-HERITAGE-FRESTIVAL-2015-Les-spider-Renault-avec-saute-vent-ou-avec-parebrise-Photo-Patrick-Martinoli


MONTLHERY-HERITAGE-FRESTIVAL-2015-Les-spider-Renault-avec-saute-vent-ou-avec-parebrise-Photo-Patrick-Martinoli

 

Enfin, il y avait un plateau dit « course » où se mélangeaient monoplace et GT de courses… ou non. Ainsi y trouvaient-t-on des Volvo 122 et 144, la Capri V6 3L de 1973 de Daniel Balle – déjà vu au Mans Classic, et à la Parade des pilotes des 24 Heures il y a quelques années –  qui côtoyaient une 2.3 Mk I totalement de série, ou encore une Alfa Bertone de même spécification, ou encore une Ford Escort Groupe 2 mais aussi des Formule Renault et Formule Renault Europe et autres Formules Citroën MEP.

 

 MONTLHERY-HERITAGE-FESTIVAL-2015-Une-Alfa-Roméo-1600-aux-sonorités-inimitables-Photo-Patrick-Martinoli


MONTLHERY-HERITAGE-FESTIVAL-2015-Une-Alfa-Roméo-1600-aux-sonorités-inimitables-Photo-Patrick-Martinoli

 

Mais cet ensemble peu nombreux ne suffisait pas à emplir un parking où il y a deux ans encore, on refusait du monde.

Quant aux splendeurs de la grande époque,  mettant en avant leurs chromes et leur démesure, avec leurs symboliques bouchons de radiateurs en éclaireurs et leurs propriétaires en tenu d’époque,  celles des années 20/30 qui tenaient jusqu’à présent un véritable plateau d’Exception, toutes ces Hispano, Delahaye, Bugatti, Delage, Mercedes ou Voisin ont, malheureusement cette année, dix fois hélas, totalement déserté le plateau Saint Eutrope.

Au final que restait-il aux visiteurs et amateurs ?

 

MONTLHERY-HERITAGE-FESTIVAL-2015-MHF-2015-Deux-Matre-Murena-Photo-Patrick-Martinoli.

MONTLHERY-HERITAGE-FESTIVAL-2015-MHF-2015-Deux-Matre-Murena-Photo-Patrick-Martinoli.

 

Quelques tentes de merchandising mais bien moins bien achalandées qu’à Rétromobile. Une sono parfois envahissante, où un speaker bien informé avait malgré tout, bien du mal à occuper le terrain tant il y avait peu de choses à commenter…

Un soleil resplendissant mais présent aussi ailleurs.  Et quelques voitures ou motos en mouvement sur le circuit routier.

 

MONTLHERY-HERITAGE-FESTIVAL-2015-Rien-ne-remplace-une-Jaguar-E-Type-Photo-Patrick-Martinoli.

MONTLHERY-HERITAGE-FESTIVAL-2015-Rien-ne-remplace-une-Jaguar-E-Type-Photo-Patrick-Martinoli.

 

Car si autrefois –il n’y a pas plus de deux ou trois ans– toutes les propriétaires de voitures d’époque ou presque, pouvaient faire quelques tours de circuit avec son ancienne, on a vu arriver il y deux ans, une restriction aux seuls clubs, puis depuis un an, une limite à quelques plateaux seulement.

Cette année, seules les Alpine, les voitures de course et les motos ont eu le privilège de tourner…

Avec pilotes et passagers obligatoirement casqués. Les possesseurs d’anciennes n’y trouvent plus leur compte en restant statiques, et les visiteurs non plus, car il y a beaucoup moins de monde à admirer en piste.

 

MONTLHERY-HERITAGE-FESTOVAL-2015-La-magie-de-la-Berlinette-agit-toujours-Photo-Patrick-Martinoli

MONTLHERY-HERITAGE-FESTOVAL-2015-La-magie-de-la-Berlinette-agit-toujours-Photo-Patrick-Martinoli

 

Ah, j’oubliais… il y avait cette année quelques camions magnifiquement décorés qui occupaient l’ancienne place des clubs. Ils sont bien impressionnants, ces monstres avec leurs longs capots ou leurs cabines avancées : des Mack, des Kenworth pour les américains ou des DAF et des Scania pour les européens, avec des chromes rutilants et des thèmes peints sur les panneaux de carrosserie : la série Agence Tout Risque, les films Christine ou Fast and Furious, par exemple…

 

MONTLHERY-HERITAGE-FESTIVAL-2015-Du-chrome-que-du-chrome-Photo-Patrick-Martinoli.

