WSBK 2015 A MISANO : BIAGGI REMONTE EN SELLE !

 

Comme Kawasaki et ses deux pilotes sont en train de tuer le WSBK, il est vrai que l’on se demande encore quel peut être l’intérêt de ces courses, qui étaient au départ réservés à des motos « évolution » à partir des motos ultra sportives vendues au public mais où les verts appliquent certes le règlement mais pas du tout l’esprit de ces courses.

Cela dit, la F1 aujourd’hui se court entre deux pilotes du même team, et il ya toujours des fans, donc pourquoi pas des courses de WSBK où les seules places d’honneur disponibles sont à partir de la troisième ?

C’est dans ce contexte assez peu fournisseur d’émotions qu’Aprilia annonce que dimanche, pour les courses de Misano, une troisième moto sera mise en grille, avec celles d’Haslam et Torres, et que le pilote en sera le célèbrissime Max Biaggi, quatre fois champion du Monde, dont deux fois en GP 250 et deux fois en WSBK, qui a quitté la compète il y a trois ans et qui a quarante trois ans.

CE QUI MANQUE A BIAGGI? COMME A STONER ET D'AUTRES? LA BASTON!

CE QUI MANQUE A BIAGGI? COMME A STONER ET D’AUTRES? LA BASTON!

 

C’est évidemment un joli coup pour les organisateurs Italiens, cela dit, rien ne changera devant, Max le reconnaît le premier, sa référence, ce sont des courses faites par l’autre ancienne gloire du WSBK, Troy Bayliss, qui a remplacé en début d’année Giugliano blasé et a roulé sur sa Ducati.

Entretien publié par les officiels du WSBK…

 

MISANO

MISANO

 

Max, comment te sens-tu avant ton retour en piste?

« Ça m’a semblé une éternité ! Je n’ai évidemment jamais perdu de vue les motos, j’ai toujours suivi le sport d’une manière ou d’une autre. J’ai maintenant pris la décision de courir à nouveau mais seulement pour le fun et pour le plaisir. Je me prépare pour ce qui arrive et j’essayerai d’en profiter au maximum. »

Comment abordes-tu ce week-end de course ?

« Je serai sans doute guidé par mon instinct. Je vais me baser sur ce dont je me souviens mais ça fait longtemps que je n’ai pas participé à une course. Il y aura sûrement un moment où je vais être confronté à la dure réalité. Les secondes s’échappent très vite et les autres pilotes courent toutes les deux semaines. Mais je ne suis pas inquiet. »

Que peux-tu dire de ce qu’a fait Jonathan Rea depuis le début de l’année ?

« Johnny est un gars pour qui j’ai beaucoup de respect et je suis content qu’il ait enfin l’opportunité de démontrer le pilote qu’il est vraiment. »

Tu as déjà roulé à Misano cette année, non ?

« Oui, mais seulement lors d’un test pour vérifier certaines pièces et solutions, je n’ai pas encore pu rouler avec la moto qu’utilisent Haslam et Torres. »

Qu’est-ce qui a changé depuis 2012 ?

« Les choses ont certainement changé… Après tout, trois ans se sont écoulés. Les roues sont maintenant de 17 pouces alors qu’elles étaient de 16.5 avant. Les pneus sont aussi différents. Cette année nous avons en plus de gros changements techniques qui ont effacé les avantages de certaines motos. C’est différent. Ce ne sera pas facile de trouver la limite. C’est une question de courage, mais aussi de confiance et de concentration. »

Troy Bayliss était de retour en piste en début de saison, en Australie et en Thaïlande. Y a-t-il des points communs entre son retour et le tien ?

« J’ai été surpris de voir Troy revenir mais en même temps ça m’a plu. J’ai par le passé partagé la piste avec lui et j’étais content de le voir de retour. Son retour pourrait être caractérisé de « romantique »… mais il n’a pas été lent !

En tant que Champion, le désir de courir ne disparaît jamais, n’est-ce pas ?

« Non, ça ne se perd jamais. Mais quand on arrête, on perd quelque chose en termes de préparation physique et mentale, et ce sont des facteurs importants. »

Mais tu n’as jamais vraiment arrêté…

« J’ai fait quelques tests, mais rien de plus. Quand Aprilia me demande d’essayer des nouveautés, ce n’est pas en roulant à 100%. Lors des tests, nous essayons des choses sans rechercher la vitesse pure. »

Jeudi, lors de la conférence de presse du GP de Catalogne, Valentino Rossi, Jorge Lorenzo et Marc Márquez se sont réjouis de ton retour. Valentino a même dit qu’il pourrait venir au circuit…

« Les trois ont été très sympas et m’ont fait des compliments mais ça ne me met que plus de pression ! Comme je le disais, il s’agit de profiter et de me faire plaisir, si bien que la pression disparaîtra automatiquement. Je sais qu’il y a un groupe de pilotes qui seront intouchables mais cela dit, nous verrons… Bayliss sera ma référence. Troy a fait deux bonnes courses en Thaïlande mais le pilote en tête est dans une toute autre catégorie. »

Les fans et la presse semblent croire que tu peux faire mieux…

« Je ne me mets pas de limite mais je suis très réaliste. Le meilleur résultat de Troy a été une neuvième place si je me souviens bien, ce qui n’est pas mal en WSBK. J’espère que je ne serai pas loin de ça. Tout dépendra du déroulement du week-end. Ça fait trois ans que je n’ai pas été dans ce genre de situation. Je suis resté au calme et maintenant l’adrénaline et la pression sont sur le point de revenir. Ça sera peut-être plus dur à gérer que par le passé. J’ai toute l’équipe d’Aprilia avec moi et ils vont me donner les meilleures chances de bien m’en sortir. »

Es-tu prêt pour tous les fans qui vont venir te voir ?

« Le plus de fans il y aura, le plus heureux je serai ! Ce sera comme une fête pour moi, une sorte de réunion. Le fan club sera aux avant-postes de tout ça, en compagnie des autres fans de moto. Ça va être fun ! »

 

MAX IS BACK!

MAX IS BACK!

 

C’est sûr que si en plus Rossi est dans les stands, ce qui ne serait pas une insulte à Yamaha qui ne participe pas au WSBK, la grande foule des tifosi va commencer à remuer et c’est exactement le but recherché, par Aprilia qui a besoin de pub, ses résultats en MotoGP sont quasi nuls et ses motos en WSBK sont tout le temps derrière les Kawa, et par le WSBK qui craint de voir les spectateurs de Misano  aller à la plage, on est sur la côte adriatique !

Bon, cela dit, tout le monde sera content de revoir rouler Max.

Benvenuto « imperatore »…

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS WSBK

Moto Moto - Superbike Sport

About Author

jeanlouis