24 HEURES DU MANS. ORECA REMPORTE LE LMP2. CORVETTE ET FERRARI LE GT PRO ET AM

24 HEURES DU MANS 2015 - ORECA 05du Team  KCMG    - Photo Thierry COULIBALY

 

 24-HEURES-DU-MANS-2015-TEST-Les-GT-au-virage-du-raccordement-Max-MALKA


24-HEURES-DU-MANS-2015-Les-GT-au-virage-du-raccordement-Max-MALKA

 

Si la 83éme édition des 24 Heures du Mans nous a régalés  avec la sensationnelle bagarre opposant les deux firmes Allemandes Porsche et Audi, les pilotes des deux équipes , bataillant sans relâche tout au long des deux tours d’horloge, il en a été ce même dans toutres les autres catégories!

Qu’il s’agisse de celle du LMP2  et naturellement aussi des deux du GT,  les LMP/PRO et LMP/AM

LM P2

 24-HEURES-DU-MANS-2015-ORECA-05-du-Team-KCMG-Photo-Patrick-MARTINOLI


24-HEURES-DU-MANS-2015-ORECA-05-du-Team-KCMG-Photo-Patrick-MARTINOLI

 

Carton plein pour l’écurie originaire de Hong-Kong, l’équipe KCMG qui remporte la course après avoir déja brillé et dominé les qualifications.

Le pilote Français Nicolas Lapierre, et ses coéquipiers Britanniques Mathew Howson et Richard Bradley ont dû batailler ferme pour venir à bout de leurs adversaires et imposer leur Oreca 05 N°47, à moteur Nissan, face à une armada de Ligier – on en comptait sept sur la grille de départ –  accablées par les faits de courses en première partie d’épreuve (début d’incendie sur la n°26, pénalités pour la n°28).

 

 24-HEURES-DU-MANS-24 HEURES DU MANS 2015--ORECA-05-THIRIET-Photo-Max-MALKA


24-HEURES-DU-MANS-24 HEURES DU MANS 2015–ORECA-05-THIRIET-Photo-Max-MALKA

 

 

C’est une autre Oreca 05, celle de Thiriet By TDS Racing qui venait contester la supériorité de KCMG lors des premières heures, avant de connaître hélas en pleine nuit, un accrochage au ralentisseur Forza Motorsport.

Tristan Gommendy alors au volant étant percuté à l’arrière gauche par l’Aston Martin N°99 qui menait sa catégorie.

Si la voiture Anglaise pouvait repartir, les dégâts dans le camp de la LM P2 Française étaient malheureusement rédhibitoires.

Frustrant pour l’écurie Héraultaise victorieuse tout récemment de la seconde épreuve du Championnat d’Europe d’endurance ELMS à Imola et qui alors qu’elle menait la course lors de la manche inaugurale de l’ELMS à Silverstone avait deja été victime de la même mésaventure !

Tristan Gommendy encore lui  – le pauvre – étant harponné par la Gibson du jeune Anglais Jon Lancaster…

 

 24-HEURES-DU-MANS-2015-TEST-GIBSON-N°38-du-Team-JOTA-Sport-Max-MALKA


24-HEURES-DU-MANS-2015-TEST-GIBSON-N°38-du-Team-JOTA-Sport-Max-MALKA

 

Derriére l’Oreca 05 KCMG, la Gibson 015S N° 38 de l’équipe Britannique  Jota Sport, victorieuse des 24 Heures du Mans en LMP2 en 2014, termine cette année à la seconde place à moins d’une minute des vainqueurs, suivie par la Ligier JS P2 N°26 de G-Drive Racing qui montait sur la troisième marche du podium.

 

LM GTE Pro

 24-HEURES-DU-MANS-2015-La-CORVETTE-N°63-Photo-Thierry-COULIBALY-


24-HEURES-DU-MANS-2015-La-CORVETTE-N°63-Photo-Thierry-COULIBALY-

 

La course démarrait tambour battant dans la catégorie LM GTE Pro qui avait perdu l’une de ses grandes animatrices lors des qualifications suite à l’accident de la Corvette N°63, déclarée inapte à prendre part à la course.

La Ferrari n°51 des tenants du titre bouclait le premier tour en tête mais laissait rapidement les Aston Martin mener la danse.