MONTLHERY-HERITAGE-FESTIVAL-2015-Du-chrome-que-du-chrome-Photo-Patrick-Martinoli.

 

Rappelons tout de même que les amateurs de beaux bahuts, peuvent les admirer un peu partout lors des 24 Heures du Mans ‘ Camion ‘ ou des GP Camion du Castellet et de Nogaro, et  attirent eux, annuellement plusieurs dizaines de milliers de curieux !

Mais au-delà de ces considérations artistiques, ils ne sont pas dans le style ‘tradition élégante’ digne d’un véritable Autodrome Héritage Festival.

Il semble donc que le Montlhéry Héritage Festival que nous avons tant apprécié ces dernières années, soit en fin de cycle.

 

 MONTLHERY-HERITAGE-FESTIVAL-2015-La-démesure-américaine-avec-cette-Ford-Thundebird-1965-Photo-Patrick-Martinoli


MONTLHERY-HERITAGE-FESTIVAL-2015-La-démesure-américaine-avec-cette-Ford-Thundebird-1965-Photo-Patrick-Martinoli

 

Manque de voiture – 45 € par voiture avec deux accompagnants, c’est un  peu cher et cela refroidit sans doute pas mal de monde, car enfin, ce sont ceux qui exposent leurs véhicules qui font le spectacle – et peu de spectateurs qui voient leur plaisir restreint par ce même manque de véhicules.

Il va falloir, soit renouveler la formule, soit disparaitre, car ce ne sont pas les offres concurrentes qui manquent.

Nos amis du début de cet article, de leur côté, se verraient bien organiser une longue balade en ancienne, sur les bords de Seine, de Marne ou d’Oise, l’an prochain à la même époque.

 

MONTLHER-HERITAGE-FESTIVAL-2015-Traction-DB-Capri-et-Matford-toutes-entretenues-dans-le-même-garage-Photo-Patrick-Martinoli

MONTLHERY-HÉRITAGE-FESTIVAL-2015-Traction-DB-Capri-et-Matford-toutes-entretenues-dans-le-même-garage-Photo-Patrick-Martinoli

 

Car choisir entre pique-niquer dans la poussière de Montlhéry, alors que les autres anciennes se font de plus en plus rares,  ou déjeuner sur l’herbe, sous les frondaisons d’une clairière en bordure d’une petite route départementale peu fréquentée, à l’heure de midi, la question est dorénavant clairement posée…

Il y a le feu… et le devenir même de ce qui n’est plus un événement mais un banal rassemblement de quelques passionnés,  se pose clairement !

Et ce alors que Franz Hummel annonce (Voir lien), la naissance à … Montlhéry en septembre prochain des GRANDES HEURES AUTOMOBILES…

 

Texte et photos : Patrick MARTINOLI

 

 MONTLHERY-HERITAGE-FESTIVAL-2015-Club-Citroën-avec-des-SM-2-et-4-portes-Photo-Patrick-Martinoli


MONTLHERY-HERITAGE-FESTIVAL-2015-Club-Citroën-avec-des-SM-2-et-4-portes-Photo-Patrick-Martinoli

MONTLHERY-HERITAGE-FESTIVAL-2015-Opel-Commodore-A-Photo-Patrick-Martinoli.

MONTLHERY-HERITAGE-FESTIVAL-2015-Opel-Commodore-A-Photo-Patrick-Martinoli.

MONTLHERY-HERITAGE-FESTIVAL-2015-Une-partie-du-plateau-Exception-Photo-Patrick-Martinoli

MONTLHERY-HERITAGE-FESTIVAL-2015-Une-partie-du-plateau-Exception-Photo-Patrick-Martinoli

MONTLHERY-HERITAGE-FESTIVAL-Une-P60-brillant-de-tous-ses-chromes-Photo-Patrick-Martinoli.

MONTLHERY-HERITAGE-FESTIVAL-Une-P60-brillant-de-tous-ses-chromes-Photo-Patrick-Martinoli.

Montlhéry Vintage

About Author

gilles