 

 24-HEURES-DU-MANS-2015-TEST-PORSCHE-911-RSR-Team-MANTHEY-N°92-Thierry-COULIBALY


24-HEURES-DU-MANS-2015-TEST-PORSCHE-911-RSR-Team-MANTHEY-N°92-Thierry-COULIBALY

 

Porsche perdait vite une voiture, la N°92 de Patrick Pilet, dont le moteur venait de céder, victime d’un début d’incendie dans les Hunaudières à 15 h 58. Le Porsche Team Manthey reportait alors ses espoirs sur la N°91 qui pointait 3éme dimanche matin avant d’être ramenée au stand pour une fuite sur la boite de vitesse.

Après avoir laissé batailler la Corvette N°64 avec les Aston Martin N°99, 95, et 97, la Ferrari de la Scuderia AF Corse N°51 pointait en tête à 5 heures dimanche matin et menait une grande bataille avec la Corvette C7.R N°64.

 

 24-HEURES-DU-MANS-2015-TEST-FERRARI-N°51-SCUDERIA-AF-CORSE-Thierry-COULIBALY


24-HEURES-DU-MANS-2015-TEST-FERRARI-N°51-SCUDERIA-AF-CORSE-Thierry-COULIBALY

 

 

La mécanique italienne ne tenait pas. La Ferrari n°51 était poussée à 11 heures dans son garage pour réparer sa boîte de vitesse et repartait en 3eme position derrière sa sœur d’écurie la N°71, sous la menace de l’Aston Martin N°95.

Avec cinq tours d’avance à deux heures de l’arrivée, la Corvette Américaine N°64 de Gavin, Taylor, et Milner, pouvait gérer sereinement sa fin de course.

Ils offraient à l’équipe Corvette Racing une huitième victoire aux 24 Heures du Mans, la première pour ce modèle Chevrolet Corvette C7.R avec 337 tours parcourus et une 17éme place au classement général. Les Ferrari N°71 et n°51 complétaient le podium.

LM GTE Am

24-HEURES-DU-MANS-2015-La-FERRARI-N°-72-de-nuit-Photo-COULIBALY

24-HEURES-DU-MANS-2015-La-FERRARI-N°-72-de-nuit-Photo-COULIBALY

 

Dominatrice des qualifications, l’Aston Martin N°98 de Dalla Lana, Lamy et Lauda se montrait également aux avant-postes en course mais voyait sa domination contestée par les Ferrari du SMP Racing N°72 et d’AF Corse N°83.

Toute la nuit la Ferrari N°72 restait au contact et repassait en tête à la faveur des ravitaillements de la N°98.

Dimanche matin, la N°72 était victime d’un tout droit de Viktor Shaitar au virage d’Indianapolis. On pensait la victoire d’Aston Martin acquise lorsqu’à 46 minutes de l’arrivée, le pilote Canadien Paul Dalla Lana, ne contrôlait pas sa voiture.

Dans le virage Ford, il tapait le rail. Indemne, il sortait de sa voiture mais ne pouvait repartir. Une course cruelle pour Aston Martin Racing qui avait déjà perdu une voiture, la N°96 à 7 h 39 dimanche.

Victime d’une sortie de piste au virage du Karting, Roald Goethe était transporté au centre hospitalier du Mans pour y subir des examens de contrôle.

Dans le sillage des leaders on avait pu assister à une superbe empoignade entre la Porsche N°77 du Dempsey-Proton Racing et la Ferrari N°62 de la Scuderia Corsa qui finissaient dans cet ordre derrière la Ferrari N°72 de Basov, Shaytar et Bertolini ayant récupéré la tête des LM GTE Am.

Patrick Dempsey montait sur le podium des 24 Heures du Mans avec son compatriote Patrick Long et l’allemand Marco Seefried, deuxièmes d’une course folle.

Ces 24 Heures millésime 2015, auront donc été d’une trés grande intensdité d’une trés gfrande qualité dans touters les catégories

Cela nous promet une suite du Champîonnat du lmonde d’endurance WEC de trés haut niveau, et ce des le Nurburrgring, fin aout

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Thierry COULIBAL Y- Max MALKA- Patrick MARTINOLI

24 H du Mans Le Mans Sport

About Author

gilles